Velingara : Une Guinéenne arrêtée avec un bébé gambien volé

  • Source: : EnquetePlus | Le 20 mars, 2017 à 18:03:00 | Lu 2602 fois | 0 Commentaires
content_image

Velingara : Une Guinéenne arrêtée avec un bébé gambien volé

Mariama Diaby, âgée de 22 ans et originaire de la Guinée Conakry, a été arrêtée à Vélingara, avec un bébé volé en Gambie. Elle a été confiée aux autorités gambiennes. 

Mariama Diaby a quitté la Guinée Conakry, il y a quelques jours, pour se rendre en Gambie, en traversant le Sénégal. La dame âgée de 22 ans s’est rendue à Bassé, une localité distante de Vélingara (Sénégal) de 15 km. Le matin, la soi-disant femme d’affaires s’est rendue au marché. Elle s’est présentée avec beaucoup d’affabilité à Adja Sidibé, une dame venue du village de Haloharé, localité située non loin du marché de Bassé pour vendre son aubergine afin de subvenir aux besoins de sa famille. « Avec la forte canicule, mon bébé pleurait. Je n’arrivais pas à le calmer. Soudain, une dame s’est approchée et m’a demandé d’allaiter mon enfant, à défaut, de lui remettre mon bébé en attendant que je marchande avec les clients. Ce que j’ai accepté », raconte la maman. « Comme il y avait beaucoup de clients, la dame a profité de mon inattention pour disparaître avec mon bébé. Après moult recherches sans résultats, je suis allée signaler la disparition aux policiers. »

Pendant ce temps, Mariama Diaby avait quitté la Gambie, à bord d’un véhicule de transport en commun, pour se rendre à Vélingara. Arrivée au premier poste de Badiara, localité située au Sénégal, la dame, très rusée, a déclaré aux policiers présents au poste de contrôle frontalier qu’elle avait perdu sa carte d’identité nationale. Elle a ensuite feint d’être malade, avant de présenter un laisser-passer portant le nom d’Aminata Diaby et expiré depuis deux mois. Sans problème, elle a pu passer et atterrir à la gare routière de la commune de Vélingara. Là, elle a dit vouloir se rendre à Diaobé, afin de rejoindre sa Guinée natale, mais qu’elle était confrontée à un problème d’argent. L’un des chauffeurs accepte de l’amener à Diaobé s’il lui reste de la place. Mais, n’ayant pas l’esprit tranquille, la dame quitte la gare routière de Vélingara, après avoir acheté des habits pour le bébé de sexe masculin. Elle se rend à la sortie de la commune pour y attendre un véhicule de transport en commun, dans l’optique de rallier Diaobé, puis la Guinée Conakry.

Entre-temps, l’adjudant-chef Mamadou Diagne, commandant de la brigade de gendarmerie de Vélingara, qui avait été saisi par les policiers gambiens de cette affaire d’enlèvement d’enfant, avait disposé ses hommes à différents points stratégiques afin de mettre la main sur la trafiquante d’enfants. Ceux-ci ont alpagué la dame vers 17 heures. Soumise à une série de questions, elle a reconnu les faits, mais précisé que la mère du bébé lui a remis son enfant avant de disparaître. Fatiguée d’attendre, elle a décidé de partir avec lui en Guinée Conakry, pour plus de sécurité.

L’enfant a été remis à ses parents gambiens. Tandis que Mariama Diaby a été mise à la disposition des policiers gambiens pour être jugée, sur instruction du procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Kolda. Poursuivie pour le délit de trafic international d’enfants, Mariama Diaby a été envoyée à la Maison d’arrêt et de Correction de  Bassé, en attendant d’être jugée. Célibataire et mère de deux enfants, elle risque de passer de nombreuses années dans une prison gambienne, loin de sa Guinée natale.


Auteur: Emmanuel Bouba Yanga - EnquetePlus






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (0)


Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]