Dossier de la redaction

Opérations en Gambie : Il était une fois “Fodé Kaba 1” et “Fodé Kaba 2”

  • Source: : Seneweb.com | Le 17 janvier, 2017 à 19:01:37 | Lu 55940 fois | 122 Commentaires
content_image

Opérations en Gambie : Il était une fois “Fodé Kaba 1” et “Fodé Kaba 2”

Depuis le début de la crise post-électorale en Gambie, ils y en a qui plaident pour une opération militaire pour déloger Yaya Jammeh du palais et installer le président élu, Adama Barrow. Ils ne réclament ni plus ni moins qu'une opération “Fodé Kaba 3”, une autre mission commando comme celle dirigée par le Sénégal en 1980 et 1981.

Seneweb a pu décrocher un ancien parachutiste qui a participé aux deux opérations de l'armée sénégalaise en Gambie.
Boubacar Cissé, à l’époque sergent à la première compagnie des parachutistes, actuel imam de la Mosquée Comico de Ouakam, nous fait revivre le film des opérations “Fodé Kaba 1” et “Fodé Kaba 2”. Récit.

L’Alerte pour l'opération Fodé Kaba 2

«C’est nous qui étions largués pour les deux “Fodé Kaba”. Je les ai vécu en tant qu’acteur. Le jeudi 30 juillet 1981, nous avons été alertés à 13h. Au rassemblement, on nous a signifié qu’il fallait faire mouvement vers l’aéroport. Lorsque nous sommes arrivés, on nous a signifié l'ordre. Nous devrions être largués en territoire gambien pour une intervention militaire. Dawda Kaïraba Jawara, à l’époque président de la Gambie, était absent du territoire national (Ndlr : il était en vacance en Angleterre). Des éléments étrangers en ont profité pour s’emparer du pouvoir Gambien, d’après les renseignements qu’on nous avait donné. C’est ainsi que l’Etat du Sénégal a dépêché une équipe sur le sol gambien. La mission était de rétablir l'ordre constitutionnel. Nous avons été largués au large de l’aéroport de Yundum, sous une pluie battante».

“Comment l'armée a perdu 06 soldats”

“Dès notre arrivée sur le sol Gambien, les mutins, qui occupaient l’aéroport, nous ont vu débarquer avec nos paras. Ils ont cherché à nous barrer le chemin de l’aéroport. Mais, en bons professionnels, nous avons manœuvré en utilisant d’autres axes et nous nous sommes immédiatement “déséquipés”. Nous avons pris nos armes et munitions et avons pu progresser toute la nuit jusqu'à l’aéroport. Il faisait 05 heures lorsque nous sommes arrivés à l'aéroport. Les mutins étaient tous en train de dormir. Comme ils n’étaient pas assez professionnels, on a profité de leur sommeil pour les capturer et récupérer leur armement. Puis nous leur avons demandé de partir avant d'occuper l’aéroport et alerter Dakar.

Le lendemain, Dakar a commencé à nous envoyer des renforts. La deuxième compagnie des parachutistes, le bataillon des commandos et les autres éléments militaires qui ont pris la route nous ont rejoints avant le soir. Les mutins avaient saboté les deux bacs (Farafenny et Kung), ils avaient mis des éléments à l’entrée de Birkama (capitale de la région de la côte ouest Gambienne, Ndlr). Ils ont intercepté la compagnie qui venait de Ziguinchor pour intervenir à Banjul. Ils étaient en accrochage durant toute la journée. C’est à ce moment, puisque rien n’était possible en Gambie, qu’on nous a demandé de partir. L’armée Sénégalaise avait perdu 06 éléments lors de cet accrochage.

La seule voie qui restait, c’était le parachutage. C’est pour cela qu’on nous a largués. Lorsqu’on a occupé l’aéroport, c’était la débandade. Quand Kukoy Samba Sagna, chef des mutins, est informé de la perte de ses éléments établis à l’aéroport, il a essayé de faire de l’intoxication dans les radios de la place. Il s’est adressé au peuple Sénégalais en leur disant d'informer le Président Abdou Diouf qu’il n’a rien à voir sur la question Gambienne. Il disait que les parachutistes Sénégalais ont été tous tués, alors qu’il racontait des conneries. En ce moment, il n’y avait pas un seul para tué».

“Le Sergent-chef Boubacar Dieng n’est pas mort au combat”

«Le seul para tué dans cette opération, c’est le Sergent-chef Boubacar Dieng. Il n’est pas mort au combat. De sa position, il voyait des gens faire des choses, de loin. Il est allé vers eux pour leur demander d'arrêter, leur expliquant que nous ne sommes pas venus pour les combattre. “Arrêtez, revenez à la raison. Depuis ce matin, vous tirez dans le vide et vous n’atteignez personne. Nous sommes venus pour vous aider à rétablir l’ordre”, leur dit-il. L'un d'eux lui a répondu : “Kukoy nous a demandé de vous prendre en otage, comme prisonnier de guerre”. Boubacar de rétorquer : «moi vivant, vous ne pouvez pas me prendre prisonnier. Vous en n'êtes pas dignes». C’est ainsi qu’ils ont engagé une épreuve de force et ils se sont battus. Le sergent Boubacar a réussi à s’échapper. C’est quand il revenait sous une pluie torride pour rejoindre sa position qu’il a reçu deux balles au niveau de la poitrine. Il est tombé et a perdu beaucoup de sang. Nous n’avions pas pu intervenir tôt à cause de la pluie et il faisait nuit. Nous ne l’avions pas vu revenir».

“La disparition de 17 militaires en mer”

“Dans la nuit du 31 juillet au 01 août 1981, la pluie était forte, le temps mauvais et la visibilité nulle. C’est quand nous avons commencé à progresser vers Banjul pour neutraliser les mutins qu’un hélicoptère Puma a décollé avec pour objectif de se poser au niveau de la radio gambienne. Il y avait 14 combattants et trois membres d’équipage. Malheureusement, cet hélicoptère s’est posé plutôt en mer. On a perdu l'hélicoptère et les 17 éléments qui étaient à bord.

Ce 01 août a coïncidé avec la Korité. Kukoy avait pris en otage Serigne Habib Sy qui était le frère du Khalife général des Tidianes, Serigne Abdoul Aziz Sy Dabakh. Lors de la prière, Kukoy l’a obligé à faire un sermon pour demander à Abdou Diouf de retirer ses hommes parce que le Sénégal n’avait rien à voir avec ce qui se passait en Gambie. Par la suite, sachant que nous étions en progression, Kukoy a pris la pirogue pour fuir la Gambie ce samedi 1ernaoût 1981 en catimini. C’est ce même samedi que le génie militaire a pu faire un pont Bailey au niveau du bac de Farafenny pour permettre aux véhicules blindés de traverser.»

“La libération de l’épouse de Kaïraba Jawara et de son beau-père”

«Les éléments venus de Tamba ont desserré l’étau qui était à Brikama pour permettre aux éléments venus de Ziguinchor d’entrer par là-bas. Ce Samedi, toutes les forces étaient à l’intérieur du territoire Gambien et progressaient vers Banjul. C’était le sauve-qui-peut pour les mutins. Nous avons continué à faire le ratissage jusqu’au jeudi 06 août 1981. C’est ce jour qu’on s’est tous retrouvés à Bakao, l’Etat-major de la Gambie, où il y’avait les dernières poches de résistance. Nous avons annexé aussi le lieu où les otages étaient cantonnés. Parmi ces otages, la première épouse de Dawda Kaïraba Jawara et son beau-père avec d’autres fonctionnaires de l’administration. Nous avons libéré ces otages en compagnie des éléments du Groupement d’intervention de la gendarmerie nationale (Gign).

“93 éléments pour un assaut de 08 jours”

«Le commando était composé de 93 éléments. L’opération a duré une semaine. Après avoir libéré les otages, on a déployé nos éléments dans toutes la Gambie. A partir du 06 août 1981, il n’y avait plus de coups de feu. L’opération terminée, il ne restait que la récupération des armes qui restaient. La Gambie n’avait pas de militaires, mais des policiers qu’on appelait «field force». Au début de la mutinerie, ils ont libéré les prisonniers et les ont armés pour nous combattre. Armés, ils ont semé la pagaille, dévalisé les boutiques, délogé certains hauts fonctionnaires pour s’accaparer de leurs biens. Ils ont créé un semblant de règlement de compte. Il fallait tout de suite les neutraliser.»

“Kukoy a profité des vacances du président pour tenter de déposer Kaïraba Jawara”

«Kukoy, depuis qu’il a su que le commando a occupé l’aéroport, a déserté le Palais qu’il occupait. Il avait profité de l’absence du président pour occuper le Palais qui était vide de ses occupants. Le Président et sa deuxième épouse étaient en Angleterre pour les vacances. Il a déclaré la fin du règne de Jawara. C’est de l’Angleterre que Jawara a saisi Abdou Diouf qui a alerté l’armée Sénégalaise pour restaurer la légalité. Kukoy avait une taupe au sein de la police Gambienne. C’est lors de l’opération Fodé Kaba 2 qu’on n’a su que c’est Kukoy qui était à l’origine de l’assassinat du Général Mahoney, proche du président Jawara. »

“Fodé Kaba 1 était une opération de dissuasion et de maintien de l’ordre”

«Pour l'opération Fodé Kaba 1, nous sommes partis le vendredi 31 octobre 1980. Il y avait des gens qui avaient l’intention d’éliminer Jawara au cours des funérailles du Général Mahoney qui était assassiné chez lui tôt le matin par des inconnus qui voulaient atteindre Jawara. Il était le chef de la police gambienne. Kukoy pensait que si le général était assassiné, le président pourrait facilement être atteint. Il fallait rapidement descendre pour sauver Kaïraba Jawara. On a décollé de Dakar avec deux Puma. L’un des hélicoptères s’est posé dans la cour de la Présidence et l’autre dans la cour de la cathédrale qui est juste derrière le Palais présidentiel de la Gambie. Le Fokker qui transportait une section s’est posé à l’aéroport. La messe terminée, après l’enterrement, lorsque tout le monde est rentré, nous nous sommes replié à l’Etat-major de Bakao. La section qui était à l’aéroport y a passé la nuit pour veiller à une éventuelle intervention étrangère qui pourrait venir par les airs. On est resté une semaine à patrouiller, mais il y avait rien. On est rentré à Dakar le samedi 08 novembre 1980.

“Kukoy Samba Sagna était à l’origine des deux Fodé Kaba”
 
«C’est lors de “Fodé Kaba 2” que le masque est tombé. Le général qui a remplacé Mahoney, le général Tambadiang, était le bras armé de Kukoy Samba Sagna. C’était lui la taupe. D’ailleurs, c’est lui qui s’est présenté à l’aéroport le 31 juillet 1981 entre 09h et 10h pour traiter l’armée Sénégalaise de tous les noms. Il ne voyait personne parce que nous étions tous “enterrés”, planqués dans des tranchées. Avec ses hommes, ils tiraient tout le temps, mais on ne répondait pas. Ils faisaient des “tirs de contacts” pour chercher à nous délocaliser. Ils sont repartis pour revenir et continuer à tirer. C’est là qu’on a élimé Tambadiang qui était supposé invulnérable par les Gambiens qui n’avaient pas cru à sa mort pendant trois mois. Les Gambiens pensaient qu’il était immortel.»


Auteur: Ndèye Fatou Ndiaye et Chamsidine Sané - Seneweb.com






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (36)


Abdou En Janvier, 2017 (20:03 PM) 0 FansN°: 1
Mâsha'Allah, voici notre cher imam. Un grand homme qu'Allâh veille sur vous, imam. Un modeste imam de la cité comico  :brawoo:  :brawoo: 
Reply_author En Janvier, 2017 (20:05 PM) 0 FansN°: 1
oui un monsieur très posé et calme, imam cissé
Reply_author En Janvier, 2017 (21:18 PM) 0 FansN°: 2
c'est juste après fodé kaba 2 et l'éviction de kukoy sagna que la rebellion casamançaise a éclaté en 1982. faut -il y voir un lien?
Reply_author En Janvier, 2017 (22:49 PM) 0 FansN°: 3
attention c est un imam choc choc
Gabou Boy En Janvier, 2017 (22:24 PM) 0 FansN°: 4
sénégalais bandes de traîtres tous des vendus dans l'âme. a vos sacs à cadavres
et personne ne vient chialer.
Un Citoyen En Janvier, 2017 (17:12 PM) 0 FansN°: 5
merci vous avez bien parlé
S-sagna En Juin, 2017 (18:27 PM) 0 FansN°: 6
une belle restitution des faits. cependant il y a quelques corrections. 1) jawara n'était pas en vacances mais en tant qu'invité lors de festivités royales 2) la libération de lady thilel a été faite en parfaite coordination avec aussi les
forces spéciales britanniques: les sas
bon ramadan
Reply_author il y a 2 jours (20:23 PM) 0 FansN°: 7
prendre fodé kaba comme reference est honteux, ce criminel, assassin qui a assasinés les populations sous pretexte de répandre l'islam. qui a magouillé avec les colons français pour pénétrés dans les territoires de casamance qui ont résisté aux colons.
c'est scandaleux pour notre armée nationale
Kaddu Magg En Janvier, 2017 (20:05 PM) 0 FansN°: 2
tout système démocratique comporte ces trois 3 instances que sont l’exécutif, le législatif et le judiciaire. la cedeao est en train d’empiéter sur la démocratie gambienne en ne laissant pas a celle ci l'espace temporel qu'il lui faut pour s'exprimer entièrement et pleinement.  :taala_sylla:   :taala_sylla:   :taala_sylla:   :taala_sylla:  j’espère qu'il vont se ressaisir.  :emoshoot:   :fbhang:  tout système démocratique comporte ces trois 3 instances que sont l’exécutif, le législatif et le judiciaire. la cedeao est en train d’empiéter sur la démocratie gambienne en ne laissant pas a celle ci l'espace temporel qu'il lui faut pour s'exprimer entièrement et pleinement.  :taala_sylla:   :taala_sylla:   :taala_sylla:   :taala_sylla:  j’espère qu'il vont se ressaisir.  :emoshoot:   :fbhang:  tout système démocratique comporte ces trois 3 instances que sont l’exécutif, le législatif et le judiciaire. la cedeao est en train d’empiéter sur la démocratie gambienne en ne laissant pas a celle ci l'espace temporel qu'il lui faut pour s'exprimer entièrement et pleinement.  :taala_sylla:   :taala_sylla:   :taala_sylla:   :taala_sylla:  j’espère qu'il vont se ressaisir.  :emoshoot:   :fbhang:  tout système démocratique comporte ces trois 3 instances que sont l’exécutif, le législatif et le judiciaire. la cedeao est en train d’empiéter sur la démocratie gambienne en ne laissant pas a celle ci l'espace temporel qu'il lui faut pour s'exprimer entièrement et pleinement.  :taala_sylla:   :taala_sylla:   :taala_sylla:   :taala_sylla:  j’espère qu'il vont se ressaisir.  :emoshoot:   :fbhang:  tout système démocratique comporte ces trois 3 instances que sont l’exécutif, le législatif et le judiciaire. la cedeao est en train d’empiéter sur la démocratie gambienne en ne laissant pas a celle ci l'espace temporel qu'il lui faut pour s'exprimer entièrement et pleinement.  :taala_sylla:   :taala_sylla:   :taala_sylla:   :taala_sylla:  j’espère qu'il vont se ressaisir.  :emoshoot:   :fbhang:  tout système démocratique comporte ces trois 3 instances que sont l’exécutif, le législatif et le judiciaire. la cedeao est en train d’empiéter sur la démocratie gambienne en ne laissant pas a celle ci l'espace temporel qu'il lui faut pour s'exprimer entièrement et pleinement.  :taala_sylla:   :taala_sylla:   :taala_sylla:   :taala_sylla:  j’espère qu'il vont se ressaisir.  :emoshoot:   :fbhang:  tout système démocratique comporte ces trois 3 instances que sont l’exécutif, le législatif et le judiciaire. la cedeao est en train d’empiéter sur la démocratie gambienne en ne laissant pas a celle ci l'espace temporel qu'il lui faut pour s'exprimer entièrement et pleinement.  :taala_sylla:   :taala_sylla:   :taala_sylla:   :taala_sylla:  j’espère qu'il vont se ressaisir.  :emoshoot:   :fbhang:  tout système démocratique comporte ces trois 3 instances que sont l’exécutif, le législatif et le judiciaire. la cedeao est en train d’empiéter sur la démocratie gambienne en ne laissant pas a celle ci l'espace temporel qu'il lui faut pour s'exprimer entièrement et pleinement.  :taala_sylla:   :taala_sylla:   :taala_sylla:   :taala_sylla:  j’espère qu'il vont se ressaisir.  :emoshoot:   :fbhang:  tout système démocratique comporte ces trois 3 instances que sont l’exécutif, le législatif et le judiciaire. la cedeao est en train d’empiéter sur la démocratie gambienne en ne laissant pas a celle ci l'espace temporel qu'il lui faut pour s'exprimer entièrement et pleinement.  :taala_sylla:   :taala_sylla:   :taala_sylla:   :taala_sylla:  j’espère qu'il vont se ressaisir.  :emoshoot:   :fbhang:  tout système démocratique comporte ces trois 3 instances que sont l’exécutif, le législatif et le judiciaire. la cedeao est en train d’empiéter sur la démocratie gambienne en ne laissant pas a celle ci l'espace temporel qu'il lui faut pour s'exprimer entièrement et pleinement.  :taala_sylla:   :taala_sylla:   :taala_sylla:   :taala_sylla:  j’espère qu'il vont se ressaisir.  :emoshoot:   :fbhang: 
Reply_author En Janvier, 2017 (20:17 PM) 0 FansN°: 1
binetôt un mois que le commando de toubacouta se tourne les pouces.
prösident donnez l'ordre afin que nos hommes aillent prendre un bon soupou kanja, servi par zeinab jammeh à l'ombre d'un formager de kanilai d'ou le tyran aura été extirpé.
Anonyme En Janvier, 2017 (20:14 PM) 0 FansN°: 3
TRES BELLE HISTOIRE MILITAIRE
Fils De Soldat En Janvier, 2017 (20:37 PM) 0 FansN°: 4
a nos djambaar, la nation senegalaise vous est jamais reconnaissante.

on nous tue mais on ne nous deshonore pas!!!

Anonyme En Janvier, 2017 (20:38 PM) 0 FansN°: 5
Attention : je n'ai aucune confiance envers le Nigéria qui pourrait double jeu à cause de ses relations bien maintenues avec la Gambie de Y Djameh depuis bien longtemps d'une part et d'autre part Y Djameh a toujours intervenu entre ce Pays et sa malédiction interne nommée Boko Aram



Dans tout cela c'est la Casamance qui trinquera encore pour 10 à 15 ans d'autant plus qu'avec même la décentralisation, les Compétence locales de ces Territoires sudistes ne manifestent ni besoin, ni courage de prendre eux-mêmes et d'abord en mains propres le destin de cette Casamance pourtant bénie par tous les Cieux ET Terres !!!
Reply_author En Janvier, 2017 (20:52 PM) 0 FansN°: 1
avec l'intervention en gambie, le rébellion en casamance sera mieux maîtrisée et contrôlée. le droit de poursuite qui faisait défaut ne sera plus un problème.
Reply_author En Janvier, 2017 (10:57 AM) 0 FansN°: 2
mon cher la casamance trinque depuis plus de 30 ans
Humble Commentateur En Janvier, 2017 (21:07 PM) 0 FansN°: 6
A cette époque l'armée de l'air sénégalaise était très en avance sur ses homologues africaines,en plus des hélicoptères Puma lourds cités il y avait aussi 2 Fouga Magister qui a l'époque étaient un vrai vecteur de feu (un peu comme des Alfa jet ou des hawk en version armés aujourd'hui)

Mais en dehors de l'anecdote très palpitante il est bon de ne pas perdre de vue 2 choses:

1-La Gambie d'hier n est pas la Gambie d’aujourd’hui ( militairement parlant )

2-Au moment ou on parle de forces de la Cedao qui devrait aller imposer Barrow il est alarmant de constater qu il n y a que le Sénégal qui peut vraiment aller en Gambie

Nigeria, bonnes forces mais armée très peu professionnelle et souvent sous l emprise de stupéfiants

Mali,armée en reconstruction et sincèrement d autres chats a fouetter

Cote d'Ivoire, armée en reconstruction et mutineries en cour a gérer

Guinée Conakry,pas pour l option militaire



Ardo En Janvier, 2017 (21:52 PM) 0 FansN°: 1
le sénégal mon cher a les moyens de régler seul le problème.
c'est d'ailleurs ce qui va se passer.
on cherche juste a saupoudrer le truc avec cette histoire de cedeao, le nigeria tout ça... mais ce sera le sénégal, dont l’armée de l'air dispose aujourd'hui d'une force sans précédent dans l'histoire.
12ème Gaïndé En Janvier, 2017 (11:06 AM) 0 FansN°: 2
1- t'as oublié de mentionner que le sénégal d'hier n'est pas le sénégal d'aujourd'hui.
2- selon le colonel jatta un des gardes rapproché de ton cher yaya jammeh, son armée est divisée en 2: les pro-jammeh et les autres qui défendent leur peuple..
jammeh va prendre certainement la clé des champs de kanilaï dès que l'assaut sera lancé par nos jambars
Anonyme En Janvier, 2017 (21:10 PM) 0 FansN°: 7
Merci imam pour ce rappel historique de la belle époque et de la belle armee , une armée bien entraînée et des hommes aptes et capables de la diriger, le général Idrissa Fall, en tête , le colonel AbeL Ngom, le colonel Abdoulaye Dieng, le colonel Gomis, le colonel Bampassy, le colonel Wane etc....! Entre temps beaucoup d eau a coule sous le pont ! :thumbsdown:  :thumbsdown:  :thumbsdown: 
Anonymeallemagne En Janvier, 2017 (21:11 PM) 0 FansN°: 8
Tout ce que vous avez dit est vrai. J´étais en Gambie a l´époque et j´ habitais á Kannifing. J´ai vu de mes propres yeux des soldats Gambiens fuirent avec leurs armes.L´un d´eux est rentré dans notre maison et nous a demandé de l´aider; il a ensuite jeté son arme dans les herbes avant de partir vers Serekunda. Une section de l´armée Senegalaise avait campé pres de notre habitation. Bravo l´armée Sénégalaise.
Reply_author En Janvier, 2017 (12:53 PM) 0 FansN°: 1
tu mens à cette époque la gambie n'avait pas d'armée, mais une police.
Dodds En Janvier, 2017 (16:03 PM) 0 FansN°: 2
merci pour m'avoir fait rigoler avec votre commentaire
Le Para De Louga En Janvier, 2017 (21:52 PM) 0 FansN°: 9
merci bien imam para pour cette belle intervention,kou yag si ten bag fek lafa,medzo de tap "3e compagnie para kanak bonne continuation et bonne retraite dans la maison dieu;
Sa Matt Golo Niaye En Janvier, 2017 (22:30 PM) 0 FansN°: 10
Merci Mr. Cisse pour tes services rendus a la nation!



Je viens juste d'apprendre cette histoire, au senegal, l'armee ne communique pas avec le peuple en temps de guerre.Je viens d'apprendre la mort du Sergeant Babacar Dieng que Dieu l'acceuille dans son paradis! amin! ainsi k tous ceux ki sont tombes dans ces operations militaires.

et je aimeriais connaitre les noms de ces braves commandos disparus dans l'accident de l'helicoptere aussi!

Ces soldats sont mes heros, ils se sont sacrifies pour nous, j'ai le coeur meurtri acctuellement, acctuellement j'avais a peine 15 annees au lycee en 1981 je me suis toujours demandes ki etaient ces soldats disparus dont j'entendais seulement une rumeur k ils avaient des morts mais jamais des preuves!

