Mardi 07 Avril, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33



Diplomatie

Mankeur Ndiaye sur la crise entre Dakar et Banjul : «Chacun a campé sur sa position»

Single Post
Mankeur Ndiaye - ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l'extérieur

Dakar et Banjul espèrent profiter de la 36ème réunion ordinaire du Conseil de médiation et de sécurité de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) tenue hier à Dakar, afin de raffermir leurs liens. Des relations qui sont devenues exécrables à cause du blocus du corridor entre les deux pays. «Je me félicite de la forte présence de la Gambie à cette réunion.

Ce pays est représenté à travers 3 ministères. Il s’agit du ministre des Affaires étrangères, du ministre de l’Intérieur et du ministre de l’Economie et des finances. Avec la Gambie, nous allons poursuivre les négociations pour trouver la meilleure solution aux problèmes survenus depuis quelques mois au niveau de la frontière. Nous menons une diplomatie de paix, de bon voisinage. C’est une option que nous avons prise», déclare Mankeur Ndiaye, ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur. Le chef de la diplomatie sénégalaise rejette cependant la responsabilité du gouvernement dans ce statu quo, long de 3 mois.
Lieu des discussions, l’autre discorde: 
Le ministère trace le film des évènements : «Nous avons à l’époque accepté l’offre gambienne de tenir une réunion de concertation à Dakar les 31 mars et 1er avril derniers. A la veille, la Gambie a souhaité et obtenu de nous un report de cette réunion. Elle nous a proposé vers la fin du mois d’avril, mais en changeant le lieu de la réunion c’est-à-dire de la tenir à Banjul. Nous avons dit qu’il était hors de question qu’on change le lieu de la réunion. Chacun a campé sur sa position. Depuis lors, nous en sommes à ce stade, mais on espère que les choses vont bouger.» Du côté de la Cedeao, on surveille «attentivement» l’évolution du blocus de la Transgambienne. D’après le nouveau président de la Commission de l’organisation sous-régionale, Marcel Alain de Souza, cette situation produit des «conséquences négatives sur l’économie des deux pays». Dans le sens d’une décrispation, Mankeur Ndiaye affiche les bonnes dispositions de son pays : «Le Sénégal a marqué son accord sur toutes les propositions gambiennes, notamment sur l’ordre du jour. Nous affichons une bonne volonté. Il ne peut y avoir que la paix entre la Gambie et le Sénégal. C’est un seul Peuple dans deux Etats.» 
[email protected]


liiiiiiiaffaire_de_malade

1 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme Papo

    En Mai, 2016 (20:54 PM)
    C con président de la Gambie il avait dit qu'il n'allait pas négociée et que son pays ne va pas souffrir,ou en somme nous il n'a qu'à rester c lui pour voire avec la pénurie décence et la cherté des transite à travers les autres pays.walahiiiiii Sénégal moy bountou Afrique  :taala_sylla:  :taala_sylla: 

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email