Jeudi 09 Juillet, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Economie

Sénégal-Fmi : Les termes d'un nouvel accord

Single Post
Sénégal-Fmi : Les termes d'un nouvel accord
"La mission du Fonds monétaire international (Fmi) et les autorités sénégalaises se sont accordées sur un ensemble de politiques macroéconomiques et des réformes structurelles susceptibles de favoriser l'approbation d'un nouveau programme au titre de l'Instrument de coordination des politiques économiques (Icpe). L'approbation de ce programme sera soumise à l'examen du conseil d'administration du Fmi d'ici à mi-décembre 2019", a déclaré, hier, Corinne Deléchat, la cheffe de division du département Afrique de l'institution financière internationale, lors d'une conférence de presse tenue à Dakar, rapporte Le Témoin.

"Accroître les opportunités pour les jeunes et les femmes"

S'agissant des objectifs fixés dans l'accord, Mme Deléchat annonce que le programme accompagnera la mise en œuvre de la seconde phase du Plan Sénégal Émergent (Pse) et vise à atteindre une croissance soutenue et inclusive tirée principalement par le secteur privé, à renforcer la stabilité macroéconomique par le maintien de la viabilité des finances publiques et la gestion prudente de la dette. Cette stratégie devra reposer sur la modernisation des infrastructures et le renforcement du capital humain.

Sans parler de l'amélioration de l'environnement des affaires par la rénovation du cadre juridique et notamment par la réforme du Code du travail ; la facilitation de l'accès au foncier et la modernisation de la justice commerciale ; l'élargissement de l'accès au financement des entreprises privées et en particulier celui des petites et moyennes entreprises. En outre, le gouvernement se fixe pour objectif de réduire les disparités économiques et sociales entre zones urbaines et rurales et d'accroître les opportunités économiques pour les jeunes et les femmes.

"De 6 % de croissance en 2019 à 7 % en 2020- 2021"

Avec l'application de ce nouveau programme enclenché par l'État et s'appuyant sur l'Instrument de coordination des politiques économiques (Icpe) du Fmi, les estimations macroéconomiques du pays peuvent continuer de clignoter au vert. Car, selon la représentante du Fonds monétaire international, les perspectives économiques à moyen terme restent favorables.

"La croissance devrait passer de 6 % en 2019 à 7 % en 2020-2021, tirée par l'investissement privé, avant de connaitre un nouvel élan avec le début de la production commerciale des hydrocarbures en 2022. L'inflation devrait rester faible à moyen terme. Le déficit de balance courante augmenterait jusqu'en 2021 du fait des importations nécessaires pour la construction des projets d'hydrocarbures et enregistrerait une baisse au démarrage de la production et de l'exportation du pétrole et du gaz", a prédit Mme Corine Deléchat.


liiiiiiiaffaire_de_malade

17 Commentaires

  1. Auteur

    En Septembre, 2019 (07:21 AM)
    La croissance pour les senegalais ou bien pour les investissements des etrngers
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2019 (09:03 AM)
      on reussi a faire ce que presque aucun pays dans le monde ne reussi a faire, cad obtenir des prets a des taux super avantageux et y a encore des gens pour critiquer ?
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2019 (10:41 AM)
      la réaction typique d’un économiste lobotomisé à la sauce occidentale a qui on a appris qu’emprunter de l’argent est inéluctable pour une économie.
      et c’est le même économiste lobotomisé qui va donner les États unis ou la france comme exemple de pays super endettés pour nous dire “ regardez.... même les pays développés industrialisés sont endettés alors pourquoi pas nous”. mais ce gros naze ignore que pour un pays pauvre comme le sénégal, les emprunts ne font que nous appauvrir et nous maintenir dans la dépendance des pays prêteurs. même si les taux sont bas, les services de la dette deviennent lourd et bouffent une grosse partie de nos recettes.
      un riche qui emprunte de l’argent à la banque est très différent d’un pauvre qui emprunte de l’argent. car le premier emprunte de l’argent pour investir et s’enrichir alors que l’autre emprunte pour se nourrir et passera toute sa vie à rembourser. et pas besoin de faire bac +10 ou harvard ou x pour le comprendre.
      nos pseudos économistes doivent adapter leurs savoirs à nos économies locales et arrêter de nous comparer aux grandes économies.
  2. Auteur

    La Grosse Arnaque!

    En Septembre, 2019 (07:25 AM)
    Le fmi et la banque mondiale, c'est kif kif: grosse arnaque de l'occident impêrialiste pour maintenir l'Afrique en esclavage et sous domination perpétuelle. Aucun pays au monde n'a été développé avec l'assistance de ces organismes racketteurs de pays pauvres avec la complicité de dirigeants pourris!
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2019 (09:01 AM)
      que de conneries que tu racontes mon ami, le leadership de macky au contraire va nous prmettre d obtenir les meilleurs arragenements pour senegal
    Auteur

    Citoyen

    En Septembre, 2019 (08:11 AM)
    En Termes clair, les citoyens seront pressés comme des citrons à travers une fiscalité impitoyable. Tout ce qui importe au FMI c'est que le Sénégal puisse lui payer ses dettes. Mais il est dans son rôle, celui de faire de nous ses éternels clients. c'est à nous de revoir notre façon de faire. Il faut qu'on apprenne à se mobiliser comme on le fait pour les questions religieuses autrement nous subirons toujours leur loi.
    Auteur

    En Septembre, 2019 (08:35 AM)
    FMI, Banque Mondiale et croissance économique sont ANTINOMIQUES!!!! Ces organismes avec leur plan d'ajustements structurels dans les années 80 ont déja décimé les économies Africaines, ils n'ont jamais développé un pays c'est juste une loi du plus fort en te faisant signer des accords le pistolet à la trempe!!!! Mais que font nos dirigeants et la société civile??????
    Auteur

    Citoyen

    En Septembre, 2019 (08:41 AM)
    Je n ai jamais vu pays développé avec fmi ces éternels racketteurs pourquoi nos dirigeants continue a s endetter alors ils savent que c est pas le bon choix.de vraix loosers ces sous prefets

    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2019 (09:08 AM)
      les perspectives économiques restent favorables au senegal, grace a macky sall les investisseurs ont confiance dans le senegal et sont dans un climat plus propice a y investir leur argent
    Auteur

    En Septembre, 2019 (08:42 AM)
    NOS DIRIGEANTS QUI VONT EMPRUNTER DE MILLIARDS AU FMI ET QUI JUBILENT. TU TE RENDS COMPTE!
    Auteur

    En Septembre, 2019 (08:44 AM)
    sempiternel recommencement
    Auteur

    En Septembre, 2019 (08:50 AM)


    Et pendant que les missionnaires du FMI se pavanent dans les hôtels de luxe 5 étoiles du Radisson ou du Teroubbi à calculer leurs Perdiem, les sénégalais pataugent dans les inondations, la boue et la chaleur de l’hivernage. Ensuite ces colons de missionnaires vont faire une délégation dans de rutilantes berlines pour passer par la belle Corniche et aller rencontrer le Président himself au Palais entouré de ses collaborateurs pour discuter de la situation du pays et nous pondre un rapport copier coller pour les pays africains où seulement le nom du pays est à changer.

    Et donc après 1 à 2 semaines de mission passées dans de luxueux hôtels avec pension complète, chaque missionnaire calcule ses Perdiem, fait ses notes de frais et l’envoie au siège à DC. Et hop tout le monde reprend sa rutilante berline pour l’aéroport à destination du pays suivant. Voilà la mission Sénégal 2019 est close, le rapport établit et les perspectives discutées et validées avec le Président sont bonnes pour les 3 prochaines années.

    Et pendant ce temps les commerçants sont en grève, les enseignants préparent une rentrée difficile, les paysans sont inquiets de l’hivernage, la banlieue est inondée, les hôpitaux mal équipés, les routes font leurs malheurs quotidiens, les embouteillages sont partout dès les premières gouttes de pluie etc.

    Le Sénégal est entrain de couler dans les inondations et dans la boue, mais Macky et le FMI continuent de parler de croissance et d’emergence. C’est triste!!!!!
    Auteur

    Un Incompris

    En Septembre, 2019 (08:56 AM)
    FMI et BM à bannir dans nos pays si on veut sortir la tête de l'eau ! Ces institutions nous maintiennent dans la pauvreté et la dépendance. Elles sont aussi intéressées comme tous les autres prédateurs des revenus que peuvent générer nos ressources minières. Il faut une politique de rupture au Sénégal afin de sortir de ces schémas classiques qui nous astreignent à payer des dettes indéfiniment et nous empêchent d'avoir les coudées franches pour élaborer et mettre en oeuvre un réelle politique de développement. REVEILLEZ VOUS !
    Auteur

    R.o

    En Septembre, 2019 (10:37 AM)
    Depuis les années 80 ,ce FMI intervient au Sénégal mais qu'ont ils réussi. Depuis les années 80 nous stagnons sur tous les plans . Tout ce qui les intéresse c'est la solvabilité de l'emprunteur. Pour que cela soit possible il faut contraindre l'état à diminuer ses dépenses qu'ils jugent inutiles ou contraire à leur idéologie libérale.On s'attaquera alors aux aides sociales,aux subventions ,au budget de fonctionnement de l'état . Le travail a déjà débuté, puisque des agences,des consulats ont été éliminés,la subvention sur le carburant et l'électricité ont aussi sauté. Le but ultime de plan est que l'État abandonne son secteur éducatif et sa santé qui sont ses secteurs les plus budgetivores. Cela leur réussit peut être chez eux aux états unis grâce un secteur privé national performant accompagné de l'un des taux de chômage les plus bas au monde. Au Sénégal cette libéralisation de l'économie et son ouverture aux compagnies étrangères ne nous ont rien apporté. Pour se donner de bonne conscience et s'auto persuader de la réussite de leur politique économique, ils n'arrêtent pas faire l'éloge du taux de croissance. Il y a longtemps que nous avons démystifié ce mythe de la croissance. Nous savons que les richesses que nous produisons ne nous appartiennent pas. l'État a toujours du mal a équilibré son budget, l'État rencontre années après années les mêmes problèmes.Les salaires des fonctionnaires sont toujours au même niveau depuis les années 80 alors que le coût de la vie ne cesse d'augmenter.Ce qu'il faut retenir de toutes ces histoires c'est nous ne sommes pas indépendants et nous le serons jamais tant des politiques économiques nous sont dictées de l'extérieur.
    Auteur

    Wattatawattati

    En Septembre, 2019 (10:57 AM)
    SERREZ VOUS ENCORE LA CEINTURE PENDANT CINQ ANS ET APRES VOUS SEREZ HABITUES

    UN ENDETTE NE POURRA JAMAIS S'ENRICHIR

    DEPUIS QUE LE PETROLE ET LE GAZ ONT JAILLI TOUS LES INDICATEURS SONT AU VERT ET LA FRANCE N'ARRETE PAS DE NOUS BERCER POUR QU'ON RESTE ENDORMI A JAMAIS .

    IL FAUT DES COMPETENCES POUR DIRIGER UN PAYS .ET MALHEUREUSEMENT AU SENEGAL LES DIRIGEANTS SONT DES POLITICIENS

    MAIS DITES MOI A PART LES USA ET L'URSS QUELS SONT LES PAYS QUI ONT TIRE PROFIT DE CETTE AUBAINE ?

    QUI VIVRA VERRA
    Auteur

    Xalasse

    En Septembre, 2019 (12:31 PM)
    Les taux de croissance annoncés par les Autorités sénégalaises ont dépassé 7,2% si l'on réfère aux discours de Macky Sall pendant la campagne électorale passée! Or, le FMI dit que "La croissance devrait passer de 6 % en 2019 à 7 % en 2020-2021" ! Il y a donc un problème que nos dirigeants devraient clarifier ! Nous nous perdons vraiment sur l'état économique du Sénégal !
    Auteur

    Khalasse

    En Septembre, 2019 (12:31 PM)
    Les taux de croissance annoncés par les Autorités sénégalaises ont dépassé 7,2% si l'on réfère aux discours de Macky Sall pendant la campagne électorale passée! Or, le FMI dit que "La croissance devrait passer de 6 % en 2019 à 7 % en 2020-2021" ! Il y a donc un problème que nos dirigeants devraient clarifier ! Nous nous perdons vraiment sur l'état économique du Sénégal !
    Auteur

    En Septembre, 2019 (13:02 PM)
    Quelle honte ! le gouvernement sénégalais complice d el'appauvrissement et d el'endettement de son peuple ! FMI = voleurs, voleurs voleurs !
    Auteur

    En Septembre, 2019 (13:28 PM)
    Dans tous les pays développés, les trains se croisent à longueur de journée (TGV,Métro, tramways, Trains de banlieue, trains interurbains, trains de marchandises). L’un des plus grands crimes économiques du PS est d’avoir démantelé la société des chemins de fer du Sénégal, sur ordre de ces institutions. Triste Afrique.
    Auteur

    E

    En Décembre, 2019 (17:08 PM)
    Auteur

    E

    En Décembre, 2019 (17:08 PM)

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email