Vendredi 19 Juillet, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Societe

Les pays d’ Afrique au sud du Sahara invités à maîtriser leur fort taux de croissance

Single Post
Les pays d’ Afrique au sud du Sahara invités à maîtriser leur fort taux de croissance

Le directeur régional du Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA) pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, Mabingué Ngom a invité les pays d’Afrique au Sud du Sahara à maîtriser le fort taux de croissance auquel ils sont actuellement confrontés.

"C’est pour cela que la demande augmente à une vitesse beaucoup plus forte que la capacité de réponse", a-t-il soutenu au point de presse clôturant sa tournée dans la région de Saint-Louis.
 
Il a fait comprendre que "cette Afrique que nous voulons, cette Afrique émergente, passera absolument par des investissements massifs dans la santé, l’éducation et la formation, un meilleur investissement sur sa jeunesse".
 
Selon lui, "la maîtrise du taux de croissance est une problématique difficile, mais à laquelle les concernés doivent réfléchir ensemble".

Mabingué Ngom a retenu qu’avec "une population qui augmente beaucoup plus rapidement que les ressources, il est difficile de montrer des progrès".
 
"C’est une question fondamentale que nous devons prendre à bras le corps", a-t-il indiqué, estimant que le dividende démographique pourrait aider à juguler ce facteur.
 
Lequel dividende, bien que n’étant pas quelque chose d’automatique parce que demandant beaucoup d’efforts et d’importants investissements dans notamment la santé maternelle et infantile, est la voie royale pour y parvenir.

"Nous n’avons pas encore gagné ce pari au Sénégal et il nous faut faire beaucoup mieux dans ce domaine et investir beaucoup plus dans l’éducation, dans la formation et la création d’emploi productif", a-t-il noté, relevant qu’en toile de fond, il y a les questions de gouvernance.
 
Nous devons, a souligné M. Ngom, "travailler ensemble, avec toutes les parties prenantes (gouvernement, parlementaires, les familles, le secteur privé, les populations, les familles, les jeunes) pour gagner ce pari qui est à la portée du Sénégal".
 
Pour lui, il est impensable de parler de Sénégal émergent "si nous n’investissons pas plus dans la santé, dans l’éducation, la formation et l’emploi des jeunes".


Article_similaires

4 Commentaires

  1. Auteur

    Congolese

    En Octobre, 2016 (07:46 AM)
    C'est un sujet qui fache mais nous devons limiter les naissances en Afrique. En Amerique et en Europe, un couple dont la femme et le mari travaillent a en moyenne 2 enfants. Cela signifie qu'un adulte prend en charge en moyenne un seul et unique enfant. Le couple a ainsi les moyens de faire des investissements consequents et qualitatifs sur leurs enfants; des investissements dans leur sante, leur education et autres besoins. En Afrique la moyenne est pres de 7 enfants dans un menage ou au maximum un seul adulte travaille. Cela signifie qu'un adulte prend en charge au moins 7 enfants et un autre adulte. D'ailleurs, le seul adulte qui travaille prend souvent en charge d'autres adultes (les parents du mari). Donc en terme d'investissements recus, l'enfant europeen ou americain recoit plus de 10 fois que l'enfant africain en terme d'investissement sur leur sante, leur education et leur autre besoin. Comment voulons-nous, qu'a l'age adulte que ce meme enfant africain qui a recu moins de 10% d'investissement que son homologue europeen ou amercain puisse etre aussi competitif (dans le sport, la productivite au travail) que lui ???

    Le debat est lance
  2. Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2016 (08:52 AM)
    On doit limiter les naissances sinon il n y'aura jamais d'émergence en Afrique  :nono: 
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2016 (10:07 AM)
    Le problème c'est pas les naissances, mais c'est la répartition des ressources
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2016 (12:46 PM)
    C'est un leurre des ennemis des africains et autres raciste. Il sont effrayés par les projections sur 25 ans de la population africaine. Eux même sont des centaines de millions et s'ils font moins d'enfant c'est qu'il sont maintenant dans le confort.

    Pour être une puissance il faut d'abord avoir un poids démographique et ne pas négliger l'éducation, c'est la base.



    Après nous avoir exterminés pendant des siècles, ils flippent lorsque nous nous relevons et commençons à atteindre une démographie cohérentes avec la taille de notre continent.



    Pour rappel la densité démographique de l'Europe (UE) est de 116 habitant au km2 en Afrique 38 habitants au km.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR