Lundi 22 Juillet, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Banner 01
International

Attaque chimique de Douma : les casques blancs indiquent à l'OIAC où sont enterrés les corps

Single Post
Attaque chimique de Douma : les casques blancs indiquent à l'OIAC où sont enterrés les corps

Alors que l'enquête de l'OIAC devait commencer mercredi à Douma, les inspecteurs n'ont toujours pas pu entrer dans la ville. En attendant, les casques blancs leur ont indiqué où étaient les tombes des victimes présumées de l'attaque chimique.

Les inspecteurs de l’Organisation internationale pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) n'ont toujours pas pu entrer à Douma, mais ils commencent déjà à recueillir les premiers éléments de l'enquête. Les casques blancs de la défense civile syrienne leur ont indiqué, mercredi 18 avril, où étaient enterrées les victimes de l'attaque chimique présumée du 7 avril à Douma, imputée à Damas.

"Nous avons fourni aux membres de la mission d'observation de l'OIAC toutes les informations que nous avions sur l'attaque chimique, dont la localisation exacte des tombes des victimes", a indiqué à Reuters Raed Saleh, le dirigeant de l'organisation de secouristes.

Les inspecteurs sont arrivés à Damas le week-end dernier mais ils n'ont, pour l'instant, toujours pas pu se rendre à Douma ni sur le site présumé de l'attaque. Mercredi 18 avril, alors qu'ils étaient censés commencer leur enquête, ils ont dû reporter leur visite pour des raisons de sécurité, faisant état de tirs sur le lieu prévu de leur déploiement.

"Des preuves et des éléments essentiels disparaissent"

Ce délai fait craindre aux Occidentaux que le site n'ait été "nettoyé", dix jours après l’attaque chimique présumée, la zone étant passée sous le contrôle du régime syrien et de la police militaire russe. Le ministère français des Affaires étrangères juge d'ailleurs "très probable que des preuves et des éléments essentiels disparaissent".

De leur côté, les Russes ont répété aux Nations Unies qu’il était inutile de créer une commission d'enquête onusienne pour établir les responsabilités de chacun dans l'attaque chimique de Douma, estimant que "Washington et ses alliés [avaient] déjà décidé qui étaient les coupables".

En attendant d'accéder au site, les experts ont tenu des réunions avec les responsables du gouvernement syrien. Après le début de la mission, un premier "rapport de situation" doit être soumis. Le rapport final n'est pas attendu avant plusieurs semaines mais la porte-parole du département d'État américain, Heather Nauert, a d'ores et déjà déclaré que les États-Unis disposaient de renseignements selon lesquels du chlore et du gaz sarin avaient été utilisés dans l'attaque chimique.

 


Article_similaires

1 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2018 (17:05 PM)
    casques blancs de merdes rien des hypocrites aux soldes des assassins de grands chemins sans scrupules, mensonges et combines

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR