Vendredi 19 Juillet, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Societe

Inondations: La colère de la banlieue dakaroise gagne la rue

Single Post
Inondations: La colère de la banlieue dakaroise gagne la rue

Des habitants de plusieurs communes de la banlieue dakaroise ont battu le macadam samedi matin, mécontents de leur sort face aux inondations. Ils ont dénoncé l'état de dégradation des routes et l’insécurité à la faveur des inondations. Les protestataires, habitants des communes de Boune, Thiaroye Tally Diallo et Keur Massar, ont réclamé en outre des motopompes, du carburant et des camions hydrocureurs pour l'évacuation des maisons envahies par les eaux.

 

Cependant, les marcheurs n’ont pas pu aller loin car des gendarmes ont été mobilisés pour les sommer de ranger pancartes, banderoles et brassages rouges et de rebrousser chemin. ''Puisque nous sommes des responsables, nous n’avons pas forcé. Mais nous disons juste au président Macky Sall que toutes les forces qu’il a déployées pour notre rassemblement, s’il l’avait fait pour nous, Keur Massar n'allait plus connaître des difficultés liées aux inondations'', a pesté le nommé Sadji, parlant au nom des sinistrés manifestants. ''Il ne faudrait pas que les autorités nous poussent à nous révolter, et je vous assure que nous avons des choses qui nous permettent de le faire. Avant d’en arriver là, nous appelons le chef de l’État à ne pas écouter le ministre Khadim Diop qui annonce partout que la situation est maîtrisée alors que tel n’est pas le cas'', a ajouté M. Sadji.

 

S'estimant ''oubliés'', des habitants de Aladji Pathé, localité de la commune de Keur Massar, ont aussi bravé la pluie hier pour s'indigner. D'après eux, 75% de cette localité seraient sous les eaux, plusieurs maisons abandonnées, et des sinistrés ont trouvé refuge dans des écoles. Ils s'offusquent de ce que l’unique de maternité de la zone, l’école primaire et la mosquée soient inondées.


Article_similaires

6 Commentaires

  1. Auteur

    Parcelle Aissainie De Keur Mas

    En Septembre, 2013 (03:11 AM)
    Je pense sincerement que le President Macky Sall et Le Premier Minstre ne sont pas au courant de la situation dans cette zone sinon le plan Orsec allait etre declare pour eux. Presque 75% de cette localite sest sous les eaux, allant des Parcelle Assainie unite 3, Cabine Basse, Ucad 2 , cite Ajnoumani, Alladji Pather et j'en oublie peut etre. Et ce que les senegalais ne savent pas ces populations ont ete inondee par la construction de la nouvelle route. L'Etat a construit une route en bouchant toutes les voie découlement des eux et par consequent tout ce quartier est inonde. Je ne peux vous dire combien de maison ont ete abandonne et nous sommes tres fatigue des promesse de Khadim Diop qui fait que nous mentir depusi. Mon le President sur vous plait nous avons bespoin dássainissement pour sortir dee cette zone des inondation car avant la construction de cette route PRECOL nous n'avions jamais connu de probleme.
  2. Auteur

    Xelxa

    En Septembre, 2013 (03:15 AM)
    Macky degage ... Tu Es impuissant
    Auteur

    Maggy Soleil

    En Septembre, 2013 (03:46 AM)
    Moi j'habite au Point E, je ne connais pas d'inondation.
    Auteur

    Thosa

    En Septembre, 2013 (07:04 AM)
    Aucun scientifique ne peut installer un parapluie sur toute les zones inondables Il faut une retenue de la part des populations.
    Auteur

    Regard Hagard

    En Septembre, 2013 (09:39 AM)
    Le saupoudrage que les autorités ont habitué aux sénégalais ne semblent par disparaître actuellement.

    Monsieur le Président, le sénégalais le moins averti est très loin d'être convaincu, même si 16 à 17 mois ne suffisent pas pour tirer des conclusions. Nous avons encore les fraiches images de nos rangs sous le solein ardent, devant les bureaux de vote pour vous confier notre sort.



    Que personne ne se trompe de considérations

    Les autorités doivent comprendre que la banlieue est fortement investie par de dignes sénégalais, avec de hauts cadres de l'intérieur comme de la Diaspora, capables de bien conduire le Sénégal.



    Ces mêmes autorités occupent des maisons de fonction, en zones bien assainies, entretenues par les impôts des contribuables. De gros salaires, des primes, des dotations en carburant, de rutilants véhicules et autres avantages souvent démesurés, tirés des impôts et autres retenus sur salaire de pauvres sénégalais.

    Et assez souvent elles ne manquent pas de nous narguer, considérant que nous occupons des dépressions inondables ou autres chenaux d'écoulement du ruissellement concentré. Ces considérations non généralisables, sont parfois dénudées de fondements pour de nombreux sites jadis loin de tout risque d'inondation, régulièrement attribués et occupés.



    Monsieur le Président, nous sommes de hauts experts sénégalais, au service de l'une des plus prestigieuses institutions internationales. Pour votre information, nous avons injecté individuellement entre entre Août 2010 et Août 2013 via Western Union, en appui direct à des sénégalais fatigués mais dignes, la somme de 82 000 000 de f cfa.

    Monsieur le Président, nous aimons énormément notre pays et nous avons acquis régulièrement nos parcelles aménagées à ElHadji Pathé (Keur Massar) à coup de plusieurs dizaines de millions. Aujourd'hui notre famille cherche à se faire loger dans une école. Malgré toutes les précautions prises lors de l'achat du terrain (zone non dépressionnaire, altitude 8 à10 m par rapport au niveau zéro, substrat sablonneux de dunes plus ou moins ogoliennes, etc) mais l'absence de l'état (aucun systeme d'assainissement) ou sa présence (par la construction d'une route qui piège les eaux dans tout le quartier) sont à l'origine d'une souffrance gravissime des populations.



    Monsieur le Président, nous sommes des sénégalais et avons le droit de vivre décemment comme vous le faites au plateau de Dakar.



    Monsieur le Président, nous avons conduit une étude sur les zones à risque au Sénégal. La question des sites inondables dans la région de Dakar a été particulièrement examinée et les solutions viables proposées (voir rapport auprès de la Direction de l'Aménagement du territoire du temps de Mr Campbal, sous Mr Abdourahime Agne, Minsitre de l'Aménagement). Le quartier où nous avons choisi de vivre avec notre famille ne figurait pas parmi les sites jugés à risques. En fait, le malheur des populations actuellement relève exclusivement de la responsabilité de l'état.

    Monsieur le Président, l'heure est grave et les questions des inondations doit être la priorité de vos priorités...imaginez vous dormir au dessus d'une marre dans une chambre avec une mixité d'eaux d’origines et de contenu fort variables.

    Cette interpellation est aussi celle de tous les sénégalais qui vivent ce calvaire au moment où d'autres sénégalais élus vivent une opulence extrême sur les ressources des sénégalais y compris ceux qui souffrent.
    Auteur

    Fama

    En Septembre, 2013 (09:54 AM)
    revenez a dieu.........maky n est pas un saint pour faire fasse a ce fleau.......naturell.......jetezz un coup d oeil.....ce qui se passe au colorado au USA........et pourtant c est le pays le plus puissant du monde.....mais obama est solution face a ce phenomene.......

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR