Vendredi 20 Septembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Afrique

Obama veut aider à doubler l'accès à l'électricité en Afrique

Single Post
Obama veut aider à doubler l'accès à l'électricité en Afrique

Le président américain Barack Obama, en visite en Afrique du Sud depuis vendredi, va annoncer dimanche 30 juin un plan de 7 milliards de dollars destiné à faciliter l'accès à l'électricité en Afrique subsaharienne, a déclaré la Maison Blanche.

 

Cette initiative sur cinq ans, baptisée "Power Africa", est décrite par la Maison Blanche comme "une nouvelle initiative visant à doubler l'accès à l'électricité en Afrique subsaharienne". Le plan américain associe plusieurs agences gouvernementales et devrait entraîner au moins 9 milliards de dollars d'investissements privés, selon la Maison Blanche.

 

Quand bien même cette initiative est annoncée en Afrique du Sud, le pays n'est toutefois pas concerné par "Power Africa", alors qu'il peine à produire suffisamment d'électricité pour répondre à ses besoins.

 

20 MILLIONS DE FOYERS BRANCHÉS

 

"Plus des deux tiers de la population de l'Afrique subsaharienne vivent sans électricité, et plus de 85 % des habitants des zones rurales n'y ont pas accès. 'Power Africa' va s'appuyer sur l'énorme potentiel énergétique de Afrique, y compris les nouvelles découvertes de vastes réserves de pétrole et de gaz, et sur le potentiel de développement d'énergies propres, géothermique, hydroélectrique, éolienne et solaire", a-t-elle ajouté.

 

Le plan américain "va aider les pays à développer de façon responsable des ressources récemment découvertes, construire des centrales et des lignes électriques, et élargir les solutions de mini-réseaux et de systèmes hors réseau".

 

Les Etats-Unis vont d'abord travailler avec l'Ethiopie, le Ghana, le Kenya, le Liberia, le Nigeria et la Tanzanie, des pays affectés par des coupures d'électricité fréquentes qui ont des "objectifs ambitieux" en matière de production d'électricité. Ils vont leur apporter 10 000 MW d'électricité "plus propre" supplémentaires, ce qui permettra de brancher 20 millions de foyers et d'entreprises.

 

Par ailleurs, le président américain prévoit d'accueillir l'an prochain aux Etats-Unis un sommet de dirigeants d'Afrique sub-saharienne, "le premier du genre", a souligné la Maison Blanche.

Article_similaires

11 Commentaires

  1. Auteur

    Gaindée

    En Juin, 2013 (14:23 PM)
    Walaaaahi monoon nguén tchi boolé Senegal...
  2. Auteur

    Diaw

    En Juin, 2013 (14:57 PM)
    SUIS VRAIMENT DESOLE ,POURQUOI PAS LE SENEGAL QUI EN A GRANDEMENT BESOIN?
    Auteur

    Lhom

    En Juin, 2013 (15:08 PM)
    Conneries!!!

    IL fut arreter de croire a ces belles paroles.

    C'est a nous AFRICAINS de batir notre future.

    Pas aux etrangers!!!
    Auteur

    Us Cnn

    En Juin, 2013 (15:25 PM)
    U.S. President Barack Obama pledged $7 billion Sunday to help combat frequent power blackouts in sub-Saharan Africa.



    Funds from the initiative, dubbed Power Africa, will be distributed over the next five years.







    Obama and Mandela's relationship "More than two-thirds of the population of sub-Saharan Africa is without electricity, and more than 85% of those living in rural areas lack access," the White House said in a statement.



    Sub-Saharan Africa will need more than $300 billion to achieve universal electricity access by 2030, the statement said.



    The preliminary setup will include Ethiopia, Kenya, Liberia, Nigeria , Tanzania, Uganda and Mozambique.



    "These countries have set ambitious goals in electric power generation, and are making the utility and energy sector reforms to pave the way for investment and growth," the statement said.



    Obama's announcement came during his trip to South Africa, the continent's biggest economy. The visit is part of his three-nation trip that started in Senegal and will end in Tanzania this week.



    The trip aims to bolster U.S. investment opportunities, address development issues such as food security and health, and promote democracy.



    It comes as China aggressively engages the continent, pouring billions of dollars into it and replacing the United States as Africa's largest trading partner.



    Obama applauded China's investment in Africa, saying he is "not threatened by it."



    Africa's greater integration into the global economy will benefit everyone with the potential creation of new jobs and opportunities, he said.



    "I'm here because I think the United States needs to engage with a continent full of promise and possibility," Obama said. "It's good for the United States. I welcome the attention that Africa is receiving from China, Brazil, India and Turkey."



    However, he urged African officials to ensure that those who invest in the continent and its natural resources benefit Africans in terms of jobs and others.



    Before he leaves South Africa on Sunday, Obama will also visit Robben Island, where anti-apartheid icon Nelson Mandela spent a majority of his 27 years behind bars. He will also address citizens at Cape Town University, the same site of a popular speech by Robert F. Kennedy at the height of apartheid in 1966.



    He then heads to Tanzania, where he is scheduled to attend events until Tuesday.



    Auteur

    Us

    En Juin, 2013 (15:29 PM)
    il sait que le plan takkal de karim nous a sauve a 50%. Apres la sortie de karim en prison karim va nous amene un plan takkal2 pour completer le defict d' ici 20 ans.
    Auteur

    Amoultour

    En Juin, 2013 (16:56 PM)
    A entendre cela, nos dirigeants ne feront plus rien ; les délestages iront de plus belles. Ils se diront pourquoi se démener alors que les Etats-Unis vont nous aider bientôt à résoudre nos pbs de coupures. Seulement les Sénégalais, le moment venu, se lèveront pour les rappeler qu'ils n'ont pas élu Barak Obama mais bel et bien Macky Sall. Si ce dernier ne fait pas l'affaire, il sera dégager en temps et en heure.
    Auteur

    Je N'y Crois Pas

    En Juin, 2013 (17:39 PM)
    Il n'y a rien de clair dans ce projet. J'ai l'impression d'entendre la promesse électorale d'un politicien sénégalais c'est pourquoi je n'y crois pas. Ce n'est pas un hasard d'avoir choisi ces 5 pays. Ces pays n'ont pas attendu les États-Unis pour mettre en place des programmes ambitieux en électricité. J'ai comme l'impression qu'ils veulent s'attribuer le succès futur de ces pays dans ce domaine. L' Éthiopie, par exemple, a lancé la construction de plusieurs barrages dont le barrage "Grand Renaissance" sur le Nil bleu à 4,3 milliards d'euros sur fonds propres étatiques et le barrage Gibe 3 sur la rivière Omo sur fonds étatique aussi parce que la banque mondiale refusait de financer une partie prétextant le déplacement de population, par dénonciation de certains pays occidentaux. La construction de ces barrage est d'un enjeu vital pour toute cette zone. Rien que le barrage Grand Renaissance aura une puissance estimée de 6000 mégawatts (l'équivalent de 6 centrales nucléaires). La capacité de production du Sénégal est à 500 mégawatts environ. Cela vous donne une échelle de comparaison.
    Auteur

    Re

    En Juin, 2013 (17:48 PM)
    Xie Xie China forAmerica sudden interest in Africa  :-D 
    Auteur

    Pulo

    En Juin, 2013 (18:07 PM)
    Parce que ce sont les USA que l'Afrique attendait pour se développer? Raz le cul de ce paternalisme qui dure depuis des siècles. A les écouter, ils sont les seuls à nous sortir du sous-dev (terme qu'ils ont créer de tte pièce pour affirmer leur suprématie) sauf qu'ils ne l'ont jamais fait à part nous maintenir dans un état de dépendance vis à vis d'eux. Il faut être réaliste, personne d'autre que nous peut nous sortir de cette galère.

    C'est quand même surprenant que des Etats en grandes difficultés économiques se mettent subitement à investir en Afrique...
    Auteur

    Sénégalaisement

    En Juillet, 2013 (08:41 AM)
    IL A DÉJÁ OUBLIÉ LE SÉNÉGAL VOUS QUI l´AVEZ VÉNÉRÉ LORS DE SA VENUE, vous méritez tout ce qui vous arrive parce que vous ne comptez que sur les autres toujours á tendre vos mains á l´extérieur, COMPTEZ QUE SUR VOUS MEME ET SUR PERSONNE QUI VIENDRAI VOUS AIDER......WADE L´AVAIT BIEN COMPRIS......et OBAMA a reconnu que WADE á fait des choses admirables et exceptionnelles au Sénégal sans l´aide des USA, OBAMA l´a reconnu, donc cela veut dire beaucoup de choses voulant vous dire "COMPTEZ QUE SUR VOUS MEME",
    Auteur

    Asss

    En Juillet, 2013 (10:23 AM)
    URGENT;VISA rien n'est pret.Bagarre généralisée au consulat du Sénégal à Paris.Beaucoup de senegalais ayant des enfants nés en France n'ont pas pu avoir acces à l'interieur. On dit oui au VISA mais pas en Juillet et Aout,il fallait commencer hors vacances scolaires;un vrai désordre.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Top Banner
Banner 01
Top Banner

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR