Mercredi 21 Août, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Economie

Baïdy Agne : '' La réduction du train de vie de l'Etat va impacter sur l'économie"

Single Post
Baïdy Agne : '' La réduction du train de vie de l'Etat va impacter sur l'économie"

Les économies budgétaires annoncées par le nouveau gouvernement sont de nature à impacter de façon significative sur l’économie nationale, en ce qu’elles contribuent à alléger la pression fiscale sur les entreprises privées et à orienter les ressources publiques vers les secteurs prioritaires, a soutenu le président du Conseil national du patronat (CNP) sénégalais, Baïdy Agne.

 

La réduction du train de vie de l’Etat, rapportée à des mesures de réduction budgétaire, aura ‘’un impact économique significatif, dans la mesure où le budget de l’Etat ira essentiellement dans les domaines prioritaires et essentiels comme la santé, l’éducation et l’investissement public productif’’, a-t-il dit, dans un entretien paru dans l’édition de vendredi du quotidien Le Soleil. 

 

‘’Par rapport au secteur privé, cette mesure est importante, car lorsque les besoins de l’Etat augmentent, des objectifs de recettes fiscales et douanières plus forts à atteindre sont assignés aux administrations fiscale et douanière’’, a expliqué Baïdy Agne. 

 

‘Or, a argumenté le président du CNP, "nous savons tous que le +trop d’impôts+ tue l’entreprise avec des conséquences sur l’emploi, etc. Cette mesure permettra également de baisser substantiellement le niveau de la dette intérieure’’.

 

Selon lui, ‘’un Etat soucieux de sa souveraineté et du devenir de sa population ne peut continuer à dépenser de façon exponentielle sans produire suffisamment de richesses et en s’appuyant principalement sur l’aide extérieure’’. 

 

Le président de la République Macky Sall a annoncé sa décision de supprimer 45 directions et agences en vue de réaliser des économies budgétaires destinées à la satisfaction de la demande sociale.

 

A l’effet de maintenir l’effort de réorganisation des services publics, le chef de l’Etat a insisté sur ‘’la nécessité de mettre en œuvre le principe de subsidiarité pour que chaque opération du gouvernement soit menée par la structure la plus efficiente dans l’utilisation des ressources’’.

 

La réduction du train de l’Etat, une option irréversible selon le chef de l’Etat, s’est déjà traduite par la limitation à 25 du nombre de départements ministériels au lieu de 45 sous l’ancien régime incarné par Me Wade.

 

‘’Le temps n’est plus au gaspillage’’, a-t-il déclaré. ’’Il faut également savoir que face à la crise financière et économique qui sévit dans plusieurs pays développés, l’aide budgétaire bilatérale et multilatérale est de plus en plus rare et soumise à des conditions très contraignantes’’, a fait observer le président du CNP.

 

Il a rappelé que le Sénégal est, en plus, membre de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). Ce qui fait que, selon lui, ''nous avons l’obligation de respecter les critères de convergence communautaires’’ de l'institution sous-régionale.

 

L’intégration économique et monétaire de l’UEMOA est notamment régie par un ‘’pacte de convergence, de stabilité, de croissance et de solidarité entre les États membres de l'UEMOA", au cœur du processus d'union économique, au même titre que la conduite de la politique monétaire ou l'édification d'un marché commun.

 

Au centre de ce dispositif se trouve un critère clef, le solde budgétaire de base rapporté au PIB nominal, dont le non-respect se traduit par la mise en place d'un mécanisme de sanction. Trois autres indicateurs (taux d'inflation annuel moyen, encours de la dette intérieure et extérieure rapportée au PIB nominal, non accumulation d'arriérés de paiement) sont retenus pour former les critères de premier rang. 

 

Le non-respect de l'un des ces critères de premier rang se traduit par la formulation explicite de recommandations du Conseil des ministres à l'égard de l'État concerné, sans entraîner toutefois la mise en place de sanctions. 

 

De même, quatre critères de second rang sont définis (masse salariale rapportée aux recettes fiscales, investissements publics financés sur ressources internes rapportés aux recettes fiscales, déficit extérieur courant hors dons par rapport au PIB nominal, taux de pression fiscale) dont le non-respect n'entraîne pas la formulation de recommandations mais qui ont vocation à être respectés à moyen terme.

Article_similaires

3 Commentaires

  1. Auteur

    Tine

    En Juillet, 2012 (17:28 PM)
    MACKY, VOUS POUVEZ TOUT FAIRE SAUF ACCEPTER LA TRANSHUMANCE SURTOUT CELLE QUI VIENT DU PDS QUE LE PEUPLE A DEBOUTE ? MOI J AI VOTE POUR VOUS AUX PRESIDENTIELLES ET AUX LEGISLATIVES ? MAINTENANT ON ST A LECOUTE SOUMA MERE NAG DOU BAKH WASSALAM
  2. Auteur

    Ali

    En Juillet, 2012 (18:07 PM)
    VIGILANCE !!! VIGILANCE !!! VIGILANCE !!!



    Celui ci veut aussi faire passer par pertes et profits tous les méfaits économiques auquels lui et son groupe du CNP ont activement participé,dont ;lui et ses acolytes du CNP( Racine SY) ont tellement bénéficié de passe droits dans tous les marchés ,en connivence avec leurs partenaires du capital Français dans le BTP et autres secteurs juteux,au détriment des hommes d'affaires sénégalais

    Depuis quelques temps, ils s'agitent et maintenant invoquent la "préférence nationale" ,notion qu'ils viennent de découvrir

    Il faut les avoir à l'oeil

    La remise en question de l'octroi du Meridien PRESIDENT est déjà à saluer,en attendant l'audit de l'IPRES et de la Caisse dont les ressources ont été dilapidées dans des opérations dignes du gangstérisme ; les membres du CNP y ont été appuyés par la CNTS de GUIRO,
    Auteur

    Badr

    En Juillet, 2012 (17:46 PM)
    Que le Tout Puissant nous vienne en aide !

    La ronde des vautours continuent !!!!
    • Auteur

      Badr

      En Juillet, 2012 (17:53 PM)
      la ronde et le festin des vautours continuent je voulais dire.
      ce fut wade, aujourd'hui macky et après ce sera quelqu'un d'autre. qu'importe ! l'essentiel pour les vautours est de trouver à s'empiffrer sans s'embarasser de questions morales.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Top Banner
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR