Enquête sur Boffa : Un journaliste parmi les personnes interpellées

  • Source: : SenewebNews-RP | Le 15 janvier, 2018 à 08:01:34 | Lu 13535 fois | 53 Commentaires
content_image

René Capin Bassène, journaliste et expert averti de la crise casamançaise

Parmi la vingtaine de personnes arrêtées dans le cadre de l’enquête sur la tuerie de Boffa, figure un journaliste. Il se nomme René Capin Bassène. Il a été interpellé hier dimanche 14 janvier. Les éléments du Gign, qui ont procédé à son arrestation, l’ont pris chez lui à Kandialang (périphérie de Ziguinchor), tôt le matin.

Selon L’Observateur, qui donne l’information dans son édition de ce lundi, l’interpellation de Bassène suscite l’indignation au sein de sa famille et de l’aile politique du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (Mfdc).

«René Bassène n’est pas un membre du Mfdc, il est journaliste et expert averti de la crise casamançaise, confie au journal, sous l’anonymat, un membre de l’aile politique du mouvement séparatiste. Nous avons été très tôt, ce dimanche, informés de son interpellation. Nous en prenons acte. C’est tout ce que nous avons à dire. Nous n’avons rien d’autre à déclarer.»

D’après le récit d’Odile Coly, l’épouse de René Bassène, les gendarmes ont débarqué chez eux à 5 h 30 pour escalader le mur, après avoir tapé longtemps à la porte sans obtenir de réponse. 

«Nous n’avons pas ouvert parce que nous ne savions pas qui étaient ces personnes qui ne cessaient de taper à notre porte. (…) Ils ont emporté des documents et nos deux portables, raconte Odile Coly. Nos enfants, mon beau-père, sont très affectés par ce qui vient de se passer. Mon mari n’est pas un criminel.»


Auteur: Seneweb News - SenewebNews-RP






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (21)


Anonyme En Janvier, 2018 (09:06 AM) 0 FansN°: 1
pensez aux innocents sauvagement tués
Reply_author En Janvier, 2018 (09:47 AM) 0 FansN°: 1
messieurs les journalistes ce n'est pas parce que vous travaillez dans les média qu'il faut toujours vous mettre en avant. si c'était un mécanicien est-ce que vous auriez dit "un mécanicien arrêté" ,
Reply_author En Janvier, 2018 (11:10 AM) 0 FansN°: 2
on l’a pas arrêté forcément parce qu’ils fait parti des auteurs mais comme il est journaliste très au fait il peut détenir des infos pouvant aider à démasquer les auteurs.
Sénégalais En Janvier, 2018 (11:57 AM) 0 FansN°: 3
ce "journaliste" n'est rien d'autre que l'un des animateurs du site des milles collines du mfdc. effectivement, bien avant la tuerie, des mois avant, sur ledit site, le même journaliste a écrit des articles violents sur la coupe de bois en casamance en accusant les autorités de l'état. or, le plus grand trafiquant de bois, c'est le mfdc qui vendait tout le bois de casamance à yaya diammeh. ce n'est qu'avec le départ de diammeh du pouvoir que ce mouvement raciste a commencé à jouer aux écologistes alors qu'il a semé des mines antipersonnel dans toute la forêt, faisant ainsi perdre leurs jambes à des centaines de ziguinchorois depuis le début de cette crise
Sénégalais En Janvier, 2018 (11:57 AM) 0 FansN°: 4
ce "journaliste" n'est rien d'autre que l'un des animateurs du site des milles collines du mfdc. effectivement, bien avant la tuerie, des mois avant, sur ledit site, le même journaliste a écrit des articles violents sur la coupe de bois en casamance en accusant les autorités de l'état. or, le plus grand trafiquant de bois, c'est le mfdc qui vendait tout le bois de casamance à yaya diammeh. ce n'est qu'avec le départ de diammeh du pouvoir que ce mouvement raciste a commencé à jouer aux écologistes alors qu'il a semé des mines antipersonnel dans toute la forêt, faisant ainsi perdre leurs jambes à des centaines de ziguinchorois depuis le début de cette crise
Reply_author En Janvier, 2018 (16:18 PM) 0 FansN°: 5
comment pense un intellectuel tribaliste diola du mfdc contribution du dr. ahmed apakena diéme: du soutien à barrow, talibé mouride, à la haine du joola : le sénégal assumera la responsabilité de conflit interethnique dans la sous-région.

la gambie est un pays souverain. elle dispose de lois et de règlements concernant les élections et les procédures s’y efférentes.
après la reconnaissance de sa défaite, un document officiel de la commission électorale révèle des erreurs dans le décompte des voix. comme il existe des voies de recours, jammeh, suivant les dispositions du code électoral de son pays, est en droit de contester, les premiers résultats et de soumettre une requête allant dans le sens de la résolution et/ou la rectification de ces erreurs. selon le droit international et le principe de souveraineté, seules les instances judiciaires de la gambie, pas un etat ou le conseil de sécurité, peuvent examiner le contentieux électoral en cours en gambie.
sans même attendre l’ouverture d’une procédure allant dans le sens du recomptage ou de la tenue de nouvelles élections, selon la décision éventuelle de la cour suprême, les politiques, les religieux, certains intellectuels sénégalais, en amont comme en aval, avaient et ont exprimé leur enthousiasme de voir jammeh enfin défait coute que coute.
l’enthousiasme et le désir du sénégal étaient si débordants qu’il a recouru à la france et peut être, à l’angleterre ( puisqu’ elle n’a pas, comme la france, l’habitude de se mêler des crises internes des autres nations) pour la rédaction du texte du conseil de sécurité (puisque tous les textes du conseil de sécurité sont proposés par les ambassadeurs en poste à l’onu des ex puissances coloniales : preuve que la france représente les africains francophones au concert des nations pourtant censées indépendantes) sa position de membre non permanent au conseil de sécurité ne lui donne même pas le droit de rédiger un texte de condamnation ou de résolution.
mieux, il a saisi la cdeao dont les capacités d’intervention militaire et politique sont si ridicules et incohérentes, que partout où elle s’est déployée, c’est le fiasco, le statu quo qui s’instaure. ce dans un contexte d’instabilité quasi générale de la sous-région faisant face à toutes sortes d’insurrections, notamment islamistes et citoyennes, que le sénégal envisage une opération militaire.
que la gambie et jammeh sachent que les handicaps et incapacités de la cedeao ne feront que révéler le côté bluff de toute menace. son armée en alliance avec celle de la casamance en lutte sont en mesure de mettre en déroute toute opération militaire sénégalaise. car de par son zèle, le sénégal prendra le devant de toute force intervenant en gambie et donc en casamance.
le comble et la dérive, c’est l’ethnicisation doublée de la confessionnalisation, tout au moins la confrérisation de la crise en gambie. il apparait au fil des jours que monsieur barrow est un talibé mouride qui travaillera à l’implantation de cette confrérie dans l’etat gambien, et au sein de la société gambienne qui rejette, à travers jammeh, le système de ndigel et d’un islam wolof, dont la prétention à la conversion des ethnies de la gambie et de la casamance est un secret de polichinelle.
en sourdine, pourtant, les politiques se sont démasquer enfin, simplement en dévoilant leurs obsessions ethno politiques contre jammeh : de nombreux coups d’état rates en sont la preuve ; et aujourd’hui le discours du gouvernement, des religieux tidiane toucouleur comme mouride visent à exposer leurs soutiens à barrow, simplement parce qu’il est mouride et/ou toucouleur.
il parait que macky sall, le président de la république laïque du sénégal lui a parlé en harpular, lors de son coup de fil de félicitations. la haine ethno politique du sénégal vis-à-vis de jammeh n’est pas à exclure de la question de la casamance. cette haine se poursuit jusqu’ en casamance, et ce depuis belle lurette. a titre d’exemple et de rappel, au commencement du conflit en casamance, le sénégal avait arme des nordistes pour saboter le réveil des peuples de la casamance ; d’où la mort d’un certain kounta.
que faire, lorsqu’ une ethnie est prise pour cible sur le plan politique et confrérique ? il faut qu’elle se défende et, par instinct de survie, qu’elle se protège, en construisant la contre alliance appropriée pour sa survie. les joola ne doivent pas avoir le complexe d’assumer leur identité et leur spécificité, leur engagement et leur vie tout court. nous devons, nous casamançais, savoir que les luttes politiques sont d’abord culturelles, en ce sens que l’enjeu, c’est la suppression ou la résistance des narratifs fondateurs de l’envahisseur et du résistant.
c’est pourquoi, ils doivent, car la loi fondamentale de tout rapport entre peuples et civilisations entre cultures, c’est le rapport de force, prendre leurs dispositions requises. c’est ce qui détermine l’avenir des peuples et leurs capacités à défendre leurs intérêts. nous devons nous poser la question existentielle suivante : dans des situations de crises, de questionnements, d’incertitudes, où et quelles sont les intérêts supérieurs de la casamance en lutte ?
ceci dit, la cause défendue par le mfdc et la casamance n’est pas ethnique. si jusqu’ à ce moment des communiqués partisans et militants ne sont pas diffuses, c’est en raison du piège de l’ethnicisation dans lequel voudrait nous entrainer le sénégal.
mais aussi, pour signifier aux frères gambiens de toutes ethnies confondues que nous n’entendons pas soutenir jammeh sur la base de son appartenance joola, mais pour des raisons hautement géostratégiques, et que le mfdc ne s’impliquera jamais dans des folies génocidaires de quelque bord qu’elles viennent.
nous devons tous apprendre de nouveau que la question de la casamance est un enjeu géostratégique de la sous-région. sa résolution est un impératif, et c’est l’occasion pour nous casamançais de le rappeler à la communauté internationale et à la cdeao, rompant ainsi le secret dont la diplomatie sénégalaise l’a toujours entourée. la crise post-électorale en gambie, la haine ethno politique de certains sénégalais contre les joola, le contexte insurrectionnel marquant la sous-région, devraient recommander la communauté internationale á la retenue et au traitement ouvert de la question de la casamance.
que ce soit barrow ou jammeh, tant que la question de la casamance, n’est pas, pour une fois pendant plusieurs décennies d’étouffement, sur la table des discussions de la cedeao, voire des nations unies, la sous-région ne connaitra pas de stabilité. parce que le mfdc et la casamance en lutte dispose du principal moyen d’instauration du rapport de force dans le jeu géostratégique : une armée de libération, une vision et un projet de rupture sur tous les plans.
or, l’afrique de l’ouest est en proie au djihadisme, de même que l’islam non confrérique que la gambie a connu sous jammeh risque d’affronter l’islam des confréries dont le sénégal par ces temps de radicalisation fait la promotion. ainsi, les risques de confessionnalisation de la crise que la casamance en lutte ne souhaite pas, pourrait-être une réalité.
une solution pacifique à la crise postélectorale, incluant la question de la casamance est celle que la sagesse nous recommande d’envisager dans les meilleurs délais.
j’appelle les élites casamançaises, les forces vives de la casamance, les religieux de la casamance soucieux de bâtir un islam casamançais non confrérico wolof ou toucouleur, d’ouvrir un vrai processus de règlement politique du conflit nous opposant à l’etat du sénégal, de répondre coups sur coups au sénégal, dans sa logique mal propre et quasi passionnelle d’évincer, non pas un gambien politique, mais un joola. restons vigilants.
dr. ahmed apakena diéme, consultant indépendant, membre du ciu du mfdc bonn/rfa
Reply_deug En Janvier, 2018 (17:39 PM) 0 FansN°: 1
hummmm. reflexion profonde et philosophique. pas du tout facile a comprendre chez la plupart de nos compatriote. les actions cachent souvent des buts inavoues. la casamance culturellement est un acquis d'une grande importance et doit bien conserver sa specificite culturelle au prix meme de sa vie. une invasion confrerique porterait un coup fatale a une belle culture ancestrale. oh que non.
Anonyme: Moi  En Janvier, 2018 (09:08 AM) 0 FansN°: 2
Madame BASSENE! Personne n'a encore qualifie votre mari de criminel.

Alores calmez vous et attendez les resultats de l'enquete.

Ceci dit,je me permets de faire un "p'tit" HS:



Mais dites, Ce grand voleur de Karim tient coute que coute a etre president.

Etant donne qu'il est plus Francais que Senegalais,pourquoi s'acharne t'il a vouloir etre president du Senegal alors qu'il est beaucoup plus interressant d'etre president de la france que du senegal.

Alors pourquoi ne va t'il pas se presenter pour etre president de la France?
Reply_author En Janvier, 2018 (09:20 AM) 0 FansN°: 1
saa way !

bi ponkalou hs leu


professeur mousse
Reply_author En Janvier, 2018 (09:45 AM) 0 FansN°: 2
bilaye à mourir de rire, kèn manoula gagne rèè
Reply_author En Janvier, 2018 (14:38 PM) 0 FansN°: 3
tu as repondu a la question. c'est encore la france qui est aux manoeuvres. c'est leur plan ' b '
Anonyme En Janvier, 2018 (09:37 AM) 0 FansN°: 3
Ce René Capin Bassène. est un indic du MFDC raison pour laquelle l'aile politique a réagi avec une menace à peine voilée.

 :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :fbhang: 
Anonyme En Janvier, 2018 (10:00 AM) 0 FansN°: 4
Ce Bassène est un fumier c’est la taupe du MFDC l’armée s’est basée sur du solide pour débarquer chez lui
Reply_author En Janvier, 2018 (12:00 PM) 0 FansN°: 1
il ne s'en est jamais caché! si vous lisez le site du mfdc, il y est très actif et fait partie des plus "grands" chroniqueurs!la saisie de son téléphone portable et de ses machines peut être très utile à l'enquête et permettra peut-être de démasquer certains cadres casamançais qui jouent au clair obscur avec l'état sénégalais
Anonyme En Janvier, 2018 (10:02 AM) 0 FansN°: 5
Il faut le torturer il va parler mass ko courant DINA wakh
Anonyme En Janvier, 2018 (10:06 AM) 0 FansN°: 6
ne jugez pas les gens trop vite.

Attendez d'avoir des certitudes. Pensez à sa famille

Anonyme En Janvier, 2018 (10:33 AM) 0 FansN°: 7
Est ce que lui, il a pensé aux familles des personnes lâchement assassinées!
Anonyme En Janvier, 2018 (10:33 AM) 0 FansN°: 8
aors comme le président a parlé les forces de l'ordre n'ont qu'à faire doucement avant de creér une autre situation .



il ne faut pas chercher des poux sur toutes les tetes ?VOULOIR ARRETEZ NE VEUT PAS DIRE FAIRE BIEN
Anonyme En Janvier, 2018 (10:47 AM) 0 FansN°: 9
C'est après l'avoir arrêté qu'on s'est rendu compte que c'était un journaliste. Les journalistes sont les meilleurs taupes au monde. Nous allons juste le cuisiner à l'ail, il nous dira ce qu'il sait et nous édifiera sur certaines attaques aussi.





 :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :fbhang: 
Anonyme En Janvier, 2018 (11:22 AM) 0 FansN°: 10
Quand les portables parlent apres les coups de fil, on entend beaucoup de choses.
Senegal En Danger En Janvier, 2018 (11:32 AM) 0 FansN°: 11
Pourquoi publier sa photo ,alors les autres criminels du pays leurs photos tourner aux dos.je pose la question à la justice ,aux gendarmes et aux policiers. :sunugaal: 
Reply_author En Janvier, 2018 (11:49 AM) 0 FansN°: 1
ce sont ces confrères journalistes qui ont publié sa photo et non les hommes de tenue. en plus s'il ne fait partie du mfdc pourquoi cette menace.du mfdc
Reply_author En Janvier, 2018 (12:22 PM) 0 FansN°: 1
les hommes de tenue comme tu les appelles, c'est l'armée qui durant des années n'a jamais rien fait en casamance pour assurer la sécurité des casamançais mais se servait de pauvres bougres pour aller chercher du bois pour leur compte et le revendre

ton armee en tenue , c'est la premiere à etre criminelle et responsable de ce qui est arrive dans la foret !

des soldats qui ne foutent rien de la journée et qui sont payés par nos impôts; ça donne juste bonne conscience au gros lard qui habite le palais présidentiel !

ils se sont succédés ces présidents , loin de la casamance, mais aucun n'a su ou voulu mettre un terme aux agissements du fou yammeh ; ce dernier en a largement profité ainsi que ses bandits de grands chemins qui ont toujours terroriser les casamançais.
Juriste222 En Janvier, 2018 (12:10 PM) 0 FansN°: 12
Celui qui se justifie s'accuse.

Les menaces du mfdc n'y changeront rien. Ce sera comme les menaces de certains Imams après l'arrestation de Imam Ndao. Cela n'empêchera pas aux enquêteurs de faire leur travail et s'il a joué un rôle dans cette tuerie il répondra à la hauteur de sa responsabilité sinon il sera tout bonnement remis en liberté. Il a intérêt à coopérer et à parler pour laver sa peau.il y'a pas de fumer sans feu, si on l'a interpellé c'est qu'il y'a une raison. Wa salam
Anonyme En Janvier, 2018 (12:38 PM) 0 FansN°: 13
Juriste 22, deux gros bisous.....
Anonyme En Janvier, 2018 (13:18 PM) 0 FansN°: 14
c'est vrai il ne fallait pas montrer sa photo car on ne l'a pas encore jugé et condanmé.

Anonyme En Janvier, 2018 (14:16 PM) 0 FansN°: 15
cet mouvement terroriste doit savoire: protrger la foret, c´est un travaille des gardes offielles du foret, mais ce n´est pas par ces laches terroristes.
Anonyme En Janvier, 2018 (14:47 PM) 0 FansN°: 16
Ce sont bien ces mecs (les soit-disants Cadres, Journalistes , …(tous des saloparts arrivistes et criminels) qui s’adonnes à la déistabilisation permabente de la Casamance qu’ils veulent indépendante pour s’enrichir et sévir 100 fois plus

Si en vérité il faisait son travail de journaliste, qu’a-t-il dit ou écrit suite à cette tragédie car c’est le moindre des rôles d’un journaliste dans un tel contexte

Bref ce mec est un membre éminent de l’aile MFDC qui continue de semer la terreur en Casamance et sa place est la prison comme doit l’être l’autre idiot nommé Abdou Elinkine rellement abruti qu’il proclame des hymnes nationales de la Casamance en reprenant des rythmes de danse portuguaise (la Morna) traduites en français après le départ de ces colonisateurs européens qui ont fractionné l’Afrique noire pour se distribuer les richesses et la main d’œuvre esclavagiste.

Quels abrutis ces Gens du MFDC

Anonyme En Janvier, 2018 (16:24 PM) 0 FansN°: 17
B­ie­n­v­e­n­ue s­ur le m­e­i­l­le­ur s­i­t­e de r­e­n­c­o­n­t­re­s d­e s­e­x­e >>> w­w­w.­s­e­x­yd­r­o­m.­c­o­m
Anonyme En Janvier, 2018 (17:00 PM) 0 FansN°: 18
les militaires agissent comme des rebelles. taper à une porte à 5heures armées jusqu'aux dents et faire régner la terreur la rébellion a t'elle changé de camp?
Anonyme En Janvier, 2018 (17:24 PM) 0 FansN°: 19
Comme à son habitude l'armée sénégalaise va arrêter des innocents pour laver un hypothétique affront . Ils savent où se trouvent les vrais commanditaires de ces actes odieux mais jamais ils vont les chercher préférant toujours se pavaner dans des maisons occupées par d’honnêtes gens pour se complaire de leur terreur.
Gendarmerie Et Savoir Vivre En Janvier, 2018 (17:38 PM) 0 FansN°: 20
BON c est simple les gendarmes débarqués de dakar pour mener l enquete ne connaissent

pas grand chose au contexte casacais et rené bassène est au fait de la situation dans la région

depuis longtemps

bon lorsque on désire rencontrer une personne informée sur l environnement de l enquete on ne va pas l apprehender comme un truand au saut du lit on fait preuve d égards pour que le dialogue soit constructif et que l enquete avance et surtout que derrière les exécutants de la tuerie se profilent les identités des commanditaires de tels actes ou leur employeurs
Anonyme En Janvier, 2018 (02:24 AM) 0 FansN°: 21

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]