Mercredi 26 Février, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Contribution

Le Sénégal, pays des paradoxes, scandales et crimes sans suite (Par Mandiaye GAYE)

Single Post
Le Sénégal, pays des paradoxes, scandales et crimes sans suite (Par Mandiaye GAYE)

En réalité depuis notre indépendance, exception faite d’une courte séquence, celle pendant laquelle Mamadou Dia était le chef du gouvernement, notre pays a été gouverné sans rigueur,  ni application sans faiblesse de la loi à ses contrevenants. Ainsi, les affaires publiques allant crescendo se sont empirées pour s’installer dans un laxisme effroyable et un laisser-faire inqualifiable. Avec cette absence de rigueur et de contrôle strict, les gouvernants successifs se sont alors, à la faveur de cet état de pagaille et d’anarchie, à cœur joie et comme des bandes organisées de malfaiteurs, attelés à piller sans état d’âme et retenue les ressources du pays mises à leur disposition pour bien le gérer. Il est évident que dans un tel environnement et une atmosphère si défavorable, il n’était point possible de réunir les conditions optimums d’un développement économique, voire  global dans les normes.

En effet, nous avons remarqué de manière formelle et irréfutable, et toutefois, le sont aussi avec nous, quasiment la plupart des observateurs attentifs et objectifs de notre pays, que depuis le départ de Mamadou Dia, les détournements de deniers publics, les crimes économiques  et de sang étaient commis par les gouvernants en place avec plus d’ampleur. Paradoxe ! Mais pour autant, ils n’ont jamais été sanctionnés à la hauteur de la gravité des faits et par rapport aux lois, même simplement en vigueur. Et encore moins, en rapport avec leur degré de responsabilité dans les affaires, ce qui devrait être de surcroit une circonstance aggravante des sanctions. Voilà pourquoi d’ailleurs, nos prisons ne sont jusque-là remplies que de larcins et autres pickpockets, au même moment où les grands voleurs eux, profitent aisément de leurs butins et biens mal acquis, -l’impunité favorisant- au détriment de la grande majorité du peuple sénégalais.

Alors, si les révélations surprenantes et fracassantes du colonel A Aziz Ndaw sont effectivement fondées,- nous supposons qu’elles le sont, puisqu’il n’y a pas de fumée sans feu- il pourrait tout au moins y avoir sans aucun doute, quelques cas avérés alors. Mais si nous sommes bien dans un tel cas de figure, cela voudrait dire alors que nous avions une bande de malfaiteurs au sein et à la tête du régime libéral. Une bande, dont l’ignoble tâche ne consistait en fait, qu’à piller systématiquement nos ressources sans scrupule. Ce serait aussi la confirmation que notre pays n’était pas du tout entre de bonnes et expertes mains en matière de gestion des affaires publiques. Et nous y sommes d’ailleurs jusque-là. Car le pays est malheureusement bien loin d’une gestion rigoureuse, efficiente, sobre, vertueuse, efficace, transparente, etc.  Nous constatons en fait que l’environnement peu rigoureux dans lequel le pays baigne actuellement au plan des institutions et autres, ne permet aucunement une gestion telle que souhaitée et n’empêche nullement du tout aussi, un pillage systématique et détournement de toutes sortes des ressources nationales de se faire, parce que l’impunité, le laxisme et l’absence de rupture demeurent encore jusque-là.

A la suite des fracassantes révélations, tout de même bien tardives, du colonel Ndaw, comme un déclencheur automatique, les langues certains responsables libéraux commencent à se délier. Et d’un peu partout, fusent des négations et justifications puériles et peu convaincantes de ceux-là qui se sentent déjà visés. En tout cas, ces révélations ne donnent encore que plus de poids et de raison valable, à poursuivre justement avec davantage de rigueur et de célérité, la traque des biens mal acquis et tous ceux qui se sont enrichis illicitement par les biens de la nation. Et en outre, elles montrent au besoin et dans une large mesure également, qu’il y a anguille sous roche, et que ce n’est point une chasse aux sorcières, de fausses accusations ou une adversité politique sans fondement. Elles constituent à suffisance, tout le sens du devoir et de l’obligation que l’Etat a par devers lui, à châtier avec sévérité, tous les véreux bénéficiaires reconnus coupables, en guise de sanction exemplaire et dissuasive à l’endroit de ceux qui auraient l’intention de tenter demain de les imiter.

D’ailleurs, nous le constatons  à travers leurs déclarations dans la presse. En effet, certains responsables libéraux, dont les comptes bancaires souffrent le trop plein, commencent à perdre leur sommeil depuis la sortie du livre et l’annonce de ses révélations qui éclaboussent certains d’entre eux. C’est un secret de Polichinelle, que tous ces gens concernés ont été bel et bien gracieusement servis par Me Wade, dans sa folie oligarchique à dilapider gratuitement et sans compter nos ressources. Ainsi, par cette voie ou manière, Me Wade traduisait en fait son idée folle et saugrenue de création de riches artificiels. En effet, Wade distribuait des millions à ses alliés pour les récompenser. Et l’ancien Premier ministre Souleymane Ndené Ndiaye en avait fait la révélation en soutenant toutefois que ce n’était pas une source d’enrichissement illicite. Il reconnaitrait d’ailleurs avoir reçu beaucoup d’argent de son mentor Me Wade. Mais si un tel fait n’est pas une source d’enrichissement illicite, il est quoi alors monsieur Ndiaye ? Et bizarrement, tous ces bénéficiaires indélicats ne donnent que des justifications bidon, qui ne peuvent en aucune façon tenir la route, à savoir que c’est un don reçu de Wade ou d’amis étrangers. Quelle incongruité !

Le président Macky Sall raterait le coche, en laissant filer en ce moment une occasion et la meilleure de son magistère, pour laisser une empreinte positive, en tirant au clair une bonne fois pour toutes, cette nébuleuse affaire de biens mal acquis et bien d’autres énigmatiques affaires publiques, qui empoisonnent l’atmosphère du pays depuis 2 ans. L’engagement solennel et ferme de Macky Sall à poursuivre jusqu’à son terme la traque des biens mal acquis et l’assainissement des mœurs par son gouvernement dès le début de son mandat, figurait parmi les priorités et avait reçu un franc soutien populaire sans précédent. Cette promesse est encore fraîche dans nos mémoires. Mimi Touré, comme ministre de la Justice avait entamé dans ce sens  un travail remarquable et encourageant, ce qui faisait trembler de peur certains et la constitution  de lobby contre elle. Mais malgré tous les crocs-en-jambe qu’on lui  faisait, elle avait fermement  tenu la dragée haute à ses détracteurs. Le constat qui se dégage aujourd’hui, est que l’intensité et la fermeté requises pour cette affaire, s’émoussent et laissent même entrevoir des négociations inacceptables et autres médiations pénales, donc une dérobade en vue ou un abandon de la traque. Une telle issue malheureuse serait une catastrophe de plus aux yeux des Sénégalais, qui s’attendaient à bien mieux. Et le fait de laisser filer ces voleurs avec autant de biens, justifierait sans aucun doute que l’impunité et l’absence de rupture dans la gestion des affaires publiques, demeurent encore parfaitement chez nous. Mais quoi qu’il en soit, tous les méfaits et revers de cette bataille perdue, retomberont immanquablement sur la tête de Macky  Sall lui-même.

II est bien vrai, et à cela il n’y a aucun doute, que le Sénégal est un pays de scandales où les uns sont plus graves que les autres. Mais le paradoxe, c’est qu’aucun de ces scandales bizarrement, n’a encore connu de dénouement net et clair. Il est pratiquement impossible de dire avec précision combien de scandales et meurtres déclarés et connus, ont été élucidés depuis 1962. Par ailleurs, on trouve rarement de prisonniers de droit commun, d’anciens gouvernants ayant commis de graves détournements de deniers publics au cours de leur gestion. Mais pourquoi donc ? Tout cela à cause simplement, de mensonges et de manœuvres d’évitement de la vérité de gouvernants irresponsables, sans patriotisme et éthique.

Au demeurant, toutes ces révélations scandaleuses depuis lors, prouvent nettement que nos gouvernants ont toujours menti et continuent encore à mentir  au peuple sénégalais. A l’évidence, tout reniement est un mensonge. Par conséquent, tout homme qui se renie est  bien capable de commettre toutes sortes bassesses pour avoir la satisfaction de ses besoins. Au Sénégal, et jusque-là en tout cas, tous ceux qui ont accédé au pouvoir, se sont reniés totalement ou partiellement, sur leurs engagements essentiels et fondamentaux. Voila pourquoi, cela sème à juste raison, le doute dans l’esprit des citoyens, et à se poser la question : maintenant, à qui faire confiance demain ? Donc, ce scandale de la Gendarmerie après celui tout récent de la police relatif à la drogue et la corruption, n’en est qu’un de plus et le nième du genre. Et sous peu de temps seulement, il sera classé sans suite et comme furent ceux qui l’ont précédé, on n’entendra plus en parler. Au regard de tout cela, on pourrait raisonnablement cataloguer notre pays, comme celui du cimetière des scandales. Ainsi, ils y naissent, s’y développent, y meurent, y sont enterrés et, un point final.

Maintenant, il faut tout de même souligner faire remarquer que le cas du colonel Ndaw, comporte bien des zones d’ombre, qu’il doit éclaircir pour que les Sénégalais puissent comprendre. En effet, pourquoi avoir révélé tout cela que maintenant ? Ensuite, quelles sont les raisons évidentes de son silence durant toute cette longue période qui précède ses révélations? Puisqu’il était le chargé de l’enquête du naufrage du Bateau le Joola, qu’il nous dise aussi ce que le rapport a révèle et qui sont les responsables réels de la catastrophe ? Et pourquoi n’a-t-il pas, ce qui est plus judicieux, publié son rapport sur le Joola à la place de son livre ? Où se trouve en ce moment son rapport sur le Joola ? Enfin, puisqu’il est si imprégné de l’Affaire Me Seye, qu’il nous dise, qui est l’assassin de ce dernier ? Le colonel ayant évoqué beaucoup de problèmes à la fois, qui couvrent une longue période, il faut craindre alors dans son cas s’il n’a pas fait, comme disait l’autre : qui trop embrasse mal étreint ! Nous estimons que des réponses nettes et claires du colonel aideraient tout le monde à y voir clair.

Nous pensons que l’Etat à tout intérêt et même l’obligation, de faire toute la lumière sur le cas du colonel Ndaw. L’affaire étant si grave, elle ne doit pas par conséquent finir en eau de boudin, mais bien, par des sanctions sévères à l’encontre de tous les coupables reconnus.

Le Sénégal est paradoxalement, le pays où les gouvernants, au lieu de gérer convenablement et rigoureusement les biens de la nation qui leur sont confiés, pour le bonheur et la satisfaction des citoyens, non, ils se le partagent entre eux tout bonnement, en laissant  la majorité de leur peuple patauger dans la misère noire. Ainsi, en lieu et place de servir leur peuple, comme un sacerdoce, ils se servent plutôt de tous ces biens à leur seul et unique profit. Y-a-t-il moralement, socialement  et humainement d’actes criminels  plus odieux et ignobles que celui-là ? Peut-on objectivement attribuer à tels gens, un grain de patriotisme, d’éthique, de dignité, etc. ? Absolument non !

Par ailleurs, au moment où en France, l’Elysée procède à réduire ses dépenses par des coupes partout où cela est possible par soucis d’économie, Voilà qu’au Sénégal, le président de la République lui, prend le sens contraire. Ainsi, au lieu de cela, il gonfle son gouvernement de 39 ministres et secrétaires d’Etat, avec plein de bleus, en plus des ministres d’Etat et ministres conseillers. Voilà pourquoi, nous sommes bien en droit de se demander si sérieusement, au Sénégal, nos gouvernants comprennent ce que veut dire exactement train de vie de l’Etat ? À plus forte raison de la nécessité de penser même à le réduire à ses plus justes proportions, en rapport avec la situation économique et financière du pays ?

En fait, nous ne sommes pas loin d’une calamité, en ce sens que nos gouvernants, tout en proclamant par des vociférations le combat pour le développement et l’émergence du pays, paradoxalement, toutes les actions qu’ils mènent sont en contradiction flagrante et immergent plutôt notre pays, dans les profondeurs abyssales du sous développement et de la pauvreté.

Alors que le Sénégal est pourtant, parmi les pays les plus adulés par la Communauté internationale – bénéfice d’effacement de dettes plusieurs fois, d’aide et d’assistance multiforme, etc-. Il est aussi courtisé et choyé par les grandes puissances qui ferment d’ailleurs leurs yeux ou se taisent très souvent, par sympathie ou intérêt politico-économique, sur les nombreux manquements de ses dirigeants d’hier à aujourd’hui. Paradoxe encore ! Malgré tout cela, son peuple n’en profite pas pour autant.


Mandiaye GAYE

[email protected]

 

 


liiiiiiiaffaire_de_malade

33 Commentaires

  1. Auteur

    Zorro93100

    En Juillet, 2014 (16:24 PM)
    merci monsieur GAYE de votre contribution
    • Auteur

      Qfgbs

      En Juillet, 2014 (17:06 PM)
      nous devons restaurer les valeurs de la republique dans la gendarmerie et la police nationale
  2. Auteur

    Sénégal

    En Juillet, 2014 (16:32 PM)
    un pays ou tout le monde est hypocrite :sn: 
    • Auteur

      Gvn C

      En Juillet, 2014 (18:03 PM)
      toute les citation et commentaires concernant la gendarmerie et la police doivent etre etudier et approfondies
    Auteur

    Mr Abdou Diouf

    En Juillet, 2014 (16:36 PM)
    J’ai créé le tribunal de la lutte contre l’enrichissement illicite dont j’avoue que c’était un échec. Parce que je n’ai pas été suivi. Le peuple sénégalais est ainsi fait puisqu’il n’accepte pas des sanctions trop fortes. Et comme la cohésion sociale est trop forte, je me suis rendu compte que ceux-là que je pouvais accuser même de corruption partageaient cet argent avec une famille et toutes les concessions, toutes les classes de gens, qui évidemment se liguaient. Et c’est la période où j’ai eu la CAMPAGNE DE PRESSE la plus dure contre moi autour de la corruption (…). Alors qu’il y avait dans la loi des délits de corruption qu’on pouvait sanctionner que l’on ne sanctionne jamais ! J’ai moi-même eu l’occasion de déférer en Conseil de discipline un fonctionnaire quand j’étais Premier ministre. Et je savais que ce fonctionnaire était corrompu, mais avec la corruption vous ne pouvez jamais avoir les preuves (…) Parce que personne ne parle, ni le corrupteur ni le corrompu, je n’avais donc pas les preuves. Et comme j’avais l’intime conviction, je l’avais déféré en conseil de discipline, et ses pairs l’ont blanchi. Je leur ai adressé à chacun une lettre qui était très dure ! Ils étaient tous malades, mais ils disaient qu’ils n’avaient pas de preuves. Mais la preuve de présomption qu’est-ce que vous en faites ? Et tout le monde sait que cet homme-là est corrompu !
    Auteur

    Pr Abdou Diouf (suite)

    En Juillet, 2014 (16:38 PM)
    Donc j’ai créé ce tribunal d’enrichissement illicite pour faire un pas de plus… Et comme je ne peux pas obtenir des aveux ni du corrupteur, ni du corrompu, je me base sur les signes extérieurs de richesse. Il faut que la personne puisse prouver comment elle a réussi à avoir cette voiture rutilante, comment elle a pu avoir toutes ces villas compte tenu du niveau de son salaire. J’ai subi un blocage total de la part des MAGISTRATS, de la part des POLICIERS chargés de l’enquête… et cette loi est restée lettre morte ! Et si la PRESSE cachait la corruption de ceux qui étaient ses amis ou dénonçait ceux qui n’étaient pas ses amis ?… Je dis oui et non ! ( …) Et de grands CHEFS RELIGIEUX se sont déplacés jusque chez moi pour me demander de céder sur tel ou tel point… et ils sont repartis fâchés contre moi
    Auteur

    Lamine Cisse

    En Juillet, 2014 (16:39 PM)
    je constate que l'analyse ne vise qu'à légitimer la tract des supposés biens mal acquis. Dans ce cas, le président Macky ne fait-il pas parti du régime libéral? Ne s'est-il pas enrichi? Pour les scandales, il faut revisiter l'histoire politique de notre pays et faire une évaluations des crimes et scandales, vous vous rendrez compte que le débat ne doit pas être cantonné sur le régime libéral, mais sur le fonctionnement de nos institutions. Tout cela amène au débat de la crédibilité de nos gouvernants. Arrêtez s'il vous plait, de voir ce livre sous l'angle aussi restreint.

    Auteur

    Serv Du Peup

    En Juillet, 2014 (16:39 PM)
    Le Sénégal est un pays de moutons, les journalistes font et défont l'actualité selon des intérets inavoués, de connivence avec des pouvoirs politico-économico-religieux.

    Et le citoyen est toujours mené en bateau commentant et réagissant émotionnellement sans une analyse approfondie de la situation.

    Quand il en ont assez de la discussion, on leur sert du nouveau, toujours la meme réaction du citoyen mais avec une amnésie de la situation précédente.

    Auteur

    Momo

    En Juillet, 2014 (16:49 PM)
    Zero faute, encore une pierre dans la marre
    Auteur

    De Quebec

    En Juillet, 2014 (16:51 PM)
    Belle contribution, j'y ai beaucoup appris.
    Auteur

    Lam

    En Juillet, 2014 (16:53 PM)
    Fallait avoir le courage de mentionner que tous ces scandales politico-financiers ont eu lieu avec la complicité de nos sois-disants chefs religieux,nous savons tous au sénégal avec qui ils partagent leurs butins ces voleurs de la république,le peuple est pris en otage,le peuple sénégalais est endormi,pendant ce temps marabouts et politiciens font des deals

    Auteur

    Bapito

    En Juillet, 2014 (16:54 PM)
    C'est le chaos. L'afrique ne va pas se developper car les dirigeants tous confondus ( politiciens, elite, intellectuels, media, administration, chefs religieux) tous se sucrent avec les richesses du continent .
    Auteur

    Macky Sall

    En Juillet, 2014 (16:59 PM)
    "Les Senegalais sont des tricheurs."
    Auteur

    Dicks

    En Juillet, 2014 (17:25 PM)
    Vous épargnez Mr Gaye,Macky Sall qui a fait 8 ans sur les 12 qu'ont fait les libéraux et vous vous permettez de citer les anciens régimes.Faites tout simplement une demande d'intégration au pouvoir.C'est tout. Vous êtes louche Mr.  <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">  
    Auteur

    Massar Diop

    En Juillet, 2014 (17:29 PM)
    MAMADOU DIA EST CERTAINEMENT LE PIRE EXEMPLE QU'ON PUISSE CITER POUR LE DEVELOPPEMENT DE QUELQUE CHOSE DE BON AU SENEGAL. IL VOULAIT ETABLIR UNE DICTATURE COMME EN GUINEE ET LE SENEGAL SOUS SON REGNE SERAIT LE DERNIER PAYS EN AFRIQUE!!CE TYPE N'AVAIT RIEN DE BON A PROPOSER ET HEUREUSEMENT QUE DIEU NOUS A DEBARASSE' DE LUI AVANT QU'IL NE NOUS TOURNE EN REGIME COMMUNISTE OU LES PLUS IDIOTS DE NOTRE PAYS ALLAIENT ? PNOUS TRANSFORMER EN ESCLAVES DE SON SYSTEME DICTATORIAL.DONC PARLEZ NOUS D'AUTRE CHOSE. LE SENEGAL MALGRES SES PROBLEMES QUI SONT REELS EST DE LOIN LE PAYS LE PLUS DEMOCRATIQUE EN AFRIQUE.????

    PR
    Auteur

    Moussaka Tine

    En Juillet, 2014 (17:37 PM)
    RAPPELEZ VOUS LES PIONIERS ET LES DEFILES ET LE TRAVAIL FORCE DU REGIME DE MAMADOU DIA IL FAUT ÊTRE MALHONNETE POUR PRENDRE CE DICTATEUR EN EXEMPLE OU N'AVOIR PAS VECU SON REGIME CALQUE' SUR LES RUSSES.
    Auteur

    Peuls,

    En Juillet, 2014 (17:37 PM)
    NOUS avons lu 3 fois l'article de M. Gaye. Les articles de M. Gaye, ses ouvrages, NOUS incitent à réfléchir, sur NOUS mêmes, sur le Sénégal, République, l'Etat, la société sénégalaise. NOUS constatons que c'est infiniment rare qu'un Intellectuel sénégalais décline explicitement l'origine vraie des conditions inhumaines dans lesquelles pataugent le Sénégal. M. Gaye vient de l'écrire. S'il l'écrit c'est qu'il dispose de preuves démontrables-démonstratives. Le Sénégal animé-dirigé-géré par Maodo Mamadou DIA était bien parti pour le développement économique, social, culturel, spirituel en faveur de tous les peuples. Loin devant la Corée du Sud qui loge aujourd'hui dans les clubs des pays développés. Le développement à la base ou le développement participatif c'est Maodo Mamadou DIA. Hélas, les archi-faux religieux du funeste axe de tous les maux & affluents, flanqués de leurs médiocres-corrompus politiciens, soutenus financièrement-stratégiquement par les colons ont, un funeste décembre 1962, brisé l'espoir des sénégalais. Depuis, comme l'affirme M. Gaye, le Sénégal ne fait que s'enliser dans les abysses des drames-HONTES-misères-horreurs-terreurs-déshonneurs. Tandis que les archi-faux religieux du funeste axe de tous les maux & affluents, une pseudo élite incompétente-corrompue-incapable-tribaliste-ethniciste-confrériste-claniste-raciste jusqu'aux viscères nagent dans des océans de biens mal acquis. PEULS.
    Auteur

    Montrealais

    En Juillet, 2014 (17:45 PM)
    J'apprecie votre contribution. Je me demande ou se trouve des sénégalais comme vous, qui ont la volonté et la capacité de faire changer les choses. Mais ça me rappelle aussi Souleyemane Jules Diop, qui me semblait être un homme d'étique et patriote mais une fois au pouvoir je suis triste de constater qu'il a change de fusil d'épaule.

    Moi a la place je prèfaire changer de nationalité puisque je ne peux pas changer les choses et je n'est aucun espoir pour que ça change au Senegal mon beau pays que j'aime tant.

    Auteur

    Peuls,

    En Juillet, 2014 (18:00 PM)
    C'est pour NOUS un sincère plaisir de lire les articles-ouvrages de M. Gaye. Un des rares Intellectuels sénégalais qui a le courage de ses propres idées qui sortent de sa réflexion libre, sur la base de ses observations tous azimuts des événement qui se succèdent dans notre pays abîmé. Il est un des rares Intellectuels sénégalais à affronter à visage découvert le sinistre wade et dénoncer sans détour l'ignominie qui caractérise sa gestion du pays (il y a aussi Maodo Mamadou Dia, Fadel DIA, Mody Niang. Abdoul Aziz Diop, Abdoul Latif Coulibaly, pour ne parler que ceux que NOUS retenons plus percutants-précis-profonds dans leurs analyses). Toutefois, à M. Gaye NOUS demandons pourquoi quand on analyse les sources vraies des drames sénégalais, la crétinisante mentalité en vogue, les endémiques corruptions-mensonges-falsifications-triches-usurpations, combines-complotes-pactes diaboliques, haines-tribalismes-ethnicismes-clanismes-confrérismes-racismes, vols-viols-violences-crimes, égratignement des Institutions, viols des lois-règles-règlements de la République, on esquive-escamote de citer explicitement les archi-faux religieux du funeste axe de tous les maux & maux qui foutent impunément les merdes, saccagent-bradent-pillent-combinent-complotent-pactisent-trafiquent-tuent? Pourquoi? PEULS.
    Auteur

    So

    En Juillet, 2014 (18:35 PM)
    Monsieur Gaye vous savez et on sait bien avant les révelations de Monsieur Ndaw que nous sommes tous des voleurs.

    IDRISSA RAPPORTAIT DANS SES CASSETTES QUE LORSQUE WADE A OUVERT LES COFFRE OU IL Y AVAIT LA CAISSE NOIRE IL avait dit que NOS SOUCIS D'ARGENT SONT TERMINES.

    E n plus qui parlait de partage du butin des Grand bandits apres la casse.

    Qui a donné des Millions au fonctionnaire du FMI

    Qui pauvre en accedant au palais a paté cash un terrain à plus d'un Milliard.

    Mais comment pourrons nous attraper les voleurs si les citoyens crient au complot dés que des voleurs à col blanc sont arrêté.

    Et quand des marabout qui ont encaissés la part du Gateau parle de Bahal et de Mougnal.

    NPUS SOMMES TOUS VOLEURS OU RECELEUR ET NE SOUTENONS QUE LES CORROMPUS ET LES CORRUPTEURS
    Auteur

    Peuls,

    En Juillet, 2014 (18:35 PM)
    Comment alors peut-on, à la lumière de cette énième analyse de M. Mandiaye Gaye, accuser le Président de la République plurielle, laïque, démocratique, sociale du Sénégal éternellement archi-pluriel en TOUT, Son Excellence, l'Ingénieur Macky SALL, Peul pure Souche, digne-noble-courageux atavique, d'être responsable des désastres qui enchâssent le Sénégal, et de n'avoir rien fait en deux ans de pouvoir? Macky SALL a trouvé un Sénégal dans les catastrophes. Une mentalité cruelle, crétinisante. Des corrompus-détourneurs-voleurs-violeurs-violents-criminels qui remuent ciel et terre pour perpétuer leurs souillures. Des populations malades-misérables-ignorantes, dans les besoins les plus élémentaires, objets de manœuvres-manipulations. Des pseudos élites de plus en plus corrompues-voleuses-laxistes-menteuses-malhonnêtes-incompétentes-incapables-paresseuses-tribalistes-ethnicistes-confréristes-racistes, une infime frange d'archi-faux religieux, bruyante-arrogante-inculte-bornée-ignorante-corrompue-violente, s'agite pour conserver-consolider leurs positions usurpées, causes des principaux drames qui minent le Sénégal d'hier-d' aujourd'hui. Où sont les vrais Patriotes, les vrais Républicains, pour mettre fin à ces chienlits-désordres qui ont trop duré pour sauver notre pays des HONTES? PEULS.
    Auteur

    Silou

    En Juillet, 2014 (18:42 PM)
    comme toujours égal à lui-méme;merci mandiaye le vrai peuple te sera reconnaissant pour tes pertinentes contributions.

    mais quelquefois on se pose la question et si nous avons un peuple amnésique ou complice avec tous ces malfrats qui ne font détourner largent du contribuable et sans suite
    Auteur

    Alouine Ndiaye

    En Juillet, 2014 (19:02 PM)
    MAKKY EST DE LOIN LE MEILLEUR PRESIDENT AFRICAIN. CEUX QUI NE L'AIMENT PAS SONT LES MAIGOUILLEURS VOLEURS ET PROFITAEURS DE TOUS ORDRE CREES' PAR WADE ET SESBRIGANDS QUI ONT VANDALISE' NOTRE PAYS MOI JEF SUIS DE FAMILLE ROYALE MAIS JE M'EN FOU DE L'ORIGINE OU DE LA

    RACE DE QUELQU'UN. SEULE LA COMPETANCE COMPTE



    • Auteur

      Heureusement

      En Juillet, 2014 (05:12 AM)
      heureusement que tu dit africain


      meme saneekh est en mesure d'en etre un



      puisqu' aucun des president africain est normal



      tous sont des corrompus iresponsables
    Auteur

    Tresdz

    En Juillet, 2014 (19:07 PM)
    et toi peul pourquoi te caches tu as tu peur de l'axe du mal un vrai peul n"a pas peur
    Auteur

    Hilt

    En Juillet, 2014 (19:43 PM)
    TOUT LE LAXISME, LA FACILITE , LA TROMPERIE , EST PARTI DU MOURIDISME. DIA DANS SES PROJTES HONNEREUX ET BENEFIQUES POUR LEVSENEGAL, A ETE COMBATTU PAR LES .MOURIDES.

    TOUT LE MAL DU PAYS EST CAUSE PAR LES TALIBES MOURIDES ENCOURAGES PAR LES MARABOUTS VEREUX QUI CHERCHENT QUE LEURS INTERETS.
    Auteur

    Deug

    En Juillet, 2014 (20:07 PM)
    mon cher tu m'as marche sur la langue mais la verite est que tant que touba existe au senegal il y'aura toujours corruptions scandales et mafias a tous les nivaux. tous les coups tordus , toutes les magouilles ont touba et les mourides pour origine.
    Auteur

    Peuls,

    En Juillet, 2014 (20:18 PM)
    Certains-es, vous voyez l'état sinistre dans lequel le Sénégal se trouve? Depuis le 01 janvier 1963! Une indigne-cruelle situation. Les zones alors privilégiées par la France, St. Louis, Rufisque, Gorée, Dakar, il n'y a rien qui a bougé depuis le départ des colons. Pourtant dans ces zones les colons y avaient construit quelque chose de solide: des écoles, collèges, lycées, dispensaires, maternités, hôpitaux, université, bâtiments administratifs, routes, eau potable, l'électricité, ports, aéroports, services de sécurités, etc. St. Louis, Gorée, Rufisque sont aujourd'hui membres à part entièrement entière des villes les plus misérables. Au Nord-Est, Sénégal oriental, Casamance, Sine-Saloum la France coloniale n'y avait rien investi de solide-durable. Surtout au Nord-Est, Sénégal oriental, Casamance. Les populations de ces 3 zones avaient combattu héroïquement les colons. Alors que les populations du funeste axe de tous les maux avaient accueilli à bras ouverts les colons, devenant même des collabos chargés de participer aux tueries des dignes-nobles peuples qui n'entendaient pas céder un millimètre de leurs territoires. Que certains-es cessent de croire aux funestes foutaises de leurs mesquins semblables, corrompus-voleurs-violeurs-violents-incompétents-incapables-malhonnêtes-traitres-menteurs-falsificateurs-tricheurs-usurpateurs-tribalistes-ethnicistes-clanistes-confréristes-racistes ataviques. PEULS.
    Auteur

    Peuls,

    En Juillet, 2014 (20:42 PM)
    Vu que NOUS y sommes, NOUS invitons certains-es de tenter de lire les ouvrages de Maodo Mamadou Dia qui confirment les propos de M. Mandiaye Gaye: 1. Mémoires d'un militant du tiers-monde", Publisud, mai 1985. "Afrique. Le prix de la liberté", L'Harmattan, décembre 2001. Tout y est! Les vrais GROS TRAITRES à la base de la plus GROSSE TRAITRISE perpétrée contre Mamadou DIA, les alliés de ceux-ci, les français liés aux archi-faux religieux du funeste axe de tous les maux & affluents (Kaolack) pour le ravitaillement de leurs industries en arachide (industrie de l'huile d'arachide, de savons, etc.), bref le quand, le comment, le où, le qui, le pourquoi. Tout y est! Maodo Mamadou Dia, Peul pure Souche par Son Père, viscéralement attaché aux valeurs universelles, érudit des sains-saints Textes & Contextes, Sérère pure Souche par Sa Mère, de famille royale, ne peut pas faire l'affaire des mesquins aux bas des bas de toutes les échelles de valeurs universelles. D'où leur recours permanent aux mensonges-falsifications-triches-usurpations-ethnicismes-confrérismes-tribalismes-régionalismes-combines-complots-pactes diaboliques-haines-racismes-violences-crimes-arrogances-impolitesses pour exister. PEULS.
    Auteur

    Le Claire

    En Juillet, 2014 (20:53 PM)
    La verite est qu'au Senegal tout president elu, vient faible au pouvoir car il est elu soit par des alliances ou des promesses faites a tel ou tel. De la quand il est au pouvoir , il est otage de ses promesses de peur de perdre son pouvoir aux prochaines elections. Or pourtant les gens qu'il veut contenter a cause des promesses faites a leur endroit sont ceux qui retardent le developpement, cree l'injustice, la corruption et font barrage a la bonne gouvernance. Mais de moi a vous qui sont marabouts qui voulons nous arroger tous les privileges; locataires qui louons nos maisons tres cheres au detriment du pauvre citoyens, du fonctionnaire d'Etat qui soutir de l'argent aux citoyens sans defenses afin de lui etablir sa piece( travail pour lequel je suis paye pourtant); commercants qui fait entrer de manniere frauduleuse les marchandises dans notre pays ; politiciens, qui dans le but de s'enrichir endoctrine les pauvres citoyens pour parvenir a leur fin. De la, le decore est plante et le constat est la; personne n'a le droit de d'indexer personne. Car nous avons tous contribue a creer ce chao que nous constatons tous devant nous comme un tas de " caca" que nous avons tous chie , dont l'odeur nous gene tous.

    En pareilles circonstances, les japonnais se sont assis pour s'interroger sur la trajectoire qu'ils etaient en train de prendre par rapport a l'avenir de leur pays et ont de manniere consensuelle pose les bases de leur societe sur de nouvelles valeurs qui sont a meme les conduire vers la reussite. Aujourd'hui le resultat est la, le Japon est une puissance. Cependant alors que cet exemple est la bien patant, le senegalais lui se divise entre Wade , Sall Dieng , Niasse et autre. De toi a moi qui est le probleme du Senegal si ce n'est toi et moi qui avons charge la politique sur notre tete en donnant pouvoir a des individu sur nous au detriment de nous? Il est tant de prendre conscience si vous aimez ce pays qu'est le Senegal en l'organisant dans le sens de l'emergence.
    Auteur

    Objectivité

    En Juillet, 2014 (21:36 PM)
    La corruption de la gendarmerie et de la police au sénégal, est un secret de polichinelle. Ils sont corrompus de sommet à la bas, du general au petit gendarme qui est dans la circulation. Avant de partir à la retraite ils demandent meme à etre affecté à la circulation pour accumuler des ressources par corruption sue les chauffeurs.
    Auteur

    Jiggy

    En Juillet, 2014 (22:24 PM)
    Oui Mandiaye, Mamadou Dia fut un exemple de vertu et de droiture et les premiers qui se sont dresses sur sa route furent l'oligarchie maraboutique et ses complices d'alors. quand ces derniers etaient prompts a repondre aux colons, ils trainaient les pieds a l'appel de Dia parcequ'il etait noir comme eux. Meme si ce sont les politiciens Senghor et Lamine GUEYE qui sont alles les chercher pour les meler a la chose politique, ces derniers etaient totalement ignorants de qu'est une gouvernance publique et la plus part d'entre eux n'avaient pas depasse les bornes de leurs lointaines bourgades de Touba, Tivaoune, Niassane, Medina-Baye etc ... L'histoire, et c'est a verifier, nous raconte que le defunt Khalife Serigne Fallou MBacke aimait inviter Senghor et l'ecoutait raconter des mensonges pour en rire comme si c'etait pas possible. Nous avons rate le coach au debut de notre independance. Il nous fallait eduquer le Citoyen Senegalais, lui inculquer le sens du Devoir Republicain, nous departir de nos croyances fausses et sans scrupule. Le mal est dans nos propres familles, familles au sens propre du terme : pere, mere et enfants. Dans nos familles, celui qui detient les bourses a droit a tout mais des que la tendance se renverse, il est personnifie comme l'empecheur de tourner en rond et devient la cible du pere et de la mere qui le dressent contre tous les autres membres de la famille. Voila le lot quotidien de ce qui se passe dans nos familles pour se repercuter au sommet de l'Etat. Alors Mr Ndiaye merci encore pour cette belle reflexion dont vous nous avez toujours gratifiee.
    Auteur

    Khalte

    En Juillet, 2014 (02:52 AM)
    j'ai suivi avec attention la contribution de Mr Ndiaye, et je suis pas d'avis avec lui dans le sens qu'il veut faire comprendre à nous autres que Macky Sall reste inactif par rapport à la situation du pays. Macky, a trouvé un pays complétement à terre sur le plan Éthique et moral. Durant ces deux derrières année, il a essayé de relever la pente et de bâtir un pays sur la base du travail et de l’honnêteté. Le défi aujourd'hui, pour le Président, c'est de démontrer à travers les révélations de Mr Ndaw, que l’enrichissement illicite n'est seul pas une lois destiné unique à faire coffrer des politiciens.
    Auteur

    Peuls,

    En Juillet, 2014 (04:57 AM)
    NOUS y revenons. Maodo Mamadou DIA, au chapitre I de son ouvrage "Afrique. Le prix de la liberté", pages 11 - 12, met en exergue: "Mon père était originaire de la Vallée du Fleuve, d'une circonscription qu'on appelle maintenant, par assimilation au vocabulaire français, une sous-préfecture: celle de Kanel. Il était issu, précisément, d'un petit village de cette sous-préfecture: Sinthiou Bamambé. Ses habitants sont des paysans, des éleveurs. Mais aïeuls, dont le père de son grand-père, étaient marabouts-paysans. L'un d'entre eux à une réputation de sainteté. La chanson d'un "bambaado (griot) qui retrace mon arbre généalogique du côté paternel est d'ailleurs on ne plus catégorique. Elle dit, "Ciré et Lamine Birane, le Saint". Ce climat familial de rigueur morale et d'austérité explique l'orientation spirituelle de mon père. Ce dernier m'a légué cet héritage. C'est sans doute ce comportement, qui n'a rien à envier à ceux des ascètes de grande renommée qui m'a valu, avant toute initiation spéciale, le privilège d'avoir été visité en rêve par le Prophète (PSL) dès ma plus tendre enfance. Lorsque j'en fis la confidence à mon père, il m'offrit, pour exprimer sa joie, un poulain qui fut nommé "comme il est exquis d'être père". Fin de citation. Maodo Mamadou DIA, un HOMME propre, intègre, rigoureux, vigoureux, courageux, honnête, sincère, visionnaire, travailleur infatigable, SAVANT, un Soufi authentique, trahi par des chiens galeux. PEULS.
    • Auteur

      Peuls,

      En Juillet, 2014 (05:26 AM)
      .... pur, qui adorait son pays le sénégal, ses peuples divers-différents à jamais. "dès l'âge de sept-huit ans" maodo mamadou dia vait déjà mémorisé tout le sain-saint coran!!! encore: ".... un jour, mes camarades me dénoncèrent auprès du marabout en disant: "marabout, doudou dia - on m'appelait doudou - sait écrire!". le marabout dit: "ce n'est pas vrai! comment peut-il savoir écrire alors qu'il n'a pas encore franchi l'étape?". en effet il faut d'abord terminer la mémorisation du coran avant d'aborder la phase de l'écriture. c'était là la méthode traditionnelle. mes camarades dirent: "si, il sait écrire. d'ailleurs, nous-mêmes, lorsque nous avons besoin de terminer quelque chose, c'est lui qui nous le montre". - "vous racontez des histoires! montrez-moi!" alors on lui a montré une tablette avec mon écriture. il m'a dit: "où est-ce que tu as appris ça?" - "eh bien, en rentrant un jour à la maison , j'ai demandé à ma mère de m'acheter une tablette, celle sur laquelle je m'exerce à écrire". le marabout, convaincu que je savais bel et bien écrire, me confia le soin de transcrire désormais moi-même les passages à réciter". fin de citation. À l'école française, maodo mamadou a été toujours le meilleur, jusqu'à intriguer les colons pour son érudition précoce, mais aussi pour son patriotisme pur, pour son courage. les colons jetèrent partout sur le chemin de maodo mamadou dia de multiples obstacles. maodo dia enseignant dans la brousse , à fatick où il a fait connaissance de senghor impressionné par son discours intelligent-profond-limpide-patriotique. auparavant, il avait exercé à fissel. c'est maodo mamadou dia qui avait sauvé senghor des lâches pactes entre lamine guèye et modibo keita qui ne voulaient pas d'un catholique pour présider la fédération du mali. c'est ce maodo dia, patriote pur, sénateur en france, respecté, craint par les "blancs", que des chiens galeux ont trahi un horrible décembre 1962. le prix à payer pour cette grosse traitrise de ces gros traitres est loin d'être soldé. maodo mamadou dia est monté au ciel à presque 100 ans! contrairement aux gros traitres. peuls.
    Auteur

    Zal

    En Juillet, 2014 (08:25 AM)
    et si Wade voulait regler le probleme de la Casamance en 100 jours a sa facon la paix na pas de prix maintenant et ce que mon general a bouffé l'argent ou non ?
    Auteur

    Baye

    En Juillet, 2014 (10:46 AM)
    vous avez parfaitement raison. Mais le probleme du Senegal ne se reglera tant qu'on aura ce systeme de Lobby de certaines familles maraboutiques qui d'ailleurs en perte d'influence parceque decouvertes par les Senegalais et trahies par leur cupidite mise a nue par Maitre Wade, s'affolent et s' entre-tuent quand ils sentent que le robinet se ferme de jour en jour . Je dis bien quand nous reussiront a canaliser, a calmer ses voraces qui grevent les finances du pays- ce qui pointe dans un horizon proche d'ailleurs- seulement alors pourrions nous assainir les moeurs dans ce pays et nous engager dans la voie de l'emergence. Courage a tous ceux qui sont dans ce combat si noble.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email