Mardi 26 Mai, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Education

Orientation des bacheliers : "Un échec" pour le ministre le l'Enseignement supérieur (Saes)

Single Post
Le Saes sur l'orientation des nouveaux Bacheliers
Le ministre de l'Enseignement Supérieur a lamentablement échoué dans l'orientation des nouveaux bacheliers. C'est le point de vue du Syndicat autonome de l'Enseignement Supérieur (Saes) qui déplore un non-respect des engagements. "La direction de l'Enseignement Supérieur n'est pas capable de gérer un processus d'orientation. La mise à l'écart de la Commission nationale d'orientation est cerise sur le gâteau. 

Au moment où je vous parle,i il y a une violation flagrante des décisions des instances pédagogiques sur les capacités d'accueil. Voila pourquoi le ministère, aujourd'hui, a échoué sur cette question", a précisé le responsable de la Communication du Syndicat, Patrice Correa sur Iradio. 

 Selon Patrice Correa, la stabilité de l'année est menacée. " A ce rythme, vous ne pouvez pas avoir une institution qui est stabilisée, le plus souvent les universités sont en tension parce que des promesses sont annoncées, on prend des décisions mais en réalité rien n'est tenu", déplore-t-il. 

 Un plan d'action est attendu les jours à venir, annonce le responsable de la Communication du Saes. "Nos différentes coordinations et sections vont tenir des assemblées générales pour apprécier davantage les problèmes dans leur environnement et certainement le Saes mettra en place un dispositif d'action", soutient-il. Ils réitèrent également leur soutien à leur camarade Babacar Diop arrêté devant les grilles du palais.

liiiiiiiaffaire_de_malade

10 Commentaires

  1. Auteur

    Inédit

    En Décembre, 2019 (11:34 AM)
    J'ai du mal à comprendre la passivité du Saes/Sudes face aux problèmes du collègue et camarade le Dr. Babacar Diop injustement déporté à Rebeuss pour avoir manifesté pacifiquement contre la hausse de l'électricité. Il était dans ses droits.
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2019 (17:13 PM)
      vous nous emmerdez avec ce corporatisme. si pour tout manifestant soit disant injustement détenu son corps de métier doit aller en gréve vous en ressentirez le chaos
  2. Auteur

    En Décembre, 2019 (12:08 PM)
    Qu'est ce qu'il sait faire ce Ministre à part déto......?
    Auteur

    Dirigeants Tetes Vides

    En Décembre, 2019 (12:21 PM)
    On ne planifie pas pour un an ou deux mais à des dizaines d'années.

    On ne peut pas se lever un bon jour et vouloir s'égaler à l’occident exemple LMD, Université virtuelle....! Ya des étapes négro
    Auteur

    Moussa

    En Décembre, 2019 (12:29 PM)
    Les décisions d'orientation sont sorties pour certains bacheliers et les recteurs des universités des universités publiques ont tous déclaré être en mesure de recevoir les nouveaux étudiants. Quel est le véritable problème. Au Sénégal, dés qu'un problème se pose, les interventions vont dans tous les sens, chacun prêchant pour sa chapelle et la vérité ne surgit jamais. Les arguments du SAES sont trop légers et frisent l'anarchosyndicalisme "s'opposer à tout va" Tout le monde ne peut pas intervenir dans le processus d'orientation. Il faudrait bien qu'un comité technique issu de la direction de l'enseignement supérieur puisse être responsabilisé? Après les correctifs devront être apportés aux errements constatés. Evitons à chaque fois de pronostiquer la catastrophe parce que les intérêts d'un petit groupe ne sont pas suivis. Il faut pour toute décision, prendre des options. Le pays doit être pour le peuple tout entier, nous devons apprendre à travailler ensemble , à progresser ensemble en faisant table -rase des intérêts particuliers pour l'avenir du Sénégal.
    • Auteur

      Faye

      En Décembre, 2019 (13:11 PM)
      je suis de ton avis. le gouvernement essaie de trouver des solutions a la lancinante question de l'orientation des etudiants. je crois qu'il faut les soutenir dans cette demarche plutot que d'essayer de "courcircuiter" le processus pour des interets particuliers. il faut penser a nous aussi , parents d'etudiants n'ayant pas les moyens de payer pour le prive qui parfois se hasarde dans le mercantilisme pur et dur. l'initiative privee doit etre dans l'optique de creer des creneaux alternatives et souvent complementaires.
      que dire du fait que ce sont maintenant les enseignants du public qui ne croient plus au systeme. la plupart de ceux qui ont un tant soit peu de moyens delogent leurs enfants du public pour les amener dans le prive. il y a arnaque quelque part parce qu'ils continuent a profiter du systeme tout en le depouillant.
    Auteur

    En Décembre, 2019 (14:58 PM)
    ils sont nommé pour la politique pas pour travail
    Auteur

    Anonyme

    En Décembre, 2019 (15:37 PM)
    aujourd'hui la majeur partie des étudiants sont inscrits dans le privé bien avant les orientations. Ils s'inscrivent simplement pour pouvoir bénéficier de leurs bourses et repayer encore le privé. Ce que le ministre n'a pas l'obligation de validé.

    On veut se débarasser des écoles privées et on s'inscrit à l'université pour pouvoir payer ses études.

    Seuls les étudiants inscrits officiellement et qui iront à l'université devraient obtenir une bourse.

    l'Etat à l'obligation d'orienter tous les étudiants mais les étudiants préfèrent les écoles privées que l'université.

    Par honneté un choix s'assume et les laisser les étudiants orientés n'ayant pas de moyens disposer des bourses.
    • Auteur

      Nope

      En Décembre, 2019 (16:26 PM)
      c'est pas avec ces montants de bourses qu'on peut payer ses études supérieures dans le privé.
    Auteur

    Defenseur

    En Décembre, 2019 (15:59 PM)
    Il a raison de les bombarder la_bas car par A ou B les gens auront toujours leur mots à dire
    Auteur

    Mody Diop

    En Décembre, 2019 (21:20 PM)
    Quand on ne sait pas l'endroit où l'on va on se retourne de l'endroit où l'on va.

    Donc revenez d'orienter dans les privés c'est mieux de détruire la vies des nouveaux bacheliers non orientés
    Auteur

    Ami Ngom

    En Décembre, 2019 (07:30 AM)
    Vous là qui êtes en train de parler par_ci par_ la vous pouvais parler car vous ne subissez pas ce que subisse imaginez tous le monde ont commencé leurs cours et nous on ne sait pas esk on sera orientation
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2019 (11:37 AM)
      et avec ces fautes, vous êtes un étudiant francophone ? si oui, il faut fermer votre école !
    Auteur

    En Décembre, 2019 (11:35 AM)
    Ce ministre me paraît louche, on dirait même qu'il n'aurait pas ses diplômes dans les normes ! Il a raison de fuir les médias comme la peste, parce que pour parler quinze minutes en Français, selon ses anciens collègues au COUD, il le prépare pendant deux heures parce que sans papier il ne tiendrait pas une heure de débat en face à face dans la langue de Molière. Je comprends alors pourquoi ce ministre n'a jamais été entendu parler d'éducation en Français plus d'une heure.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email