Lundi 16 Septembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Education

Serigne Mbaye Thiam rassure:" Pas de risque d'année blanche"

Single Post
Serigne Mbaye Thiam rassure:" Pas de risque d'année blanche"


Le ministre de l'Education a tenté de rassurer les parents d'élèves ce jeudi à l'Assemblée nationale. De son avis, la crise actuelle ne laisse planer aucun risque sur l'année scolaire. 

"Je voudrais rassurer les parents et les populations. Ces grèves ont certes un impact sur les enseignements, mais ce matin de 10 heures à 13 heures j'ai tenu une réunion d'évaluation avec les 16 inspecteurs d'académie du Sénégal pour voir l'impact de la grève en termes d'heures perdues et sur les classes d'examen. Mais aujourd'hui il n'y a pas de risque d'année blanche et les classes d'examen ont été relativement épargnées", a-t-il dit face aux députés. 


Il expliquera que "la grève a été plus suivie dans les zones urbaines que dans les zones rurales". "Nous continuons à affiner cet exercice pour, au besoin, voir quelles solutions apporter. Mais, à l'heure où je parle il n'y a pas de risque d'année blanche", assure-t-il.

Article_similaires

43 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2015 (20:19 PM)
    tu as raison ya pa de risk d'annee blanche mais y'aura effectivement une annee blanche si vous continuez a intimider les enseignants au lieu de leur faire des propositions concretes

    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2015 (20:23 PM)
      tu as raison.avec ses menaces meme les défaillants ont fini par se radicaliser. il faut des propositions concretes sinon elle sera blanche ou grise
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2015 (20:23 PM)
      tu as raison.avec ses menaces meme les défaillants ont fini par se radicaliser. il faut des propositions concretes sinon elle sera blanche ou grise
  2. Auteur

    Daba

    En Avril, 2015 (20:21 PM)
    j'ai peur d mon pay sui honte d'etre un sénégalais pauvre senegalais
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2015 (20:28 PM)
      ce ministr a decu tou un peupl il na rien de léducation il fo lenvoyé o diabl
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2015 (20:28 PM)
      ce ministr a decu tou un peupl il na rien de léducation il fo lenvoyé o diabl
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2015 (20:28 PM)
      ce ministr a decu tou un peupl il na rien de léducation il fo lenvoyé o diabl
    Auteur

    Oluy

    En Avril, 2015 (20:25 PM)
    Dites que vous comptez bricoler mais l'année est plus que blanche.Elle tend même vers le beige claire
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2015 (20:30 PM)
    PS = kharane kat  :xaxataay: 



    2017 inchallah tout sauf le PS, en 40 ans, ils n'ont fait que plomber le développement du pays. En plus, les socialos sont trop arrogants, leurs ministres aminata mbengue ndiaye et serigne mbaye thiam se prennent pour des rois dans leurs ministères.



    PS bakhoul, khalifa ou quelque soit le candidat: NON jamais PS  :thumbsdown: 
    Auteur

    Un Patriote

    En Avril, 2015 (20:31 PM)
    A BAS lES ENSEIGNANTS-BOKO HARAM!
    Auteur

    Codou Diouf

    En Avril, 2015 (20:32 PM)
    ce ministre né pa compéten tan q maky n le vir pa léducation n marchera pa

    faite le retourner a keur madiébel
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2015 (20:32 PM)
    Si l'etat continue de negocier avec cette manière là ,il y'aurait forcément de l'année blanche. :thumbs_up:  :thumbs_up:  :thumbs_up:  :thumbs_up:  :thumbs_up:  :thumbs_up: 
    Auteur

    Noble

    En Avril, 2015 (20:44 PM)
    C'est dommage que Macky est aveuglé au point de ne rien comprendre du sale jeu de Serigne Mbaye Thiam . En effet Serigne Mbaye n'est la que pour le detruire politiquement . C'est un ps qui a deja fait ses sales preuves. Thia bittii  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot: 
    Auteur

    Tiam Ct

    En Avril, 2015 (20:50 PM)
    Monsieur le Ministre il faut arrêter ce jeu de yoyo! Il faut faire comme Abdou Diouf avec les Policiers en 88! Toutes les personnes douées de bon sens (99% de la population) savent que c'est une minorité d'activistes qui, avec la complicité indirecte des médias (qui sont dans leur rôle de vendre l'info!) qui leur sert de caisse de raisonnance, qui nous tympanisent. Ils n'ont aucune assise et vous leur donnez de l'importance en refusant d'être ferme avec eux. Nous sommes témoins de la belle époque, de cette époque qui a fait qu'on magnifie les Enseignants (les VRAIS), de cette époque qui les a fait rentrés dans l'immortalité de l'Histoire! Le vrai débat devrait porter sur la QUALITE de l'enseignement dispensé par ces MAÎTRE-CHANTEURS. Pour certains, ce sont leurs oreilles qui sont heurtées par leurs expressions mais moi c'est tout mon être qui tressaille et est secoué comme un cocotier quand je les entends s'exprimer, et j'ai honte qu'un autre (surtout un Etranger) entende cela! Cela me fait regretter la belle époque d'avant et juste après les indépendances, et même un peu plus tard, où la belle race d'ENSEIGNANTS nous honorait! Je me rappelle de mon oncle à l'Ecole DIALEGNE de Kaolack qui ramenait les élèves à la maison continuer la classe après 17h parcequ'il n'y avait pas d'électricité à l'école. Nous étions fiers de pouvoir tenir la dragée haute à tout intellectuel de par le monde et soutenir tout débat. Le Sénégalais est respecté partout grâce à cette formation de qualité reçue.

    Malheureusement tout périclite à cause de l'appât du gain et non des honneurs! L'argent c'est bon, c'est nécessaire, c'est vital, etc, mais ce n'est pas et ne doit pas etre une FIN! Accompli ta tâche comme un devoir, comme un sacerdoce, et tout le reste suivra.

    Ils devraient avoir honte! Sacrifier l'avenir de toute une génération!

    "S'il faut aller à une année blanche..."

    Voilà le seul discours qui vaille face à ces maître-chanteurs! Ils prennent tout un système en otage depuis des années! Au lieu de mener la seule lutte qui vaille, relever le niveau de l'enseignement qui est plus que nul, ils veulent relever le niveau de leurs gains qui est plus qu'injustifié car ils sont payés à passer leur temps à revendiquer, et le peu de travail qu'ils fournissent n'est pas de qualité! Ils nous fatiguent! J'exhorte le Président à prendre ses responsabilités et de mettre un terme à toute cette pagaille en refusant dorénavant de discuter avec des preneurs d'otages. ON NE DISCUTE PAS AVEC UN PRENEUR D'OTAGES! Il faut faire comme avait fait le Président Abdou Diouf avec la Police en révoquant toute cette racaille et de rééambaucher. C'est la seule solution. Mieux valent 2 années blanches que cette situation qui risque de durer encore des années. Il faut prendre son courage à 2 mains et vous verrez que tout le Peuple vous soutiendra!

    On connait comment fonctionnent les sysndicats. C'est un refuge de "bras cassés". Peu de gens parmi eux travaillent. Ils se réfugient derrière le principe qu'on ne peut pas les licencier comme les autres employés. Ils ont plus de privilèges que leurs collègues qui les ont délégués et ils travaillent moins qu'eux. HALTE AU CHANTAGE!

    La seule solution:REQUISITION-LICENCIEMENT-EMBAUCHE!!!

    1. REQUISIONNER tous les Enseignants

    2. LICENCIER tous les contrevenants

    3. EMBAUCHER avec ancienneté 0 pour remplacer les démissionnaires.

    Vu le faible pourcentage de grévistes révélé par l'enquête, on peut faire donc l'économie de cette année blanche. Mais s'il faut en arriver là, il ne faut pas hésiter car on aura un milieu assaini tout comme la Police qui est devenue l'un des meilleurs corps de métiers! Et vous verrez que vous ferez d'une pierre deux coups. Les radiés vont se recaser dans le Privé, et comme ce sont en grande majorité des "bras cassés", le niveau sera tellement bas et nul que les élèves vont revenir dans le Public qui aura retrouvé ses lettres de Noblesse car étant redevenu ce grenier d'Enseignants de la pure race! Nous de notre temps c'étaient lez "nullards" qui fréquentaient le Privé. PEUPLE VOUS EN SAURA GRE! Haut-les-coeurs! :sunugaal: 
    Auteur

    Pape Mar

    En Avril, 2015 (20:56 PM)
    La grève des enseignements est récurrente depuis au moins 30 ans. Le mérite des enseignants a été d'influencer l'orientation autonome du syndicalisme au Sénégal à l'époque marqué par le syndicalisme d'état avec la CNTS. Depuis lors, les enseignants ont conduits et gagné de nombreuses luttes qui ont permis de rétablir certains déséquilibres.

