Vendredi 03 Avril, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Economie

Sénégal : l'environnement des affaires, principale contrainte des chefs d'entreprises

Single Post
Sénégal : l'environnement des affaires, principale contrainte des chefs d'entreprises

L’environnement des affaires reste, pour plus de 60% des industriels et entrepreneurs de Bâtiment et travaux publics (BTP), la principale contrainte à l’activité au terme du mois d’avril 2014, selon une enquête de la Direction de la prévention et des études économiques (DPEE) basée à Dakar.

 

''Dans l'industrie, signale la DPEE, en sus de la baisse de la demande, l'environnement des affaires difficile découle, pour l'essentiel, de la concurrence considérée comme déloyale (14,42%) de certains produits importés''. 

 

Pour leur part, en plus des lourdeurs administratives (18,52%) et de la fiscalité (18,52%), les entrepreneurs de BTP se sont plaints du non recouvrement des créances (22,2%) qui demeure un obstacle majeur qui continue d'affecter leurs activités.

 

Au niveau du secteur tertiaire, les résultats de l'enquête de la DPEE pour le mois sous revue indiquent un environnement des affaires peu porteur. En effet, cette contrainte, dénoncée, par plus de 60% des prestataires de services et des commerçants interrogés tient, principalement, à la concurrence supposée déloyale et à la pression fiscale. 

 

En outre, ajoute la DPEE, le non recouvrement des créances continue de perturber l'activité du secteur. ‘'En effet, 22,2% des commerçants ont évoqué le non recouvrement des créances contre 18,6% de prestataires de services'', avance la DPEE.


liiiiiiiaffaire_de_malade

6 Commentaires

  1. Auteur

    Justice

    En Juin, 2014 (20:33 PM)


    L'Afrique mérite plus je 5 places à la coupe du monde C'est pas du tout juste 54 états n'a que cinq représentant. Ont doit boycotter la monde du monde si rien ne change ces toubabs se fichent de ns :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla:  :tala-sylla: 

  2. Auteur

    Citoyen22

    En Juin, 2014 (21:41 PM)
    Le grand probleme de ce pays c'est le ministere des finances pour ne pas dire de l'economie et des finanaces. Tant que le systeme est pilote par ces inspecteurs du tresor, de la douane etdes impots nous n'iront nulle part
    • Auteur

      Abdou

      En Juin, 2014 (08:25 AM)
      j'ai investi au sénégal tout en continuant à travailler en france. j'ai surtout choisi le sénégal car c'est le pays de mes parents. je vais énumérer les problèmes rencontrés et des solutions possibles :

      -l'administration corrompu qui demande toujours de payer des suppléments. une fois la police est même venue me demander une taxe. je pense que la collecte des taxes devrait être confiée à des structures privées et il devrait y avoir un numéro vert. je dis ça surtout pour les investisseurs étrangers qui sont perçus comme riches et souvent harcelés.

      -il y a des coupures d'électricité très gênantes qui empêchent la bonne continuité de l'activité. là, nous devrions pouvoir payer un surplus pour avoir du courant en continu, ce surplus serait une ressource pour améliorer les infrastructures et règle ce problème.

      -l'absentéisme et les retards. il est difficile de trouver du personnel fiables. il y a là un créneau à prendre pour des boîtes de recrutement ou de prestations qui pourraient être alignées sur les normes occidentales donc si vous avez étudié à l'étranger lancez vous! j'ai fini par résoudre ce problème mais pour quelqu'un qui débarque c'est compliqué.

      -le manque de rigueur dans la vie courante comme professionnelle. il y a un vrai problème de civisme et de respect des règles. pour ça la solution ne peut venir que des autorités et de l'éducation.

      -le non paiement des créance est effectivement un problème comme le dit l'article, je lie cela au manque de rigueur.

      -les salaires restent élevés par rapport aux pays asiatiques. ceux qui investissent aux sénégal le font donc avec un intérêt autre que simplement gagner de l'argent : proximité familiale, retraite, francophonie

      en revanche le montant des impôts (hors arnaques des employés de l'administration) est dans la moyenne acceptable même s'il n'est pas des plus attractifs au monde non plus. c'est clair que par rapport à ce que propose la concurrence asiatique il faudrait beaucoup baisser les impôts pour attirer les investisseurs mais la solution là est surtout dans la lutte contre l'informel qui est majoritaire dans le pays. trop de sénégalais ne déclarent pas leurs revenus et ne payent pas leurs impôts. parfois nous avons l'impression que seuls les étrangers financent le fonctionnement de l'État. comme si le sénégal était lâché par ses propres citoyens. si tout le monde payait le montant individuel de l'impôt pourrait être baissé.

      a structures équivalent les produits importés ne sont pas moins cher, ce sont les entreprises non-compétitives qui disent ça. il est parfaitement possible d'être compétitif au sénégal en appliquant des techniques modernes. même les subventions agricoles que nous pointons souvent du doigt ne sont pas le cœur du problème, elles ont été réduites ces dernières années et sans ces dernières les coûts de production restent toujours beaucoup plus élevés au sénégal. l'agriculture sénégalaise est non compétitive principalement parce qu'elle est peu mécanisée et peu rationalisée, qu'il y a trop de travail manuel et que les exploitations sont trop petites. même les pays émergeants non subventionnés sont plus compétitifs que le sénégal. le contexte légal lié à la propriété des terres agricoles explique sans doute ce manque d'investissement et d'agrandissement des exploitations.
    Auteur

    Vivelessousclean

    En Juin, 2014 (21:44 PM)
    Aucun commentaire sur un thème qui pourtant définit pour beaucoup notre bonheur ou pauvreté!. Discutons d'économie et comment nous en sortir, c'est ça le vrai débat. Tout le reste, c'est du tapalé (presque :-).

    Auteur

    Non

    En Juin, 2014 (23:29 PM)
    problème pour recouvrer les créances et vous ne voulez pas recruter des administratifs compétents et des agents de recouvrements qui vont aller sur le terrains recouvrer l'argent et des agents contentieux qui vont occuper des contentieux

    le problème de nos entreprises c'est qu'elles ne sont pas bien structurées bien organisées pas une gestion saine
    • Auteur

      Non

      En Juin, 2014 (16:16 PM)
      tu es bête toi c'est une cellule dans l'entreprise qui se charge de cette mission s'il n'ont pas prévu une cellule pareille qui vas tout le temps rappeler les clients à l'ordre et prendre des mesures d'avances afin d'éviter de perdre trop d'argent au profil des clients accorder des crédits à des clients fiables et pas n'importe qui et faire un suivie régulier et non attendre à la dernière minute pour crier au secours l'entreprise tombe faillite si les clients ne rembourses pas et lui paye ses client elle aura un déficit de trésorerie et ne pourra pas respecter ses engagements (wa salam)
    Auteur

    Free

    En Juin, 2014 (08:51 AM)
    PERTINANT COMME IDEE
    Auteur

    Wathever

    En Juin, 2014 (09:50 AM)
    pas vrai du tout ! le principal probleme des chef d'entreprise au sénégal ceux sont les fonctionnaires!

    complexe de l'etranger, pot de vin et jalousie. ils sont les seuls responsables. ils ne savent pas que l'impots sur les marché des etranger ne paye pas leur salaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email