Vendredi 10 Juillet, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Afrique

Burkina Faso: attaque meurtrière contre une brigade de gendarmerie

Single Post
Un soldat burkinabè aux abords de Ouagadougou le 13 avril 2018.

Au Burkina Faso, sept membres des forces de sécurité intérieure ont trouvé la mort lors de l'attaque de la brigade de gendarmerie de Pama dans l'est du pays, la nuit dernière. Un peu plus tôt, une source de sécurité avait fait état de huit morts. Les renforts composés de gendarmes et militaires qui venaient en soutien sont tombés dans une embuscade. Il s'agit de la deuxième attaque dans cette région en quelques semaines.

Durant la nuit du 27 au 28 août, des hommes armés ont attaqué la brigade de gendarmerie de Pama, à une centaine de kilomètres de la ville de Fada N'Gourma, dans l'est du Burkina Faso. Le bâtiment a été incendié et tout le matériel est parti en fumée.

Les forces de sécurité intérieure de Fada N'Gourma ont été appelées en renfort. Face à l'ampleur de l'attaque, plusieurs véhicules avec des hommes à leur bord ont pris la route. Quelques minutes après leur départ, à une trentaine de kilomètres de Fada N'Gourma, le véhicule de tête a sauté sur un engin explosif improvisé. La mine artisanale était placée sur la voie bitumée.

Plus lourd bilan depuis avril 2015

« L'engin explosif était placé dans un nid-de-poule de sorte qu'il ne soit pas visible par les renforts », confie une source sécuritaire. Sur place, deux morts ont été enregistrées suite à l'explosion du véhicule. Plusieurs blessés succomberont plus tard, portant à sept le nombre de décès. L'équipe d'intervention était uniquement composée de gendarmes et militaires.

Il s'agit du plus lourd bilan enregistré dans cette partie du pays depuis la recrudescence des attaques en avril 2015. Il y a quelques semaines, une escorte de la gendarmerie sautait sur une mine artisanale, faisant cinq morts. Les autorités avaient alors entrepris de mener une opération de ratissage dans toute la région.

Lors de cette opération - qui s'est achevée il y a 48 heures - plusieurs présumés terroristes auraient été « neutralisés », des dizaines de suspects interpellés et du matériel saisi. Selon une source, il y a eu parfois de violents accrochages entre les forces burkinabè et des présumés terroristes.


liiiiiiiaffaire_de_malade

3 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (08:54 AM)
    je ne comprends pas, en regardant la ville de pama au burkina, elle est plus au sud vers le benin et togo. C'est comme si des djihadistes avaient frappées des forces de sécurité en casamance, ce qui est bizarre. Faire 400 km pour frapper des forces de sécurités en quittant le nord proche du mali. A moins que le burkina soit lui même maintenant infesté de djihadistes burkinabé un peu partout dans le pays. En tout cela sent pas bon, un nouveau mali est entrain de naitre si on y fait pas gaffe
  2. Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (09:23 AM)
    l'Afrique est maudit on anticipe jamais.

    toujours politique

    encore politique

    rien que la politique

    si seulement je pouvais changer de continent
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2018 (14:29 PM)

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email