Lundi 01 Mars, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Afrique

Paris pour un successeur de Djotodia dans l' immédiat

Single Post
Paris pour un successeur de Djotodia dans l' immédiat

La France a lancé, vendredi, un appel pour une action décisive destinée à remplacer dans les plus bras délais Michel Djotodia, Président démissionnaire de la République centrafricaine déchirée par une crise qui a fait des milliers de morts et plus d’un million de déplacés, après des mois de violences intercommunautaires.

 

S'exprimant peu après la démission du Président Djotodia et de son Premier ministre Nicolas Tiangaye, le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a annoncé que le pays ne peut pas se permettre de retarder la nomination d'un successeur.

 

La France, ancienne puissance coloniale de la RCA a annoncé que la transition vers la démocratie ne devrait pas être perturbée, invitant les dirigeants à user de leur pouvoir pour garantir le retour à la paix dans le pays paralysé par des mois de conflits entre chrétiens et musulmans.

 

Michel Djotodia et son Premier ministre ont démissionné sous la pression de dirigeants de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC) réunis en session extraordinaire au Tchad voisin.

 

Djotodia et Tchangaye ont été rejoints à Ndjamena par les autres membres de l'organe de transition emmenés dans la capitale tchadienne, jeudi soir, par vol spécial.

 

Selon certaines sources, le successeur de Djotodia sera connu, après consultation avec les 135 membres du Conseil national de transition qui sert de Parlement provisoire.

 

Djotodia devrait soumettre une lettre officielle de démission au Président du Conseil, Alexandre Ferdinand Ngundet, conformément à la procédure prévue par le gouvernement intérimaire.

 

L'ex-leader avait pris le pouvoir en mars 2013 avec le soutien des rebelles musulmans appelés Seleka, destituant le Président chrétien démocratiquement élu, François Bozize.

 

Un groupe d'auto-défense appelé ''anti-balaka'' a émergé un mois plus tard pour combattre le régime de M. Djotodia.

 

Les violences ont fait près de 2000 morts et plus d'un million de déplacés, suscitant une intervention urgente de la communauté internationale dirigée par la France et l'Union Africaine.



1 Commentaires

  1. Auteur

    Tata

    En Janvier, 2014 (01:33 AM)
    waw yaw djotoda ,sa ngour ngui moomjoutouta yag di ,mais tu as bien fait de demissionné avec courage

    Top Banner

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email