Autoroute à péage : Un camion d'hydrocarbures se renverse…

  • Source: : Seneweb.com | Le 13 mars, 2018 à 22:03:01 | Lu 4889 fois | 15 Commentaires
content_image

Autoroute à péage : Un camion d'hydrocarbures se renverse…

Il ne s'agissait pas d'un accident, mais d'un simple exercice de simulation, déroulé ce mardi, par Senac Sa, concessionnaire de l'autoroute à péage et Vivo Energy, la société qui commercialise et distribue les produits de Shell au Sénégal. Dans un communiqué, les deux sociétés renseignent que l'entraînement pratique a été organisé en collaboration avec la Gendarmerie, les Pompiers, et l'ensemble des services concernés. Ce, pour se préparer à une bonne prise en charge de ce genre de situations.

"La sécurité des usagers est au cœur des préoccupations de Senac Sa, société concessionnaire de l'autoroute à péage Dakar-Diamniadio-Aibd. C'est pourquoi celle-ci a initié un exercice de simulation avec Vivo Energy. Cet exercice grandeur nature, avec le renversement d'un camion-citerne d'hydrocarbures comme centre d'intérêt a été organisé ce 13 mars 2018 sur l'autoroute à péage, entre les gares de Toglou et de Sébikotane, au Pk 44", indique le document de presse.

Senac Sa et Vivo Energy renseignent que la prévention, surtout à travers ce type d'exercice, est le moyen le plus efficace pour gérer au mieux les situations d'urgence. Et pour cette fois-ci, l'exercice était basé sur le scénario d'un camion-citerne qui se renverse sur l'autoroute à péage, en voulant éviter un véhicule. Il a mobilisé l'ensemble du personnel chargé des opérations de Senac Sa et de Vivo Energy Sénégal. "Le scénario a impliqué des écoulements de carburant formant des nappes que les services de secours ont maîtrisés avec succès", informe le communiqué.

Ainsi, Senac Sa qui s'est réjoui du bon déroulement des opérations, explique que cette simulation est une opportunité pour sensibiliser les usagers sur les bons comportements à avoir sur l'autoroute en cas d'accident de transport de matières dangereuses. Ce, pour évaluer le temps de réponse des partenaires externes comme les secours, la police, les pompiers, la compagnie pétrolière, mais aussi pour s'assurer que chaque partie prenante connaît son rôle dans la gestion d'un incident impliquant des matières dangereuses et tester la complémentarité et la coordination des équipes.

"L'autoroute Dakar-Diamniadio-Aibd est un axe stratégique et logistique qui doit être fluide. L'augmentation du transport des matières dangereuses s'est accrue depuis l'ouverture de l'Aibd. Il faut aussi rappeler que tout accident de transport de matières dangereuses est un évènement majeur qui peut avoir des conséquences lourdes sur la sécurité, l'environnement et la fluidité de l'Autoroute", a dit Olivier Mennegaut, responsable Exploitation de Senac Sa.

L'exercice fut aussi l'occasion de tester le niveau de collaboration entre les équipes et les partenaires externes, de vérifier la fiabilité des équipements d'intervention et de confirmer le degré d'engagement des partenaires pour la bonne application des consignes Sécurité en cas d'incident de transport de matières dangereuses. Il a aussi permis de mettre à l'épreuve le plan d'intervention d'urgence.

"Nous avons la volonté de faire perpétuer la culture de 'Zéro Accident' au sein de la société, en responsabilisant chacun des collaborateurs, sous-traitants et autres partenaires. La finalité de ce type d'exercice est de pouvoir tester la synergie des équipes issues de différentes entités et les sensibiliser au respect des consignes de sécurité; mais également de sensibiliser les populations qui peuvent être impliquées dans ce type d'incident sur les dangers liés aux produits hydrocarbures", soutient Mame Khady Sène, Directrice des Opérations de Vivo Energy Sénégal.


Auteur: Chamsidine Sané - Seneweb.com






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (6)


Anonyme En Mars, 2018 (23:11 PM) 0 FansN°: 1
L'autoroute de l'insécurité.
Reply_author En Mars, 2018 (10:23 AM) 0 FansN°: 1
mas pourquoi ça na pas exploser comme dans les films ? quelques negres de moins dans cette ville surpeuplé par les kawkaws ça ferat du bien..............
Anonyme En Mars, 2018 (23:19 PM) 0 FansN°: 2
Les gendarmes en contresens c'était aussi un exercice de simulation ?
Anonyme En Mars, 2018 (00:35 AM) 0 FansN°: 3
L'augmentation du transport des matières dangereuses s'est accrue depuis l'ouverture de l'Aibd



TIENS TIENS......les fameuses cuves?

Shit

hole........
Anonyme En Mars, 2018 (00:39 AM) 0 FansN°: 4
On attend des explications de l'accident mortel de ces derniers jours ayant entrainé la mort d'ue personne se trouvant dans une 307.

Des accusations gravissimes et inquiétantes ont été publiées sur les réseaux sociaux sur la véritable cause.
Anonyme En Mars, 2018 (08:55 AM) 0 FansN°: 5
"La sécurité des usagers est au cœur des préoccupations de Senac Sa, société concessionnaire de l'autoroute à péage Dakar-Diamniadio-Aibd" (Ndlr). L’éclairage devrait être la priorité et non une simulation.
Anonyme En Mars, 2018 (10:11 AM) 0 FansN°: 6
Le coût exorbitant du péage devrait être la priorité de SENAC.

Après viennent l’éclairage et consort.

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]