Vendredi 20 Septembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Communique

LEGALISATION DE L’HOMOSEXUALITE : JAMRA et l’Observatoire de veille "MBAÑ GACCE" saluent la courageuse position du Président Macky Sall face au puissant Barack Obama

Single Post
LEGALISATION DE L’HOMOSEXUALITE : JAMRA et l’Observatoire de veille "MBAÑ GACCE" saluent la courageuse position du Président Macky Sall face au puissant Barack Obama


Le doute n’est plus permis que la "légalisation universelle" des unions contre-nature tient particulièrement à cœur le plus grand distributeur planétaire de bon points de la bonne gouvernance, détenteur de surcroît des cordons de la bourse. Le site officiel de la Maison Blanche (http://wh.gov/R8Su) en administre nettement la preuve. Dans une proclamation intitulée : «Us Leadership to Advance Equality for Lesbian, Gay, Bisexual and Transgender People Abroad», il y est clairement annoncé le nouveau credo de la politique étrangère que les autorités américaines comptent désormais mettre en œuvre pour mieux imposer leur vision du monde. Et c’est une voix aussi autorisée que celle de Samantha Power, la Conseillère Spéciale du Président Barack Obama, qui en énonce le postulat dans un mémorable "sermon", signé le 13 décembre 2012  : «I described how advancing the human rights of lesbian, gay, bisexual and transgender (Lgbt) people around the world is central to, not separate from, our comprehensive human rights agenda». Autrement dit, faire avancer la cause des droits des lesbiennes, des homosexuels, des bisexuels et des transsexuels partout dans le monde est désormais une option centrale et inséparable de la perception américaine des droits de l’Homme et de leur agenda politique !


Et ce n’est pas un hasard que les puissances-satellites des Usa, se faisant fidèlement l’écho de la voix du Maître, se lancent déjà dans un inquiétant prosélytisme. Le Président zimbabwéen Robert Mugabé a presque piqué une crise de nerf, lorsque le Premier ministre britannique David Cameron s’était risqué, à l’occasion du sommet du Commonwealth du 25 février de l’année dernière, de se faire le propagandiste en chef de cette nouvelle option de la politique étrangère américaine, orientée surtout vers les pays en développement. Sans ambages, le chef du gouvernement britannique avait allégrement déclaré, devant un parterre de chefs d’Etat et de gouvernement de la mouvance anglo-saxonne, que désormais, «pour pouvoir bénéficier de l'aide britannique, les partenaires de (son) pays devraient respecter les droits de l'Homme, y compris ceux des homosexuels».


La réplique du bouillant Président Mugabé ne se fit pas attendre : «La Nature a créé le mâle et la femelle. Et vous, David Cameron, suggérez-vous que vous ignoriez cela ? Est-ce une sorte de démence de votre part, ou cela fait-il partie de la culture des Européens? En tous cas, nous rejetons catégoriquement cela et vous disons d'aller en enfer», a lancé Mugabé au Premier ministre de l'ancien colonisateur de son pays. Pour avoir rejeté avec courage ces contre-valeurs que la puissante Angleterre a voulu inculquer à ces anciennes colonies, à travers cette lamentable pression économique, Jamra a estimé, lors de l’assemblée générale constitutive de l’Observatoire de Veille «Mbañ Gacce», le 25 mai dernier au Cices, devoir remettre, par le biais de la représentation diplomatique de Harare à Dakar, un Diplôme d’honneur au Président Mugabe.


Il fallait donc être naïf pour croire qu’à l’occasion de la conférence de presse conjointe, de ce jeudi 27 juin, du Président Macky Sall et de son homologue et hôte américain Barack Hussein Obama, cette question ne serait pas à nouveau agitée. Et le fait qu’elle l’ait été par un journaliste américain est loin d’être fortuit : il fallait saisir l’opportunité de la visite officielle du président de la plus grande puissance économique, technologique et militaire du monde, détenteur de surcroît des plus grands cordons de la bourse mondiale, pour procéder à une ultime «évaluation» de la position du Sénégal.


En effet, après le gros lièvre soulevé par le journal "Le Populaire" dans son édition du 28 février 2013, et fortement relayée par JAMRA, sur des prémisses de manœuvres tendant à faire dépénaliser l’homosexualité - le chef de l’Etat sénégalais avait choisi un cadre aussi officiel et aussi solennel que le Conseil des ministres du jeudi 11 avril 2013 pour déclarer, sans ambigüité aucune –- que «l’Etat n’a jamais envisagé une telle option, qu’il exclut totalement sous son magistère». Pour ensuite «réitérer son ancrage dans nos valeurs culturelles de base qui ne peuvent s’accommoder d’une option de dépénalisation de l’homosexualité». On ne pouvait être plus clair !


l’Organisation islamique JAMRA et l’ensemble des structures de l’Observatoire de Veille «Mbañ Gacce» apprécient hautement la position constante du gouvernement du Sénégal, que le Président Macky Sall a courageusement réitérée devant la toute puissante Etats-Unis d’Amérique, chef de file dans le prosélytisme occidentale tous azimuts de la légalisation des unions contre-nature ;


Exhortent l’ensemble du peuple sénégalais, toutes sensibilités confondues, à faire bloc autour de cette digne posture du chef de l’Etat, afin que ce dernier ne se sente pas seul, face à la récurrence des manœuvres multiformes des lobbies homosexuels, dont l’intolérance et le zèle sont maintenant avérés dans leur volonté d’embrigadement des pays en développement dans le club des pays banalisant les unions contre-nature ou magnifiant le mariage entre individus du même sexe. Leurs puissances occidentales ne font maintenant plus mystère de leur volonté d’inclure dans les "conditionnalités" de l’aide au développement une "révision" des archétypes culturels et religieux qui structurent les substrats sociaux des pays destinataires de leurs aides. Un mépris culturel doublé d’un honteux chantage d’Etat qui ne dit pas son nom ;


Convaincu de la puissance de la Foi religieuse, l’Organisation islamique JAMRA et l’ensemble des structures de l’Observatoire de Veille «Mbañ Gacce» encouragent le Président Macky Sall à persévérer dans cette option juste et démocratique, parce que reflétant le sentiment de l’écrasante majorité de nos concitoyens, dont les religions tant chrétienne que musulmane rejettent énergiquement les unions contre-nature ; le rassurent de la prééminence de la volonté du Tout-Puissant sur tout autres tentatives humaines d’assujettissement, parce qu’étant l’Ultime Recours, Détenteur du Véritable Cordon de la Bourse : «Les trésors des Cieux et de la Terre m’appartiennent, à Moi Dieu. Mais cela les hypocrites ne peuvent le comprendre !» - Soratoul Mounafikhoune ("Les hypocrites"), verset 7.


Enfin, l’Organisation islamique JAMRA et l’ensemble des structures de l’Observatoire de Veille «Mbañ Gacce» exhortent les Imams, Oulémas et Prédicateurs de toutes les Mosquées et lieux de culte du Sénégal à consacrer leurs sermons de ce vendredi 28 juin 2013 à conforter le chef de l’Etat Macky Sall dans sa courageuse position, à prier pour lui, afin qu’il ne se sente pas seul dans cette posture héroïque, qui honore notre pays, dont les 98 % de croyants, tant musulmans que catholiques rejettent fermement ces unions dégradantes.


Le 27 juin 2013


Le Président exécutif de Jamra


Coordonnateur national de l’Observatoire


de Veille "Mbañ Gacce"


Imam Massamba Diop

 

Article_similaires

14 Commentaires

  1. Auteur

    Xeme

    En Juin, 2013 (20:04 PM)
    Courageuse position pour "nous ne sommes pas prêts". Il suffit juste d'ajouter: "Attendez un peu". Le journaliste aurait pu sauver la mise à Macky en écrivant : "Nous ne sommes pas près..." Même si le "à" qui suit gâche tout. Il ne faut pas oublier que le discours est à l'adresse des fanatisés. De toute façon, ils accepteraient tout.
    • Auteur