Tous ces braves soldats tombes devraient avoir leur memoire enseignee et celebree mais en lieu on celebre des gens ki n'ont rien apporte au senegal! :jumpy2: 
Reply_author En Janvier, 2017 (11:26 AM) 0 FansN°: 1
capitaine andallah cissé pilote lieutenant lamine konté du commando ect tendeng seul rescapé car excellent nageur merci
Reply_author En Janvier, 2017 (14:15 PM) 0 FansN°: 1
oui il s'agissait du soldat moïse tendeng, un très jeune soldat de b.cdos. rescapé de ce drame du puma. 18 avaient perdu la vie. la première victime militaire sénégalaise de cette opération était le s/c aureliano dasylva rosa du b.cdos. parti du camp du front de terre.
Anonyme Le Paysan En Janvier, 2017 (22:50 PM) 0 FansN°: 11
bravo imam ke le tt puissant vs benisse machallah
Khaya En Janvier, 2017 (23:30 PM) 0 FansN°: 1
droits de reserve
Zée En Janvier, 2017 (23:45 PM) 0 FansN°: 12
Merci Mr Cissé, une armée professionnelle! C'est dommage que pour les lions du football le Sénégal verse une indemnité qui peut atteindre 94 000 000 de francs cfa alors que pour nos valeureux Jambars qui donnent leurs vies pour honorer notre cher Sénégal vont percevoir des miettes... Pauvre Sénégal.  :sunugaal: 
Anonyme En Janvier, 2017 (01:14 AM) 0 FansN°: 13
SENEGAL SENEGAL dou nguen wéré fi din garaw!!! C'est pas le job du Nigéria cela doit être le job du SENEGAL

Anonyme En Janvier, 2017 (04:05 AM) 0 FansN°: 14
Matériel ne signifie pas de facto pouvoir !

Attention !
Reply_author En Janvier, 2017 (06:49 AM) 0 FansN°: 1
merci du rappel iman. je suis un ancien de l armee de l air. vous avez ete 1 model durant votre parcours , je rappelerai egalement que vous etiez 1 champion du 100 200 metres et relais 4 fois 100 dans les competions militaires. bravos et bonne retraite imam
Anonyme En Janvier, 2017 (05:55 AM) 0 FansN°: 15
c'est faux ce qu'il a dit .comment trouver des mutins reprendre leurs armes et leur dire partez ca c'est une histoire a dormir debout.En plus dans l'helicoptere ce n'est pas tous les 17 qui sont morts,il y a un soldat qui a echappe c'est un certain TENDENG qui habite il y a queleques annees a ziguinchor.IL ya trop de soldats morts en GAMBIE je peux vous montrer la fosse commune de soldats senegalais morts en GAMBIE .Ne nous fais pas avaler ces histoires a dormir debout.OCCUPONS NOUS DE NOTRE PAYS .qUE le peuple gambien fasse ce que le peuple burkinabe a fait pour chasser BLAISE COMPAORE ET C'EST TOUT .Il faut respecter la vie des soldats,ils ont des enfants et des femmes comme ces salopards assis dans des bureaux climatises entrain de boire du cafe chaud et manger des poulets et d'une baguette magique decident d'envoyer des etres humains pour se faire tuer ou pour tuer.
Machalah  En Janvier, 2017 (09:27 AM) 0 FansN°: 1
qu'allah t'assiste pour tu devienne une personne qui dit des bonnes paroles mëme pour ton fils .l islam ne t'autorise pas à etre inncorrect .
Reply_author En Janvier, 2017 (09:32 AM) 0 FansN°: 2
je n'ose pas dire que c'est faux comme tu viens de le lire mais je dirai que c'est un vrai récit d'un soldat. quand vous lisez vous avez l'impression de suivre un film de soldats américains. ils sont les plus forts et les autres sont les peureux. venant d'un ancien soldat on comprend. toutefois la réalité est tout autre nous avons sous estimé les gambiens lors de l'opération fodé kaba et nous avons eu beaucoup de pertes enterrés dans une fosses commune en gambie. les soldats gambiens n'ont pas attendus que les parachutistes posent pied sur terre avant de riposter les soldat ont été pillonnés alors qu'ils étaient dans l'air et beaucoup ont perdu la vie avant de poser leur peid sur le sol gambien. c'est ça la réalité.
Reply_author En Janvier, 2017 (09:32 AM) 0 FansN°: 3
je n'ose pas dire que c'est faux comme tu viens de le lire mais je dirai que c'est un vrai récit d'un soldat. quand vous lisez vous avez l'impression de suivre un film de soldats américains. ils sont les plus forts et les autres sont les peureux. venant d'un ancien soldat on comprend. toutefois la réalité est tout autre nous avons sous estimé les gambiens lors de l'opération fodé kaba et nous avons eu beaucoup de pertes enterrés dans une fosses commune en gambie. les soldats gambiens n'ont pas attendus que les parachutistes posent pied sur terre avant de riposter les soldat ont été pillonnés alors qu'ils étaient dans l'air et beaucoup ont perdu la vie avant de poser leur peid sur le sol gambien. c'est ça la réalité.
Reply_author En Janvier, 2017 (11:49 AM) 0 FansN°: 4
tu es un indiscipline toi.
nous qu étions la,savons que c'est vrai de bout en bout.....
Zee En Janvier, 2017 (14:48 PM) 0 FansN°: 5
vous êtes démasqué ! les rebelles ont tout temps ce langage. bref, tout le monde connait la bravoure de nos valeureux jammbars.
Machallah En Janvier, 2017 (09:20 AM) 0 FansN°: 16
On ne répond pas le mal par le mal .Qu ALLAH VEILLE sur l'imam Cissé et les autres imams du monde AMINE.Allahamdoulilah

Anonyme En Janvier, 2017 (10:24 AM) 0 FansN°: 17
Merci imam et grand frère. mon chargeur LRAC DE 89 mm a été le premier tué suivi du chef de pièce a Farrago en territoire Gambien.
Anonyme En Janvier, 2017 (11:14 AM) 0 FansN°: 18
L'article le plus mal écrit que j'ai lu de ma vie! Allahou Akbar qu'est qui vous prend réellement? En plus vous vous permettez de signer cette merde! J'ai eu des mots de tête à la fin. Ooh quelle médiocrité! incohérences sur incohérences
Reply_author En Janvier, 2017 (11:31 AM) 0 FansN°: 1
mots de tête !! mdrrrrrrrrr
Movez Foy En Janvier, 2017 (11:19 AM) 0 FansN°: 19
Ultima Ratio Regum
Reply_author En Janvier, 2017 (13:25 PM) 0 FansN°: 1
dernier argument des rois
Son Te Tayi En Janvier, 2017 (11:26 AM) 0 FansN°: 20
Nous voulons un nouveau système de rémunération des agents de l’État du Sénégal. Il y a des disparités au niveau du traitement salarial de certains agents. Le Sénégal a un système désarticulé et à plusieurs vitesses avec des disparités énormes en termes de traitement salarial .

Des agents qui sont d’une même catégorie ont des disparités énormes en termes de traitement salarial et il faut tout remettre à plat .

Des indemnités ont été données à des corps et pas à d’autres. L’État doit se pencher sur la question, afin d’apporter des réajustements.

Il faut trouver un nouveau système de rémunération des agents de l’État qui sera juste et équitable.

La grille salariale du Senegal date de 1961, il faut revoir tout le package d’indemnités données aux agents de façon désordonnée . exemple DGPSN envers le CSA :fbhang:  :taz-smile:  :jumpy2:  :sunugaal:   <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">  
Anonyme En Janvier, 2017 (11:31 AM) 0 FansN°: 21
Anonyme En Janvier, 2017 (11:33 AM) 0 FansN°: 22
Réveillez vous! L'armée nigériane ne peut même pas venir à bout de BOKO HARAM et on nous tympanise avec leurs navire de guerre alors que l'armée sénégalaise n'est plus ce qu'elle était avec l'arrivée des femmes et une formation au rabais hormis pour les bataillons commandos et paras. L’opération GABOU fut un désastre militaire avec des morts comme le Sénégal n'en a jamais connu.

Plaise au ciel que nos dirigeants politiques ne soient pas aveuglés par leur haine de JAMMEH.

Si les gambiens sont incapables de se soulever comme l'ont fait les tunisiens et les libyens, alors laissons les avec leurs problèmes. Une seule goutte de sang d'un militaire senegalais fut elle issue d'une égratignure serait une goutte de trop. M'enfin YALLA NA DJAM AK SALAM MOUDJE CI.
Anonyme En Janvier, 2017 (11:34 AM) 0 FansN°: 23
Je suis un civil et j aime pas la guerre!! Mais je ne vois que 2 options !!! Soit laisser Yaya djammeh avec les gambiens au risque qu il reste au pouvoir contre vents et marrées!! Soit nous aidons les gambiens à se débarrasser de ce tyran!!
Anonyme En Janvier, 2017 (11:34 AM) 0 FansN°: 24
Correction: it was Danso, not Tambajang. Tambajang is alive and was a commander that fought against rebels from start to finish
Reply_author En Mars, 2017 (16:50 PM) 0 FansN°: 1
not danso but bojang and there was no general
Reply_author En Mai, 2017 (19:28 PM) 0 FansN°: 2
n
Anonyme En Janvier, 2017 (11:49 AM) 0 FansN°: 25
A bas le militarisme! Vive la paix juste! Commencer une guerre est toujours mais la terminer c autre chose! La consequence directe de l'intervention en gambie en 1981 c l debut de la rebellion en casamance qui n'est toujours pas terminee...Jawara doit partir mais par une solution politique..surtout pas larmee nigeriane liberienne a linterieur du senegal!!! :bindeu:  :bindeu:  :bindeu:  :bindeu:  :bindeu:  :bindeu:  :bindeu:  :bindeu:  :bindeu: 
Anonyme En Janvier, 2017 (12:00 PM) 0 FansN°: 26
il n y a jamais eu de fosse commune en Gambie c est archi faux . je suis gendarme à la retraite en 1981 j étais soldat pdl à la 1é compagnie du GP commandé par Khomeiny * On nous largué vers 18h * La seule perte est le chef Dieng Léopard on n a jamais tiré sur les paras en l air les combats en tout et pour tout ont duré trois jours- Ce récit est exact salut au colonel Barth mon chef de section à l époque pour son abnégation malgré un genou en l air aprés le saut c était pas évident- Quand je croise les jeunes paras à Dakar je suis fier* Vive la classe 80 /1
Anonyme En Janvier, 2017 (12:51 PM) 0 FansN°: 27
iMAM MERITE BIEN UNE MEDAILLE DU LION  :sunugaal:  :bindeu:   <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">  
Anonyme En Janvier, 2017 (13:23 PM) 0 FansN°: 28
Certains aiment nous sortir l'opération Gabou comme étant un echec, mais vous oubliez que c'est après le retrait de l'armée sénégalaise du à l'opinion internationale (par exemple le portugal qui supportais la rebellion), que les rebelle ont parvenu à s'accaparer du pouvoir.

Ils ont exigé que l'armée sénégalaise se retire avant toute négociation, c'est ainsi que la cedeao composait des militaire du Togo, du Ghana et d'autres ont pris le relais et les rebelles ont marché sur eux pour arriver au pouvoir. L'armé Sénégalaise avait réussi à repousser les rebelles qui s sont repliés vers l'aéropord, oui là un certain Ngom (un colonel ou sergent), avec le groupe qu'il dirigeait on décidé de les suivre à l'intérieur pour en finir avec eux et c'était là qu'est venu le massacre, son corps a été exposé et trainé dans la rue. Et n'oublié pas que ces rebelles étaient de vieux soldats qui ont tous pris part à la guerre de l'indépendance de leur pays, alors qu'on avait déployé labas des soldats qui venaient fraichement de finir leur formation. Et après tout ils ont réussi à repousser ces rebelles qui ont exigé leur départ pour ensuite arrivé à leur

faim
Anonyme En Janvier, 2017 (13:24 PM) 0 FansN°: 29
Le texte est mal transcrit. C'est du charabia! Ce jambar parchutiste vous a accordé une interview, discours oral, vous n'avez pas été capable de le transcrire correctement. Au delà de ce texte décousue, il y a un manque notoire de vocabulaire de ces "journalistes". "pluie torride" (sic) Connaissez-vous le sens de torride? Avez-vous relu votre texte? C'est une honte!



 :jumpy2:  :jumpy2:  :jumpy2:  :jumpy2:  :jumpy2:  :jumpy2:  :jumpy2:  :jumpy2:  :jumpy2:  :jumpy2:  :jumpy2: 
Seydina Mathusalem En Janvier, 2017 (15:15 PM) 0 FansN°: 1
tu as raison nos journalistes refusent le moindre effort.
Anonyme L . A  En Janvier, 2017 (13:28 PM) 0 FansN°: 30
Avec ou sans la CEDEAO, il faut et sans tard lancer l’opération Fodé Kaba 3 .. et cette fois ci, il faudra en finir une bonne fois pour toute, avec le rébellion en Casamance . Je ne suis pas un fan d'Abdou Diuoif, mais voilà un homme d'état qui comprend bien qui a bien compris :MAO: "La politique est une guerre sans infusion du sang et la guerre est une politique avec infusion du sang" Si la diplomatie échue, des moyens militaires supérieurs à la capacités de défense de Yaya Jammeh doivent êtres utilisés et sans tard pour en finir avec le dictateur de Bandjul.
Reply_author En Janvier, 2017 (15:20 PM) 0 FansN°: 1
j ai pitie des senegalais. ils ont toujours cette grande gueule qui fait croire qu ils sont juste derriere les americains alors qu ils sont pauvre sur tous les plans.
1982 n est pas 2017. wait and see
Reply_author En Janvier, 2017 (16:07 PM) 0 FansN°: 2
effusion book
Anonyme En Janvier, 2017 (14:54 PM) 0 FansN°: 31
 :emoshoot:  :fbhang:  :taala_sylla:  :taala_sylla:  :taala_sylla:  :bindeu:  :thumbsdown:  :thumbsdown:  :thumbsdown: 
Ibo En Janvier, 2017 (15:11 PM) 0 FansN°: 32
Belle histoire Imam! cela démontre la bravoure de notre armée!!!

Vive l'armée sénégalaise!!!
Anonyme En Janvier, 2017 (18:24 PM) 0 FansN°: 33
Que la malédiction divine s'abatte sur ceux qui insultent notre armée et notre pays; Amin!
Cherif M New York En Janvier, 2017 (20:44 PM) 0 FansN°: 34
Attention senegal waroul Wona dougue si problem gambia because Yaya sou attaqué senegal , woroul deh mane naf a ray lou bari. Gambie ame rew la attention Yaya néna kouko songou dé... waroul woroul si senegal
Second En Janvier, 2017 (11:57 AM) 0 FansN°: 35
Merci o anciens ! Pr vs Fodé kabé 1 et 2 ! Pour nous L'Opération Gabou !
Replydoudou_author En Février, 2017 (22:06 PM) 0 FansN°: 1
et le capitaine dieng
Anonyme En Août, 2017 (01:55 AM) 0 FansN°: 36
J'ai vraiment aimé cet article. C'est un article plein de sens que j'ai lu du début jusqu'à la fin. Il est important de connaitre ces histoires.

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]