Mercredi 01 Avril, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Economie

En 10 ans, le Japon a octroyé 40 000 tonnes d'engrais au Sénégal, pour un montant de 9 milliards de francs cfa (officiel)

Single Post
M. Takashi Kitahara, ambassadeur du Japon au Sénégal à droite et Amadou Bâ, ministre de l'Economie et des Finances
Le Japon a contribué à l’augmentation de la production agricole au Sénégal avec notamment la mise à disposition de 40 000 tonnes d’engrais et d’urée pour un montant de 9,3 milliards de francs CFA au cours des dix dernières années, a révélé, vendredi à Dakar, le premier secrétaire de l’Ambassade du Japon au Sénégal.

" Au cours de ces dix dernières années, le Japon a mis à la disposition des agriculteurs sénégalais près de 40 000 tonnes d’engrais pour un montant de 9,36 milliards de francs CFA", a expliqué Hideya Sato.
Le diplomate nippon s’exprimait lors d’une cérémonie de réception de 8249 tonnes d’engrais destinées à des producteurs défavorisés et remises au ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural pour la prochaine campagne agricole 2016.
Dans le cadre de sa politique de coopération technique, le Japon contribue, à travers ce geste, à l’augmentation de la production agricole au Sénégal, a estimé M. Sato.
Le premier secrétaire de l’Ambassade du Japon au Sénégal a cité notamment le "Projet d’amélioration de la productivité dans les aménagements hydro-agricoles dans la vallée du fleuve Sénégal".

" La première phase de ce projet a permis une augmentation de la production du riz de plus de 30% et un accroissement des revenus des paysans de 20% par rapport à l’année 2010", Hidéya Sato.
Les autorités sénégalaises ont assuré de faire "bon usage" de l’engrais destiné aux producteurs défavorisés et aux exploitants familiaux.
" Il y aura de la transparence dans la distribution de ces intrants. Mais les bénéficiaires vont recevoir cet engrais en contre partie d’un prix accessible destiné à financer des projets d’aménagement", a souligné le directeur de l’Agriculture Oumar Sané.

" Ces intrants feront l’objet d’une bonne utilisation suivant les termes de l’accord qui lie le Sénégal et le Japon dans le cadre de ce projet de sécurité alimentaire pour les agriculteurs défavorisés", a assuré le secrétaire général du ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural, Dr Dogo Seck.

MTN/PON

liiiiiiiaffaire_de_malade

3 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2015 (19:17 PM)
     :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot: 
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2015 (20:54 PM)
      je croyais qu'on était exportateur d'engrais phosphates best world quaity ,,,???
  2. Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2015 (19:55 PM)
    Wa légui vous voulez nous faire croire qu'il n ya pas de contre partie ...

    Ensuite Amadou BA c'est par ce que tu as fiancé la campagne de Macky sall que vous occupe votre poste .. AUcune compétence tekk deal rek
    Auteur

    Remise En Cause????

    En Décembre, 2015 (04:52 AM)
    Umair Haque de Harvard Review:



    U.H. - Le PIB est une des plus grandes inventions américaines du 20e siècle. Il a été créé en 1930 pour permettre au gouvernement des États-Unis de comprendre pourquoi la récession s'étirait et de mesurer les niveaux de consommation, d'investissements, etc. S'il fut utile à l'époque, il ne tient plus la route au 21e siècle. Nous sommes prisonniers d'une définition de la prospérité qui ne nous rend plus heureux. Je me trouve présentement dans le lobby d'un hôtel. Si je casse les bras de tous les clients, ils iront à l'hôpital. Du coup, je créerais une activité économique qui serait comptabilisée dans le PIB. Poussé à l'extrême, voilà ce qu'est devenue notre façon de mesurer la prospérité.



    L'Inde et la Chine revoient présentement leur définition du PIB: L'Inde publiera bientôt un PIB «vert». Si elle y parvient, cela constituera un énorme bond en avant. Imaginez qu'elle se mette à fabriquer des produits propres et durables ; des autos, par exemple. Ses exportations vont grimper en flèche. Elle gagnera un avantage considérable sur les autres pays. Quant à la Chine, depuis le dernier trimestre, elle publie pour chaque province un PIB qui tient compte du concept de qualité plutôt que de quantité uniquement. Si, par exemple, une province connaît une croissance phénoménale, mais que son niveau de pollution augmente, cela se reflète négativement dans son PIB. En revoyant leur définition du PIB, l'Inde et la Chine redéfinissent aussi les paramètres de la prospérité. Il s'agit d'un changement majeur.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email