      Agabougiz

      En Juin, 2013 (22:02 PM)
      ce massamba diop ressemble tout sauf a un imam.il a l'air plutôt d'un pd vu son xessal et ses melastikou a ne plus en finir.
      j'ai peur pour les sénégalais ils aiment tellement le sensationnel que le plus vil peut être superman a leurs yeux.
      depuis le début j'avais dit que ce type massamba diop est un truand avec son machin de mbotaay,il travaille pour macky sall. ecoutez bien ses discours d'avant et celui d'aujourd'hui et vous serez fixes sur ces prédateurs.
      il a gagnee sa place ''illégitimement' dans la cour de macky pour travail bien fait et a partir de demain il se servira de son mbotaay sous couvert de l'islam pour faire sa propagande pro macky.
      dieu ne dort pas.il faudra qu'il balaie le relais des pd dans le gouvernement a savoir le pm abdoul mbaye et son ex amant ndiandia ndiaye d'abord pour réussir son pari.
  2. Auteur

    Verite001

    En Juin, 2013 (20:09 PM)
    Si j'ai bien entendu,macky sall a dit que le Senegal n'est pas pret a depenaliser l'homosexualite,a moins que je ne comprenne pas le francais,il se peut que le Senegal la depenalise dans le futur.Je pense qu'il devait dire tout simplement que le Senegal ne depenalisera jamais l'homosexulaite puisque ne faisant pas parti de nos moeurs et coutumes ,comme ca le debat est clos.Je pense qu'il y a une nuance ,c'est comme si a l'avenir le Senegal pourrait depenaliser l'homosexualite ,j'ose esperer que ca n'arrivera jamais.
    Auteur

    Lala

    En Juin, 2013 (20:42 PM)
    Macky sall a dit: "le senegal n'est pas encore prets.... pour le moment" mais ce qu'il devrait dire est le senegal ne depenalisera jamais, je dis bien JAMAIS cette maladie ici au senegal



    si macky sall n'a pas le courage de dire ce petit mot "jamais" qui a tout son sens devant Obama, alors nous on l'attend au tournant
    • Auteur

      Mbedemi

      En Juin, 2013 (21:39 PM)
      mais vous tes franchement de mauvaises foi!!! prkoi voulez vous qu'il dise jamais??? est ce qu'il est élu pour l'éternité?? a-t-il le droit de e prononcer à la place de son successeur et des générations futures??? c parce k vs les looseurs du pds vs etes déroutés car ce thème de goordjiguenes était votre principal alibi; ayez l'honnête de reconnaitre au moins qu'il est courageux et k sa posuion qui du reste a tjrs été constante est maintenant tres claire et allez chercher autre choses sinon foutez lui la pais bande de voleurs!! le monde est unanime que vous n'étes k de voleurs faites votre enquete à 'étranger vous verrez
    • Auteur

      @lala

      En Juin, 2013 (21:41 PM)
      il faut être de mauvaise foi pour ne pas reconnaitre le franc parler de son prochain.il n'est pas maitre du destin de ce pays, sous son règne le pays n'est pas prêt mais dans 10 ans les dirigeants et les mentalités de ce pays peuvent changer vue que vous copié tout de l'occident qui sait
      ak sen deuk bou beuri goordji guéne bi
      je suis pas homo et je defends pas leur cause mais nak niit dou sissou bé di wax loudoul lolou ci
      kouma saga balnala akhhhhhh
    Auteur

    Escroquerie Religieuse

    En Juin, 2013 (22:16 PM)
    IMAM IL NE FAUT PAS ALLER VITE EN BESOGNE! :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet: AUCUN IMAM AUTHENTIQUE NE TE SUIVRA FAUX IMAM :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry:  :cry: 
    Auteur

    Amoncherxeme

    En Juin, 2013 (23:00 PM)
    SOYONS REALISTE cher Xeme ! La formule qu'a utilisé le Président Macky Sall pour refuser de dépénaliser l'homosexualité importe peu à mon avis . L'essentiel, comme il l'a si bien dit, est que cela ne se passera pas sous son magistère. Chacun son style : là où le bouillant Président Zimbawéen Robert Mugabé a répliqué au Premier ministre britannique David Cameron en lui disant "Allez au diable", Macky Sall, imbu d'une "kersa" bien sénégalaise a préférer dit "non", mais à sa façon, c'est-à-dire poliment. C'est le résultat qui compte.
    • Auteur

      Agabougiz

      En Juin, 2013 (23:34 PM)
      je préfère de loin la vérité crue de mugabe avec la manière que le kersa ravalé de macky sall qui n'est rien d'autre que de la boutade.
    Auteur

    Zemmmm

    En Juin, 2013 (23:42 PM)
    Voila quelq'un qui est veridique car le president n'a pas hesite a dire haut et fort que notre pays n'est pas pret pour depenaliser l'homosexualite .Ces gens n'auront jamais la meme vision que nous sur beaucoup de domaines car nous nous nous referons au Saint Coran pour la plus grande majorite de la population Senegalaise alors qu'eux n'y croient pas .

    Il faut saluer le Courage du Chef de l'Etat d'avoir exprimer Clairement sa position et le Feliciter vivement.
    Auteur

    Beye

    En Juin, 2013 (02:01 AM)
    MACKY SALL n'a rien dit de courageux, il a ete tres nuance dans ses propos , cest un poltron . OBAMA LUI a ete tres clair et logique avec ses cryances qu aucune religion n'accepte, il defend les pd et les lesbienne et il ne le cache pas. Mais macky sall , president dun pays a cent pour cent croyant , a toute la legitimite pour' parler au nom de tous( chretien comme muslman) et dire que nos religion ,nos cultures , nos croyances n'accepteront jamais le mariage gai, ou bien meme il davait dire tant que je serai president de la republique du senegal . Mais etant donne qu'il ne compte que sur les occidentaux , kula abeul beut wakh la fanguay khool; lithi kanam rawouli beut

    Auteur

    Eurydice

    En Juin, 2013 (02:33 AM)
    Si vous dites à quelqu'un "Je ne suis pas près de..." cela signifie "Tu peux toujours courir!" ou , encore plus vulgairement "Ce n'est pas demain la veille!". En revanche "Nous ne sommes pas encore prêts" ( adjectif, renforcé par l'adverbe "encore)) est une promesse... de l'être un jour. Quelle fumisterie! Barack Obama n'est pas venu en Afrique pour parler de gouvernance. Il est tout simplement le petit télégraphiste, comme on disait sous Giscard D'Estaing, ou si vous préférez le représentant de commerce, des lobbies LBGT. C'est cousu de fil...noir , à moins que ce ne soit brun-caca.
    Auteur

    Alphaone

    En Juin, 2013 (07:08 AM)
    l’Organisation islamique JAMRA, ne va pas saboter son fond de commerce, si on ne parles plus de la dépénalisation de l’homosexualité au Sénégal, on ne parlera plus de JAMRA, non plus.

    Partout ou la civilisation et le développement s'installe, les islamistes reculent.

    à force de freiner, ils n'auront bientôt plus de garnitures.

    Auteur

    La Vérité

    En Juin, 2013 (09:48 AM)
    Force est de constater que tout cela n'est que combat d'arrière garde et que le respect de l'autre ne permet pas de diriger sa vie . Plus nous serons instruits , conscients et honnêtes plus nous respecterons ceux qui nous entourent et accepterons leurs différences ; nous pensons à la liberté , l'égalité , l'homosexualité , l'abolition de la peine de mort à l'échelle mondiale , une véritable égalité entre les êtres humains femmes et hommes qui passe par la disparition de la poligamie , totalement injustifiée à notre époque et sujette à une multitude de problèmes familiaux , de vie et d'évolution des enfants ainsi que de souffrances des femmes . Nous sommes en 2013 il est urgent et indispensable d'évoluer rapidement afin de nous insèrer sans problèmes et devenir des phares de la société mondiale , qui se doit d'être juste , bonne et heureuse !
    Auteur

    Loth

    En Juin, 2013 (12:49 PM)
    l'homosexualite qui a survecu les chatiments du peuple de LOTH, de Sodome et Gomorre, l'holocauste, les croisades et autres persecutions, ne mourra pas au 21eme siecle.
    Auteur

    Pourles Nuls Dici

    En Juin, 2013 (16:44 PM)
    J'etais convaincu que les senegalais ne retiendront que la reponse a la depenalisation de l'homosexualite dans tous ce que les deux chefs d'Etat ont dit durant la conference de presse. C'est dommage car il y avait bien de point plus essentiels que cette question.

    Et comme souvent on entend que ce qu'on a envie d'entendre, les detracteurs des homo ont compris dans le discours de Macky que la question etait tranchee. C'est me fait rire de voir ces detracteurs (Jamra entre autres) se feliciter comme s'ils ne comprenaient pas francais.



    La reponse de Macky Sall se voulait tout simplement rassurante. Rassurer les opposant a la depenalisation tout en faisant un clin d'oeil aux homo et aux defenseurs des droits de l'Homme. Tres honnetement, on ne pouvait pas attendre mieux de lui. Il a besoin de garder sa popularite et la confiance de la majorite afin de mener a bien son 1er mandat et peut-etre briguer un 2nd mandat. Mais au fond, sa position personnelle est perceptible. Macky aimerait pouvoir depenaliser le delit d'homosexualite, qui est une atteinte aux droits humains, sans subir des consequences graves pour sa carriere politique.

    Je pense que s'il y a des gens qui doivent etre satisfait de cette reponse de Macky Sall c'est bien les homosexuels et toute personne qui soutient leur cause. Donc JAMRA, ne te felicite pas pour rien. Le Senegal n'est pas pret... les changements interviendront avec l'evolution des mentalities et de la societe. C'est M. Sall qui le dit. Merci Obama de toujours defender la liberte, les droits humains dans le monde. Thanks!
    Auteur

    Dites-moi !

    En Juin, 2013 (17:44 PM)
    Dites-moi quels sont ces droits des homosexuels que le Sénégal va respecter ?
    Auteur

    Teranga Du Zimbabwe...

    En Juin, 2013 (23:08 PM)
    À 89 ans, Robert Gabriel Mugabe (né le 21 février 1924), premier ministre du Zimbabwe depuis 1980 et président de ce pays depuis 1987. Depuis qu'il n'y a plus de parlement au Zimbabwe, il est seul à diriger ce pays qu'il a transformé en catastrophe économique et sociale. C'est un dictateur. Trouvant les lois actuelles – qui punissent l’homosexualité d’une peine de prison de plusieurs mois – « trop indulgentes », il entend imposer la peine de prison à vie aux rapports physiques entre personnes de même sexe ; ce qui implique déjà, selon les lois du pays, s’embrasser, se toucher la main ou se donner l’accolade. Vouloir donner en exemple aux Sénégalais ce dictateur qui n'a plus toute sa tête est une folie. Mugabe a pesé très lourd sur l’économie du pays, - l'ancienne Rhodésie très riche - mais en échange Mugabe et les hauts fonctionnaires zimbabwéen ont fait fortune grâce aux minerais du Congo L’inflation au Zimbabwe était de 32 % en 1998, 59 % en 1999, 208 % en février 2002 de 1 042,9 % en mai 2006, et de plus de 100 000 % en janvier 2008. Le taux d'inflation annuel (entre juillet 2007 et juillet 2008) atteint environ 231 000 000 %, ceci étant considéré non plus comme de l'inflation mais comme de l'hyperinflation. Le Sénégal a toujours été un pays où les droits de l'homme ont été respectés...Et un pays qui a fait jusque là honneur à la Démocratie. On ne peut pas croire qu'il y ait des Sénégalais pour oublier cela.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Top Banner
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR