Mercredi 21 Août, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Afrique

Procès en appel de deux ressortissants turcs : La rocambolesque escroquerie portant sur 5 000 milliards vidée le 23 juin

Single Post
Procès en appel de deux ressortissants turcs : La rocambolesque escroquerie portant sur 5 000 milliards vidée le 23 juin

Deux ressortissants turcs, Mehmet Yilmaz et Yahya S. Ozavci, qui purgent déjà une peine de 5 ans ferme, ont été jugés une nouvelle fois hier, devant la Cour d’appel où ils ont répondu des chefs d’inculpation de blanchiment de capitaux et d’escroquerie. Les Turcs risquent de subir la confirmation de la peine, prononcée en première instance, si l’avocat général est suivi dans son réquisitoire.

La rocambolesque escroquerie a porté sur environ 5 000 milliards de francs Cfa. Mehmet Yilmaz et Yahya S. Ozavci s’étaient présentés aux autorités de l’ancien régime comme des hommes d’affaires, représentant les intérêts de la Bedford international financial group, filiale de la Bedford international financial corporation. Il ressort de l’enquête que les mis en cause ont eu maille à partir avec la justice, après que Interpol-Paris a fait éclater le deal. La bonne affaire portait sur cinq titres au porteur, d’un milliard cinq cent millions d’euros l’unité. N’eût été l’intervention d’Interpol, les Turcs allaient réussir à plumer l’Etat du Sénégal, à travers une escroquerie.
C’est à travers un appel émis le 15 février 2009 à Dakar pour se renseigner sur le Sénégalais Cheikh Saadibou Diack, que les deux ressortissants Turcs ont été repérés. Auparavant, la Douane française avait interpellé un dénommé Yahya Sukru Ozavci, dans la ville de Metz, en possession du titre au porteur. C’est par la suite que la Douane sénégalaise a été informée des moindres détails de l’opération des Turcs. De là, les autorités sénégalaises ont pu être informées de cette escroquerie savamment orchestrée par les ressortissants Turcs. Ces derniers ont finalement été arrêtés, après qu’une déclaration de soupçon a été adressée au Doyen des juges, qui avait activé ses services. Une affaire qui avait fait couler beaucoup d’encre, en 2009.
Interpellés hier sur les circonstances de leur arrestation, les prévenus ont fait savoir que leur rôle s’arrêtait à porter des projets, notamment la construction d’une unité de production de pétrole, assurant qu’ils sont étrangers aux faits d’escroquerie.
Devant la Cour d’appel, les Turcs ont tous maintenu leurs dénéga­tions qui ont toujours été leur ligne de défense. Mehmet Yilmaz et Yahya S. Ozavci ont encore clamé leur innocence.
Le représentant du ministère public a pourtant, repris méthodiquement les éléments du dossier pour en arriver à la conclusion selon laquelle, «les prévenus sont coupables  des faits qui leur sont reprochés».
Le représentant du ministère public s’est dit persuadé que les faits sont constants. Il a requis la confirmation de la peine de la première instance.
Les conseils des prévenus ont sollicité l’infirmation du jugement antérieur, avant de plaider la relaxe.
L’affaire est mise en délibéré jusqu’au 23 juin prochain.
Article_similaires

6 Commentaires

  1. Auteur

    Ljj

    En Mai, 2014 (19:41 PM)
    NDIOMBOR et ndiomborton ET LES MILLIARDS
  2. Auteur

    Ouvrez L'oeil

    En Mai, 2014 (19:42 PM)
    Les Turcs, véritables blanchisseurs d'argent... Ya qu'à voir le nombre de sandwicheris Turques à Paris, sans clients, souvent vides et qui restent malgré cela ouverts pendant des années...
    Auteur

    Edaw

    En Mai, 2014 (19:58 PM)
     :-D  :-D dites a votre president de venir voir macky,exmple de alkhaliss pardon alkali cisse est un exemple.
    Auteur

    Sow

    En Mai, 2014 (20:07 PM)
    5ans de prison cest meme peu.Imaginez si leur coup avait reussi .WADE dont les yeux petillait rien que dentendre le mot milliard les avait meme recus.
    Auteur

    Riencompris

    En Mai, 2014 (22:02 PM)
    Je n'ai rien compris de cet article
    Auteur

    Wadetriiand

    En Mai, 2014 (06:23 AM)
    5ans pour autant d'argent qui aurait finit de mettre à genoux l'Etat du Senegal.

    Ils meritent la perpetuite.

    Comment un President peux-il recevoir des cons pareil sans verification prealable aupres des htes autorites de ladite institution? Comme quoi le metier de dealeurs et d'intermediariat aux commissions etait de cours pendant tout le regime de Wade.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Top Banner
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR