Dimanche 20 Octobre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Chronique

NON.. Le Sénégal n’est pas un pays pauvre.

Single Post
NON.. Le Sénégal n’est pas un pays pauvre.

Qu'est ce qui définit un pays pauvre?
 
En fonction du PIB (Produit Intérieur Brut). J’éviterai de rentrer dans les détails techniques, mais pour faire simple, il désigne simplement la totalité de ce qu’un pays a produit durant un certain temps (1 an en général). Exemple : ce qu’ont produit les entreprises, communément appelé aussi création de richesse.
 
La question : est-ce réellement juste et pertinent pour nous autres Sénégalais, africains en général ?
 
Chez-nous, des « mères » se lèvent fièrement de bonne heure et parcourent des kilomètres pour vendre du poisson en porte à porte. Est-ce pris en compte?
 
Nous avons des familles d’agriculteurs qui se nourrissent de la production de leurs propres champs et revendent le surplus. Là encore en a-t-on tenu compte dans le calcul de notre PIB ?
 
Les femmes de ménages (domestiques) produisent bel et bien un service. Est-ce pris en compte?
 
Le vendeur de café touba ? De « beignets Douguoup » (beignet à base de mil)? De kourouss (chapelet)? On pourrait en citer des centaines.
 
Pourquoi le PIB devrait définir notre niveau de richesse? Quelle est sa pertinence lorsqu'on sait que les réalités culturelles des pays qui composent notre planète sont très différentes les unes des autres, voire même contradictoires ?
 
La richesse est un paramètre tout bonnement relatif.
 
Elle devrait être mesurée relativement en fonction de la personne qui la détient. Ses besoins, ses croyances, son état d'esprit, ses réalités personnelles. Je m’explique.
 
Mon niveau de salaire ne définit pas forcément mon niveau de richesse. J’ai des revenus de 100.000 Francs par mois (que j’ai produit pour mon foyer), mais j’en dépense 50.000. Mon voisin gagne 700.000 Francs par mois, mais a besoin de 850.000 pour vivre. Selon le PIB, ce dernier est plus riche. Est-ce sensé ? Dans tous les cas c’est très discutable.
 
Qui accepterait d'être considéré comme pauvre? A partir de la seconde où ce statut est accepté, les individus perdent toute aptitude à agir. Il dessine un cadre et neutralise la majeure partie des initiatives éventuelles. 
 
Le PIB est paradoxal.
 
Saviez-vous que le Sénégal est la 4eme économie la plus stable d'Afrique selon l’agence de notation Standard and poor’s?  Ce, derrière l'Afrique du Sud, le Maroc et la Namibie.
 
Etes-vous également au courant que le Nigeria devrait passer 9e économie mondiale en 2050 devant l'Allemagne, l'Angleterre et la France?
 
Autre exemple: le Rwanda qui connait une avancée fulgurante tant sur le plan économique que de ses infrastructures, est classé dans le top 25 des pays les plus pauvres au monde? Plus exactement 17e  tout juste devant le Tadjikistan.
 
Oui, il faut reconnaître que la misère existe chez nous. Nous avons des endroits sales. On n’en disconvient pas. Comme partout d'ailleurs. Il y a de la misère aux Etats Unis. Il y a des parisiens SDF. Il y a aussi des gens qui ne mangent pas à leur faim à Tokyo. Il y a des analphabètes au Brésil. L’Inde est un pays submergé par ses déchets et pourtant ils sont 7e  au classement mondial des pays les plus riches.
 
On ne prête qu’au riche. Cet adage est aussi populaire que notre Tiebbou Dieune national (riz au poisson). Comment concevez-vous alors que les pays soit-disant riches continuent de nous prêter de l’argent ? La réponse est dans la question. 
 
Par ces passages qui précèdent, je tente simplement de démontrer que le statut de pays pauvre que nous nous attribuons n’est pas du tout justifié en mon sens. Nous avons été formatés et conditionnés à voir l'avenir sous cet angle. Or, la richesse c’est de l’actif ! C’est tout ce que nous possédons.
 
 Nous ne sommes pas pauvres !
 
Au Sénégal, nous avons de l’or, du zircon, du pétrole, du gaz, du cuivre, du zinc, du fer, de l’uranium, du sel, du soleil, de la pluie, des terres supra-fertiles, de l'intelligence, du savoir,...
 
La richesse c'est aussi les valeurs : le diom, le kersa, le tegguine, la teranga, le respect et yeurmeundé envers nos ainés, ...
 
 Nous ne sommes pas pauvres. Nous sommes désunis.
 
J'ai vu des Sénégalais verser des larmes de déception lorsque le Sénégal a battu la France à la coupe du monde en 2002 : ils supportaient la France!!! 
 
Un proche vivant à l'étranger, a récemment perdu son job à cause d'un de ses collègues sénégalais qui a tout fait pour le mettre en mal avec leur boss, par simple jalousie.
 
Récemment, le monde a salué l'initiative des supporters sénégalais qui nettoyaient les tribunes du stade après la magnifique victoire du Sénégal contre la Pologne. Hélas, certains (sénégalais bien évidemment) y ont vu de la fumisterie : "vous ne faites pas ça chez vous pourquoi le faire ailleurs". Quelles que soient les raisons, l’acte est à applaudir. Notre réaction devrait être de rebondir sur cet élan afin que cela puisse être perpétué dans nos propres stades, nos marchés, dans tous nos lieux publics.
 
Le 20 juin 2018, "des manifestants tués en Gambie, l'effet de voisinage avec le Sénégal", titrait une presse de la toile. Dire que le diable se nomme « Sénégal ». C’est irresponsable ! Vouloir s’opposer à la politique d’un seul homme ne devrait pas pousser à salir son propre peuple. 
 
 
Nous ne sommes pas pauvres. Nous n’avons juste pas foi en nos capacités. 
 
Les élans de changement ou de rupture sont systématiquement étouffés à toutes les échelles.
 
Si tu as l'audace d'avoir des initiatives, on te dira que "dou marcher, boul sonnou" (Ne te fatigues pas. Cela ne marchera pas).
 
Si tu as le malheur d'avoir soif de réussite, de vouloir te battre, on te collera l'étiquette que "da ngua beugg khaaliss" (tu aimes trop l'argent), ou que "gueumo yallah" (tu n'as pas foi en dieu), « da ngua tiite ». 
 
Comment voulez-vous que ça fonctionne?
 
Comment allons-nous évoluer avec des expressions négatives dans le genre "Sénégal dou dem" (Le Sénégal n'avancera pas) ? Nos enfants sont presque condamnés (par nous même) au formatage psychologique que nous n'y arriverons jamais. C’est faux!
 
Je pense sincèrement que s'il y a une seule chose à laquelle notre futur Président (ou actuel) devrait s’atteler, c'est de re-booster la fierté Sénégalaise.
 
Nous devons être fiers d’être Sénégalais. De tout temps. Quelle que soit la situation et non juste lorsque notre équipe de football gagne un match.
 
Une nation n'a jamais réussi grâce à un seul homme ou un bloc d'individus. Celui ou celle qui nous promettra le contraire nous ment.
 
J'en appelle donc aux artistes, aux footballers, à la diaspora, ... ceux qui ont des moyens intellectuels et financiers. Si vous voulez vraiment être utiles, de grace, arrêtez vos distributions de rations alimentaires. Ce sont des actions louables, mais totalement contre-productives : une fois  que ces dons seront consommés, les bénéficiaires retourneront à leurs situations initiales.
 
Pour aider un proche ou un compatriote, offrez-lui la chance de s'en sortir seul ! Comment? Certainement  pas en lui faisant un don. Un prêt pourrait être plus intéressant. Avec un taux à 0% donc sans intérêt, étalé sur 5, 10 voire 15 ans si vous voulez. Eventuellement avec un différé de remboursement sur une voire plusieurs années. C'est ainsi qu'il se responsabilisera et se sentira digne. Par là même, vous créez de l’emploi, vous participez à la progression de la situation économique de son foyer et du pays en entier.
 
 Je finirai cette réflexion sur cette citation de Maya ANGELOU: « le succès c'est vous aimer vous même, c'est aimer ce que vous faites et c'est aimer comment vous le faites. »
 
Alioune SECK, citoyen sénégalais et fier.
 

Article_similaires

16 Commentaires

  1. Auteur

    Africain Dépité

    En Juin, 2018 (12:55 PM)
    merci monsieur seck! enfin quelqu'un qui a compris. Nous devons juste changer de comportement et de priorité. Et le monde nous regardera autrement.
    • Auteur

      Reply_author

      En Juin, 2018 (09:36 AM)
      un article commende par macky amadou ba. et l'aprÈs




      non le sÉnÉgal n'est pas dans la pauvretÉ. - mais dans la précarité globale
  2. Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2018 (13:02 PM)
    c'est vrai le senegal n'est pas un pays pauvre, c'est un pays tres tres pauvre
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2018 (14:06 PM)
    Mais si le Sénégal n'est pas Pauvre khana c'est juste les membres du gouvernement et ceux qui s'y rattachent qui sont riches.Je ne pas de pauvres,Mais nous sommes à la porte des cimetières.Wasalam
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2018 (14:54 PM)
    Sonko is the solution. :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: 
    Auteur

    Thianta

    En Juin, 2018 (15:06 PM)
    Les Senegalais ne savent pas qu ils sont pauvres de vrais pauvres
    Auteur

    Thianta

    En Juin, 2018 (15:06 PM)
    Les Senegalais ne savent pas qu ils sont pauvres de vrais pauvres
    Auteur

    Thianta

    En Juin, 2018 (15:06 PM)
    Les Senegalais ne savent pas qu ils sont pauvres de vrais pauvres
    Auteur

    Thianta

    En Juin, 2018 (15:06 PM)
    Les Senegalais ne savent pas qu ils sont pauvres de vrais pauvres

    Auteur

    Thianta

    En Juin, 2018 (15:06 PM)
    Les Senegalais ne savent pas qu ils sont pauvres de vrais pauvres

    Auteur

    Radar 2

    En Juin, 2018 (15:15 PM)
    Merci Alioune SECK.

    Le Sénégal est un beau pays. Oui il fait bon d'y vivre.

    Lorsqu'ils ont le choix, les européens expatriés, les fonctionnaires des Nations Unies, les coopérants. .. choisissent le Sénégal .

    Sur le plan économique nous n'avons pas bien avancé depuis l'indépendance. Vous le savez : en 1960 le PIB du Sénégal était supérieur à celui de la Corée du Sud qui produits les appareils et téléphones SAMSUNG et les voitures de marque Kia et Hyundai.

    Situons les responsabilités, cherchons les causes et corrigeons.

    Les causes : le taux de natalité élevé.

    Le manque d'audace ou la vision floue. Pourtant le Pdt Senghor a dit : "à l'an 2000, le Sénégal sera comme Paris".

    La sécheresse des années 80'

    La mentalité et le manque d'initiative car il y a peu d'opérateurs économiques ou d'industriels. Nous produisons peu et importons tout y compris le riz que nous mangeons.

    L'Etat doit créer des capitaines d'industrie sénégalais.

    Or, si on enlève la croissance apportée par les multinationales Orange, Total, les banques françaises ou marocaines l'apport des sénégalais de souche est faible.

    Merci Alioune SECK.
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2018 (17:24 PM)
    le Sénégal n'est pas pauvre

    il est misérable .

    si le Sénégal n'est pas pauvre ceci veut dire que la pauvreté n'existe certainement pas
    Auteur

    Mor

    En Juin, 2018 (17:28 PM)
    Une pensée totalement destructurée qui, à elle seule montre la pauvreté économique et... intellectuelle du Sénégal. Cette non-pensée ne serait publiée dans aucune plateforme digne de ce nom. Vous commencez par évoquer les (trop?) nombreuses activités informelles qui ne seraient pas prises en compte dans le calcul du PIB mais oubliez de préciser que l'importance relative du secteur informel à elle seule témoigne une pauvreté extrême. Toutes les activités que vous citez pour denier la pauvreté du Sénégal (la femme qui fait des kms pour vendre son poisson....) sont en réalité les preuves vivantes de la pauvreté du Sénégal. Aussi vous sous-entendez que les statistiques sont biaisées et ne reflètent pas la réalité des choses. Et juste dans le paragraphe qui suit, vous nous citez des... statistiques pour étayer vos propos....Soit on les prend au sérieux soit on les prends pas au sérieux. Tout le texte est comme cela... contradiction après contradiction... Quant au Rwanda, vous ne devez certainement pas lire les indicateurs macroéconomiques les plus récents...Allez dire aux sénégalais qui se font esclavagiser en Lybie et autres adeptes du Barça ou Barsakh que le Sénégal n'est pas un pays pauvre. Quant aux valeurs de Ngor, kersa, djomm...il suffit juste de voir nos politiciens pour se rendre compte que ce sont des chimères. Je ne parlerais même pas du kidnapping des enfants et autres monstruosités...bref... réflexion qui laisse à désirer tant sur la forme que sur le fond. Si vous étiez mon étudiant je vous ferai revoir des cours de logique...
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2019 (21:41 PM)
      ce texte n'est rien d'autre que de l'opium. il n'y a aucun mal à reconnaître sa situation.la pauvreté n'est pas une vice.le sénégal est un pays pauvre. le débat est de savoir comment sortir de cette pauvreté.eviter la politique de l'autruche.
    Auteur

    Ngañ Demba

    En Juin, 2018 (17:46 PM)
    Merci Alioune,

    On dirait que vous avez lu dans mes pensées ou que vous avez écrit sous ma dictée.

    Avant de participer à ce débat, je commencerai par vous souhaiter une longue vie, une excellente santé et beaucoup de chance (vous êtes généreux)

    1) Votre remarque : « Nous ne sommes pas pauvres. Nous sommes désunis. » est la vérité même. A entendre la presse (qui ne nous rend pas vraiment service) on se rend compte que bcp de sénégalais n’aiment pas leur pays. Depuis deux ans, à l’occasion des fêtes religieuses et des grands événements, bcp de personnalités religieuses (ou autres) ont déploré les discours haineux entre hommes politiques. Quand Macky a pris le pouvoir, un citoyen m’a dit « il va lamentablement échouer » ce « citoyen » oubliait que si Macky échouait ce ne serait pas le Tombeur de Wade mais tout le Sénégal qui en pâtirait….

    Regardez notre petit pays : 9999 partis politiques, 1111 syndicats d’enseignants (je suis malheureusement enseignant) sans compter qu’on peut trouver des ASC dissidentes dans un même quartier… des mouvements de la société civile (bis)…. Il y a des partis politiques (ou polotig) qui demandent à leurs membres d’adhérer à un mouvement et de le saborder s’ils n’arrivent pas à le contrôler…. Suivez mon regard !

    2) Votre autre remarque « Nous ne sommes pas pauvres. Nous n’avons juste pas foi en nos capacités. » me rappelle une histoire : Le créateur avait mis 3 peuples dans 3 marmites. Les 2 premiers avec des marmites fermées, le 3è, les noirs, dans une marmite ouverte. (j’abrège)A la question du pourquoi de la non couverture, IL répondit « cette marmite n’en a pas besoin : ceux qui s’y trouvent ne tenteront rien… Si quelqu’un tente de s’en sortir, les autres le tireront par les pieds pour l’empêcher d’émerger… » Cette histoire me fait penser à Nous sénégalais.

    3) Et enfin « Pour aider un proche ou un compatriote, offrez-lui la chance de s'en sortir seul! » Demandez à tous les travailleurs sénégalais, bcp ont perdu des millions en donnant du capital aux membres de leurs familles. L’argent a été bouffé et il ne leur reste même pas leurs yeux pour pleurer. Il y a une prédominance de l’instinct de PREDATION et nous avons un problème très sérieux avec l’ETHIQUE.

    Je m’en arrête là tout en vous remerciant encore.

    Ton concitoyen aussi fier d’avoir choisi (vraiment) le métier d’enseignant Ngañ Demba





    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2018 (19:04 PM)
    tout le monde sait que ni l afrique ni le senegal ne sont pauvres. Ils sont voles par leurs leaders
    Auteur

    Anonyme

    En Juin, 2018 (19:41 PM)
    non !!! le Sénégal n'est pas un pays pauvre !!! le Sénégal est un PETIT PAYS TRES PAUVRE (PPTP) !!!
    Auteur

    Sénégal Décadent

    En Juin, 2018 (20:09 PM)
    il faut que le Sénégalais soit fier dites vous. On a rarement vu un peuple aussi fier de le peuple sénégalais. tellement fier qu'il ne supporte pas la moindre critique. Tellement fier qu'il tue son meilleur ami pour 200 francs ou pour un mot déplacé. Sénégal décadent.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR