Lundi 25 Mai, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Afrique

Les Gabonais à l’écoute de la Cour Constitutionnelle pour le verdict de la présidentielle

Single Post
Les Gabonais à l’écoute de la Cour Constitutionnelle pour le verdict de la présidentielle

Les Gabonais sont à l’écoute de la Cour Constitutionnelle qui va se prononcer dans 15 jours sur le verdict de la présidentielle du samedi 27 aout dernier, dont les résultats provisoires sont vivement contestés par le chef de file de l’opposition, Jean Ping et qui s’est résolu en définitive à saisir cette juridiction pour un recomptage des votes.

Crédité de 48,23 pour cent des votes contre 49,80 pour cent pour son challenger le président sortant Ali Bongo, Ping attend de la Cour constitutionnelle un recomptage des résultats de la présidentielle dans la province du Haut Ogooué, fief de Ali Bongo. 

Dans cette province, le président sortant a engrangé 95% des voix pour un taux de participation de 99,93%.

Les avocats de Jean Ping demandent une confrontation des procès-verbaux en possession de tous les candidats en lice en présence d’experts internationaux.

S’adressant à ses militants ce vendredi matin à son QG, Ping a demandé aux magistrats de la Cour constitutionnelle ‘’de dire le droit, de faire preuve de grandeur, de dépasser leurs intérêts personnels’’.

« Oui, je crains fort qu’un nouveau faux pas de la Cour constitutionnelle soit le facteur d’une instabilité profonde et durable du Gabon »,a-t-il dit, assurant qu’un verdict favorable au président sortant contraindrait le peuple à prendre son destin en mains, parce qu’il n’aurait plus rien à perdre.

Sur place les violentes tensions qui avaient suivies la proclamation des résultats provisoires par le ministère de l’intérieur se sont éteintes. Libreville, la capitale du pays renoue peu à peu avec le calme.

Les forces de l’ordre sont toujours visibles dans les rues de Libreville où l’on note une reprise partielle de l’internet. 

Au total, les violences notées à la suite de la proclamation des résultats de la présidentielle, ont fait depuis mercredi sept morts, dont cinq civils à Libreville, un à Port-Gentil, la capitale économique, et un policier à Oyem (nord).

Concernant les arrestations, elles sont au nombre d’un millier à l’échelle du pays et plusieurs familles disent encore être sans nouvelles de leurs proches.


liiiiiiiaffaire_de_malade

10 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2016 (10:23 AM)
    c'est une opportunité que jean ping donne à cette cour " de pise" de se redresser enfin droite et digne de la confiance de ses compatriotes. entendra -t- elle l'appel du tocsin ou celui de l'intérêt pécuniaire de ses membres? aura-t elle le courage que les gabonais envient à d'autres cieux? rien n'est moins sûr car l'ethnocentrisme, la corruption des institutions à l'égard des prébendes du pouvoir, la soumission du tissu institutionnel (depuis 50 ans) envers une famille et ses clans péseront en défaveur de l'intérêt du gabon et de sa population. il est à craindre qu'elle choissise l'instabilité permanente à l'ombre d'une dictature bongolienne qui s'isole dans son autisme et ses logiques guerrières et vindicatives. en contrepartie, on espère que l'union européenne leur fermera ses frontières (plus de shooping) et les traquera pour crime contre la population dès qu'ils y poseront les pieds. sinon, les mêmes causes produisent les mêmes effets à la fameuse cour constitutionnelle de belle-mère mado!

  2. Auteur

    Dieng

    En Septembre, 2016 (00:09 AM)
    Mon souhait est que ce beau pays le Gabon retrouve la paix dans le respect du choix populaire
    Auteur

    Dieng

    En Septembre, 2016 (00:09 AM)
    Mon souhait est que ce beau pays le Gabon retrouve la paix dans le respect du choix populaire
    Auteur

    Dieng

    En Septembre, 2016 (00:09 AM)
    Mon souhait est que ce beau pays le Gabon retrouve la paix dans le respect du choix populaire
    Auteur

    Dieng

    En Septembre, 2016 (00:09 AM)
    Mon souhait est que ce beau pays le Gabon retrouve la paix dans le respect du choix populaire
    Auteur

    Dieng

    En Septembre, 2016 (00:09 AM)
    Mon souhait est que ce beau pays le Gabon retrouve la paix dans le respect du choix populaire
    Auteur

    Dieng

    En Septembre, 2016 (00:09 AM)
    Mon souhait est que ce

    beau pays le Gabon retrouve la paix dans le respect du choix populaire
    Auteur

    Dieng

    En Septembre, 2016 (00:09 AM)
    Mon souhait est que ce

    beau pays le Gabon retrouve la paix dans le respect du choix populaire
    Auteur

    Dieng

    En Septembre, 2016 (00:09 AM)
    Mon souhait est que ce

    beau pays le Gabon retrouve la paix dans le respect du choix populaire
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2016 (09:55 AM)
    la cour constitutionnelle gabonaise n'a pas une culture d'impartialité, de légalité et de loyauté à l'égard du peuple. cette cour a été mise en place par feu omar bongo au sortir de ses réélections volées afin de contenir les légitimes contestations au moyen de recours judiciaires sans appel. la contestation politique se heurtant à l'autorité de la chose jugée de la décision judiciaire. cette cour constitutionnelle a été confiée à l'une de ses nombreuses maitresses dont la formation juridique fut accélérée à cette fin. cette cour constitutionnelle n'a pas une autre finalité que celle de participer à la conservation du pouvoir par le clan des bongo. la communauté internationale, dubitative jusqu'ici relativement aux récriminations de l'opposition, s'apercevra de ce qu'elle est véritablement:un obstacle à l'alternance démocratique; un verrou antidémocratique. consciente de sopn immense pouvoir de nuisance, il est certain que mado et son clan prendront faits et causes pour leur parent ali bongo. les précédentes décisions, surprenantes ou illégales, prises par la cour dans le cadre de cette élection disent bien qu'elle rééditera les coups d'état qu'elle n'a cessé de soutenir au détriment de la constitution dont elle feint de défendre. elle n'hésitera pas à pousserles gabonais vers les balles mortelles des milices privés et publics du régime prédateur. car elle sait que le temps joue pour eux et que la communauté internation a la mémoire courte et qu'elle prend toujours le parti des dicateurs.surtout quand les intérêts le commande.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email