Lundi 21 Septembre, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Afrique

RDC : Au moins deux morts lors de heurts entre partisans de Martin Fayulu et policiers à Lubumbashi

Single Post
RDC : Au moins deux morts lors de heurts entre partisans de Martin Fayulu et policiers à Lubumbashi

Au moins deux personnes ont été tuées mardi dans des heurts entre partisans du candidat de la coalition Lamuka et la police à Lubumbashi. Martin Fayulu, en campagne dans le fief de Joesph Kabila, a accusé les forces de police d'avoir tiré à balles réelles.

Les bilans sont contradictoires. L’Association congolaise pour l’accès à la justice (ACaj), dans un bilan encore provisoire, évoque deux morts, « un policier grièvement blessé » dans un état critique et « 43 blessés, dont 15 par balle ». La police fait état de onze policiers et deux civils blessés dans des heurts avec des partisans du candidat d’opposition Martin Fayulu en campagne, mardi 11 décembre, à Lubumbashi. La coalition Lamuka, qui soutient Martin Fayulu, fait pour sa part état de « cinq à six morts ».

Des tirs à « balles réelles » ?

La police a tiré pour disperser plusieurs centaines de personnes avant l’arrivée du candidat pour une réunion publique. Des gaz lacrymogènes ont été utilisés, mais Martin Fayulu a accusé sur Twitter la police d’avoir tiré à « balles réelles ».

Plus tôt dans la journée, des partisans de Martin Fayulu avaient été dispersés à coups de gaz lacrymogène et par des jets d’eau chaude pendant qu’ils attendaient leur candidat près de l’aéroport de Lubumbashi.

27 opposants pro-Fayulu arrêtés

L’Acaj fait état de 27 opposants pro-Fayulu arrêtés et de cinq véhicules incendiés dont deux de la police. « Ils nous ont imposé un itinéraire », a déclaré sur Twitter le candidat affirmant que cet itinéraire les avait empêchés d’« arriver sur les lieux du meeting ».

« Ils nous ont dirigé vers la résidence de papa Kyungu », a-t-il ajouté, en référence au nom du chef de l’opposition locale. Un des principaux soutiens de Martin Fayulu est l’ex-gouverneur du Katanga et homme fort de Lubumbashi, Moïse Katumbi, en exil en Belgique.

Lubumbashi est aussi le fief du président sortant Joseph Kabila, où son « dauphin », le candidat de la majorité Emmanuel Ramazani Shadary, avait commencé sans encombre sa campagne le 26 novembre. Dimanche, Martin Fayulu a affirmé qu’il n’avait pas pu se rendre à Kindu (nord-est) en raison d’affrontements entre ses partisans et des personnes se réclamant de la majorité. Kindu est le chef-lieu de la province du Maniema d’où est originaire le candidat du pouvoir.


liiiiiiiaffaire_de_malade

0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email