Vendredi 15 Février, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Sport

Witsel, Courtois, Hazard, la défaite contre la France: Roberto Martinez se confie

Single Post
Witsel, Courtois, Hazard, la défaite contre la France: Roberto Martinez se confie

Après plus d'un mois de break, Roberto Martinez est de retour aux affaires, avec la préparation de sa sélection pour les deux prochains matchs des Diables Rouges qui auront lieu début septembre en Ecosse (amical) et en Islande (premier match de la Nations League). Mais avant de rentrer dans le vif du sujet, le sélectionneur national a pris le temps d'accorder un long entretien à Het Laatste Nieuws.

De retour de vacances en familles à Ibiza, où les Martinez ont acheté une maison à la fin des années 90 ("Une île fascinante, tant pour un enfant de 5 ans que pour des gens qui ont passé les 85 ans"), le sélectionneur n'élude aucun sujet. Pas même cette frustration énorme née d'une défaite en demi-finale de la Coupe du monde, le 10 juillet dernier. Il se souvient: "Dès la fin du match, j'étais déjà concentré sur la médaille de bronze.

Il fallait voir les visages des joueurs pour réaliser à quel point la déception était énorme. (...) Pourtant, dans un tel moment, tu dois, en tant que coach, et aussi difficile que ce soit, remobiliser tes joueurs vers de nouveaux objectifs." D'autant plus difficile que ce groupe n'avait qu'un seul objectif en tête en s'envolant pour la Russie... "J'ai encore cette image dans ma tête.

Le vestiaire était sous le choc", note Martinez, qui insiste : "Il faut se rendre compte à quel point ce groupe croyait au titre mondial. Et c'était déjà le cas lors de la préparation à Tubize, ce n'est pas un sentiment qui est né pendant le Mondial." Mais les Diables sont tombés sur un os en demi-finale. "On est tombé sur un adversaire qui avait beaucoup appris de sa finale perdue, à domicile, à l'Euro 2016.

Et la France nous a fait un beau compliment en jouant de manière aussi défensive dès que nous avions le ballon. Mais je m'y attendais. (...) Ce qui m'a surpris, c'est l'abnégation avec laquelle les Français ont exécuté leur tâche défensive. Voir autant de talents mettre une telle énergie dans les tâches défensives, ça n'a pu se construire que dans l'énorme déception de cette finale perdue en 2016 au Stade de France"

"Witsel, transfert de l'été"

Mais le sélectionneur national évoque aussi dans cette interview le cas de certains de ces joueurs. Morceaux choisis. KDB était-il au niveau contre les Bleus? Pas question pour Roberto Martinez de sous-estimer le Mondial de l'un de ses principaux atouts. "Il a joué un fabuleux tournoi, il a pu assimiler plusieurs positions différentes et plusieurs rôles sur le terrain.

La France a joué une rencontre parfaite défensivement. C'est tout." Le match d'Hazard contre le Brésil Si Eden Hazard a dû se contenter de la seconde place, derrière Modric, au classement des meilleurs joueurs du Mondial, il a montré en Russie qu'il avait l'étoffe des plus grands. En parfait symbole de cette nouvelle dimension prise par le Brainois, on peut incontestablement évoquer le match de titan qu'il a sorti contre le Brésil. "Il a été incomaparable", souligne son sélectionneur.

"Mais la question n'a jamais été : 'Peut-il un jour marcher sur les traces de Lionel Messi?' Mais bien: "Quand sera-t-il comparé à Lionel Messi?' Pendant ce Mondial, il a soutenu la comparaison." Le caractère de Kompany "99% des joueurs auraient manqué le Mondial après cette blessure contre le Portugal. Ce qui a fait la différence ?

Son mental, un élément qu'on sous-estime de plus en plus dans le football moderne. (...) Vincent Kompany est unique. Il a 32 ans, mais il a toujours besoin de cette pression pour jouer." Les transferts de Courtois et Witsel "Thibaut a 26 ans et il est prêt pour ça. Avec Axel Witsel, ils sont les deux meilleurs transferts du mercato estival. 35 millions pour le meilleur gardien du monde?

C'est un prix d'ami. Mais Dortmund fait mieux encore avec l'arrivée d'un des meilleurs 6 du monde pour seulement 20 millions d'Euros. Witsel, c'est pour moi le transfert de l'été." La conclusion du coach? "Parfois on a besoin d'une déception avant de devenir les numéros 1." Le rendez-vous est pris pour 2020.


0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Kiss FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Radio record
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR