Mardi 07 Avril, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33



Afrique

Le Ghana se dit déterminé à rejoindre la zone monétaire "éco"

Single Post
Le Ghana se dit déterminé à rejoindre la zone monétaire "éco"
Le Ghana a annoncé ce week-end sa détermination à faire son possible pour rejoindre la zone monétaire "éco". Une monnaie appelée à remplacer dès l'année prochaine le franc CFA, considéré comme l'une des dernières survivances de la "Françafrique". Entretien.

Bien qu'il possède sa propre monnaie, le Ghana est prêt à renoncer au cedi pour rejoindre aussi vite que possible la zone éco. Accra a rendu publique cette déclaration, 8 jours après l'annonce le 21 décembre à Abidjan de la fin du franc CFA.

Le franc CFA, cette monnaie commune aux 8 pays membres de l'UEMOA, l'Union économique et monétaire ouest-africaine, va donc laisser la place à l'éco, imaginé initialement pour être la monnaie commune aux 15 pays de la Cédéao, la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest.

Le Ghana pourrait donc être le premier pays hors zone CFA à adopter l'éco, ce qui en ferait la première économie de cet espace monétaire devant la Côte d'Ivoire, en attendant que le géant nigérian renonce à sa monnaie, le naira.

Mais Accra a déjà prévenu : rejoindre la zone éco, oui, afin de lever les barrières commerciales et monétaires ; mais pas question de laisser longtemps la nouvelle monnaie garder une parité fixe avec l'euro. Le Ghana d'ailleurs exhorte les autres Etats membres de la Cédéao qui rejoindront la zone à adopter rapidement un régime de taux de change flexible et à installer une Banque centrale fédérale.

RFI : Le Ghana vient d'applaudir à la naissance la monnaie éco qui remplacera le plus tôt possible le franc CFA de la zone Afrique de l'Ouest. Et il s'engage à faire le nécessaire pour rejoindre rapidement la zone. Est-ce que cela signifie que la naissance de cette monnaie de la Cédéao sera bientôt une réalité ?

Kako Nubukpo : La décision du Ghana est salutaire, dans la mesure où ce pays a toujours plaidé pour l'élargissement de l'espace régional. L'annonce de sa prochaine entrée dans la zone éco, d'une part, valide le processus et chose plus importante, ça montre qu'un pays anglophone qui n'a absolument pas la même tradition de gestion de la monnaie que les pays de la zone franc va rentrer dans ce dispositif commun. Et je pense que c'est quelque chose qu'il faut saluer.

Tout en applaudissant la décision de l'UEMOA d'abandonner le CFA pour lancer l'éco, Accra a précisé que la parité fixe entre l'éco et l'euro contenu dans la déclaration du 21 décembre à Abidjan devrait laisser la place à une parité flexible entre l'éco et un panier de devises.

Le Ghana rappelle le principe de base de l'éco. C'est que ce sera une monnaie flexible. Le fait pour les présidents ivoirien et français d'avoir annoncé le 21 décembre 2019 à Abidjan que l'éco serait en taux de change fixe avec l'euro ne peut être qu'une situation transitoire de nature à rassurer les opérateurs économiques. Parce que sinon, on aurait pu avoir une fuite vis-à-vis du franc CFA, les opérateurs se débarrassant du CFA pour accéder aux devises et ça aurait précipité la zone franc vers une dévaluation. C'est donc pour rassurer les opérateurs économiques qu'on a annoncé qu'il y aurait une fixité du change. Donc ça veut dire que la période de transition doit être la plus courte possible, limitée à mon avis à la période de remplacement des billets CFA par les nouveaux billets éco de sorte qu'il n'y ait pas trop de suspicions ou d'incertitudes sur le régime de change de la monnaie éco. Donc, pour moi, il est très clair qu'à court terme, on aura un taux de change fixe avec l'euro, le temps d'effectuer la transition : la mise en place de la Banque centrale, des nouveaux billets et des différentes commissions bancaires qui régulent l'activité bancaire dans l'espace Cédéao.

C'est donc une façon de rassurer les investisseurs, comme en 1994, les politiques voulaient rassurer plutôt les consommateurs en déclarant que le franc CFA était dévalué de 50% alors que c'était 100% ?

Ce qui se passe avec l'éco, c'est quelque chose d'une ampleur plus grande, puisque, en même temps que la question du régime de change se pose la question du périmètre idoine pour la mise en place de cette monnaie. Et donc nous devons répondre en même temps à deux questions différentes : la première, qui est purement technique, celle du régime de change ; et la seconde, beaucoup plus politique, qui est le processus d'intégration régionale. Qu'est-ce que nous voulons ensemble, à combien, et qu'est-ce que nous sommes prêts à consentir en termes de solidarité pour que l'espace puisse fonctionner au-delà de la monnaie ? La monnaie est nécessaire, mais ce n'est pas l'Alpha et l'Omega du processus d'intégration régionale en Afrique de l'Ouest.

C'est le premier pays hors de la zone franc qui s'exprime depuis la déclaration du 21 décembre à Abidjan, mais il y a de fortes réticences de la locomotive économique de la Cédéao qu'est le Nigeria.

Ce qui se passe avec l'éco, c'est que les chefs d'État de la Cédéao ont acté le fait que cette monnaie aura un régime de change flexible. Ce qui fait que les pays comme le Ghana ou le Nigeria, qui ont l'habitude de ce régime de change, seront les locomotives de l'éco. Le problème spécifique du Nigeria, c'est qu'il n'est jamais dans la même phase du cycle économique que les autres pays de la Cédéao, parce qu'il est exportateur de pétrole, alors que les autres sont plutôt importateurs de pétrole. Ce qui fait qu'il y a toujours cette réticence par rapport à l'optimalité de la future politique monétaire de l'espace Cédéao. Et puis il y a une deuxième chose qui fait que le Nigeria est souvent réticent, c'est qu'il se rend compte qu'il va devoir être le prêteur en dernier ressort de l'éco, puisque son PIB représente quand même 70% de celui de la Cédéao, avec une population qui est la moitié de cette sous-région. Et donc, on n'est pas toujours sûr que le Nigeria soit prêt à jouer ce rôle de prêteur en dernier ressort, avec ce que ça suppose en termes de solidarité budgétaire et de transfert de ressources vers les économies plus petites.

Il y a quelques jours, la ministre nigériane des Finances disait que le délai annoncé de la naissance de l'éco en 2020 ne serait pas tenu, parce que tous les critères de convergence ne sont pratiquement remplis que par un seul des 15 pays membres de la Cédéao : le Togo. Quelle est votre commentaire ?

Il y a en fait une situation disparate par rapport au respect des critères de convergence. Les pays de l'UEMOA sont finalement les plus proches des critères, puisqu'il y a essentiellement un critère qu'ils ne remplissent pas, celui du déficit budgétaire rapporté au PIB, qui ne devrait pas être supérieur à 3%. Aujourd'hui on est autour de 6% en général, sauf effectivement le Togo qui est en deçà de 3%. En revanche il y a d'autres critères que les autres pays respectent, par exemple le Nigeria qui respecte le critère de la dette puisque, avec un ratio de la dette par rapport au PIB autour de 20%, le Nigeria est le pays le moins endetté de l'espace Cédéao. Mais si on regarde un pays comme le Cap-Vert, il est déjà en taux de change fixe avec l‘euro sans accord institutionnel avec la France et il a un taux d'inflation très bas, même inférieur à celui des pays de l'UEMOA. En revanche, la dette du Cap-Vert la plus importante de la Cédéao : elle de 120% du PIB. Donc, ça veut dire qu'il y a un effort général à faire pour respecter les critères. Après, on peut envisager les critères aussi comme un horizon et non comme un préalable pour adopter l'éco. Mais ça suppose une véritable volonté politique de l'ensemble des États de la Cédéao pour aller vers cette monnaie commune : l'éco.


liiiiiiiaffaire_de_malade

17 Commentaires

  1. Auteur

    Diop

    En Décembre, 2019 (03:08 AM)
    C'est rassurant mais quand meme on attend la reaction du geant Nigeria. Je pense que si ces deux pays font leur entree dans l'ECO c'est parceque certaines garanties ont ete posees sur la table par les pays ex-colonies francaises. Ce qui n'est pas mal en guise de progres vers l'independance monetaire tant reclamee. Et on sait qu'une independence monetaire , meme relative voudrait dire plus de controle de notre economie Ouest-africaine et moins d'influence francaise.
    • Auteur

      Pk Pas Afro

      En Décembre, 2019 (06:46 AM)
      éco ca me casse les couilles ca rime trop avec euro qui nous rappelle l'esclavage ou veut une monnaie qui s'appelle afro
      macky et ouatara les 2 lèche q de la france vont torpiller l'économie de l'afrique de l'ouest
    • Auteur

      Les Négros

      En Décembre, 2019 (06:52 AM)
      on va demander aux allemands de venir nous diriger en 60 ans d'indépendance on est même pas capable de fabriquer des aiguilles si les français (nos pilleurs ) nous lâchent ça sentira mauvais on aura genre 1 euro = 1500 éco ou pire
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2019 (09:38 AM)
      tous les pays de la cedeao vont rejoindre l'Éco rapidement sauf le nigeria car ils veulent la diriger. sans le nigeria l'Éco aurait vu le jour depuis belle lurette. le nigeria exporte du pétrole et les autres autres choses, le problème c'est la taille de son marché qui est de 200 millions d:'habitants et on voit qu'avec ses voisins qu'elle ne respecte pas les règles de le cedeao quand ça l'arrange pas. ca serait peut-être une chance si le nigeria n'adhère pas à l'eco.
      actuellement pour développer ses entreprises locales le nigeria a interdit l'importation de certaines marchandises elle peut le faire grâce à la taille de son marché mais elle viole la liberté de circulation des biens dans l'espace de la cedeao.
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2019 (10:08 AM)
      kako nubupko est un homme politique et macroéconomiste togolais, né à lomé le 26 mai 1968. il a été ministre de la prospective et de l’évaluation des politiques publiques du togo sous la présidence faure gnassingbé de 2014 a 2015.
    • Auteur

      Word

      En Décembre, 2019 (10:25 AM)
      l'ensemble des etats de la cedeao vont utiliser l'eco, mais il ne faut pas confondre l'eco de la cedeao avec l'eco que ado et macron viennent d'annoncer.
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2019 (11:22 AM)
      voici la traduction du communique ghaneen cela semble tres loin de ce qui est mentionne dans cet article :
      le gouvernement du ghana a pris note de la récente déclaration faite le samedi 21 décembre 2019 par le président de l’union économique et monétaire ouest-africaine (uemoa), son excellence alassane ouattara, président de la république de côte d’ivoire , sur la décision prise par les huit (8) États membres ouest-africains de l’uemoa de cesser l’utilisation du franc cfa, en faveur de la nouvelle monnaie commune proposée de la cedeao, l’eco, à partir de 2020.
      il s’agit d’une décision bienvenue, que le ghana applaudit chaleureusement. c’est un bon témoignage de l’importance qui est attachée non seulement à la mise en place d’une union monétaire, mais aussi au programme plus large de l’intégration ouest-africaine.
      au ghana, nous sommes déterminés à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour nous permettre de rejoindre les États membres de l’uemoa, bientôt, dans l’utilisation de l’eco, car, selon nous, cela contribuera à éliminer les barrières commerciales et monétaires, à réduire les coûts de transaction, à stimuler l’activité économique et élever le niveau de vie de nos populations.

      le ghana exhorte les autres États membres de la cedeao à travailler rapidement à la mise en œuvre des décisions des autorités de la cedeao, notamment en adoptant un régime de taux de change flexible, en instituant un système fédéral pour la banque centrale de la cedeao et d’autres critères de convergence convenus connexes, afin de garantir que nous atteindre les objectifs monétaires de la cedeao, dans les meilleurs délais, pour tous les États membres.
      nous avons une occasion historique de créer une nouvelle réalité pour les peuples de la cedeao, une réalité de prospérité générale et de progrès. alors, saisissons-le.
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2019 (12:20 PM)
      independance monaitaire de la france pour etre sous la joute des nigerian, oui.mais est ce qu'il faut necessairement faire confiance à ces vicieux nigerian pour etre la locomotive de cette monnaie qui demande une solidarité budgétaire ? ce pays n'a aucune scrupule pour fermer ses frontieres contre ses voisins pour un semblant de protectionnisme en affectant leurs economie.le nigeria est un géant aux pieds d'argiles avec une oligarchie qui detient les 1/3 des ressources du pays , le reste dans la pauvreté
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2019 (12:20 PM)
      independance monaitaire de la france pour etre sous la joute des nigerian, oui.mais est ce qu'il faut necessairement faire confiance à ces vicieux nigerian pour etre la locomotive de cette monnaie qui demande une solidarité budgétaire ? ce pays n'a aucune scrupule pour fermer ses frontieres contre ses voisins pour un semblant de protectionnisme en affectant leurs economie.le nigeria est un géant aux pieds d'argiles avec une oligarchie qui detient les 1/3 des ressources du pays , le reste dans la pauvreté
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2019 (12:20 PM)
      independance monaitaire de la france pour etre sous la joute des nigerian, oui.mais est ce qu'il faut necessairement faire confiance à ces vicieux nigerian pour etre la locomotive de cette monnaie qui demande une solidarité budgétaire ? ce pays n'a aucune scrupule pour fermer ses frontieres contre ses voisins pour un semblant de protectionnisme en affectant leurs economie.le nigeria est un géant aux pieds d'argiles avec une oligarchie qui detient les 1/3 des ressources du pays , le reste dans la pauvreté
  2. Auteur

    En Décembre, 2019 (03:38 AM)
    La flexibilité est non négociable.
    Auteur

    Verite

    En Décembre, 2019 (05:38 AM)
    Nous allons inexorablement vers une dévalorisation de notre monnaie. Il y'aura devaluation tous les signaux sont apparents ..vous avez intérêt a le faire vite pour éviter une catastrophe.
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2019 (10:01 AM)
      oui et malheureusement ! le pire est que, aussi catastrophique que ça pourrait paraître, ce serait normal car en fait notre monnaie (enfin la monnaie des français je veux dire...) est surévaluée ! c'est malheureusement ça la vérité... donc si nous voulons être un tout petit peu compétitif sur le marché des exportations, la dévaluation sera nécessairement un "passage obligé"... ceci est un constat juste "froid"...sans aucun sentiment ni subjectivité, c'est la réalité de notre situation...
    • Auteur

      R. O

      En Décembre, 2019 (10:19 AM)
      kako n'a pas voulu répondre à la question sur la dévaluation mais de toute évidence ,l'eco sera réévalué si elle adopte un taux de change flexible. c'est le prix de l'indépendance et un mal nécessaire. le président ghanéen ,en disant que le ghana n'adherera qu'à un éco avec un taux de change flexible utilise un langage diplomatique pour dire qu'elle n'utilisera pas cette monnaie tant que la france sera inclue dans le processus monétaire. l'enjeu principal de cette monnaie est le marché communautaire de l'afrique de l'ouest. les français en s'accrochant à la nouvelle monnaie en la garantissant et en maintenant la parité fixe avec l'euro souhaite sécuriser cet espace économique qui lui rapporte énormément.l'adoption d'un change flexible poussera la france vers la sortie au profit des mastodontes de la zone que sont le nigeria et le ghana qui joueront le même rôle que la france en afrique de l'ouest. en adoptant l'eco c'est de nouveaux débouchés qui s'offrent à ces pays. pour toutes ces raisons je pense que l'eco n'adoptera d'aussitot un taux de change flexible. la précipitation avec laquelle macron et ouattara ont annoncé l'eco servait juste à exclure le ghana et le nigeria et réaffirmer l'engagement de ouattara et de macky sall à préserver les intérêts français dans la région.que doit faire le sénégal,adopter l'eco et continuer à subir l'exploitation française dans l'uemoa ou bien acquérir une indépendance monétaire avec le nigeria et le ghana pour le nigeria et le ghana. le sénégal sera bientôt un pays gazier. prenons notre indépendance avec la création d'une monnaie nationale qui ne devra défendre les intérêts sénégalais comme l'ont déjà fait le maroc, l'algérie,le nigeria,le ghana.
    Auteur

    Vérité Suite

    En Décembre, 2019 (05:44 AM)
    Les actes préliminaires des présidents français sénégalais ivoirien et les récents investissements de la France dans les compagnie névralgique des deux pays et d'essayer d'éviter une catastrophe.

    Le problème il y'a une mauvaise gouvernance nous nous sommes trop endette nous avons des ressources mais un véritable problème de leadership et les pays de la sous régions vont aller dans une instabilité.A y réfléchir de plus prêt de désengagement arrange la France pourvu qu'elle continue de garder certains secteurs névralgique ce qu'elle c bien faire. Voilà.le sens du conseil interministériel qui a eu lieu il y'a quelques mois.

    Voilà ce qui va être fait on va changer la monnaie en éco on va demander au détenteur de francs cfa d'aller en éco et pendant cette période transition le francs cfa ne pourra pas sortir a l'international comme d'habitude. 1 FCFA coûtera plusieurs éco, il y'ura une légère inflation.. mais la situation se stabilisera
    Auteur

    Verite

    En Décembre, 2019 (05:53 AM)
    Pour preuve essayer de convertir les FCFA en monnaie étrangère vous risquez d'avoir plusieurs difficultés.le danger ce n' est pas tout de suite c après surtout si les dirigeants ne sont pas a la hauteur et courageux.

    Il devront assumer la devaluation le plus vite possible et stabiliser le.plus rapidement l'économie mais pour cela il faut avoir stratégie complètement novatrice. Éliminer certaines barrières tarifaire faciliter l'importation des biens en masse et priviligie la création d'industrie de transformation et de maintenance etc local car il y'a des produits étranger dont nous pouvons pas nous passer . Mais la libre concurrence stabilisera les prix pour éviter une grande inflation

    Ceci calmera la demande sociale, et progressivement les opérateurs economiques
    Auteur

    Verite ( Suite)

    En Décembre, 2019 (06:03 AM)
    La décision , la plus courageuse aurait ete comme cela a été malheureusement annonce nos dirigeants sont obligé de le faire très vite sinon c la va difficile et la catastrophe.

    Il faut annoncer le plus vite le lancement de l'eco et de dire assez vite la valeur de l'eco par apport au fcfa une dévaluation est nécessaire on pourra l'expliquer a travers les critères de convergence.

    Ensuite réduire les barrières tarrifaires pour faciliter les importations de biens. Pour palier a l'inflation avec la concurrence ..attirer bcp les acteurs africains.

    Les exportations nvont nécessaire augmenter avec la devaluation.la production de cfa cesse et cela sera facile à gérer car déjà ce limitant a la zone franc et on commence le changement a l'eco.il faudra.maintenant une gestion efficace des banques centrales pour garantir la monnaie et une gouvernance bcp plus saine car la puissance des lobby étrangers va se faire sentir surtout dans nos pays on nous avons commis l'erreur de ne pas avoir une véritable séparation des pouvoirs ..conséquence nos presidents vos souffrir mais cela peut être salutaire a la fin.. voilà seule solution étant donné que l'annonce a été faite formellement mais si vous attendez.le passage va être terrible
    Auteur

    Lebaolbaol Tigui

    En Décembre, 2019 (07:26 AM)
    ghana , nigeria deux pays pourris à la solde de macron plus que tous les autres pays..ils pensent que la france peut les aider à se sauver de leurs monnaies qui sont objet de falsification en permanence...ils ont tjrs preferè etre payè avec le cfa
    Auteur

    En Décembre, 2019 (08:31 AM)
    Si j'ai bien compris les anciens posts sur la monnaie , si le Président du Gahana veut rejoindre l'ECCO serait-il devenu un sous-préfet de la France comme Outtara et Macky Sall ?
    Auteur

    En Décembre, 2019 (10:20 AM)
    Le GHANA a d'énormes soucis avec son CEDI et son inflation est grande. C'est valable pour le Nigeria mais qui voudrait contrôler la nouvelle banque centrale. Il est certain qu'il voudra la transférer de Dakar à abuja. Meme sans les garanties demandées le Ghana viendra car il n'en peut plus. Pour le Nigeria il est préférable de ne pas l'avoir au sein de leco car il risque de foutre un bordel dedans
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2019 (11:01 AM)
      si le ghana seul rentre dans l'eco il sera la premiere economie de l'uemoa.
    • Auteur

      Africain

      En Décembre, 2019 (11:32 AM)
      ghana ak nigéria? ca way cedeao lan ñu wax. ayons confiance, et prions pour une monnaie des 15 pays de la communauté.et élargissons.
    Auteur

    En Décembre, 2019 (11:12 AM)
    Mane dé damaa raguaL Ghanaéns yi ! bess bounou dougué souniou Afrique de l'ouest ( CEDEAO ) bi, niou am wakh bou reuy ! ndakh doy naniou war sur tous les plans ( corruption, escroquerie, braquages à mains armés, blanchiment ). il faut faire très attention.
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2019 (13:24 PM)
      toi tu es encore du ghana avant rawlings lol

      tu es allé au ghana récemment ? rien à voir il ya même plus de sécurité a accra qu'a dakar des checkpoint partout la nuit les gens marchent tranquillement même leur deuxième ville kumasi est plus grand que dakar !! election tous les 4 ans un mandat non renouvelable !!!

      sawaay ghana rombe na sax côte d'ivoire les anglophone ils pratiquent ils ne parlent pas beaucoup faut voyager mon frère
    Auteur

    En Décembre, 2019 (11:19 AM)
    Comment: Re: Ghana committed to adopting ECO - Govt

    Author:

    Agbeli KUMOORDZI

    Date:

    2019-12-30 06:09:30

    Comment to:

    Ghana committed to adopting ECO - Govt



    Stupid west Africa leaders made poor France looted Africa uranium oil gold and diamond to enrichment themselves calling Africans poor people

    Never again

    This should be the end of francophone and commonwealth organization Africa must be freed from Europeans



    Auteur

    En Décembre, 2019 (11:35 AM)
    Cet espace économique NE RAPPORTE rien à la France....le seul intérêt de cette misère :

    1- Uranium Niger

    2- sécurité

    25ème pays le pauvre du monde....regardez vous dans les yeux....

    Pour rappel : 193 états membres de l'ONU.....
    Auteur

    En Décembre, 2019 (11:38 AM)
    L'eco arrange le ghana ils seront l'allemagne de la zone euro

    Mais pour nous les petits pays cette monnaie sera une catastrophe
    Auteur

    En Décembre, 2019 (12:39 PM)
    Je suis épaté par le nombre d’experts monétaires et financiers sur ce forum, et avec des avis les plus étonnants ou bizarres, les uns que les autres !

    A écouter certains, autant rester couchés et rien entreprendre : tant de pessimisme fera le bonheur des spectateurs qui comprendront que les Africains, les concernés, n’y croient pas ou n’ont pas confiance en leur propre monnaie.

    Dieu bénisse l’Afrique.
    Auteur

    Gandiol

    En Décembre, 2019 (13:05 PM)
    Pour les questions monétaires la prudence doit être de mise parce que la monnaie va de paire avec la confiance .Comme la confiance est une donnée à forte connotation subjective toute précipitation au nom d'un certaine indépendance monétaire peut entraîner un écroulement de tout le système d’intégration monétaire. En outre la première conséquence d'un manque de confiance vis a vis d'une unité monétaire c'est la dévaluation.Depuis les indépendances les pays de la zone franc n'ont connu que la parité fixe.Cette culture de la parité fixe par rapport au franc français ensuite a l'euro a engendre des comportements Economiques sur l 'ensemble des agents Economiques de la zone Umoa .La flexibilité monétaire ne se décrète pas mais elle doit être l'aboutissement d'une transition temporaire .
    Auteur

    En Décembre, 2019 (14:20 PM)
    Qu'est ce qu'en Cheikh Tidiane Dièye de "Aar lu nu bok"?

    Auteur

    En Décembre, 2019 (14:23 PM)
    Qu'est ce qu'en dit Cheikh Tidiane Dièye de "Aar lu nu bok"?

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email