Lundi 18 Novembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Afrique

Les Etats africains invités à s’impliquer davantage

Single Post
Les Etats africains invités à s’impliquer davantage

Le chef de l’État sénégalais, Macky Sall, a pris part à cette rencontre aux côtés du président guinéen Alpha Condé, par ailleurs président en exercice de l’Union africaine (Ua). Celui-ci a renouvelé l’engagement des Africains à soutenir cette politique qui cadre avec leur vision du développement. Les présidents du Niger, Mahamadou Issoufou, du Rwanda, Paul Kagamé, de la Côte d’ivoire, Alassane Ouattara et du Mali Ibrahima Boubacar Keita ont également répondu à l’invitation de la chancelière allemande, Angela Merkel.

En présence du Premier ministre italien, Paolo Gentiloni, Alpha Condé, au nom de ses pairs, a exprimé leur volonté de dégager des voies et moyens qui puissent amorcer la croissance du continent riche de potentialités économiques. Un partenariat d’investissement a également été signé hier pour les trois pays africains retenus à savoir la Tunisie, la Côte d’ivoire et le Ghana.


Article_similaires

2 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2017 (20:50 PM)
    maky   <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">   :sunugaal:  :fbhear:  :thumbsup: 
  2. Auteur

    Xeme

    En Juin, 2017 (21:23 PM)
    Dans la duperie en cours, sous forme d'un macabre bal masqué, le nouveau chef de guerre (et nouveau distributeur d'attentats terroristes) reçoit ses deux premiers préfets.

    Pour l'un, il annonce un renforcement des accords militaires pour faire face au terrorisme. Des accords militaires qui ont atteint un niveau tel que l'armée française peut bombarder le palais présidentiel du président élu, envoyer des commandos le capturer avec famille et l'humilier, cette accord, donc, sera renforcé. Je crois que cette fois il va permettre à l'armée française de trouver le président dans les toilettes du Palais de la république. Mais cela ne sera pas dit comme cela. C'est pour combattre le terrorisme. Mais quel terrorisme ? Celui que la France implante pour ensuite venir le combattre, s'installer pour exploiter et rapatrier chez elle les ressources du pays conquis sous cette nouvelle forme ?

    Les derniers attentats dits djihadistes islamistes dans un hôtel de Ouaga ont été perpétrés par des terroristes envoyés depuis la Côte d'Ivoire par Blaise Compaoré, le nouvel émir islamiste. On aura beau s'enfouir la tête dans le sable pour ne pas voir et comprendre la vérité, on ne pourra pas nier que cette accusation de terroristes envoyés par Blaise Compaoré est une accusation de la justice burkinabé. On ne pourra pas nier que pour desserrer la pression du mandat d'arrêt burkinabé contre Blaise, le pouvoir ivoirien de Ouattara a bien accepté de sacrifier les quelques gradés de l'armée burkinabé qui avaient fuient pour rejoindre Blaise, en les livrant à l'état burkinabé. Ce seront les sacrifiés qui seront accusés d'avoir commandité les attentats djihadistes islamistes. Blaise pourra souffler pour quelques temps. La fraternité entre légionnaires a bien fonctionné.

    Les terroristes djihadistes envoyés depuis la Libye vers le Nord du Mali pour y semer le bordel et donner l'occasion à la France de s'installer au Mali ont bien joué leur rôle. Aujourd'hui le Nord du Mali est devenu une zone occupée par l'armée française et interdite à tout malien. Est ce pour chercher des terroristes que l'armée française creuse le sous sol malien ? La manière par laquelle l'armée française a pris possession du Mali, par une duperie des peuples africains, mais avec une belle complicité des dirigeants africains est connue de tous. L'armée malienne a bien vu ses armes bloquées aux Ports de Conakry et Dakar pour l'empêcher de se défendre contre des terroristes djihadistes. Le même blocus n'a pas été mené contre l'armée française qui a coupé l'herbe sous les pieds de la force de la CEDEAO qui était en composition et qui attendait une résolution de l'ONU. L'armée française est entrée au Mali sans résolution de l'ONU. Le rappel est nécessaire pour rafraîchir les mémoires sur la duperie. Les terroristes djihadistes étaient le prétexte fabriqué par la France pour venir au Mali. Mais le programme d'être au Mali précédait l'envoi des djihadistes.

    L'autre préfet quémande que l'Afrique ne doit pas être le ventre mou de la lutte contre le terrorisme. Pourtant, tant que l'Afrique restait le ventre mou de cette lutte contre le terrorisme, l'Afrique a vécu en paix et en sécurité. Mais depuis que les semeurs de terrorisme ont commencé à lancer des lutte contre le terrorisme, tout pays africain qu'ils eurent choisi est resté en guerre jusqu'à ce jour.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email