Mardi 25 Février, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Afrique

« La situation empire dans l'ensemble de la Centrafrique »

Single Post
« La situation empire dans l'ensemble de la Centrafrique »

En République Centrafricaine, l'organisation Médecins sans frontières (MSF) constate que l'ensemble de la population civile se retrouve piégée dans une violence polarisée, mais se dit particulièrement inquiète pour la minorité musulmane, victime de représailles collectives et qui se retrouve obligée de quitter le pays. Marie-Elisabeth Ingres est la chef de mission de MSF-France en RCA.

 

Les autorités françaises estiment qu'à Bangui, la situation est à peu près stabilisée. Partagez-vous ce constat ?

 

Depuis trois jours, la ville semble un peu plus calme. Il y a moins de blessés qui arrivent à l'hôpital, mais il faut rester prudent, car très souvent, les personnes n'osent pas se déplacer pour se faire soigner. On sait également qu'il y a parfois des accalmies de quelques jours qui précèdent de nouvelles vagues de violences. Il faut donc encore attendre pour voir si cette accalmie s'installe sur le long terme.

 

Les forces internationales sont pour l'essentiel encore concentrées dans la capitale. Quelle est la situation en province ?

 

Aujourd'hui, la situation empire dans l'ensemble du pays. Dans les villes de l'ouest et du nord-ouest, il y a un déchaînement de violence avec un schéma qui se répète sans cesse. Les ex-Séléka pratiquent la politique de la terre brûlée en remontant vers le Tchad ou en se dirigeant vers leurs fiefs de l'est du pays, ce qui pousse les populations chrétiennes à fuir en brousse. Peu après, les anti-Balaka [milices chrétiennes] arrivent et ciblent essentiellement les membres de la minorité musulmane, ce qui provoque un exode massif vers le Tchad et le Cameroun.

 

Il y a également dans certaines villes, comme à Yaloké et Boali, des populations qui n'ont pas pu partir assez tôt et qui se retrouvent prises au piège en attendant de voir comment elles pourront être évacuées. A Carnot, la ville a été prise dernièrement par les anti-Balaka et on estime que 500 personnes, essentiellement des membres de la communauté Peul, sont aujourd'hui prises au piège, regroupées dans des églises ou dans des concessions, et dès qu'une personne sort, elle est tuée. Ce matin [vendredi 7 février], huit hommes ont été assassinés, et au moment où je vous parle, tout un groupe d'anti-Balaka menace une soixantaine de déplacés qui sont essentiellement des femmes et des enfants. Aujourd'hui, beaucoup de villes sont en train de se vider de leurs communautés musulmanes.

 

Les forces internationales, soldats français de l'opération « Sangaris » et africains de la Misca, vous paraissent-elles aujourd'hui en mesure de protéger les populations civiles ?

 

Il le faut, car ces forces sont présentes à Yaloké ou Boali, et elles doivent empêcher que des populations se fassent tuer mais, indéniablement, les soldats internationaux ne sont pas assez nombreux. Malgré leur bonne volonté et leur mandat de protection des civils, il est clair qu'il faut davantage de soldats. Par exemple, il y a une trentaine d'hommes de la Misca à Carnot. C'est tout à fait insuffisant pour faire face à plus de deux cents anti-Balaka qui menacent des civils de la communauté Peul.

 

La réponse humanitaire est elle à la hauteur de la crise ?

 

Il y a des avancées, mais la réponse n'est pas encore à la hauteur de la crise. Les agences des Nations unies n'en font pas encore assez. Aujourd'hui, selon nos estimations, il y a au moins un million de personnes réfugiées en dehors des frontières ou déplacées à l'intérieur du pays. Cela représente environ 20% de la population centrafricaine. La réponse humanitaire dépend de plusieurs facteurs et en ce moment il y en a un qui est important, c'est l'insécurité sur les routes.

 

Médecins sans frontières s'est par exemple fait « emprunter » des camions ou des voitures par les ex-Séléka ou les anti-Balaka. Même s'il est vrai qu'il faudrait plus d'acteurs et plus de moyens, tous ces incidents limitent la possibilité pour les acteurs humanitaires de se déplacer. Dans certaines villes de l'ouest, nous mettons souvent plusieurs jours pour accéder aux blessés, et par la suite, nous avons les plus grandes difficultés pour les transférer dans les centres de santé, car à plusieurs reprises, les groupes armés nous en empêchent. Il n'y a pas de respect de notre mission médicale.


liiiiiiiaffaire_de_malade

10 Commentaires

  1. Auteur

    Kk

    En Février, 2014 (22:11 PM)
    ce pays est maudit
    • Auteur

      Bomb

      En Février, 2014 (22:19 PM)
      effectivement si des innocents sont tues de la sorte , sachez que dieu ne saurait etre avec ces gens . cependant il n est jamais trop tard pour bien faire . il n est jamais trop tard pour reconnaitre ces torts. le peuple centrafricain doit revenir a la raison , reconnaitre ces erreurs , et avancer ensemble.

      les chretiens et les musulmans doivent pardonner et se reconcilier. dans ces deux groupes il y a des terroristes et ces terroristes doivent etre combattus.
    • Auteur

      Joe L'indien

      En Février, 2014 (13:24 PM)
      pour pouvoir avancer, au dela du pardon, il faut la justice!
      kou nieup touffli nga tooy! si c'etait un pays à majorité musulmane et que les musulmans massacraient les chrétiens, on appellerait tous les musulmans des terroristes affiliés à ben laden et ses disciples! today on se cache sur les termes balaka etc...les chrétiens (en tous cas leurs plus hautes autorités) observent...silence on tue!
      et les musulmans champions du coran et hadith sur internet...mettent de la pommade! mais oui, il y a pas de hadith, y a pas de versets blablabla...u can fool some people sometimes, but u can't fool all the people all the time...disait bob!
    • Auteur

      Bomb

      En Février, 2014 (18:26 PM)
      premierement musulmans champion de coran et de hadith amoul. fi kaine eupoul kham kham kaine tai nieup eu moune djoume . comme je l ai dit on peut soit mettre de l huile sur le feu ou essayer d apeser la situation . sinon nous savons tous qu' en car , yalla dagueune neu jihad ou self defense.

      cependant mane ak yow kaine naikoul car . ci lou me djotteu kham deuk bobou moussoul mail nonou , legui s ils arrivent a revenir a la raison , punir les terroristes , assurer la securite des gens , moi j appele a un retour de la paix mais en meme temps la minorite doit commencer di soralai euleuk .

      terroristes you am car arranger ou niou chretiens yi , parce que si tu commences a faire couler le sang , tu ne vas jamais t arreter en chemin , sou guisseutoul musulmans yi apres ci se mbokhk yi ngaiye daim
    • Auteur

      Joe L'indien

      En Février, 2014 (11:53 AM)
      il faut grandir un peu mec!
      champion du coran et hadith n'est pas au sens littéral...

      qd certains tuent, forcément cela n'arrangent pas d'autres ayant la mm confession, c d'une evidence flagrante! qd alqaida et ben machin font leurs abominations ce sont les musulmans qui se mettent a expliquer que c interdit dans l'islam...et là versets et hadiths pleuvent.
      qd les chrétiens massacrent et voire mm mangent des musulmans, on dit : y a pas de versets qui ceci ou cela! dougou na fi guene na fi! on chasse des centrafricains parce qu'ils sont musulmans, la loi du plus fort ou de la majorité..., ils sont obligés de quitter leur pays (exode)...
      où sont les autorités chrétiennes? ou alors ce sont les diseurs de versets et rapporteurs de hadiths qui doivent, seuls, se lancer ds des palabres?

      c bien quelque part tu mets des conditions à la paix, ce qui reviens à ce que je disais initialement : "il faut la justice"!
  2. Auteur

    Nini Sadji

    En Février, 2014 (00:36 AM)
    Officiellement la CAf ne fait que 4900000 habitants. A ce rythme de massacres il n' y'aura plus assez de bras pour relever ce pays. D'autant que la communauté musulmane reste un vivier très commerçant et riche.



    Les Chrétiens ont un véritable penchant pour l'alcool et la débauche.
    • Auteur

      Bomb

      En Février, 2014 (00:51 AM)
      on a le choix on peut essayer de faire revenir la paix ou on peut essayer d attiser la haine. cette histoire nous fait mal a nous tous , et connaissant les chretiens senegalais je sais que ca leur fait mal eux aussi . oeuvrons pour la paix c est mieux
    Auteur

    Moi

    En Février, 2014 (08:54 AM)
    S'entretuer pour des religions importees!?

    Il faut vraiment etre de bas niveau et bete pour ne pas se maitriser et revenir a la raison.

    Si Jesus et Mohamet etaient des Africains noirs,PERSONNE en tout cas aucun blanc aucun arabe ne les suivrait. Qui peut me dementir?

    Alors freres Africains du Senegal et d'ailleurs a quand le vrai reveil?

    A quand?
    Auteur

    Warjabi

    En Février, 2014 (09:21 AM)
    DIEU A QUITTE L'AFRIQUE
    • Auteur

      Fitaw_makonen

      En Février, 2014 (09:59 AM)
      non dieu n’a pas quitté l’afrique. c’est l’africain qui a ’’foutu le camp’’ de l’afrique. c’est l’africain qui se fait servilement l’auxiliaire des puissances occidentales et leurs multinationales. c'est l’africain qui tue l’africain pour remettre les richesses de ses frères aux gens venus d’ailleurs !
      et la cpi qui promet des sanctions !!! si fatou bensouda, l’autre africaine veut nous rappeler sa similitude avec son mentor ocampo, quelle sache qu’il n’y a pas un seul africain qui ne soit convaincu qu’elle agit presque comme son clone.
      le même langage, le même style et visiblement les mêmes objectifs toujours obscurs mais rigoureusement en harmonie avec les intérêts des occidentaux et presque toujours en contradiction avec les aspirations des africains.
      comment adopter cette ‘’ langue de bois ‘’ alors que les faits répréhensibles sont là, en train de se dérouler ? en mondovision, on voit les crimes se perpétrer et localement on peine à voir un seul criminel arrêté. a bangui la sanguinolente le crime a depuis longtemps cessé d’être l’action des porteurs de machettes. il est devenu le manque de fermeté de sangaris et de la misca face aux tueurs !
      la cpi et ses commanditaires doivent avoir un peu de décence et faire semblant au moins, de s’émouvoir face à l’inaction de ceux qui pouvaient sinon éviter les massacres, du moins en limiter l’ampleur.
      que fatou bensouda-ocampo envoie des ‘’cartons d’invitation’’ aux seleka et aux anti-balaka si elle veut ! notons qu’elle semble bizarrement les placer sur un pied d’égalité bien qu’elle admette que « dans de nombreux cas, les victimes semblent avoir été délibérément visées pour des motifs religieux ». mais qu’elle n’oublie surtout pas d’en envoyer aux autorités de tutelle de sangaris et de la misca dont les tergiversations ont permis la multiplication des crimes dont elle fait état.
      si elle ne le fait pas, l’histoire le fera ! aujourd’hui tout le monde est convaincu que l’union européenne aurait pu éviter srebrenica ! le vrai crime que les suppliciés de srebrenica ont subi, c’est moins l’action du trio slobodan milosevic, ratko mladic et radovan karadzic que l’abstention de l’europe et de l’onu, l’autre ‘’machin’’
    Auteur

    Afrique ....

    En Février, 2014 (09:49 AM)
    laissez-les s'entre-tuer, de toute manière il y aura toujours un africain pour dire que c'est la faute des blancs...
    Auteur

    Pharoah

    En Février, 2014 (10:45 AM)
    le jeunesse Africaine a le choix entre un sinistre con qui ruine son pays depuis 30 ans et se comporte en Dictateur : MUGABE .....ou un grand homme d'état qui par son courage , sa stature morale a fait plier l'apartheid , imposé une constitution des plus libérale au monde : MANDELA et pourtant on préfère MUGABE , pauvre Africain !!!!!
    Auteur

    Merci Sengane Dieng

    En Février, 2014 (10:53 AM)
    à vous les françains maintenant vous pouvez restez dans votre coin à aplaudire , se moquez des africains , vous dites dans votre tete on a réussi à semer le désodre à rca , regarde les ils s'entre-tuent à cause de la religion mais sachez une chose ''l'éternel ne sommeille ni ne dort'' comme dites les saintes écritures, tot ou tard vous allez tout payé ce mal que vous avez engendré en afrique devant l'éternel, c'est dure ce que l'afrique est entrain subir ,lafricain tue son frère afrcain à cause du français, l'africain égorge son frère africain à cause du français, comment on peut expliquer dans 5ans en arrière on ne parler pas de guerre de religion en rca, réfléchissez mes frères ils savent quel chemin faut-il prendre pour voler les richesse africain, et dévaloriser les africain voilà pourquoi ils veulent nous faire comprendre quil ya une guerre de religion

    frères et soeur africain arretez de voir avec les yeux de l'occident ya jamais eu de guerre de religieon en afrique ils sont jalou de notre foi, ils convoitent nos richesse chaque jour que l'eternel fait, leurs enfants n'ont plus de repères résultat (pornographi, homosexuelle, inceste, prostitution,. . .toutes ces vices sont légales chez eux).
    Auteur

    Constat1

    En Février, 2014 (12:10 PM)
    ces centre africain sont de vrais barbares ils vivent toujours le moyen age et ne sont pas du tout civilisé ! ma question est la suivante pourquoi es ce les chrétiens détestent autant les musulman c'est vraiment pathétique !
    Auteur

    Az

    En Février, 2014 (14:43 PM)
    non mon frere les chretiens ne detestent pas les musulmans, cest loccident qui deteste les africains ils veulent toujour voir les africains dans le malheur et dans la misere.
    Auteur

    Diarasta

    En Février, 2014 (15:51 PM)
    cheikh bamba rek pas de peur et pas de soucis

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email