Mardi 19 Novembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Contribution

Il a sa constitution. Et après ?

Single Post
Il a sa constitution. Et après ?

Ils ont sauvé leurs sept ans, et c’était pour eux le plus important. Le « oui » l’a en effet remporté avec 1 357 412 voix, soit 62,70 % des suffrages exprimés. Mais la victoire est modeste, si on considère le taux d’abstention très élevé : plus de 60 %. En d’autres termes, sur un peu plus 5 500 000 inscrits, seuls 2 184 311 ont voté. Les vainqueurs s’empressent de comparer avec les référendums en Europe où les mêmes taux d’abstention élevés sont récurrents.

C’est vraiment aller trop loin. Si comparaison était raison, ils devraient comparer avec les référendums sénégalais de 1963, 1970 et 2001, dont les taux de participation sont de loin supérieurs à celui du 20 mars 2016. Il convient de noter également que les présidents Senghor et Wade s’étaient bien moins impliqués que le président Sall, qui a mis toute la République au service de la campagne électorale qu’il a débutée huit jours avant l’ouverture officielle, avec tous les moyens de l’Etat en bandoulière. Leur victoire a été aussi notablement assombrie par leur défaite cuisante dans tout le pays mouride (Touba, Mbacké, Darou Mouhty, Darou Salam, Darou Marnane, Diourbel), malgré les visites de proximité du Président de la République et les centaines de millions de francs CFA que lui-même et les responsables locaux de Bennoo Bokk Yaakaar (BBY) y ont déversés.

On a entendu d’ailleurs des militants républicains charger copieusement un responsable APR de Mbacké, pour n’avoir pas distribué les fonds destinés à acheter les consciences. Cette déroute qu’ils ont encore en travers de la gorge, ils l’imputent au seul député Moustapha Cissé Lo et à ses méthodes. Sans doute, y a-t-il joué un rôle, mais un rôle pas du tout déterminant. Il faut chercher ailleurs l’explication de leur revers. Il s’est créé dans la ville sainte une « Union des associations mbacké-mbacké et organisations religieuses pour le triomphe du non à Touba ». Cette « Union » regroupe un grand nombre de petits fils et de petites filles de Serigne Touba Khadim Rassoul, qui en ont marre de voir la ville sainte se désacraliser de plus en plus par le fait de politiciens véreux et de leurs suppôts locaux.

Ils se sont donc rebiffés et ont fait une campagne active pour le non, qui a triomphé malgré les millions de francs distribués. En créant Touba, Cheikh Ahmadou Bamba Khadim Rassoul lui a donné une vocation de ville proprement spirituelle. Les révoltés du 20 mars 2016 ont voulu mettre un terme à la volonté affichée par des politiciens de l’intérieur comme de l’extérieur de détourner la ville sainte de cette vocation. Celle-ci ne saurait surtout être un refuge pour délinquants à col blanc. Malgré le faible taux de participation et la défaite cuisante en pays mouride, le « oui » a gagné et le président Sall a sa constitution.

Et après ? Une fois que celle-ci sera promulguée et appliquée, la Démocratie et la Gouvernance seront-elles renforcées, consolidées, comme l’affirment le Porte-parole du Gouvernement et ses camarades ? Personnellement, je ne le crois pas du tout. Le premier pilier sur lequel repose la Démocratie, c’est l’équilibre des pouvoirs. Il en est la colonne vertébrale. Or, la constitution adoptée le 20 mars est loin de réaliser cet équilibre. Comme je l’ai indiqué dans ma précédente contribution, nous nous retrouvons, après la victoire du « oui », avec un président qui a les mêmes pouvoirs que ces prédécesseurs, un président qui, de son palais, oriente la marche de l’Assemblée nationale et de la Justice. Comme son « père » auquel il succède, il reste le seul maître à bord et le manifeste par son comportement et ses propos de tous les jours.

Le pouvoir d’évaluer les politiques publiques octroyé à l’Assemblée nationale n’y changera rien. Nos députés n’exercent qu’épisodiquement et de façon superficielle leur pouvoir de contrôle de l’action gouvernementale. Comment pourront-ils alors exercer celui d’évaluer les politiques publiques ? Jusqu’à preuve du contraire, ils resteront les députés du Président de la République plus que du peuple, pour la majorité d’entre eux tout au moins. C’est le Président de la République, Président de l’APR et de la coalition BBY qui dresse la liste des membres du Bureau de l’Assemblée nationale.

C’est lui qui dressera celle des candidats aux élections législatives de 2017. C’est encore lui qui a tenu sans gêne les propos ci-après : « A chaque fois que Moustapha Diakhaté fait l’objet de critiques et autres attaques dans sa mission parlementaire que je lui ai confiée, il vient me dire : ‘’Monsieur le Président, reprenez ce que vous m’avez confié pour le donner à ceux qui pensent qu’ils en ont beaucoup plus besoin que moi’’.»

Il était allé présenter ses condoléances à M. Diakhaté, Président du Groupe parlementaire de BBY. Alors, que peut-on attendre de nos députés, si l’un des plus responsables d’entre eux a un tel comportement vis-à-vis du Président de la République ? Que peut-on attendre d’eux, quand leur Président les supplie d’assister aux importantes séances plénières ?

« Nous sommes 150, il n’est pas normal que 40 fassent le travail alors que le programme est distribué depuis 15 jours. Certains restent chez eux, d’autres viennent à 18 heures et partent à 18 heures 20 », martèle-t-il. Il regrette surtout l’absentéisme des vice-présidents lors du vote du budget des ministères.

Le jour du vote de celui du Ministère de la Promotion des Investissements, du Partenariat et du Développement des Services de l’Etat, le mercredi 25 novembre 2015, les travaux n’ont pas pu démarrer après trois quarts d’heure d’attente, aucun des huit vice-présidents n’étant présent. De guerre lasse, le Président lance aux députés absentéistes : « De grâce, il faut venir, il s’agit du budget de la Nation ». La Démocratie sera-t-elle renforcée avec de tels députés ?

Il convient d’abord de diminuer leur nombre, comme celui du bureau de l’Assemblée nationale. Une centaine de députés suffirait, sur une population de 12 à 13 millions d’habitants. Et surtout pour le travail qu’ils font. En particulier, pour qu’ils cessent d’être des députés du Président de la République, le mode de scrutin doit être modifié. L’idéal serait qu’ils soient élus sur la base d’une liste locale, dressée sur place.

Kolda, Louga, Kédougou, Mbacké, Nioro, etc., auraient ainsi leurs députés qui résideraient sur place. Ils se feraient représenter à Dakar, le temps du vote d’une loi nationale. Pour leur prise en charge, des perdiems leur seraient distribués. De tels députés, au service de leurs localités et du pays tout entier, pourraient alors contribuer à renforcer la Démocratie et la Gouvernance. Un seul article de la Constitution n’y suffit pas. Il ne suffit pas, non plus, pour rendre notre Justice indépendante. La constitution du Président Sall porte le nombre des membres du Conseil constitutionnel de cinq (5) à sept (7), deux d’entre eux étant proposés par le Président de l’Assemblée nationale.

Elle élargit aussi ses compétences. Pour autant, notre Justice sera-t-elle indépendante ? Je ne le crois pas du tout, le Président de la République continuant de présider le Conseil supérieur de la Magistrature et de gérer directement la carrière des magistrats, et le Parquet de dépendre du Garde des sceaux Ministre de la Justice.

Plusieurs dizaines de dossiers sur le blanchiment d’argent mettant en cause des hommes et des femmes bien connus dorment dans les tiroirs du Parquet, attendant l’ordre du Garde des Sceaux qui ne viendra sûrement jamais. Tous les ans, l’Inspection générale d’Etat et la Cour des comptes épinglent des compatriotes dans leurs rapports.

Les délinquants potentiels ne risquent aucune sanction, le Président de la République mettant le coude sur les plus compromettants des dossiers. Si notre Justice était vraiment indépendante, elle se serait saisie de ces dossiers-là et de nombreux autres (Anoci, Monument de la Renaissance africaine, Fesman, etc.). Elle s’intéresserait aux centaines et centaines de millions de francs qui ont été distribués pendant la toute dernière campagne électorale.

Le président Sarkozy a sûrement fait bien moins, mais il ne trouve plus le sommeil à cause de l’Affaire « Bygmalion » qui le poursuit comme son ombre. Pour sauver l’ancien président Lula Inacio da Silva empêtré dans une affaire de corruption (Petrobras), son successeur Dilma Roussef l’a nommé dans son gouvernement comme Ministre d’Etat chargé de son cabinet. Un juge s’y est catégoriquement opposé.

Si une telle situation se présentait chez nous après le 20 mars 2016, aucun juge sénégalais ne prendrait jamais une telle initiative, la Constitution ne le lui permettant pas. La preuve, le président est libre comme le vent. Et pourtant ! Les Assises nationales et la Commission nationale de Réforme des Institutions (CNRI) ont fait des propositions qui vont dans le sens d’une plus grande indépendance de la Justice. Le Président de la République et son Ministre Conseiller spécial chargé des Affaires juridiques les ont carrément ignorées. Je renvoie le lecteur audites propositions, surtout à celle de la création d’une Cour constitutionnelle. Le Président de la République du Sénégal continue donc de régner sur les deux autres pouvoirs.

Le Président de la République et sa coalition agitent beaucoup la reconnaissance de « nouveaux droits » aux citoyens : droit à un environnement sain, droit sur leur patrimoine foncier et leurs ressources naturelles. En quoi ces droits sont-ils nouveaux, par rapport aux droits humains qui sont déjà reconnus, depuis fort longtemps ? Droit à un environnement sain ? Les populations de nos villes en particulier restent sceptiques par rapport à ce droit. Dakar est, malgré des apparences bavardes et trompeuses (embellissement de la VDN, du Rond Point de la Patte d’oie, etc.), de moins en moins accueillante.

Je renvoie le lecteur à la lettre ouverte que j’ai envoyée aux autorités nationales et locales pour attirer leur attention sur la dégradation avancée de l’environnement de la capitale nationale. Un environnement sain ne s’obtient pas seulement par des points inscrits dans une constitution, mais par des actes. Je suis sûr que la ville de Kigali ne doit pas sa propreté à une disposition de la Constitution rwandaise.

Le renforcement des droits de l’opposition et de son chef fait aussi partie des « innovations » que le président Sall et son clan nous ont vendues le 20 mars. Cette « innovation » est une farce. Le Président de la République n’a-t-il pas déclaré que son objectif était de réduire l’opposition à sa plus simple expression ? Et il travaille sans état d’âme à la réalisation de cet objectif, en achetant la conscience de militants jusque dans les partis de ses alliés. Comment peut-on renforcer l’opposition tout en l’affaiblissant ? Un autre nouveau droit fait presque rire : le droit sur notre patrimoine et sur nos ressources nationales. A-t-on vraiment besoin d’une constitution pour nous convaincre de ce droit ? Des dirigeants vertueux n’auraient pas besoin de faire de ce droit un point à faire figurer dans une constitution. Ils se contenteraient de prendre des actes, en particulier de signer des contrats qui privilégient l’intérêt national.

Espérons que ce sera le cas quand notre pétrole et notre gaz seront exploités ! Si ce texte n’était pas déjà long, je prendrais d’autres exemples pour montrer que, quelque deux ou trois points exceptés, la constitution du Président Sall est loin de renforcer la Démocratie et la Gouvernance. J’y reviendrai d’ailleurs amplement dans une toute prochaine contribution.

En attendant, je convie tous mes compatriotes soucieux du renforcement de la Démocratie et de la Bonne Gouvernance à se mobiliser d’ores et déjà en vue des élections législatives de 2017. Le Président de la République et sa coalition mettront tout en œuvre pour les gagner haut la main, et se mettre en orbite vers l’élection présidentielle de février 2019. L’opposition leur faciliterait grandement la tâche si elle allait aux prochaines législatives en ordre dispersé. Elle a plutôt intérêt à fédérer ses forces dans une sorte de front, un « Front pour la Restauration des valeurs morales et républicaines ». Je suis prêt à me joindre à des compatriotes, pour porter sur les fonts baptismaux une telle structure.

Dakar, le 24 mars 2016 Mody NIANG


Article_similaires

34 Commentaires

  1. Auteur

    Jegane

    En Mars, 2016 (11:03 AM)
    Merci de nous être revenu.
    • Auteur

      Stop Macky And Apr

      En Mars, 2016 (12:56 PM)
      la diaspora reflechie se felicite de votre retour


      le senegal sera sauve parceque mody niang a retrouve ses esprits



      il ne faut pas laisser la voie libre a ses arrivistes pires qu'elle lemurs entor wade.


      macky sall et son ont déjà depasse wade en scandale d'abus de pouvoir

      they need to be stopped before it gets too late - if that is not the case already.
    • Auteur

      Badolo

      En Mars, 2016 (14:52 PM)
      toi tu te tais ou commence par nous rembourser le salaire que tu as copieusement bouffé depuis un an. tu penses que les senegalais sont amnésiques. tu acceptes un poste pour te faire une santé financière et tu quittes pour continuer à cracher sur la main qui te nourrissait. tais toi par respect pour les senegalais
    • Auteur

      Badolo

      En Mars, 2016 (14:53 PM)
      toi tu te tais ou commence par nous rembourser le salaire que tu as copieusement bouffé depuis un an. tu penses que les senegalais sont amnésiques. tu acceptes un poste pour te faire une santé financière et tu quittes pour continuer à cracher sur la main qui te nourrissait. tais toi par respect pour les senegalais
    • Auteur

      Dernier Soldat Tombe

      En Mars, 2016 (15:59 PM)
      tu as perdu toute ta credibilite


      lorsque nuitemment farba ngom et el had just ndiaye t'ont rendu visite


      s'en est suivi ta nomination a l'ofnac

      puis ton acceptation conditionelle


      après t'etre refait financierement a la sauce de la corruption mackyenne tu veux maintenant rompre avec la conditionalite

      on croyais que c'est pour raison de sante qu'elle tu as demissione

      t'as meme eu peur d'assumer ta demissione, pretextant l'age et la sante - alors que c'est faux:


      maintenant tu veux lancer un mouvement pour avoir un salaire a l'assemblee


      trop tard mr niang t'as plus de credit

      et ce pays est fichu

      la corruption est desormais veneree car le dernier soldat du people que tu etait y a succombe.

      c'est espece sonnante et trebuchantes parlant des sous qu'elle wade distrobuait - macky t'a emmene a les gouter
  2. Auteur

    Jegane

    En Mars, 2016 (11:03 AM)
    Merci de nous être revenu.
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2016 (13:28 PM)
      vous avez quitté l'ofnac aprés nous avoir soutiré un an de salaire
      maintenant , vous voulez être député

      opportuniste que vous êtes et maître chanteur
    Auteur

    Jegane

    En Mars, 2016 (11:03 AM)
    Merci de nous être revenu.

    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2016 (23:06 PM)
      lors des grandes consultations, les résultats de touba ont toujours été contraires à ceux du pays. lors des 2 alternances et lors de ce dernier rendez-vous.
    Auteur

    Jegane

    En Mars, 2016 (11:03 AM)
    Merci de nous être revenu.

    Auteur

    Jegane

    En Mars, 2016 (11:03 AM)
    Merci de nous être revenu.

    Auteur

    Jegane

    En Mars, 2016 (11:03 AM)
    Merci de nous être revenu.

    Auteur

    Jegane

    En Mars, 2016 (11:03 AM)
    Merci de nous être revenu.

    Auteur

    Avis

    En Mars, 2016 (11:06 AM)
    Ce n'est pas sa constitution. Et apres????? Et apres il faut de mettre au travail au lieu de palabrer.
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2016 (11:13 AM)
    VRAIMENT VOUS ÊTES QUI?????

    IL FAUT SE METTRE AU TRAVAIL AVANT DE BAVER ICIIIIIIIIIII................

    ET PUIS TU N'AS RIEN DIT ICIIIIIIIIII................





    LAISSEZ NOUS TRANQUILLE ICIIIIIII.....................



    ARRÊTEZ DE NOUS TYMPANISER ICIIII...............



    AVEC TOUBA QUI EST DEVENU VILLE POLITIQUE DEPUIS AUX TEMPS LURETTES ICIIII.......
    • Auteur

      Tutu

      En Mars, 2016 (13:17 PM)
      merci mr niang votre cntribution nous va droit au coeur merci milles fois...ceux ki pensent ke touba sera une ville politique se trompe largement on l'accepte pas et on l'acceptera jamais da oggi in poi jamais ce timpitampa de politique à touba nous serons des eternels opposant à macky teulè sall et son gouvernement ki vivra verra
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2016 (11:22 AM)
    Merci Doyen pour l'objectivité légendaire et votre patriotisme :sunugaal:  Le président et ses conseillers gagneraient beaucoup à vous lire et écouter. :sunugaal: 
    Auteur

    Zeu

    En Mars, 2016 (11:23 AM)
    IL FALLAIT QUE TU PARLES DE WADE AU MOINS POUR UNE LIGNE ET C EST QUI VOUS RETARDE, TON MENTOR NIASSE EN FAIT PIRE CES TEMPS ET TU NE PIPES MOT ,PAUVRE SENEGAL ,LE JOURNALISTE SALIOU GUEYE AVAIT RAISON DE DIRE QUELLE GENRE D OPPORTINISTE TU ES,FERMES LA ET OUBLIE LA GESTION DE WADE CEST DU PASSE
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2016 (11:26 AM)
    VOUS ETES DE RETOUR LES SENEGALAIS FRIANDS DE LIBERTES ET DE DEMOCRATIE VONT SE REGALER.CE QUE VOUS DITES EST PERTINENT LE MANDAT REK
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2016 (11:36 AM)
    Un vrai patriote ce Mody Niang. Un homme vraiment libre. Le Président à tenté de l'acheter comme à ses habitudes mais il a préféré démissionner de la planque qui lui a été trouvée à l'Ofnac pour reprendre sa liberté. Ses contributions pertinentes et objectives aident à éclairer nos compatriotes sur le comportement scandaleux de ces minables qui nous gouvernent. Merci Mr Niang
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2016 (11:52 AM)
    Une analyse pertinente fondée sur des faits et point de critique gratuite. Bon travail !
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2016 (14:25 PM)
      ce n'est pas vrais, l'abstention qu'il parle est surtout du à : nombre de cartes électeurs ou de cni sont perdus par leur propriétaire, beaucoup de citoyens ont changer d'adresse depuis 2006, le fichier est trop vieux et il y a aussi des décès des voyages etc... il faut s'opposez intelligents au lieu de sortir encore des âneries. restez la à parloter rek et vous pensez que les sénégalais sont aussi bêtes, vous devez comprendre que la mentalité des sénégalais ont changé. opposez-vous au programme bande de fainéants
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2016 (11:52 AM)
    PAUV'CON DE MACKY MENTEUR.
    Auteur

    Solo

    En Mars, 2016 (12:11 PM)
    Bonjour M. Niang,

    Pensez-vous que cette opposition avec sa composition actuelle( entendue au plan des dysfonctionnements qui minent les partis qui la composent, le cursus de leur leaders..) peut restaurer la démocratie et la république que vous appelez de vos vœux dans ce texte. tous les membres de l'opposition sans exception ont exercé le pouvoir à des niveaux divers certes mais ont montré leurs limites.
    • Auteur

      Tall

      En Mars, 2016 (13:42 PM)
      un recul permet toujours de bien sauter, à vous entendre le senegal ne dispose plus d'une opposition forte bien que mal organisee.
    Auteur

    Bs

    En Mars, 2016 (12:16 PM)
    Merçi Monsieur Niang .Je suis d'accord sur tout , sauf l'union de l'opposition.En effet , dans cette opposition , tout le monde n'est pas crédible.Il faut plutôt penser à l’émergence de forces nouvelles, qui s'associeraient avec la bonne graine de l'opposition
    Auteur

    Faye

    En Mars, 2016 (12:26 PM)
    LE MODY NIANG QUE NOUS CONNAISSIONS ET QUE QUE NOUS APPRÉCIIONS NOUS EST REVENU.DIEU MERCI.SI VOUS CONTINUIEZ A VOUS TAIRE MALGRE CE QUI SE PASSE DANS CE PAYS IL Y'AURAIT VRAIMENT DE QUOI DÉSESPÉRER DES SENEGALAIS.LA VÉRITÉ EST QUE LE PRÉSIDENT MACKY EST EN TRAIN DE TOMBER DANS LES MÊMES TRAVERS QUE WADE.LES TRANSHUMANTS REVIENNENT A GRANDS PAS: AWA NDIAYE OUSMANE NGOM INNOCENCE NTAP BAILA WONE SERIGNE MBACKE NDIAYE DJIBO KA....... SONT TOUS REVENUS PAR LA FENETRE. LA TÉLÉVISION

    NATIONALE DEVIENT DEVIENT PIRE QUE LES MÉDIAS NORDS CORÉENS,L'ACHAT DE CONSCIENCE QU' ON A VECU DURANT CE RÉFÉRENDUM EST SANS PAREIL.MAIS PLUS INQUIETANT ENCORE LA JUSTICE DERNIER RAMPART D'UNE DEMOCRATIE PART EN LAMBEAU.LES AFFAIRES AIDA NDIONGUE ,THIONE SECK ,CHEIKH YERIM SECK POUR NE CITER QUE CELLES LA EN TEMOIGNENT.DANS CE PAYS QUAND ON EST CELEBRE ON NE CROUPIT PAS EN PRISON.MEME LES MEDIAS PRIVES PROTEGENT LE REGIME ACTUEL.ON DIRAIT QU'IL Y A DANS CE PAYS UNE COALITION FORMEE PAR LA SOCIETE CIVILE ET PAR UNE GRANDE PARTIE DE LA PRESSE POUR POTTEGER MACKY.HEUREUSEMENT QUE DES HOMMES COMME MODY NIANG SONT ENCORE LA POUR RAPPELER A L'ORDRE.EN DEMMISSIONNANT DE L'OFNAC RENONCANT DU MEME COUP AUX NOMBREUX AVANTAGES ACCORDES VOUS MONTREZ QU'IL Y A ENCORE DANS CE PAYS DES HOMMES DE VALEUR ET DE PRINCIPE.MERCI M NIANG.
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2016 (12:50 PM)
    Belle analyse à la sauce Mody Niang (objectivité et pertinence). N'en déplaise aux intellectuels hypocrites.
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2016 (12:55 PM)
    Merci du fond du Coeur Mr Niang.

    Vous etes un vrai patriote.

    Nous avions votre nostalgie.
    Auteur

    Doudou Diop

    En Mars, 2016 (12:57 PM)
    MODOU , merci 1000 fois . Que DIEU vous assiste. C 'est tout simplement génial.
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2016 (13:12 PM)
    Mody veut encore sa dose de gloriole, c'est pourquoi il est revenu.
    Auteur

    Benn Waay

    En Mars, 2016 (13:22 PM)
    Monsieur Niang, avec toute l'estime que je te voue (quelqu'un qui te connait bien), tu as vraiment raté ta première sortie. Ce n'est pas la Constitution de Macky Sall mais celle du peuple sénégal, y compris toi-même. Inspecteur, est-ce que toute cette bande que tu dépeins comme des correputeurs, comploteurs, arrongants, laches, etc. ne le sont devenus que juste après ton depart de l'OFNAC ? Est-ce que l"achat" des consciences a commencé la semaine dernière ? Est-ce que la campagne anticipée de Macky Sall a débuté uniquement la semaine dernière ? Comment tu peux justifier 4 années de présence dans l'Ofnac et se réveiller un matin pour declarer son ineptie ? Comment tu vas justifier tout l'argent que tu as amassé pendant ces quatre longues années, si ce n'était que pour se tourner les pouces. ?

    Il y'a juste un mois, tu défendais bec et ongle la politique de Macky Sall et le bon travail de l'OFNAC sur le plateau de TFM dans l'émission Faram Facce de Pape Ngagne Ndiaye. En tout cas moi qui te connaissais plus pertinent, je considère que cette sortie est un navet. Tu peux déjà preparer ton invitation imminente au groupe des raleurs professionnels : WALF. Mais je te conseille en tant que frère de rester digne de foi. Surtout ne pas faire comme l'animal (je ne veux pas citer son nom pour éviter tout équivoque) qui, une fois sa soif assouvie, pisse dans le recipient. Tu connais bien l'animal dont il est question pour l'avoir enfourché des milliers de fois pour les travaux champêtres.
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2016 (14:28 PM)
      merci, trop de gueulard qui se la jouent "credible" dans ce sénégal infesté de menteur et de nafekk de tout bord.
    • Auteur

      Reply_author

      En Mars, 2016 (14:28 PM)
      merci, trop de gueulard qui se la jouent "credible" dans ce sénégal infesté de menteur et de nafekk de tout bord.
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2016 (13:24 PM)
    Auteur

    Ngor Diegane Diouf

    En Mars, 2016 (13:46 PM)
    Le contrat de Mody Niang à l Ignace est terminé. Il reprend sa plume pour critiquer et rappellerai au Pdt Macky Sall et au Pdt Moustapha Niasse que lui Mody Niang n à plus de dépense journalière pour faire bouillir la marmite de la famille Niang. A bon entendeur salut
    Auteur

    Deug

    En Mars, 2016 (13:59 PM)
    J'AI tellement d'estime pour ce gars la que j'ai actuellement peur qu'il ne s'alie a des gens comme diop de croix et Co . oh que jamais! DIEU nous en garde! ceux la sont horribles.
    Auteur

    Ngor Diegane Diouf

    En Mars, 2016 (14:00 PM)
    Le contrat de Mody Niang à l Ofnac est terminé.il reprend du service avec sa plume pour critiquer et rappeller au Pdt Macky Sall et au Pdt Moustapha Niasse que lui Mody Niang n à plus de dépense journalière pour faire bouillir la marmite de la famille Niang
    • Auteur

      Niila

      En Mars, 2016 (18:52 PM)
      il a démissioner de l'ofnac.ce n'est pas pareil
      il n'a pas eu besion de wade pour sa dq , il se passera de macky
    Auteur

    Foulbés,

    En Mars, 2016 (14:10 PM)
    Notre cher Compatriote Mody Niang encore à l'œuvre. Comme d'hab. il apporte ses idées, met en exergue ses orientations orientées.

    Malheureusement, notre cher Compatriote Mody Niang, que NOUS respectons sincèrement, peine à remonter aux vraies sources-causes des problèmes épidémiques qui souillent-déchirent-abîment le Sénégal depuis le 01.01.1963.

    Il relativise ou banalise la situation catastrophique dans laquelle le Président de la République du Sénégal éternellement archi-pluriel en tout de tout, Son Excellence, l'Ingénieur Macky Sall, Peul pure Souche, donc éternellement digne-noble-courageux atavique, a trouvé le Sénégal, la République, les Institutions, les lois-règles-règlements en vigueur, l'ampleur ample des misères-ignorances-incultures-immoralités-cruautés en vogue dans le funeste axe de tous les maux-affluents.

    Il feigne d'ignorer qu'avec l'abjecte-l'immorale mentalité en vogue dans le funeste axe de tous les maux-affluents, viscéralement logée dans les crânes désertiques de certains-es certainement certains-es,

    les solutions aux océans de problèmes qui souillent-déchirent-abîment le Sénégal depuis le 01.01.1963, ne peuvent être traduites dans les faits concrets que progressivement, à cause des indignes obstructions, combines-complots-pactes diaboliques des minables "êtres" ci-dessus cités.

    Il fait semblant de ne pas voir-entendre-lire les immoralités que prônent les minables "êtres" de là-bas,

    minablement déguisés en religieux, bouffeurs insatiables de harams-ribas, mesquins adeptes de l'exploitation sordide de la Foi religieuse à des fins purement mercantilistes, complices-parrains de menteurs-falsificateurs-tricheurs-usurpateurs-arrogants-incultes-bornés-impolis-insolents-racistes-corrompus-prédateurs-trafiquants-mafieux-voleurs-violeurs-violents-criminels-assassins-magouilleurs, etc.

    Le Sénégal n'est-il pas une République laïque, démocratique et sociale?

    Que notre cher compatriote Mody Niang somme publiquement les archi-faux religieux du funeste axe de tous les maux-affluents de respecter strictement, en permanence, cette République laïque, démocratique, sociale qui est au-dessus de toutes-tous-tout-partout!

    Parce qu'aussi nous sommes dans une Démocratie démocratique, nous souhaitons donc vivement que notre cher compatriote Mody Niang déverse ses critiques positives sur l'administration du Président de la République du Sénégal, Son Excellence, l'Ingénieur Macky Sall, Peul pure Souche, donc éternellement digne-noble-courageux atavique (absolument pas sur sa Personne!!!),

    mais qu'il ait le courage, l'esprit républicain, de remonter aux vraies sources-causes des merdes merdeuses qui souillent-déchirent-abîment le Sénégal, et cela depuis le 01.01.1963, pour illustrer ses versions versées avec des preuves démontrables-démonstratives.

    Le Sénégal est malade. Gravement.

    Foutons donc la politique politicienne, les manœuvres-manipulations, les combines-complots-pactes diaboliques dans les poubelles,

    les ethnicismes-clanismes-tribalismes-confrérismes-régionalismes-racismes déguisés au diable.

    Pensons globalement global, mais agissons localement local.

    Regardons le monde actuel, ses évolutives évolutions irréversibles, balayons d'abord devant nos portes, afin d'être dans les conditions dignes d'apporter nos contributions à notre pays, à tous ses peuples, et au reste du monde civilisé.

    Certains-es certainement certains-es fourrent leurs nez de rapaces fauves partout, mais sont viscéralement inaptes d'apporter des solutions aux problèmes qu'ils fabriquent en fonction des péripéties qu'ils soulèvent quotidiennement à l'intention de leurs tarés semblables.

    Là où les ignorances-incultures s'imposent, les savoir-être-savoir-faire dignement-légalement-licitement sont absents. Il ne sera que d'avoir-avoir-coûte-que-coûte-dioni-dioni.

    Les ignorances-incultures sont les sources de toutes les merdes merdeuses qui ravagent-dévastent-déchirent-souillent-abîment le Sénégal, et cela depuis 53 ans.

    Certains-es certainement certains-es....?

    Pauvre & triste Sénégal!

    Foulbés.
    Auteur

    Ydiack

    En Mars, 2016 (14:13 PM)
    Vous etes d 'une utilite nationale M. Niang!

    Thanks a lots
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2016 (14:20 PM)
    Le pays mouride! Alors il ne rests plus qu a demander. L I dependance. N est ce pas Mr le talibe? Sinon pour le reste. L 'analyse est correcte, on peut etre d accord ou pasabec vos idees, n empeche onnpeut reconnaitre pour certaines d entre elles leur pertinence.
    Auteur

    Foulbés,

    En Mars, 2016 (15:56 PM)
    Notre cher compatriote Mody Niang sait que NOUS savons qu'il sait que si jusqu'aujourd'hui le Sénégal éternellement archi-pluriel en tout de tout en tout ne s'est pas encore enfoncé, lui aussi, dans sa première sanguinaire guerre civile généralisée, comme partout en Afrique,

    c'est parce que les dignes-nobles peuples sénégalais sont des PEUPLES de paix vraie-durable, d'éthique, de bonne moralité, du sens de l'honneur. Certains-es en abusent!!!

    Il suffisait-suffit-suffira que les dignes-nobles-courageux PEUPLES sénégalais exigent l'équité-la justice-l'éthique dans la distribution-redistributions-livraisons des sous-terres-ressources-biens-privilèges partout dans le pays,

    que la Constitution, les Institutions, les règles-règlements soient impérativement respectés-observés-appliqués strictement partout, par toutes-tous,

    que les valeurs de la République, à savoir la laïcité, la démocratie, la socialité soient obligatoirement valablement valables partout,

    pour que se déclenche au Sénégal la première sanguinaire guerre civile généralisée!

    COMMENT-POURQUOI!

    Les certains-es certainement certains-es & leurs sinistres frères de là-bas, sinistrement déguisés en religieux, ont, depuis le 01.01.1963, avec la complicité complice des colons français, séquestré le Sénégal, la République, jusqu'à croire d'avoir l'immoral droit d'exiger, en permanence, du n'importe quoi des divers régimes qui se succèdent dans le pays depuis le 01.01.1963.

    Cette séquestration du Sénégal, qui dure depuis 53 ans, a fait que ces certains-es certainement certains-es & leurs mesquins frères de là-bas mesquinement déguisés en religieux, prétendent d'avoir le droit de s'imposer-d'imposer leurs ignobles culture-nature-éducation-langue-us-coutumes-modes-manières-façons, exempts de valeurs universelles,

    de se croire propriétaires du Sénégal éternellement archi-pluriel en tout de tout, d'avoir le droit à tout-sur tout, qu'ils sont au-dessus de tous-toutes-tous, qu'ils sont incontournables,

    d'insérer-loger-placer leurs taupes-fumistes-marionnettes au sein des Institutions les plus sacrées de la République.

    Pour NOUS, dignes-nobles-courageux ataviques, le Sénégal est éternellement archi-pluriel en tout de tout en tout, les peuples sénégalais sont éternellement archi-divers-archi-différents en tout de tout depuis les nuits de tous les temps et pour l'éternité éternelle,

    par conséquent le SENEGAL n'appartient à personne, à aucune ethnie, à aucun tribu, à aucun clan, à aucune confrérie, à aucune secte, à aucune zone, axe, milieu, région.

    Mais tout, nous tous nous appartenons au Sénégal. Nous partirons de cette terre et laisserons le Sénégal à sa place.

    NOUS demandons à M. Mody Niang, notre cher compatriote, de s'initier, dès à présent, à donner son avis avisé sur les causes-sources des drames-malheurs-horreurs-terreurs-déshonneurs-misères-HONTES qui minent-souillent-déchirent-abîment le Sénégal, depuis le 01.01.1963, et l'abjecte-l'immorale mentalité qui en est la conséquence funeste.

    On ne peut pas soigner des maux sans remonter à leurs sources, pour les décrypter et les extirper!!!

    Les causes-sources-vecteurs des drames-malheurs-horreurs-déshonneurs-misères-HONTES qui souillent-paralysent-freinent-dénaturent le Sénégal depuis 53 ans, l'exposent en permanence à sa première sanguinaire guerre civile généralisée,

    sont certais-es certainement certains-es & archi-faux religieux du funeste axe de tous les maux-affluents, bouffeurs insatiables de harams-ribas,adeptes de l'exploitation sordide de la Foi religieuse à des fins purement mercantilistes,

    complices-parrains de corrompus-prédateurs-trafiquants-magouilleurs-sectaires-racistes-menteurs-falsificateurs-tricheurs-usurpateurs-ignorants-incultes-bornés-insolents-impolis-méchants-paresseux-oisifs-fainéants-bavards-vantards-comploteurs-manipulateurs-manoeuvriers.

    C'EST MANIFESTEMENT MANIFESTE!

    Foulbés.



    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2016 (17:07 PM)
    uen constitution qui s'adresse en français à des gens qui ne comprennent pas cette langue, c'est insensé.

    Des électeurs qui sont gouvernés par des gens qui se préoccupant d'autres choses comme aider des étrangers à exploiter les maigres ressources halieutiques et autres, c'est ahurissant.

    Le Sénégal a besoin d'une autres classe politique, toutes réforme significatif doit passer par là.
    Auteur

    Anonyme

    En Mars, 2016 (17:44 PM)
    vous, intellectuels comment faire pour connecter avec le peuple, c'est votre handicap. Y'a des gens riches sur la place pour vous permettre de faire cela, vous pourrez expliquer qu'il pas normal qu'un Tanor choississe ses députés à place.
    Auteur

    Sopp Deugg

    En Mars, 2016 (23:57 PM)
    Merci Mr Niang. Nous apprécions positivement ton retour. Tes contributions ont toujours été pertinentes. Ton sacrifice pour ton peuple est noble.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email