Samedi 30 Mai, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Afrique

Les Africains doivent décider quand et comment intervenir au Mali, selon Hollande

Single Post
Les Africains doivent décider quand et comment intervenir au Mali, selon Hollande

Les pays africains doivent déterminer quand et comment intervenir militairement dans le nord du...

Les pays africains doivent déterminer quand et comment intervenir militairement dans le nord du Mali contrôlé par des groupes armés islamistes, a estimé samedi le président François Hollande alors que la crise malienne est à l'ordre du jour d'un sommet de l'Union africaine.

Il convient "que les Africains eux-mêmes puissent organiser le soutien au Mali", a déclaré M. Hollande lors de l'interview télévisée du 14 juillet.

Il faut "d'abord qu'il y ait un véritable gouvernement au Mali qui puisse prendre ses responsabilités, et qu'une intervention dans le cadre de l'Union africaine et des Nations Unies puisse se faire, ça, c'est aux Africains de déterminer et le moment et la force", a ajouté le président.

"Nous devons apporter toute notre solidarité. Au Conseil de sécurité, il y a une résolution qui permet justement de faire cette intervention avec le soutien de l'ONU", a rappelé M. Hollande.

Jeudi, le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius avait averti que l'usage de la force était probable "à un moment ou à un autre".

"A partir du moment où la légalité sera rétablie au Sud, il faut s'intéresser au Nord, c'est-à-dire qu'à un moment ou à un autre, il est probable qu'il y aura utilisation de la force", avait estimé le chef de la diplomatie, soulignant que la France serait en soutien mais pas en "première ligne".

Les déclarations de François Hollande interviennent alors que des chefs d'Etat africains sont réunis à Addis Abeba au sein du Conseil de paix et de sécurité (CPS) pour discuter de la crise malienne.

La Cédéao se dit prête à l'envoi d'une force militaire de quelque 3.000 hommes, mais elle souhaite d'abord obtenir un mandat de l'ONU pour une opération de reconquête du nord du Mali occupé par deux groupes islamistes armés, Ansar Dine (Défenseurs de l'islam) et le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao), alliés d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

"Option militaire"

Seule exigence préalable à l'obtention de ce mandat de l'ONU: la formation d'un gouvernement malien de large union.

Le Premier ministre malien Cheick Modibo Diarra est arrivé vendredi à Paris pour annoncer au président de transition Dioncounda Traoré, en convalescence en France, l'ouverture du gouvernement "à toutes les forces vives du pays".

Selon le porte-parole du gouvernement malien, les deux hommes se sont entretenus dans l'après-midi pour parler notamment de "l'option militaire". "Il s'agit de restaurer la souveraineté du pays", a déclaré Hamadoun Touré joint par téléphone.

Les entretiens vont "probablement" se prolonger dimanche, a-t-il ajouté dans la soirée sans plus de précisions.

Samedi matin, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, avait estimé impératif de "retrouver l'intégrité du Mali".

"Il est nécessaire d'avoir dans la capitale un gouvernement d'union nationale pour assurer une sérénité nécessaire, indispensable, à la reconquête de l'intégrité territoriale", avait-il dit. "Il faut aussi progressivement que ce gouvernement d'union nationale reprenne de l'autorité sur l'ensemble de son territoire", avait poursuivi M. Le Drian.

"C'est très compliqué, c'est peut-être très grave pour l'avenir, parce qu'il y a des risques de terrorisme important. Mais la présence africaine est indispensable, avec le soutien de la France et de l'Europe, évidemment", avait-il conclu.

