Mardi 26 Mai, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Afrique

Gabon : Ali Bongo ébranlé

Single Post
Gabon : Ali Bongo ébranlé
Un jeune homme gabonais a été tué samedi 20 décembre au cours d’une manifestation interdite. L’opposition au Gabon réclame le départ du président Ali Bongo Ondimba. Des heurts samedi entre les forces de l’ordre et les manifestants semblent attiser encore plus la colère de la rue. Où va le Gabon ?

La foule rassemblée ce samedi 20 décembre dans la mi-journée au carrefour «Rio» en plein centre de Libreville scandait «Ali, dégage! 50 ans, c’est trop long!» L’opposition gabonaise guidée, notamment, par l’ancien président de la Commission de l’Union africaine (UA), Jean Ping, réclamait le départ du président, Ali Bongo. 

Malgré l’interdiction de la manifestation par les autorités le vendredi, l’opposition n’a pas reculé. Quelques minutes après le début de la manifestation, des heurts ont éclaté et un étudiant a trouvé la mort. Il s’agit d’un jeune homme de 30 ans, «décédé d’une blessure à la gorge probablement causée par un objet tranchant», à en croire le médecin légiste Liliane Flore Pemba. De son côté, l’opposition gabonaise accuse le pouvoir d’avoir tué plusieurs manifestants. Ainsi, sur le compte Tweeter, Jean Ping a posté dans la fin de la journée de samedi, «3 morts et des centaines de blessés. Manifestation pacifique brutalement réprimée». En effet, vendredi le ministère de l’Intérieur avait annoncé que la manifestation était interdite afin d’éviter d’éventuels «troubles à l’ordre public». Un important dispositif de sécurité était ainsi déployé, avec camions et dizaines de policiers et gendarmes. Un hélicoptère survolait également la manifestation, apporte l’AFP. 

A la veille du rassemblement, le chef du bureau régional des Nations unies pour l’Afrique centrale (Unoca), Abdoulaye Bathily, s’était dit «vivement préoccupé par le climat ambiant» au Gabon, appelant «au calme et au dialogue» entre gouvernement et opposition. 

«50 ans, c’est trop long!» 

Le président Ali Bongo Ondimba dirige le pays depuis la mort en 2009 de son père Omar Bongo, au pouvoir depuis 1967. En effet, aujourd’hui et derrière ce mouvement de protestation se trouve un contexte régional mouvementé et un livre. Le contexte est engendré par les événements au Burkina Faso qui ont donné comme fruit le départ de Blaise Compaoré après 27 ans au pouvoir. Le livre est celui écrit par le journaliste français Pierre Péan. Le livre est intitulé «Nouvelles affaires africaines : mensonge et pillage du Gabon». Le journaliste accuse le président gabonais d’avoir falsifié de nombreux documents, de son acte de naissance à ses diplômes. Il est à souligner que l’opposition a déposé en novembre dernier une plainte sur l’état civil du chef de l’État qui a été rejetée récemment par le parquet. Dans les premières pages, Pierre Péan accuse le président Ali Bongo de la mort de l’ancien président du Sénat et ancien proche d’Omar Bongo, Georges Rawiri. 

L’écrivain affirme également qu’Ali Bongo Ondimba serait un enfant nigérian adopté pendant la guerre du Biafra à la fin des années 1960, ce qui rendrait illégale son accession à la présidence gabonaise. Les autorités gabonaises ont, au fait, déposé une plainte de diffamation devant la justice française. «C’est absolument incroyable que monsieur Péan ose faire état d’une quelconque accusation de tentative d’assassinat. Il se trouve que ce monsieur, aujourd’hui, est Jean-Pierre Lemboumba et le principal conseiller politique du président actuel. Donc, si vous voulez, cela me paraît sans sens», a déclaré à une radio française Delphine Meillet, avocate du président Ali Bongo. Et d’ajouter : «La Cour constitutionnelle gabonaise a tranché cette question en 2011, elle a statué sur cette question. La famille de monsieur Ali Bongo a témoigné. Il est inadmissible, aujourd’hui, de revenir dessus. La justice gabonaise va être saisie de cette question et des suites judiciaires vont être engagées sur place». 

Fitch Ratings : Une «perspective négative» 

Par ailleurs, et au moment où le baril de pétrole chute à son plus bas niveau en cinq ans pour atteindre les 60 dollars, pénalisé par une offre surabondante renforcée par la décision de l’OPEP de ne pas changer son plafond de production et au moment où les économies les plus puissantes s’écroulent devant cette baisse historique, la chute du prix du pétrole pourra-t-elle devenir la goutte qui a fait déborder le vase au Gabon ? 

Selon un rapport publié dernièrement par l’agence de notation Fitch Ratings, les perspectives économiques du Gabon passent de stables à négatives. La baisse des prix du pétrole sur le marché international a durement impacté les recettes budgétaires du Gabon. Il est important de souligner que le pétrole représente 50% des recettes et 80% des exportations. Fitch Ratings précise qu’«étant donné que ses réserves s’épuisent, le Gabon ne peut pas ajuster sa production pour compenser l’impact des chocs de prix». De la sorte et «afin de préserver sa position budgétaire, le gouvernement a réduit son programme d’investissement…

Le Gabon est significativement affecté par les dépenses en capital, ce qui représente près d’un tiers des dépenses publiques en 2012-2013», précise le même rapport. Car, contrairement à d’autres pays exportateurs de pétrole, le Gabon «n’a pas mis en place un fonds pétrolier substantiel, bien que les dépôts s’élèvent à près de 10% du PIB, en fournissant un coussin à court terme», écrit l’agence. Le budget, quant à lui, sera proche de l’équilibre dans les prochaines années, loin des importants excédents budgétaires des années précédentes. «Ces prévisions sont sensibles au prix du pétrole, à l’évolution de la production et l’exécution de resserrement budgétaire», poursuit l’agence de notation. Aussi l’excédent du compte courant du Gabon devrait-il tomber à 1% en 2015, contre 5% en 2014 et 20% en 2012, réagissant au tableau sombre dressé par l’Agence de notation internationale Fitch Ratings qui attribue au Gabon la note souveraine de BB- et dresse par la même occasion une «perspective négative» pour le pays. 

liiiiiiiaffaire_de_malade

11 Commentaires

  1. Auteur

    Campaorenadiolo

    En Décembre, 2014 (04:08 AM)
    Ce monsieur va suivre les traces de Blaise Campaore!
  2. Auteur

    Boko

    En Décembre, 2014 (04:49 AM)
    Si Maky ne libere Karim rek....

    Surtout qu on ne traque que veux qui St de l autre cote! Qu attend la CREI pour convoquer Aliou Sall?
    • Auteur

      Oops

      En Décembre, 2014 (15:27 PM)
      le débat ne se trouve pas là-bas..... le gabon n'est pas le sénégal... d'ailleurs wade voulait imposer le sénégal son fils comme l'a fait bongo.


      boulèe niou day way
    Auteur

    Mooo

    En Décembre, 2014 (05:41 AM)
    ça ne changera pas ! Toujours des français à allumer des guerres civiles et génocides en Afrique.De vrais vampires ces français.Ils ne laisseront vraiment jamais les Africains en paix.Ils ont foutu le eu au Rwanda,en Centrafrique,au Mali,au Lyban,en Côte d'Ivoire.Partout où ils passent c'est la guerre et les pillages ! Alors que jusqu'ici on a pas encore vu un seul africain écrire sur les français ou sur leur histoires.Il faut apprendre à se méfier de ces gens pourris qu'aucun européens n'aime d'ailleurs.
    • Auteur

      Malagalais

      En Décembre, 2014 (06:52 AM)
      mooo: " ... ls ont foutu le eu au rwanda,en centrafrique,au mali,au lyban,en côte d'ivoire ... "
      n'oubliez as madagascar! avec leur petit dj !
    • Auteur

      Mboldé

      En Décembre, 2014 (09:22 AM)
      vrai de vrai... il faut préciser leur petit dj gay :-) ils aiment bien la techno lol

      tinyurl.com/pra4mex

      lobby gay trés puissant avec un agenda trés précis a la conquete du monde.

      meme obama est dedans depuis son adolescence.

      wassalam
    Auteur

    Alcom

    En Décembre, 2014 (07:39 AM)
    Faites le partir comme Compaoré! Avec sa bitch de mère qui couche avec tous les jeunes gabonais!
    Auteur

    Bongo Degage

    En Décembre, 2014 (12:40 PM)
    bongo degage :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla: 
    Auteur

    Pepes

    En Décembre, 2014 (13:15 PM)
    LA FRANCE EST DERRIERE TOUS CES TROUBLES...POUR PUNIR BONGO DE VOULOIR REAFFIRMER LA SOUVERAINETE DUGABON ET LA DIVERSIFICATION DE SES PARTENAIRES!!!CE NEOCOLONIALISME EST PIRE QUE LA FRANCAFRIQUE ET DEVRAIT ETRE DENONCE !!!!
    Auteur

    Gaz

    En Décembre, 2014 (13:38 PM)
    L'afrique qui se reveille! !!! C'est comme ça maintenant il faut mettre la pression,, on n'a a marre!!!!
    Auteur

    Un Africain

    En Décembre, 2014 (14:06 PM)
    chers gabonais refusés les manipulations de l'extérieures et des opposants avides de pouvoir





    votre cas n'est même pas comparable à celui du BOURKINA





    attendez au moins les élections présidentielles pour élire un président
    Auteur

    Aka

    En Décembre, 2014 (14:24 PM)
    le gabon ne sera jamais burkina parceque lhomme gabonais est peureu ils ont la bouch pour rien
    Auteur

    Mounos

    En Décembre, 2014 (20:00 PM)
    Gabon, un pays de moins de quatre millions d'gabitants, dont au moins deux millions d'étrangers, naturalisés ou pas ! Avec autant de bois, de pétrole, n'importe quel groupe d'Européens composé de 500.000 hommes et femmes auraient fait de ce beau pays un pays aussi développé que l'Islande ou l'Irlande ! Aucun Gabonais ne devrait vivre moins bien qu'un Israéliens ou un Croate, si les dirigeants de ce pays avaient la même formation que leurs homologues qui dirigent des pays beaucoup moins dotés par la nature de richesses aussi énormes !
    • Auteur

      Jedi

      En Décembre, 2014 (05:18 AM)
      @mounoss, il faut revoir ton cours de géographie car le gabon ne fait meme pas 2000000 d'habitants. il ne faut interveinir pour raconter des contreverites. y'en a marre.
    Auteur

    Nn

    En Décembre, 2014 (11:00 AM)
    remarque: la guerre a eu lieu ds tt les territoires au l'armée française a 1 base .... restait que le Sénégal et le Gabon... méfiez vous de la France.. vive que pour leur intérêts  :down:  :down:  :down: 

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email