Lundi 26 Août, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Culture

Takeifa : « La mauvaise passe de notre père ne nous a pas empêchés de continuer»

Single Post
Takeifa : « La mauvaise passe de notre père ne nous a pas empêchés de continuer»

Après 5 ans d’absence sur le marché musical, Takeifa est de retour. Le nouvel opus : Gass-guiss, qui compte 10 titres. Initialement prévue le 14 mai, la sortie nationale de l’album a été reportée au juin, en même temps que la sortie internationale en France.

En marge de la séance d’écoute du nouvel album, hier, Jac Keïta, lead vocal du groupe, a expliqué leur longue période d’absence non sans revenir sur les déboires de leur père, le commissaire Cheikhna Keïta, qui a coûté cher au groupe. « 5 ans sans album, je pense que ce n’est pas un drame.

Nous avons voulu prendre notre temps pour confectionner un produit de qualité et pour l’offrir aux Sénégalais. Nous voulions revenir en puissance et pour ce faire, il nous fallait faire des recherches », explique –t-il. Mais durant cette période, tout n’a pas été rose pour les fils du commissaire Keïta, cité dans une affaire de drogue dans la police.

« Ca a été très dur, mais en aucun cas cela nous a empêchés de poursuivre notre carrière. C’était une période difficile, mais nous l’avons vécue assez sereinement. Il faut aussi dire que cela ne nous concernait pas au premier plan. C’est la vie de notre père », explique Jac qui souligne que le groupe n’a jamais bénéficié du présumé argent de drogue pour financer leurs clips vidéos. « Lorsque nous sortions les clips Get free ou Fire, mon père exerçait à Fatick. Il n’occupait pas le poste qui lui a valu ses problèmes. Seulement, il y a des gens qui cherchent simplement à semer la zizanie ». Il rembobine.

«  Nous étions indémontables ! Seul notre travail importait. Nous sommes des artistes et nous nous sommes fixés des objectifs  à atteindre et c’était bien là notre principal souci ». Même si avoue-t-il, cette affaire, a fermé au groupe énormément de portes. « Cette mauvaise passe que traversait mon père nous a fermé énormément de portes. Des opportunités nous sont passés sous le nez. Aujourd’hui, s’il n’y avait pas eu ce problème, nous aurions dépassé ce stade de notre carrière. Parfois, il nous arrivait de monter des projets et de solliciter des sponsors, mais c’était peine perdue », confie-t-il.

 

Article_similaires

14 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (09:24 AM)
    Du courage mes petits seule la vérité triomphera :sunugaal: 
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2017 (10:42 AM)
      courage les gars seul le travail paye, mettez de coté le passée et continuez votre objectif dans la vie il y a toujours des gens qui ne veulent pas persévérer mais essayent de freiner le train de marche des autres.
    • Auteur

      Reply_wah Deugeuuuuauthor

      En Mai, 2017 (16:17 PM)
      les sénégalais n'aiment pas les gens qui disent la vérité .dieu est grand du courage a vous et votre pere
  2. Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (09:30 AM)
    Quelle mauvaise passe ? Au contraire...
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (09:59 AM)
    Quelle mauvaise passe? Vous rigolez? Les Sénégalais savent que votre père n'est point Dieu le Père? Restez sur le terrain musical..... c'est mieux.
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (10:10 AM)
    Parlez-nous du chef d'oeuvre d'Ousmane Sikett.

    Chef d'oeuvre d'Ousmane Sikett, thérapie pour un brulôt refroidi.
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (10:24 AM)
    Votre père est un dealer. L'argent avec lequel il vous a élevée et éduqués est de l'argent sale, accumulé sur le dos de pauvres gens mais aussi du contribuable sénégalais.

    Certes je reconnais que vous avez du talent, mais ce qui est, est. Dommage.
    • Auteur

      Mbidou

      En Mai, 2017 (14:25 PM)
      et toi nabot tu sais avec qu'elle argent ton père t'a baptisé ?arrêtez cette méchanceté gratuite .
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2017 (15:13 PM)
      ce que tu viens de dire est grave tu n'as conné rien. au contraire c'est toi le dealer,le scrot.tu as intérêt à fermer ta bouche. vous essayez toujours de nous contrait mais dieu voit tout. un jour viendra. du bist scheiße.
    Auteur

    Diop Vieux

    En Mai, 2017 (11:00 AM)
    Du courage vous avez votre place dans l''espace musicale sénégalais. Votre musique est exportable et peut vous valoir beaucoup de sucés sur l'international.Nous qui sommes friands de bonne musiques et sonorités attendons impatiemment votre album.
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (11:58 AM)
    Après vous avoir financer avec l argent de la drogue . L'argent sale ne vous mènera nul part. Vous allez voir les conséquences .
    Auteur

    Yaye Boye

    En Mai, 2017 (13:11 PM)
    ce cheikh keita n a encore rien vu, demandez au diourbellois pour voir. restez loin de votre pere sinon il va vous contaminer. c est un conseil nak de grande soeur, sou demone retraite sans probleme dinama diaxal defnafi loune. wa diourbel douniouko meuseu fate. bayinagnko ak yalla guissagoul dara. adouna mome def lou bakh am lou bakh def lou bone tamite am lou yess rek. j espere que cheikh keita dina lire li
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (17:53 PM)
    C'est au Sénégal que l'on sort un disque tous les six mois...on connaît le résultat.

    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (21:13 PM)
    Ça doit être une source de motivation. Vôtre est courageux.Je suis diourbelois et je fier de dire que vous avez passé une partie de vôtre vie au baol.
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2017 (21:42 PM)
    Votre père n'est vraiment pas un modèle, mais vous n'y etes pour rien
    Auteur

    Anonyme42ans

    En Mai, 2017 (03:40 AM)
    Votre père désolé de vous le dire, c'est le dernier des crétins, j'ai travaillé avec lui et sous ses ordres à Louga. Je ne sais pas ce qu'il a fait à Diourbel, mais il est difficile de faire pire que ce qu'il a fait à Louga. il était commissaire et tenancier d'un bar, il avait des prostitués qui travaillaient pour lui. Je peux vous raconter mille anecdotes dans sa manière de travailler. Mais niit daay bari soutoureu. Un jour il m'a demandé de mettre de faux billets dans les bagages d'un immigré pour avoir le prétexte d’arrêter le gars de l'emmerder et d'exercer un chantage sur lui. J'ai trouvé un prétexte pour ne pas le faire, finalement, c'est son homme à tout faire, notre Grand et doyen Ndiougou Fall de Santhiaba qui s'en était chargé. Je peux vous donner mille et un détails, événement déplorable mais à quoi. Nous allons tous rencontré notre Seigneur un jour et répondre de nos actes et de nos propos. Lui quand je le regardais agir je me disais, voilà un qui ne pense pas qu'il va mourir un jour.
    Auteur

    Anonyme42ans

    En Mai, 2017 (03:46 AM)
    Votre père désolé de vous le dire, c'est le dernier des crétins, j'ai travaillé avec lui et sous ses ordres à Louga. Je ne sais pas ce qu'il a fait à Diourbel, mais il est difficile de faire pire que ce qu'il a fait à Louga. il était commissaire et tenancier d'un bar, il avait des prostitués qui travaillaient pour lui. Je peux vous raconter mille anecdotes dans sa manière de travailler. Mais niit daay bari soutoureu. Un jour il m'a demandé de mettre de faux billets dans les bagages d'un immigré pour avoir le prétexte d’arrêter le gars de l'emmerder et d'exercer un chantage sur lui. J'ai trouvé un prétexte pour ne pas le faire, finalement, c'est son homme à tout faire, notre Grand et doyen Ndiougou Fall de Santhiaba qui s'en était chargé. Je peux vous donner mille et un détails sur des événements déplorables mais à quoi bon! Nous allons tous rencontrer notre Seigneur un jour et répondre de nos actes et de nos propos. Lui quand je le regardais agir je me disais, voilà un qui ne pense pas qu'il va mourir un jour.
    Auteur

    Yaye Boye

    En Mai, 2017 (18:27 PM)
    en tant que commissaire il faisait chanter les diourbellois, il etait le chef des bandits et des voleur, il voulait faire chanter un commercant qui a refuser de se plier a ses ordres et il l a fait emprisonner, bouma done yaw dina demate fima massone diar balou lene akh bala ngay dee ndakh tu paieras un jour ou l autre, tu te rapelles du cas de ce commercant parmis tant d autres, il ne te pardonnera jamais, quand je te vois tenir des discours a la tele j ai envie de rigoler raagalale yalla ndax yala rek mofi nek, ton passe te rattrapera

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR