Lundi 20 Janvier, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Education

Frais d'Inscription : Les Etudiants africains pourraient se retrouver dans une situation irrégulière ( Responsable)

Single Post
Frais d'Inscription : Les Etudiants africains pourraient se retrouver dans une situation irrégulière ( Responsable)

Le directeur des bourses, Dr Lassana Konaté, a mis en garde contre le risque de voir beaucoup d’étudiants africains se retrouver dans une situation irrégulière en France, en cas d’application de la hausse des frais d’inscription dans les universités de ce pays. ‘’[…] Je n’anticipe pas mais cette hausse des frais d’inscription aura un impact considérable. […] On va vers une multiplication par 15 voire 16 des frais d’inscription. […]

Quelqu’un qui part en France sur la base des anciens tarifs, quand on les multiplie par 15 brusquement, il est certain que cela cause beaucoup de difficultés’’, a-t-il averti dans un entretien accordé au Soleil. Il a précisé que ‘’la conséquence immédiate de cette mesure, c’est que beaucoup d’étudiants qui étaient en situation régulière risquent de se retrouver dans une situation irrégulière’’.

Le directeur des bourses explique qu’ils pourraient en effet être dans l’incapacité de ‘’payer leurs factures, étudier et vivre en France’’, estimant par conséquent que ‘’c’est beaucoup de difficultés qui se pointent pour les étudiants concernés’’. Dr Lassane Konaté n’en reconnaît pas moins que ‘’la France est dans son droit’’. ‘’C’est une mesure souveraine’’, a-t-il concédé, répétant qu’elle ‘’va impacter les étudiants non européens, surtout les étudiants africains’’.

Le 19 novembre dernier, le Premier ministre, Édouard Philippe, a annoncé la nouvelle stratégie du gouvernement français pour renforcer l’attractivité des universités françaises pour les étudiants étrangers. Il s’agit d’un ensemble de mesures intitulées "Bienvenue en France", mettant l’accent sur l’amélioration de l’accueil et de la formation.

Le gouvernement français veut en effet passer de 324 000 étudiants à 500 000 étudiants étrangers en France à l’horizon 2027. L’une de ces mesures consiste en la mise en place de frais d’inscription différenciés pour les étudiants non-européens. A partir de 2019, ces derniers devront payer 2 770 euros au lieu de 170 euros pour une année de licence et 3 770 euros à la place de 243 euros pour un master. ASG


Article_similaires

13 Commentaires

  1. Auteur

    Modou Xaragne

    En Avril, 2019 (14:17 PM)
    Qu'est-ce qu'il y a à apprendre en France???! Mdr. Moi qui ait fréquenté le système universitaire français après avoir étudié dans d'autres pays occidentaux, j'avoue que ça me fait rire quand je vois les étudiants sénégalais s'entre-tuer pour aller étudier en France. L'enseignement universitaire français n'est plus ce qu'il était ! Arrêtez votre complexe. Battez-vous pour obtenir un enseignement de qualité au Sénégal (bien sûr, cela ne se fera que quand vous mettrez dehors tous ces politichiens qui sucent votre sang pour nourrir leurs enfants) ou, tout au plus, orientez-vous vers d'autres pays! Croyez-moi, vous n'avez rien à apprendre dans les universités françaises, surtout ceux qui sont dans les sciences humaines et sociales. Le niveau d'un étudiant de Cheikh Anta Diop en sciences humaines et sociales est de loin meilleur que celui des étudiants de France dans les mêmes disciplines. Paroles de quelqu'un qui connait très bien tous ces différents systèmes.
    • Auteur

      Michto

      En Avril, 2019 (16:06 PM)
      tu dis n'importe quoi ! coté étude universitaire, le sénégal n’est pas une référence. en tout cas pas dans le contexte actuel. et cette médiocrité commence depuis l’école primaire avec des maitres tricheurs et incompétents qui sont entrain d’hypothéquer l’avenir des jeunes sénégalais. on est très loin de l’excellence des années 70, 80 et 90.
      j'ai récemment regardé sur utube, un documentaire de sembene ousmane des années 70 où des étudiants s'exprimaient sur la difficulté à trouver un travail. c’est juste un régal de les entendre parler. rien à voir avec ceux d'aujourd'hui. d’ailleurs tous les commentaires étaient accompagnés par des « ndeyessane » nostalgique.
      avec le recul, cela me fait rire quand je repense à nos professeurs qui nous disaient que nous allions retomber très facilement sur nos pas en france car les études au sénégal étaient d’un haut niveau. c’était vers la fin des années 90, en ce qui me concerne. la réalité est plus dure. une fois sur place, on se prend la vérité en pleine face. ici c’est du lourd coté étude universitaire et on se rend rapidement compte que le niveau n’est pas le même. les moyens , l’organisation ainsi que l’orientation, n’en parlons même pas ! après des débuts catastrophiques, le retard a pu être rattrapé au fil de l’eau mais en travaillant encore plus dur que par le passé (au sénégal bien sûr). après la licence, j’ai fait un forcing pour aller aux usa pour un ms (master of science avec une spécialisation en informatique). a l’époque c’était très à la mode et il y’avait également le hip hop qui cartonnait, la nba du temps de mj, des images de campus comme dans beverly hills etc… franchement c’était le jour et la nuit au niveau des études universitaires. je me suis retrouvé avec des études à la carte, à devoir valider des « semester », avec des majors et des minors qui ne m’ont au final rien apporté (par exemple coté minors je détestais american history 1 et 2, biologie) …rien que d’en parler, ça m’énerve. coté tarif, c’était la folie !!!
      en france, l’inscription annuelle me coutait à l’époque à peu près 400 eur et on pouvait même négocier avec les assistantes sociales à l’époque pour avoir une réduction. ben du jour au lendemain, je me suis retrouvé à devoir payer plus de 4000$ par semestre en tant que international student. et le plus drôle, même les étudiants américains dit « instate student» payait à peu près 1000$ le semestre, ce qui déjà est énorme. en moment je me suis dit « damn, france nekhonna mais je ne m’en rendait pas compte ndeyesaane!!! ». tout était question d’argent et je déteste les usa pour cela ! du coup, après le ms, retour à la case départ. le seul point positif reste l’anglais, qui je le reconnais t’ouvre d’autres horizons.
      en termes de pays ou continent, on est vite limité pour les étudiants africain et sénégalais en particulier : pays arabe (surtout le moyen orient), c’est mort ! de vrais négriers. kouy seet raciste baa deem cii deuk yoyou, dingua kham nee marine lepen c’est un bizounours à côté. raison pour laquelle tu ne verrais jamais de migrant aller au qatar, émirats ou en arabie saoudite. même pas en rêve ! amérique du sud en général si tu n’as pas trop le choix et encore faut savoir où ! canada, humm je suis mitigé : c’est aussi cher que les usa mais les canadiens surtout francophone sont faux et racistes également. beaucoup d’étudiants qui sont partis à montréal par exemple seraient restés en france s’il n’y avait pas des problèmes de papiers à la fin du cursus. asie ? une fois de plus même pas en rêve ils sont tout sauf accueillant…chinois, japonais, etc. moytoulmako...vicieux , faux et très calculateurs. ne respectent pas les africains ! océanie, possible mais c’est rare et trop loin. europe de l’est : même pas en rêve ! les pays de l’ex urss sont des vrais encul**. italie, espagne, portugal : plus pour le business que les études. uk, belgique ou suisse : peut-être ! les pays nordiques : suède, norvège etc… : très accueillants et ouvert d’esprit comparé à la veille europe comme l’allemagne. et on peut ainsi refaire une cartographie des endroits ou un étudiant sénégalais peut vraiment être comme à la maison et on se rendra compte que la liste sera très courte. malgré tout cela, les étudiants sont malheureusement prêts à aller n’importe ou et ne pas rester au sénégal. et on peut les comprendre !!!
      le seul point que je partage avec toi, c’est le fait de se battre pour obtenir un enseignement de qualité au sénégal.
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2019 (16:13 PM)
      je me demande si ce monsieur est bien informé. il me semble que cette réforme ne s'applique qu'aux nouveaux inscrits. les étudiants qui ont déjà commencé un cycle ne sont donc pas concernés.
  2. Auteur

    En Avril, 2019 (14:27 PM)
    Nous avons les capacités intellectuelles au Sénégal pour changer et améliorer aux mieux notre système éducatif ! Croyons en nous, les français n'ont rien de plus que nous à part le patriotisme et l'amour de leur pays ! Au Sénégal nous avons de très compétents enseignants et chercheurs qui n'ont absolument rien à envié à leurs homologues occidentaux, et plus précisément français, mais malheureusement ils sont pas les priorités du système .
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2019 (14:39 PM)
      daguay sobb wayy! ucad chaque jour gréve! ugb pareil gréve et meurtre d étudiant. etudiant bou meuneu dém france na dém!!!!
    Auteur

    étudiant Bi

    En Avril, 2019 (14:45 PM)
    Personnelment je vois pas l'intérêt d'aller étudier en France si c pour finir dans des situations irrégulières.

    Auteur

    Mor

    En Avril, 2019 (14:47 PM)
    Rares sont les étudiants en France capables de payer 3000€ pour inscription.



    kou ko nara déf pour 3 ans, cela veut dire que tu as les moyens de faire une école privée de management à Dakar et de créer ton entreprise !



    Auteur

    Brigitte Macron

    En Avril, 2019 (15:00 PM)
    Ay thia Ay thia n'a jolli
    Auteur

    En Avril, 2019 (15:02 PM)
    VOUS COPIEZ TOUT SUR LE MOD?LE FRANÇAIS POUR LUI CRACHER DESSUS D?S QUE L'OCCASION SE PRESENTE. AYEZ UN PEU DE DIGNIT?. OK LE SYSTEME FRANÇAIS EST POURRI COMME VOUS DITES MAIS LA FRANCE FAIT PARTIE DES PLUS GRANDES ECONOMIES DU MONDE ET VOUS AU S?N?GAL VOUS FAITES PARTIS DES PLUS PAUVRES DES PAUVRES. TOUT CE QUE VOUS DITES NE PEUT ÊTRE V?RIFIER SCIENTIFIQUEMENT. DONC ARRÊTEZ
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2019 (15:07 PM)
      puff, tu racontes du n'importe quoi! en plus tu n'as pas besoin d'écrire en majuscule pour espérer faire gober tes imbécilités.
    Auteur

    En Avril, 2019 (15:06 PM)
    L'ARROGANCE S?N?GALAISE, C POUR ÇA ON RESTE TOUJOURS PAUVRE. NE VOUS COMPARE PAS A LA FRANCE NGIR YALLAH
    Auteur

    Douggy Duck

    En Avril, 2019 (15:41 PM)
    Il faut mettre en place les conditions pour que nos étudiants restent au Sénégal, que tous nos malades se soignent au Sénégal. Pour ce faire, il faut :

    1- réduire le train de vie de l'Etat

    2- annihiler la corruption, le népotisme, le vol, le détournement de fonds publics

    3- supprimer la caisse noire du Palais

    4- affecter cet argent au réel développement de notre pays.

    Toute cette opération doit être menée par un organisme totalement indépendant de la Présidence de la République.
    Auteur

    En Avril, 2019 (16:36 PM)
    Tant mieux... Na gueunna yokkou sakh... Y a que les fils de et les connaissances de... qui profitent des boursent... Des fils de riches, des fils de ministres sont les seuls à bénéficier de bourse... En 2011, j'avais réuni toutes les conditions pour obtenir la bourse.. Mais ba tay ba soubbeu... Ko non na katteu ndayam... Vos parents nous pompent et vous aussi vous nous pompez... Néégga dompatt nééww... On donne une bourse sur la base des résultats ou sur critères sociaux...

    Par ailleurs, Mr. Konate fait des raccourcis. Cette mesure ne concernera pas les étudiants déjà en place, et elle s'applique aux étudiants dits "riches"... Quant aux boursiers non méritants, j'espère que la facture sera la plus salée possible. À celui ou à celle on a injustement attribué ma bourse en 2011, Yallah na gnou Yallah atté... Amine.
    Auteur

    En Avril, 2019 (17:03 PM)
    Je vois mieux moi

    Que les fils des voleurs de la république soient tous exclus d'office de l'administration sénégalaise si ils n'obtienent pas leur bac ici.
    Auteur

    En Avril, 2019 (17:27 PM)
    Cet homme est un irresponsable , la mesure a été rejeté par le conseil national des recteurs , et mieux , certaines universités envisagent même de rendre gratuite l'inscription ou du moins fortement allégée pour les étudiants étrangers .
    Auteur

    En Avril, 2019 (17:53 PM)
    D'ailleurs ce n'est pas toutes les universités françaises qui appliquent ces tarifs (bordeaux-rennes).





    Auteur

    Mooo

    En Avril, 2019 (20:36 PM)
    Et pendant ce temps,merci à Macky d'offrir toutes nos ressources à la France.Les Français nous prennent tout dans notre pays avec l'aide de Macky et une fois en France ils mènent la vie dure à nos compatriotes étudiants et immigrés.Franchement je vois mal comment un étudiant va reussir à payer ces inscription,on parle quand même de plus de 2700 euros par ans c'est à dire plus de 1.800.000 cfa par an,juste pour s'inscrire.C'est une vie d'esclave et le jeune africain au 21ème siècle n'a personne pour le défendre.Africain amoul ndeye amoul baye.Ils sont juste à la merci de toute forme d'abus surtout quand ils sont à l'étranger.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email