Dimanche 05 Avril, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33



Economie

BAISSE DE RECETTES, HAUSSE DES DEPENSES, DES DEFICITS QUI SE CREUSENT : Les mauvaises nouvelles de l’Economie sénégalaise

Single Post
BAISSE DE RECETTES, HAUSSE DES DEPENSES, DES DEFICITS QUI SE CREUSENT : Les mauvaises nouvelles de l’Economie sénégalaise

Les nouvelles livrées, hier, par la Direction de la prévision et des études économiques dans son point mensuel de conjoncture de juin, ne sont pas des plus rassurantes. En effet, dans son rapport, la Dpee souligne que «L’exécution budgétaire à fin juin 2013 a été marquée par une baisse des recettes budgétaires, conjuguée à une augmentation maîtrisée des dépenses publiques». Ainsi, le document de la Dpee renseigne que les ressources mobilisées à fin juin 2013 se chiffrent globalement à 796,6 milliards, soit une progression de 1,4 milliard (+0,2%) en glissement annuel, compte non tenu des taxes sur les appels entrants mobilisés en 2012. Les dépenses plus prêts-nets, pour leur part, ont enregistré une hausse de 1,6% pour se situer à 931,5 milliards. Ce qui fait qu’au total, «le solde budgétaire global, dons compris, est estimé en déficit de 112,3 milliards contre un déficit de 82,3 milliards à la même période en 2012». 

 

Par ailleurs, le rapport renseigne aussi qu’au mois de juin 2013, «les échanges commerciaux du Sénégal sont marqués par une détérioration de 7,2 milliards du déficit commercial qui s’est établi à 115,4 milliards contre 108,2 milliards le mois précédent». 

 

La Direction de la prévision des études économiques fait savoir qu’au terme du mois de juin 2013, «l’activité économique mesurée par l’indice général d’activité, proxy du Pib hors agriculture, s’est bonifiée de 1,6%, en variation mensuelle». Quant à l’emploi salarié moderne, en fin juin, il est, selon la structure du ministère de l’Economie et des Finances, «resté stable en variation mensuelle, en liaison avec l’effet combiné d’une hausse dans le secondaire (+1,5%) et d’une diminution des effectifs du tertiaire (1,5%) ». Si les industries ont recruté davantage d’actifs, au niveau du Btp il a été noté un repli. Ce qui fait qu’«en glissement annuel, l’emploi salarié enregistre une légère hausse de 0,1%». Aussi, toujours dans le secteur de l’économie, la Dpee renseigne que la compétitivité prix de l’économie sénégalaise a diminué de 1%.


liiiiiiiaffaire_de_malade

6 Commentaires

  1. Auteur

    La Faute

    En Août, 2013 (20:01 PM)
    Alors les Sénégalais, ca va être la faute à qui, cette économie en panne, alors que l'Afrique s'envole? Pas la vtre comme d'habitude, mais à qui?
  2. Auteur

    Jaloxx

    En Août, 2013 (22:38 PM)
    LA faute à MAKY biensur.....et forcement!!!! à qui d autre voulez vous l imputer ???? le plus nul des tous les Presi que le Senegal ait jamais eu.....
    Auteur

    Le Grand Retour Au Colonialise

    En Août, 2013 (23:25 PM)
    Pendant ce temps on confie la construction de nos routes a des enterprises francaises, on confie la gestion de Norte autoroute construite par largent des senegalais a un francais, on gracie d'impots les etrangers qui gere notre telephonie, pendant ce temps orange Senegal pour le compte de France telecom a Fait 200 milliards de benefice cette annee, pendant ce tmps on laisse on laisse les majors etrangers se sucrer sur notre dos en nous vendant l'essence et le gasoil, les vehicules, le ble pour faire notre pain, le riz, le lait alors kon peut le faire ici nous meme, on s'aprete a redonner notre port a bolore, on s'aprete a donner donner a eiffage dautres routes encore pour plus que wade, pendant ce temps les stations total se font peau neuf pour mieux s'assoir et prendre leur part du gateau, etc..

    Reveillons nous avant kil soit trop tard.
    • Auteur

      S A L L . Mamadou

      En Août, 2013 (11:21 AM)
      en parallèle la société des autoroutes du nord et de l'est de la france appartient à l'espagnol abertis et les autoroutes paris-rhin-rhône appartient conjointement à eiffage et à l'australien macquarie. alcatel a été racheté par des américains et s'appelle aujourd'hui alcatel-lucent. tandis que le géant de l'acier européen arcelor appartient désormais à un indien lakshmi-mittal. le psg appartient à des qataris. les chinois rachètent des vignobles dans le bordelais. dans le sens inverse edf a racheté british energy et contrôle toute la production nucléaire du royaume-uni, qui n'est pas vraiment une colonie française. des groupes comme vinci, eiffage, bouygues ont des contrats dans le monde entier et notamment en chine et en russie. orange existe également au royaume-uni où l'entreprise est le leader sur le marché de la téléphonie. ces entreprises ont gagné leurs appels d'offre car elle offraient le meilleur rapport qualité-prix et que malgré les profits que ces entreprises font c'est la solution qui coûte le moins cher au contribuable. bref tout cela s'appelle la mondialisation.

      en face, dis-moi quelles entreprises sénégalaises sont aussi efficaces qu'eiffage? quelles entreprises sénégalaises dispose de l'expérience et des compétences d'orange? réveilles-toi les entreprises sénégalaises ne sont pas compétitives et aucun pays dans le monde ne peut avoir des leaders mondiaux dans tous les secteurs, même la france. alors un pays de seulement 14 millions d'habitants comme le sénégal avec un pib bas, laisse moi rire... plutôt que de parsemer l'ensemble de l'économie d'argent public pour essayer de tout faire nous-même, concentrons plutôt ces moyens de manière ciblée pour développer déjà quelques leader mondiaux dans certains secteurs. le sénégal n'a aucun cadre, nous ne savons pas où notre économie va.

      dans les années 1960-1970 les français ont pris la décision d'investir massivement dans le nucléaire, aujourd'hui areva domine le marché mondial. la france a fait le choix de développer le tgv, aujourd'hui alstom domine le marché mondial de la grande vitesse ferroviaire. la corée du sud a fait le même type de choix avec l'électronique (samsung), l'allemagne (siemens) avec les machines-outils et le japon avec l'automobile (toyota) et le marché de la moto (kawasaki, honda, yamaha, suzuki). inspirons-nous de cela et concentrons nos moyens sur 3 ou 4 secteurs dans lesquels nous avons des avantages concurrentiels, le reste, laissons-le aux groupes étrangers qui font ça mieux et pour moins cher que nous car il nous faut des infrastructures dignes de ce nom. je parle notamment du port de dakar et de la sénélec qui sont des infrastructures indispensables à tout développement économique. si la sénélec pouvait être reprise et modernisée par edf ce serait génial nos autres entreprises.
    • Auteur

      S A L L . Mamadou

      En Août, 2013 (11:45 AM)
      tu as vraisemblablement un problème avec les principes du capitalisme, de l'économie de marché et de la mondialisation. plutôt que subir la mondialisation, prenons plutôt notre part du gâteau mais pas en restant campés sur notre petit sénégal mais en voyant plus grand et plus loin! au lieu d'être défensif il faut devenir offensif et expansionniste. bâtissons des leaders ouest-africains dans des secteurs porteurs et lançons nous à la conquête du monde. ne subissons plus, agissons!
    Auteur

    Xeme

    En Août, 2013 (23:41 PM)
    Des éléments nouveaux sont mis en place pour le renforcement du déficit. Il s'agit du recrutement en masse de militants dans les sociétés tenus par des directeurs apéristes et partout où ils peuvent glisser un militant. Il faut noter que ce recrutement massif n'est accompagné d'aucun moyen pour les salaires de ces militants. Et je pense que ce ne seront pas les promesses obtenus du voyage au Maroc qui vont régler l'affaire.
    Auteur

    Abdoulsarr

    En Août, 2013 (07:18 AM)
    être ministrable ne veut pas dfire être presidenciable!Le poste de président ne doit pas être à la portée de tous.Les senegalais savent détroner mais ne savent pas élir.Wade est le seul prçésident qui nous a fait vraiment rêver et chaque jours sa visión incontestée du développement du continent nous l a prouvée:les colons sont revenus récupérer leurs colonies .Le Senegal est dirrigé par un directeur d'entreprise;c'est le niveau de tous ces membres du gouvernrment.Wade ne les considérait pas beaucoup à cause de leur niveasu et c'est pour cela qu'ils ne l'ont jamais aimé même s'ils acceptaient de travailler avec lui.
    Auteur

    Mossanne

    En Août, 2013 (18:50 PM)
    on gère le pays comme on gère une famille: avec l'argent gagné, on fait la fête, on achète des boubous et des bijoux et toutes sortes de futilités!!!! après, on va pleurer chez quelqu'un pour qu'il nous donne de l'argent pour les autres besoins prioritaires du logement, de la nourriture ou de l'école pour les enfant! c'est dommage, nous les sénégalais on ne sait pas gérer et on attend que les autre nous donne!

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email