Mardi 22 Octobre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Education

Inscription dans les universités sénégalaises : les frais réduits pour les étudiants guinéens

Single Post
Inscription dans les universités sénégalaises : les frais réduits pour les étudiants guinéens

Depuis plus d’une décennie, les étudiants guinéens du Sénégal  n’avaient qu’un seul combat : faire en sorte que leurs conditions d’étude soient favorables. Pour ce faire, il fallait réduire les frais d’inscription au même pied d’égalité que les Sénégalais, la reconnaisse des diplômes guinéens dans les universités publiques sénégalaises et l’accès au dortoir et des cantines  (restaurant) universitaires. C’est ce pari qui vient d’être gagné par l’ambassade de Guinée à Dakar auprès des autorités sénégalaises suite à plusieurs tractations, a-t-on constaté sur place.

 

A sa prise de  fonction le 10 septembre 2013 passé l’ambassadeur Beau Keita trouvera sur sa table  une série de problèmes dont les Guinéens du Sénégal sont confrontés et à la première ligne le problème des étudiants guinéens du Sénégal pour la réduction de leurs frais d’inscription. En effet, l’Etat sénégalais demandait respectivement pour la 1ère année 200 mille CFA, 2ème année 250 mille, 3ème 300 mille, 4ème année, 400 mille, 5ème année 500 mille et le doctorat 1 million de CFA comme frais d’inscription désormais pour les étrangers seulement sans compter d’autre frais universitaires.

 

Autres problèmes constatés sur place par le nouvel ambassadeur était l’unification des différents groupements féminins guinéens résidant au Sénégal ; le problème des prisonniers guinéens qui font un nombre importants de plus de deux milles (2.000) détenus dans les geôles sénégalais, les difficultés des transporteurs (chauffeurs)  guinéens une fois sur le territoire sénégalais…. etc. sont autant de problèmes que le nouvel ambassadeur vient de faire sa  mission prioritaire pour soulager les différentes couches guinéennes au Sénégal.

 

Pour résoudre ces différents problèmes, Beau Keita a commencé par  prendre le taureau par la corne et vaincre le mal par sa racine en multipliant les rencontres et audiences auprès de ses ressortissants qui sont confrontés à ces problèmes  et ceux qui peuvent l’aider à résoudre ces problèmes (les autorités sénégalaises). Il passera de département ministériel en département ministériel pour présenter les doléances aux décideurs sénégalais afin de soulager ses concitoyens.

 

Il commença par le ministère de l’intérieur sénégalais. Les deux personalités évoqueront ensemble la situation des prisonniers guinéens, la réduction des frais d’inscription des étudiants guinéens,  et autres sujet d’intérêt guinéen. Le ministre Mbaye Ndiaye rassura le diplomate guinéen d’apporter tout son soutien pour une solution rapide et durable sur l’ensemble des points cités.

 

Mais il ne s’arrêtera pas là, car, remarque-t-on, il s’entretiendra encore avec le ministre de l’éducation nationale sénégalais Serigne Mbaye Thiam  pour spécialement parler du cas des élèves et  étudiants guinéens du Sénégal et surtout l’améliorations de leur condition de vie dans les différentes écoles publiques et universités publiques sénégalais.

 

Le ministre Thiam donnera toute les garanties pour l’application de la convention portant réduction des frais d’inscription pour les étudiants guinéens et dans les plus brefs délais soulignera-t-il.

 

Pour une solution d’urgence, vu les besoins de ses ressortissants, M. Keita a été reçu en audience spéciale avec  le premier ministre sénégalais Aminata Touré pour plus de soutien afin de  trouver solution au  problème guinéen posé au gouvernement sénégalais.

 

A sa sortie d’audience,  le premier ministre Aminata Touré rassurera de tout son soutien à accompagner le diplomate guinéen dans la recherche des solutions fiables pour les Guinéens.

 

Justement, l’effectivité de cette convention de réduction des frais d’inscription a été matérialisée et officialisée vendredi 7 février suite à la rencontre entre le ministre de l’enseignement supérieur qui a reçu l’ambassadeur Beau Keita. L’objet de cette rencontre, c’est que le flic Beau Keita était  venu transmettre des salutations et remerciements au nom du président de la République de Guinée, de son gouvernement et le peuple de Guinée, particulièrement les étudiants guinéens du Sénégal  au président Macky Sall ainsi qu’à son gouvernement.

 

En attendant de finaliser la situation des transports guinéens dans l’exercice de leur travail une fois sur le territoire sénégalais,  le  prochain programme de l’ambassadeur est sa sortie officielle en compagnie d’une importante délégation du service du consulat pour aller rencontrer les ressortissants guinéens de l’intérieur du Sénégal (Mbour, Joal, Tambacounda, Kaolack, Saint-Louis, Thiès, Casamance, Ziguinchor….) pour non seulement s’acquérir des réalités dont ils  vivent et profiter de cette visite  pour délivrer les documents consulaires au ressortissant guinéens des villes et villages  du Sénégal.

 

L’ancien ministre de la sécurité, Dr Mamadou Beau Keita a été nommé le 14 août 2013 comme ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la Guinée au Sénégal, en Mauritanie, en Gambie et au Cap-Vert pour combler le poste vacant depuis la nomination d’Elhadj Madifing Diané au poste de ministre de la sécurité et de la protection civile le 28 mai dernier.

 

Dans nos prochaines éditions, nous reviendrons sur la réaction des réactions après avoir appris cette nouvelle relative à la réduction de leurs frais d’inscription dans les institutions d’enseignement sénégalaises.


Article_similaires

16 Commentaires

  1. Auteur

    Dave

    En Février, 2014 (16:50 PM)
    vous reduisez les frais pour les etudiants ghineens et agmenter les frais pour nous senegalais!! Quel drole de gouvernement? MACKY SALL me decoit de plus en plus!!
  2. Auteur

    Hido876

    En Février, 2014 (17:01 PM)
    La regle doit etre pour tous, l'egalité des chances c creer dotre leviers otres que cela....Wassalam, de qui se mokton ici ?
    Auteur

    El Arsene

    En Février, 2014 (17:26 PM)
    lii momm c'est de la foutaise. Pourqoi un traitement particulier pour les guinéens? Pourquoi doivent-ils payer les memes tarifs que les sénégalais? Ces guinéens sont entrain d'envahir notre pays. Ils vont venir tous étudier ici et ne vont plus rentrer chez eux. Meme dans l'Administration publique y'a des guinéens. Si ce phénomène n'est pas controlé dès maintenant, on va aura bientot un president guinéen au Sénégal
    Auteur

    X

    En Février, 2014 (17:34 PM)
    Madame Toure aurait dû profiter de cette rencontre pour régler le problème des rues et places publiques squattées dans leur majorité par des ressortissants guinéens en dépit de toute règle. Il faut savoir que le pays le plus accueillant au monde reste, pour nos frères guinéens, le Sénégal. L'ambassadeur guinéen devrait inciter ses compatriotes à plus de respect envers nos lois et règlements et veiller à ce qu'ils ne défigurent pas le paysage de nos villes et quartiers. Il devrait également les encourager à plus de considération envers les sénégalais qui les ont toujours accueillis à bras ouverts. Il y a de la place pour tout le monde dans ce pays mais quand on donne un doigt il ne faut pas prendre le corps tout entier. Si son excellence n'en convainc pas ses compatriotes , je crains que la colère qui couve ne se réveille un jour de manière très brutale. Gouverner c'est prévoir et savoir mettre le doigt là où ça risque de faire mal si on n'y prend garde.
    Auteur

    Idrissa

    En Février, 2014 (17:34 PM)
    il attendent davoir un candida dpui un crtain tps, dan ladministration, dan larmée (ts lé hau gradé st dé guinéens), ils ont monopolizé notr commerce, il st entrain d mettre la min sur le transport, A lelection présidentiel de 2012 il été 14% sur les listes electorales, ils sont actuellement au nombre de 2.600.000 dans notre cher pays (correspondance RFI lors de léléction présidentielle guinéenne), aujourdui le gouvernement vient de leur réduire les frais dinscriptions et dans lavenir ils vont tenté de dirigé ce pays, soyez vigilent nak... NB. Ils sont actuellement dans les plus préstigieux établissement du pays
    Auteur

    Arevalis

    En Février, 2014 (18:41 PM)
    C 'est ça l'intégration Africaine. une bonne partie de la population sénégalaise est d'origine guinéenne et avons presque les mêmes noms de Famille .Dabo , keîta , touré , diallo , kâ , conté , Bâ , Sy ; Tall... etc



    Pour avoir travaillé en Guinée dans les mines de Banankoro , je vous assure que les Sénégalais jouissent des mêmes droits que les Guinéens .



    Entraidons nous et l'Afrique ira de l'avant . Ici en Europe , les Européens se soutiennent et s'entraident autant qu'ils peuvent et dans l’intérêt mutuel de leurs citoyens .



    Mr Keîta est un Vrai Ambassadeur qui se dévoue dans l'intérêt de ces concitoyens .



    Si nos Ambassadeurs étaient comme lui , Nous autres Sénégalais auront moins de problèmes à l’étranger.

    Wassalam
    Auteur

    Faloo

    En Février, 2014 (19:49 PM)
    Les sénégalais sont en train de regarder les guinéens envahir leur pays sans réagir . en tant qu ivoirien je suis étonné de voir le nombre de guinéens au Sénégal . ca me rappelle l invasion des burkinabés dans mon pays , et aujourd'hui c est un burkinabé qui est président cote d ivoire . votre économie est monopolisée sans réaction de votre part . vos nationalités sont bradés . le jour ou vous allez en prendre conscience ce sera trop tard .
    • Auteur

      Cirebah

      En Juin, 2014 (23:01 PM)
      le jour ou ils prendrond conscience meme ta mère aurai des problème chien batard tu a de la haine qui va te tué modi tu pence a qw il ya tellement de prostitué ivoirienne en guinée qu'on ne peut conté , tu pence qu'un pays peut se develloper en otarchi je t'informe qu'il ya 2500 000 franais en suisse
    Auteur

    Lynx

    En Février, 2014 (20:00 PM)
    non la stop pourquoi une telle mesure? il y a un probléme la c vrai que nous sommes tous africains mais nous avons des passeports différents l'etat peine a intégrer les bacheliers sénégalais et la on joue au bon samaritain en voulant accueillir des bacheliers étrangers non non et encore non le peu qu'il nous reste laissons le a nos enfants
    Auteur

    Citoyen De L'uemoa

    En Février, 2014 (20:00 PM)
    Dommage que le problème soit traité au niveau bilatéral Sénégal-Guinée, il fallait amener la Guinée à négocier avec l'uemoa pour intégrer le dispositif communautaire qui fait que tous les étudiants ayant la nationalité d'un état membre de l'uemoa paie le même tarif dans une université donnée de cet espace.
    Auteur

    Samba Yoro Peulh Fouta

    En Février, 2014 (20:47 PM)
    Je te rejoins citoyen de L'UEMOA. Si cette information est vraie, a dire vrai, nous ne sommes diriges que par des amateurs au pouvoir. Comment peut on accepter cela dans un pays qui se dit pays de droit. Si on est titulaire d'une bourse etrangere, je crois que c'est ton pays qui doit supporter et non ta propre personne. Pendant que nous avons du mal a orienter nos nouveaux bacheliers pourquoi ne pas limiter le nombre des etrangers ou bien c'est l'argent qui attire nos dirigeants au detriment de nos enfants. Vraiment ces autorités n'ont que merite paaka si poute reck pour ne pas dire rindi.
    Auteur

    Leboom

    En Février, 2014 (21:01 PM)
    Et les autres nationalités?

    C'est quoi cette discrimination
    Auteur

    Wa Salam

    En Février, 2014 (21:31 PM)
    LES SENEGALAIS SONT PARTOUT !!!!!!!!!!!!!EN PLUS CES GUINEENS ONT QUITTE LE SENEGAL IL Y A DES SIECLES POUR VENIR EN GUINEE CONVERTIR LESPEUPLES DE LA FORET. DONC Z+WATATXAT
    Auteur

    Durdiatto Babel

    En Février, 2014 (21:50 PM)
    on viens pour étudier au Sénégal

    et de temps en temps baisser vos femmes .

    Auteur

    Fans

    En Février, 2014 (23:44 PM)
    En citant les localités à visiter par l'Ambassadeur, vous dites " Casamance et Ziguinchor" : c'est quel découpage administratif ?
    Auteur

    Hasan

    En Février, 2014 (00:04 AM)
    Hahaaha!!!! Mais je comprends macky sall qui veut s'appuyer sur le vote des guinéens pour se faire réélire mais senegalais yi eske wer nagnou ??? Comment peut on jeter toute son economie et maintenant son administration en pature comme ça à des etrangers ??? Ces guinéens sont au bas mot 5 millions au Senegal, pour comparaison la cote d'ivoire accueillait 4 millions de burkinabes pour 20 millions d'habitants et ce pays est au moins 10 fois plus riche , avec beaucoup moins de chomage et de misere populaire que le senegal , et regardez ce qui s'y est passé. Pourtant les ivoiriens sont tres gentils en general et pas racistes aucun peuple qui se respecte n'accepte cette situation qui prévaut maintenant au senegal. Si des mesures ne sont pas prises au plus vite, la haine populaire sera au plus fort et pas besoin d'etre devin por prevoir une guerre civile au senegal.

    L'histoire ne fait que se repeter ...
    Auteur

    Cirebah

    En Juin, 2014 (23:06 PM)
    vous ets tous des batars

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR