Jeudi 02 Juillet, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Afrique

Heurts à Brazzaville: Les anti-Sassou bravent l’interdiction de manifester

Single Post
Rassemblement à Brazzaville ce mardi
Des heurts ont éclaté, mardi, dans la capitale du Congo entre forces de l ordre et opposants au référendum. Un scrutin qui pourrait permettre au président Nguesso de se maintenir au pouvoir. Analyse de la situation avec un responsable de la FIDH. 
La situation se tend à Brazzaville, où le pouvoir semble décidé à museler l’opposition au président Sassou Nguesso. Bien qu’interdits par les autorités, des rassemblements ont bien eu lieu, mardi 20 octobre, dans la capitale, avant de rapidement dégénérer. Il y a plusieurs blessés dans les rangs des manifestants, selon des témoins contactés par France 24. 
Des sources hospitalières, citées par les agences Reuters et AFP, font état de blessés par balles, laissant entendre que les forces de l’ordre ont tiré à balles réelles. Contacté par France 24, le ministre congolais de la Communication, Thierry Moungalla, a démenti tout incident : À ce stade, il n’y a aucun événement qui matérialiserait une insurrection ou de manifestation de grande ampleur. Nous n’avons aucune connaissance de décès consécutifs aux échauffourées du matin. 
Entretien avec Florent Geel, responsable du bureau Afrique de la FIDH (Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme). 
France 24 : Quelle est actuellement la situation au Congo-Brazzaville ? 
Florent Geel : La situation est grave. Les mails que j’ai pu envoyer ces dernières heures sont restés sans réponses. Le signal radio de RFI a été coupé et, selon certaines sources que j’ai tout de même pu contacter, des grenades lacrymogènes ont été tirées pour disperser les rassemblements. Certains témoins ont également vu des policiers tirer à balles réelles pour disperser les manifestants. 
Le pouvoir est-il train de changer ? 
Les Congolais sont au bout d’un cycle, ils veulent changer d’ère. Le peuple congolais voit des transitions démocratiques s’opérer avec succès dans d’autres pays africains. Alors il se dit légitimement, pourquoi pas nous ? Le président Denis Sassou Nguesso pensait certainement que le choix du référendum [prévu le 25 octobre, NDLR] lui permettrait de conserver le pouvoir par la voie démocratique. Les manifestations de l’opposition de ces derniers jours ont certainement dû le surprendre car il ne devait pas penser qu’après 30 années passées à la tête de l’État, un tel rapport de force ce serait mis en place. La répression des manifestants et les diverses restrictions des communications montrent bien que Sassou Nguesso a choisi de passer en force. Le pays s’apprête donc à vivre des temps extrêmement durs.

Reste que le changement proposé par l’opposition n’est pas forcément non plus rassurant. Celle qui s’est constituée ne semble pas toujours plus porteuse d’espoir pour la démocratie. 
La communauté internationale peut elle agir ? 
Florent Geel : Il faut à tout prix que la communauté internationale se saisisse dès maintenant de ce dossier. Trop souvent, les instances internationales réagissent au lieu d’anticiper. L’ONU doit rappeler au président Denis Sassou Nguesso qu’il ne peut pas modifier les règles du jeu électoral au risque de plonger son pays dans le chaos. L’organisation onusienne doit se mobiliser en aval pour éviter d’avoir à envoyer dans quelques mois des missions de la paix. Car il y a un vrai risque d’embrasement du pays et un risque de contamination dans toute la région. L’Union africaine doit elle aussi se mobiliser. Pour l’heure, on ne sait pas ce qu’elle va faire face à la manœuvre de l’actuel président. Il est à craindre que ses membres attentent un mouvement plus large pour se prononcer. L’Union africaine doit se positionner en fonction de sa charte de bonne gouvernance. Elle y est parvenue au Burkina Faso, cela peut également se faire au Congo-Brazzaville.

liiiiiiiaffaire_de_malade

13 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2015 (19:23 PM)
    an nonce an nonce an nonce

    diaykat - diayrek - lay def

    www .sen- marche. com

    petites an nonces gra tuites

    an nonce an nonce an nonce

    www .sen- marche. com

    petites an nonces gra tuites
  2. Auteur

    Africain

    En Octobre, 2015 (20:03 PM)
    pourquoi nous les africains nous sommes comme sa sassoud e grace si tu aimes ton congo organises des éléctions et quittes le pouvoir tu avais réussi uen fosi de chasser lmissouba en 1997 rassures toi nous sommes en 2015 des dicateurs sont passéa par la porte d'en face pour ne pas dire d'a coté pour d'autre khadaffi ben ali gbagbo blaise compaore amadoua ya sanogo dadis camara djiotoidia pour ne citer que ceux là ......... a bon sassou nguesso salut.....sinon cev sera  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot: 
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2015 (20:17 PM)
      special tamkharite avec yakalma:

      vous pouvez commander dés à présent votre plat de thiéré bassé pour ce weekend (23-24 octobre).

      vous pouvez nous joindre par téléphone au 06 26 24 43 48.

      plat à 8 euro, livraison possible en Île de france.
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2015 (21:30 PM)
      vous pouvez désormais p u b l i é -- v o s -- a n n o n c e s --
      s u r. w w w . s e n - m a r c h e . c o m
    Auteur

    Yakalma

    En Octobre, 2015 (20:17 PM)
    SPECIAL TAMKHARITE avec YAKALMA:



    Vous pouvez Commander dés à présent votre plat de Thiéré Bassé pour ce weekend (23-24 Octobre).



    Vous pouvez nous joindre par téléphone au 06 26 24 43 48.



    Plat à 8 euro, livraison possible en Île de France.
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2015 (20:18 PM)
    on s'en fiche des niak
    Auteur

    Africain

    En Octobre, 2015 (20:26 PM)
    mon frére anonyme ne dis pas ça moi je ne mefiche pas des niaks toi tu incultes l'homme c l'homme niak ou woloff toucouleur ibo haoussa bambara soninke bété baoulé nous sommes tous des créatures de ALLAH
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2015 (20:34 PM)
    NGUESSO DEGAGE
    Auteur

    Afrique

    En Octobre, 2015 (20:50 PM)
    Ha les dirigeants Africains et le pouvoir, quelle histoire ? J'ai honte pour nos dirigeants, ils ne savent pas ce qu'est être élu par un peuple. DOMMAGE.
    • Auteur

      Reply_author

      En Octobre, 2015 (09:36 AM)
      continuez les frères c'est dur mais il partira bientôt. plus jamais de tripatouillage de constitution en afrique. il va le payer très cher.
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2015 (21:14 PM)
    De tout coeur avec le peuple congolais ... Ne comptez sur aucun appui exterieur pour contraindre ce tocard a plier bagages ... Vouz pouvez le faire Toute la jeunesse africaine est derriere vous.
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2015 (21:54 PM)
    Sassou Nguensso quite le pouvoir aprés 30 ans doyna seukke si tu tue les gens tu seras traduit au trubinal comme Hissén Habré le congo ne t,appartien pas :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot: 
    Auteur

    Vive Le Congo-brazza!!!

    En Octobre, 2015 (05:35 AM)
    Chers freres et sœurs du congo,ne lachez pas l'affaire et n'attendez aucune aide de l'union africaine.

    Certains vont y laisser leur vie mais c'est le prix a payer,regardez les burkinabés!!!

    Faites une révolution comme en tunisie,il doit partir. Si ça se dégrade je crois que sassou va fuir comme blaise compaoré.

    Quant a nos freres de congo-kinshassa et du Cameroun;préparez vous et faites la révolution car ces ordures comme Kabila et biya feront tout pour rester au pouvoir.

    VOUS ETES CAPABLES DE FAIRE CE QUE LES BURKINABES,TUNISIENS ET EGYPTIENS ONT FAIT.

    La jeunesse senegalaise et africaine sont avec vous.

    Vive l'amitié sénégalo-congolaise,vivre l'Afrique libérée des dictateurs!!!!
    Auteur

    Leuz

    En Octobre, 2015 (10:27 AM)
    vraiment les president africain sont des annes a chaque foie qu ils veut conserver le pouvoire ils chage la constitution ils change les text et organisent un referendom cest les president qui sement le desordre dans toute l afrique
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2015 (10:27 AM)
    ce chimpanze de guesso ne se rend pas compte que les temps ont changes il ne peut pas et ne doit pas rester au pouvoir ; les jeunes congolais ont le devoir de le faire partir s'il s'entête libérer ce peuple de cette famille qui n'a que trop duré dans la gestion du congo..., Sassou ANNONCE TON RETRAIT DU POUVOIR A LA FIN DE TON MANDAT C ENCORE POSSIBLE SI TA SOLDATESQUE TUE DES CONGOLAIS TU SERAS JUGE ET TU CROUPIRAS DANS UNE PRISON D'OU TU NE SORTIRAS QUE POUR ETRE ENTERRE minable..  :fbhang:  :fbhang: 
    Auteur

    Anonyme

    En Octobre, 2015 (12:19 PM)
    L’institut Panafricain des Arts Divinatoires IPAD lance une formation

    pour devenir voyant professionnel.

    Cette formation ouverte à tous, prépare et accompagne les personnes qui

    dans un but professionnel souhaite réaliser des consultations de voyance.

    Cette formation propose pendant 10 jours une approche complète du métier

    de voyant en étudiant spécifiquement la numérologie ainsi que le

    fonctionnement de la capacité de voyance.

    Démarrage du stage prévu le 26 octobre 2015

    Les places sont limitées renseignements au 33 823 54 72



Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email