Vendredi 28 Février, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Education

Des experts en conclave, jeudi à Dakar

Single Post
Des experts en conclave, jeudi à Dakar

Le Groupe de réflexion sur l’éducation au Sénégal (GRES) se réunit jeudi dans la salle "Penc Mi" de la Fondation Osiwa (Stèle Mermoz), à Dakar.

La réunion démarre à 9h30, selon un communiqué du GRES qui, dans le texte, est présenté comme un groupe de "personnalités et d’expertises diverses et issues du monde universitaire, de la société civile, du monde diplomatique, etc."

Un mémorandum du groupe "sur la nécessité d’une refondation de l’éducation sénégalaise" sera présenté lors de la réunion. 

Il sera aussi question, pour les membres de cette structure, d'"apporter les éclairages nécessaires et utiles [à] l’appropriation consensuelle de la démarche du groupe et de ses idées forces". 

Il s'agira de "recueillir les commentaires, réflexions et propositions des participants" à la réunion, selon le communiqué. 

Sont membres du GRES plusieurs personnalités, dont les universitaires Souleymane Gomis, Cheikh Guèye, Fatou Kiné Kamara, Abdoul Aziz Kébé et Penda Mbow.


liiiiiiiaffaire_de_malade

3 Commentaires

  1. Auteur

    L. Mbengue

    En Octobre, 2013 (12:41 PM)
    Il faut consulter les "malades", les enseignants...Experts en quoi? En mauvais salaires? Le mal, c'est celà, rien d'autre! Salaires de misère pour les enseignants et salaires décuplés pour les autres. Et l'on veut quoi ? Les enseignants ne sont pas vos ânes...
  2. Auteur

    Diaw

    En Octobre, 2013 (13:11 PM)
    IL FAUT lutter contre la culture anti-excellence imposèe au senegal durant les 12ans de WADE.si meme les journalistes,des etudiants,les homme politiques et de culture du haut niveau de l'etat et des soits disants intellectuels ne peuvent pas parler en français langue officielle du pays sans y mèlanger la langue ouolof qui nous mène qu'à la derrive que nous assistons actuellement au SENEGAL avec ces arrogances,ces bassesses,cette acculturation,ce manque d'ètique et l'ignorance par excellance. MERCI .CES LANGUES comme ouolof,pulaar et autres ne douvent etre considèrer que dialecte et parler entre parents et amis et non melanger aux choses serieuses ou officielles .ARRETEZ LA WOLOFISATION DU PAYS.
    • Auteur

      Le Prof.

      En Octobre, 2013 (13:40 PM)
      tu as raison mon cher! ton commentaire sur la compétence des sénégalais en français, truffé d'erreurs/fautes de toutes sortes, est une illustration parfaite de cette baisse de niveau tant décriée!
    • Auteur

      Had

      En Octobre, 2013 (14:35 PM)
      certes, cette rencontre seras utile si les membres du bureau de ce groupe considèrent les réflexions des invités.
      l'education sénégalaise est vraiment malade.
      je constate que les autorités de l'educations ignorent les conditions de vie des enseignantes et enseignants qui sont dans les salles de classe. avec les le pléthore soit à l'université, au secondaire, au moyen et au primaire et à la maternelle dans le public, est- il possible d'avoir un enseignement de qualité?
      c'est dommage que l'education sénégalaise est politisée. je regrette beaucoup car toute la population est contre les enseignantes et enseignants en disant chaque fois que ces derniers aiment l'argent.
      c'est malheureux que les élèves sont toujours pris en ottage car le programme n'est jamais terminé dans les classes où il n y a pas d'examen en même dans les classe du cm2, de la 3ème et terminale.
      le gouvernement refuse le perfectionnement des enseignantes et enseignants et ces derniers ne se contentent que leur formation initiale à l'education.
      d'autres comme les vacataires peuvent rester cinq ans sans être convoqués à la fastef.
      toute politique éducative doit être accompagnée par des moyens pécuniaires mais malheureusement ces moyens sont détournés à fins.
      par exemple, les mauvais résultats de cette année de cefee de cette année sont causés par le non perfectionnement des enseignants sur le nouveau programme du curriculum.
      pour que l'education sénégalaise fonctionne, il faut:
      - mettre l'élève ou l'étudiant au centre de l'apprentissage;
      - construire des salles de classe dans les écoles afin de réduire le pléthore dans les classes;
      - recruter les enseignantes et enseignants ayant la vocation;
      - impliquer les parents d'élèves dans le système éducatif;
      - faire comprendre aux parents des élèves que l'école leur appartient étant donné la direction peut être affectée de mes mêmes que les enseignants;
      - récompenser les etablissements qui font de bons résultats aux examens;
      -donner des moyens suffisants aux inspecteurs de spécialités afin de rendre visite aux enseignants dans les classes et en augmentant les différents séminaires dans les différentes zones;
      - intégrer la technologie dans l'apprentissage des élèves;
      -tenir compte des besoins des élèves qui ont des difficultés d'apprentissage;
      -éviter la perturbation de l'année scolaire au détriment des élèves;
      -favoriser un enseignement de qualité dans les classes,...


      merci et bientôt
    Auteur

    Boubes

    En Octobre, 2013 (14:58 PM)
    oui l' education est un grand corps malade ,malade de ses hommes que constituent les enseignants.c'est eux qui gerent le dossier de leurs collegues et qui font des fautes expres pour les retarder leur reclassement dans la fonction publique.c'est eux qui ont ete ministres ancients syndicalistes ,et qui publient le salaire de leur collegue a tous les sene galais.c'est eux qui disent aux president ce que vous proposez aux enseignants est in soutenable cammarades le mal estdans le fruit.
    • Auteur

      Butane-2

      En Octobre, 2013 (18:54 PM)
      je pense que c'est déjà très mal parti. il faudrait adopter une démarche inclusive ascendante. les enseignants "craie en main" ont la vraie solution au blem de l'éducation. évitons les schémas stéréotypés, des modèles passe-partout qui peineront à coller à nos réalités. organisez au sein des établissements du moyen et du secondaire de chaque localité les concertations nécessaires et vous verrez que les orientations de m. le président de la république seront traduites en actes, notamment le développement des filières scientifiques et l'émergence de la formation professionnelle.
      le rôle des experts se résumera à décliner les termes de référence et le tour est joué.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email