Le coup d'Etat militaire perpétré le 22 mars a accéléré la partition du Mali dont les autorités de transition, en place depuis le retrait des putschistes du pouvoir en avril, sont incapables de mettre fin à l'occupation du Nord où l'armée, démoralisée et sous-équipée, a été mise en déroute en quelques semaines.


liiiiiiiaffaire_de_malade

14 Commentaires

  1. Auteur

    Packou

    En Juillet, 2012 (17:00 PM)
    RIEN QU'A LIRE LE TITRE ,ON A PAS BESOIN DE LIRE LE TEXTE, j'ai compris qu'il n'y aura jamais d'intervention militaire AFRICAINE au nord MALI. CA Y EST WELCOME ASAWAD dans le concert des nations. LES africains n'y iront pas sans l'appui de la FRANCE et des US; CES DERNIERS NE VIENDRONT PAS.POURQUOI ? je ne sais pas. lisez le titre du texte.
    • Auteur

      Atatatat

      En Juillet, 2012 (17:53 PM)
      si la france va y aller ! sous couvert du sénégal, suite à l'accord de défense récent avec le sn.
      en logistique, et en protection de l'armée du sn et certainement de celle de cote d'ivoire.
      (2 pays a relations privilégiées)
    • Auteur

      Xeme

      En Juillet, 2012 (18:17 PM)
      ce sera donc aux africains (plutôt aux pions installés aux sommets) de choisir la date et le comment de la prochaine déstabilisation. et donc la partition programmée du mali relèvera de la responsabilité des pions qui, de toute façon, ne diront jamais non.
    • Auteur

      N Jkn

      En Juillet, 2012 (18:23 PM)
      c'est au mali de se battre s'ils sont des tapettes c'est pas le probleme du senegal.
  2. Auteur

    Saer

    En Juillet, 2012 (17:04 PM)
    quels pays africains,il parle ? les politiciens maliens ont tournè le dos à toute l'afrique,s'isolant avec leur victime leur propre pays.................les politiciens du sud sont pire que les fous de dieu du nord.
    Auteur

    Important

    En Juillet, 2012 (17:06 PM)
    Il ne suffit pas seulement d'intervenir au Mali. Il faut aussi assurer le service après-vente en faisant comprendre aux musulmans qui sont parmis nous, une société non fondée sur la charia est le meilleur des modèles qui puisse être pour assurer le respect et la cohésion de tous les africains de religions différente. Lutter effcicacement dans le long terme est de donner ce signal fort à ces intégristes qu'on est laic. Si on réagit autrement en augmentant élection après élection la représentativité des imams a l'assemblée, ces intégristes islamiste se verraient comme dans l'obligation de venir en aide à leur correligionnaires qui choisissent implicitement la charia car ayant élu des imams. Le réglement à long terme de ce problème demande uniquement que le commun des musulmans deviennent logique et accepte une société laic et républicaine. Tant que cela n'est pas effectif, intervenir au Mali ne sert à rien dans le long terme.
    • Auteur

      Alphaone

      En Juillet, 2012 (18:00 PM)
      ce n'est pas le rôle des occidentaux d'intervenir au mali, en effet l'algérie le qatar et la mauritanie entretiennent al-qaïda, mujao, an sardine qui sous le couvert de la religion sont en fait des narcotrafiquants, pour les états riverains ils représente une rente financière bien plus intéressante que quelques touaregs, qui de toutes façons se font massacrer depuis 1958, sans que ça ne gène personne, dénoncer, notamment l'axe du trafic de touba, la voie mauritanienne et la participation de att est politiquement impossible.
      avec les gouvernements africains le blanchiment de l'argent de la drogue est une économie florissante (développement de la construction à dakar, sous wade), air-cocaïne est rentable et durable.
      les talibans en afghanistan sont les leaders mondiaux pour le trafic de l'opium et pourtant ils se disent protecteurs de l'islam.
      les américains se sont fait piéger, les européens ne suivrons pas cette voie, à chacun sa merde.
      aussi comment faire admettre à des sociétés majoritairement musulmanes, l’existence de peuples laïques et matrilinéaires.
    Auteur

    Red...

    En Juillet, 2012 (18:52 PM)
    ... IL FAUT QUE CES ...waha...BITES.... COMMENCENT à DYNAMITER LA ...kaaba.... POUR MONTRER LA VOIE....



    NB: Y A QUI PROPOSE DE DETRUIRE LES PYRAMIDES....D'EGYPTE....



    ....  <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">  
    • Auteur

      Africain221

      En Juillet, 2012 (23:05 PM)
      et vous la belgique capitale de la pedophilie en commençant par le roi pedalo,un premier ministre pedophile,des wallons mendiants ou la pedocriminalité est une seconde nature
    Auteur

    Malien Ethipienn

    En Juillet, 2012 (19:35 PM)
    Oh mon beau pays est en ruine, pardonnez moi senegallais
    Auteur

    Sans

    En Juillet, 2012 (20:23 PM)
    sans tremper dans la xénophobie, il est vrai que l'intelligence de l'armée malienne n'est plus à démontrer ! Comment voulez vous que les maliens s'en sortent tous seuls ? Voyons un peu de respects pour les populations, on ne pourra pas abandonner des civils à ces fous d'Allah ??? Ce sont des malades, il faudra tôt ou tard venir en aide au pleuple maliens mm si cela doit être une force afro-africaine ...
    Auteur

    Bop

    En Juillet, 2012 (10:53 AM)
    on ne peut pas aider un pays comme le pays, en voyant seulement ce qu'ils ont leur chef d'etat. il faut qu'ils apprennent d'abord arespecter les institions. il faut qu'ils apprennent a respecter le chef d'etat.on peut etre contre si. mais sauvage. pour s'en convaincre il sufisant de voir les immages du linsage du president . vous une societè civilsèe agit de cette maniere. Et les miltaire putchiste où sont -ils ? quand il s'agit de pouoir ils demontre de grand militaire. mais pour defendre leur leur ils comportent comme des lapins. Comment peut- on pretendre l'intervention de la France pour un pays aussi desorganisè.
    Auteur

    Léboue

    En Juillet, 2012 (17:14 PM)
    Puisque Selbe la voyante est aussi forte, pourquoi ne pas l'utiliser pour orienter les services concernés de l'arrivée des intégristes et surtout de leur trajectoire. Le président de la république n'est pas le seul à essayer de trouver une issue mais c'est tout le monde qui se sent concerné. Il faut que tout le monde soit impliqué.

    Il faut que les mystiques aussi s'y mêlent
    Auteur

    Mané Moussa

    En Juillet, 2012 (18:10 PM)
    Avant toute analyse de cette situation, nous sommes en droit et devoir de rappeler pour la postérité les causes de cette situation Malienne. La France de Nicolas Sarkozy et Bernard Henri Lévy sont en premier lieu responsables de cette situation. Au delà, nos dirigeants Africains par peur de perdre le soutien de la France dans les élections pour ceux qui singent la Démocratie et les autres dictateurs se sont tus. D'autres comme le président Wade a preféré se rendre en voltige en Libye, accompagné d'avions militaires Français pour se présenter en tête du peleton des traîtres au colonel Kadhafi. Comme il est de coutume chez les animaux, les vautours, hyènes et même chez les humains, à chaque situation il y en a qui en profitent. Au Mali, les élections approchant, certains politiques incitèrent des militaires du bout du rang à faire un coup d'état pour ensuite leur céder la place parce-qu'ils sont sûrs de ne jamais accéder au pouvoir par les élections. Malheur à eux, même les chefs d'état dictateurs Africains ne l'entendent pas de cette oreille, de peur de donner un mauvais exemple à leur propre population. Du même coup, les dissidents de Mujoa, eux- mêmes dissidents d'Ansar dine, un groupe en rupture avec Al Qaïda et le Mnla indépendantiste vis à vis du Mali envahissèrent le nord du Mali avec armes et bagages. Pour tout couronner, l'Algerie qui rêve d'une arme au pieds pour contrecarrer la France dans son intention à faire triompher le printemps Arabe partout. La Mauritanie et la Tunisie trouvent une belle occasion de reconstituer le Maghreb Arabe auquel s'était toujours opposé le Colonel Khadafi. Le soldat Sangaré profita de cette confusion pour se considérer comme ancien président du Mali à bénéficier de tous les avantages d'un ancien chef d'état. Quelques analphabètes Maliens sous prétexte de démocratie s'introduiserent dans le palais pour frapper l'ancien président de l'assemblée devenu président de la république par intérim. Mr Modibo Diarra devint premier ministre. Ces deux personnages de l'état malgré leur manque d'autorité s'accrochent au pouvoir comme des sangsues qui ont conscience qu'ils ne peuvent rien faire comme prendre des décisions qui vont à l'encontre de la volonté de Sangaré et des instigateurs du coup d'état. Dans ce cafouillage d'une autre dimension, que faut-il faire? Attendre la France qui est à l'origine de toute cette misère décider du quand, comment, où donner la tête en fonction de la défense de ses interets miniers dont regorge cette région. Les négociations sont dans les coulisses et il faut attendre que la France décide. Toute cette tervergisation apparente relève d'un mensonge d'incapacité que nos dirigeants ne peuvent avouer à leur population. Comprenez chers Africains que tout notre mal vient du fait que nos dirigeants ont toujours honte, peur de nous dire que qui n'est pas économiquement, financièrement et technologiquement indépendant ne l'est pas politiquement.
    Auteur

    Filou

    En Juillet, 2012 (22:49 PM)
    Dingue " l'africain 221 "
    Auteur

    Venavi

    En Juillet, 2012 (00:41 AM)
    Oui, les wokhtanes ca suffit, il faut passer a l'action quand bien meme on demande du soutien aux autres. Il a raison, Hollande. C'est aux Africains, surtout de confession musulmane de se definir ou risquer de voir s'imposer par des brigands fanatiques leur comprehension de cette religion dont les tenants en sont a rever de dominer le monde comme cela avait ete le cas, sans jamais remettre en cause le role de cette religion dans les tragedies qui ont secoue le continent telle que la Traite des Noirs; alors qu'encore aujourd'hui la vision des Musulmans "blancs" est teintee de racisme dans les rapports qu'ils entretiennent avec les Noirs. C'est le cas par exemple au Soudan actuellement. C'est le cas de la Lybie de Khadafi et post-Khadafi. C'est aussi le cas de Hosni Moubarak qui ne se genait pas pour assister aux interminables palabres Africaines de l'OUA ou UA; au choix.

    Aux Africains de separer la graine de l'ivraie et de se defendre. On n'est plus au 10e siecle ou il suffisait de posseder un cheval pour harceler ou essayer d'aneantir ceux que l'on a en face de soi sous pretexte qu'ils sont inferieurs.
    Auteur

    Leuz

    En Juillet, 2012 (01:22 AM)
    les africain n intervien pas a ses anes ils nont qu a s entres tuer sest leur probleme ils ont soisire la guerre
    Auteur

    Moshé Sinaï

    En Juillet, 2012 (03:06 AM)
     :haha:  Ce Hollande se moque des africains, ses intérêts sont du coté des nomades qui se veulent une terre au pile ou face. Hollande veut que les africains fassent comme les arabes contre les israéliens. Les arabes occupants avaient dit aux autres occupants COUCOU on arrive.  :haha:  :haha:  :haha:  :haha: 
    Auteur

    Qui Vivra Verra

    En Juillet, 2012 (15:28 PM)




    Le FPI (Front Populaire Ivoirien) de Laurent GBAGBO est visé de toutes parts, à la fois par le RDR de Dramane Ouattara, par les mercenaires Dozo burkinabè et maliens, par les miliciens du burkinabè reconditionné Koné Zakaria, par la racaille FRCI et ses commandants analphabètes, mais aussi et surtout par Mossi Dramane lui-même.



    Les cadres de ce parti politique, icônes du combat démocratique en Côte d’Ivoire, sont pour l’essentiel jetés en prison et sous la torture. Leurs plus jeunes frères sont traqués, assassinés, torturés ou enlevés et contraints de disparaître sans que leurs familles ne retrouvent leurs corps.



    Dans le seul mois de juin 2012,ils sont plus de 300 jeunes ivoiriens enlevés et portés disparus, parce qu’ils sont accusés d’être militants du FPI, le parti qui aura mené le combat pour l’instauration du multipartisme, ce combat mené seul face à un Dramane Ouattara alors consultant étranger fait premier ministre avec son équipe composée d’un directeur de cabinet guinéen et d’un directeur de cabinet adjoint béninois.



    Ce sont donc les militants de première heure et jeunes cadres du FPI, croyant au combat pour un idéal démocratique et socialiste, qui sont empêchés d’exercer leurs droits politiques, parce qu’en face d’eux, il y aurait l’avènement des anti-citoyens et des anti-ivoiriens, portés à ce niveau de nuisance sociale, économique et politique par les prédateurs fascistes qui finançaient hier l’industrialisation de leurs Economies avec de l’or volé, du diamant arraché par la force, des terres occupées après un nettoyage racial et le commerce d’êtres humains baptisés à cette époque la Traite Négrière.



    Mais ces anti-citoyens, ces hors-la-loi reconnus par tous comme tel, se sont donnés pour ambition d’éradiquer de la Côte d’Ivoire, le FPI qu’ils accusent de tous les maux: tentative de déstabilisation, communication subversive, intox, génocide, crime économique, crime contre l’humanité, etc. etc.



    Et pourtant le FPI, réduit au silence, avec sa petite face visible comprenant cinq ou six cadres cherchant leurs repères, n’a RIEN à avoir avec le combat citoyen, mené par les dignes fils de la Côte d’Ivoire, pour obtenir la libération de leur pays de l’occupation étrangère franco-voltaïque.



    La Résistance Patriotique et Révolutionnaire, ce n’est donc pas le FPI. Pour ceux qui ne croiraient pas, ils peuvent dissoudre le FPI comme ils ambitionnent de le faire. Ils peuvent même jeter tous les 5 ou 6 cadres en liberté provisoire, en prison et les soumettre eux aussi à la torture. Cela ne changera rien à l’engrenage de la tourmente dans lequel ils sont pris.



    La Côte d’Ivoire debout, digne et fière, c’est la JEUNESSE ivoirienne dans son ensemble, la JEUNESSE DIGNE, consciente, CITOYENNE, Ivoirienne, qui n’a qu’un seul pays, qui ne profite pas de la Côte d’Ivoire avec deux cartes d’identité nationale au moins dans la poche et qui ne pliera JAMAIS l’échine devant l’envahisseur, parce qu’elle IRA JUSQU’AUBOUT.



    Alors qu’est-ce que le pauvre FPI a, à avoir avec cette JEUNESSE, appuyée par les panafricanistes et internationalistes non ivoiriens que nous autres sommes?



    Ouattara se trompe d’adversaire. Mais il se trompe volontairement. Parce que le nom de Laurent GBAGBO s’attache à celui du FPI. Or, Laurent GBAGBO a déjà été décrété à tort, comme ennemi publicn°1 de l’Occident et particulièrement des intérêts français. Donc tirer sur le FPI, ramener tout au FPI, c’est tirer sur Laurent GBAGBO et ramener tout contre Laurent GBAGBO.



    Pourtant, ni Laurent GBAGBO ni le FPI, n’ont mis en mission la Résistance Patriotique et Révolutionnaire qui est née spontanément, par suite d’un réveil patriotique et citoyen, mais aussi, par suite d’un réveil panafricaniste, pour mener le combat qui grandira l’Afrique en libérant ses composantes nationales, dont la Première est la Côte d’Ivoire.



    Oui, c’est à la JEUNESSE DIGNE de l’Afrique tout entière que l’imposture génocidaire, suppôt de l’Occident fasciste, mise en mission en Côte d’Ivoire, a affaire. Or nous sommes une multitude. Nous sommes des millions. Nous sommes des intellectuels de haut niveau. Nous sommes des ouvriers et des paysans. Nous aimons l’Afrique. Nous croyons en elle. Parce que notre Afrique est notre unique héritage.



    Et pour notre Afrique, nous vaincrons, ou aucun envahisseur ne l’occupera paisiblement. Et la réalisation de ce défi là commence maintenant, en Côte d’Ivoire.



    Patriotes de toute l’Afrique, Dignes et fiers guerriers, la Côte d’Ivoire vous appelle! C’est à nous qu’ils ont affaire! C’est pourquoi nous devons anticiper l’attaque avant qu’ils ne se donnent les moyens de nous affronter.



    Nous ne sommes ni des francophones, ni des anglophones, ni des lusophones, NOUS SOMMES DES AFRCIANS DIGNES!







    source : Hassane Magued

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email