    l'appétit venant en mangeant, les syndicats d'enseignants sont devenus plus nombreux.L'émergence d'autres syndicats dans la fonction publique a rendu les revendications syndicales plus complexes à traiter. aujourd'hui, on se rend compte que les réponses politiques apportées à ces revendications ont créé un grand déséquilibre dans le traitement de la situation des fonctionnaires de l'état. Le régime indemnitaire des agents de l'état n'est pas équitable. Faut il continuer dans cette lancée qui à l'évidence est sans issue? Ou faut il envisager dés maintenant une rupture définitive qui consiste à faire une introspection (qui implique tous les acteurs) sur ce régime indemnitaire des agents de l'état afin d'apporter les ré-aménagements durables qui conviennent? Il me semble que c'est cette option qui est à l'origine de l'ire des enseignants. CE QUE NOUS AUTRES CITOYENS LAMDA NE COMPRENONS PAS. En réalité, le discours/prétexte de la citoyenneté que nous servent les enseignants ne passe pas. Pire c'est l'image de l'enseignant qui se ternit de jour en jour. Or, ce corps d'élite ne mérite pas cela. Les pionniers du SUDES ne méritent pas cela. Ce mot n'excuse nullement les erreurs de l'état. Au CONTRAIRE, j'accuse l'état ne pas avoir dés le début engagé la rupture; de ne pas avoir repéré les malaises des travailleurs (sur tous les plans). L'état a continué la politique des règlements sectoriels (peut être partisans) qui ont accentué les déséquilibres dans le traitement indemnitaire des agents de l'état. Mieux vaut tard que jamais, et cela les enseignants doivent le savoir. L'épreuve de force ne profite à personne. l'image du syndicalisme est jeu et la responsabilité des enseignants est fortement engagée. ACCEPTER QUE LES ENSEIGNANTS ET LES AUTRES CORPS DE L'ETAT SOIENT TRAITES ÉQUITABLEMENT EST LA SEULE VOIE DE SORTIE HONORABLE.
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2015 (21:05 PM)
      je pense que tu détiens la clé de la solution.
      tout à fait d'accord avec toi
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2015 (21:04 PM)
    Comment peut-on rester du 17 Février à aujourd'hui sans faire cours normalement et dire qu'il n'y'aura pas année blanche. L'année l'et dèjà tout ce qui ce se fera d'autre ne sera que du colmatage et les dégats sont à venir.
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2015 (21:19 PM)
    L’école sénégalaise est en panne. Aujourd’hui les syndicats de l’enseignement et l’Etat sont sur le point d’hypothéquer l’année scolaire des pauvres jeunes Sénégalais qui ont pourtant droit à l’éducation.

    Ce sont ce genre de situations qui poussent certaines personnes aisées à mettre leurs enfants dans des écoles privées pour éviter que ces derniers ne soient à la merci des « négociations » qui n’aboutissent jamais.

    Mais le plus grave dans cette histoire, c’est que ces ministres et certains syndicalistes qui sont sur le point de « foutre » l’année scolaire en l’air, ont leurs gamins dans ces grandes écoles privées qui sont prises d’assaut. Mais il n’y a pas que les ministres…Ni les syndicats

    Une de nos sources qui a ses entrées dans certains salons où il est souvent sujet du couple Présidentiel, a appris que le président Macky Sall lui-même ne fait pas confiance à l’école Sénégalaise au point d’envoyer sa fille dans une de ces écoles privées de Dakar. Et figurez-vous que l’école dans laquelle se trouve la fille du Président n’est même pas sénégalaise. Un scandale inimaginable : Le président Macky Sall envoie sa fille étudier dans une école étrangère qui se trouve au Sénégal. Comme ses ministres, Macky Sall n’a pas confiance à l’école Sénégalaise. Ils n’ont pas non plus confiance à nos hôpitaux. Chaque fois qu’ils sont malades, ils prennent l’avion en direction de Paris. Les hôpitaux au Sénégal, c’est pour les Sénégalais pauvres. L’école au Sénégal, c’est pour les pauvres. Même le riz au Sénégal, c’est pour les pauvres. D’ailleurs, c’est pourquoi Macky subventionnait ce riz qui est destiné aux cochons en Europe.

    A quoi cela sert d’être président d’un pays si l’on n’a aucune confiance aux structures qu’on est censé gérer ?

    En France ou aux Etats-Unis, cela serait un scandale.

    Même au Sénégal, C’est PAS NORMAL…

    Penda Sow pour xibaaru.com
    Auteur

    Babasse

    En Avril, 2015 (21:27 PM)
    Les sénégalais pensent sauver l'année c'est une année qui n'est pas blanche. On se trompe lourdement car le quantum horaire n'est pas respecté. Les élèves terminent l'année avec un programme exécuté à moitié, avec ça on pense développer un pays par la tricherie. l'Etat et les syndicalistes sont responsables de cette situation et le seul perdant c'est le peuple. SÉNÉGAL THIA KANAM
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2015 (21:34 PM)
    ces dires ne meritent meme pas d etre commentes
    Auteur

    Lebaolbaol Tigui

    En Avril, 2015 (21:42 PM)
    ce ne sera pas une annèe blanche mais ce sera une annèe foutue ! il y a un certain nombre d'heures à apprendre si les eleves ne le font pas cela s'appelle une annèe foutue payèe pour rien .......les autoritès et les enseignants doivent arreter de s'enorgueillir de parler d'annèe blanche .....puisque une annèe foutue est plus dangereuse qu une annèe foutue.......et cela se repete chaque annèe ......l'eleve peut avoir son bac sans avoir aucun niveau puisque durant tout son second cycle il a subit des greves incessament. :frustre: 
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2015 (21:42 PM)
    Auteur

    Bango 16

    En Avril, 2015 (21:43 PM)
    Faut-il le déplorer ou pleurer mais ce ministre n'est pas à la bonne place. Il devait savoir qu'il n"est pas nommé pour colmater à sauver l'année scolaire mais à gérer sérieusement l'avenir de notre NATION à travers l'EDUCATION de sa pépinière. Disons NON, NON et NON aux fossoyeurs de l'enseignement et que les INCAPABLES et ARROGANTS dégagent le plancher :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: 
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2015 (21:51 PM)
    Le peuple doit poser une question aux enseignants. Quel est le ministre de l'Education qu'ils ont apprécié depuis vingt ans:.? Depuis plus , de feu Kader Fall à nos jours, tous les ministres sont mauvais, et tous les enseignants sont bons. Euskey, sacrés mercenaires
    Auteur

    Enseigant Depuis 25ans

    En Avril, 2015 (22:26 PM)
    Le Président a dit que "si on doit aller à l'année blanche on ira à l'année blanche".

    Il a raison d'être insensible à cette crise puisqu'il est un pur produit de cette école publique sénégalaise dont il traite les enseignants de criminels.

    La volonté inavouée de l'Etat est de tuer l'école publique en poussant les parents à orienter leurs enfants vers les structures privées et diminuer ainsi les ressources injecter dans le secteur de l'éducation et entrer dans les bonnes grâces des institutions financières internationales. Je soumets à votre réflexion 3 questions:

    1. Si les recommandations (ou Plans d'Ajustement) imposées par ces Institutions étaient pertinentes, en serions-nous à ce stade en terme de développement?

    2. Pour un pays dont 75% de la population est composée de jeunes âgés entre 0 et 18 ans est-ce une prouesse de mettre 40% des ressources à la disposition de cette tranche d'âge?

    3. Y a-t-il une cohérence dans la communication gouvernementale quand le ministre de la Fonction publique renvoie l'examen de la question sur les indemnités à la fin de l'audit sur le régime indemnitaire en juillet et quand sur le même sujet le Chef de l'Etat exclut toute possibilité d'augmentation sous prétexte de soutenabilité de la masse salariale?

    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2015 (23:02 PM)
    c honteux pour un pays comme le senegal qui etait une refference dans l'educaion se retrouve dans une phase inquietante pour son systeme educatif.Tout cela est du a nos gouvernants qui ne pensent qu'a leurs interrets propres .Tout au debut de cette de cette nouvelle alternance j'y croyais avec la fameuse phrase du president (un gouvernement sobre et vertueux .Mais finalement j m suis rendu compte que les hommes ont changé mais les pratiques demeurent toujours les memes.A beau bricoller le niveau ne sera pas atteint . Je propose de regler ces questions une bonne fois pour toute que de telles grèves ne se reproduises plus et le système sera efficace. bravo les enseignants !

    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2015 (00:11 AM)
    Thank you mon cher et à serigne mbaye thiam, j'aimerais lui dire que ses menaces de ponction ne ns feront reculer d'un iota car la cause est noble. Vs serez dans l'illégalité et de ce fait un Etat bandit, mes chers collègues le savent, les ignorants aboient, la caravanes des enseignants éclairés passent.
    • Auteur

      Babs

      En Avril, 2015 (12:27 PM)
      Éclairés? je ne crois pas que vous l’êtes, sinon vous aurez posé votre doléance autrement car vous réclamez des indemnités de logement qui sont en réalité liées à la fonction exercée par les bénéficiaires; elles ne peuvent pas être généralisées, sinon pourquoi les chauffeurs de l’administration n'y auront -ils pas droit eux aussi?
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2015 (00:59 AM)
    Auteur

    Anonymecest Honteus Davoir Un

    En Avril, 2015 (01:06 AM)
     :fbhang: 
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2015 (01:27 AM)
    Auteur

    Anonyme Sana

    En Avril, 2015 (06:58 AM)
    IL FAUT JAMAIS QUE L'ETAT PRENNE DES ENGAGEMENTS FINANCIERS QU'il NE RESPECTERA PAS CA VA STIMULER D'AUTRES QUI DEMANDERONT A ETRE DANS LE MEME CAS QUE CES ENSEIGNANTS PARCEQUE ETANT DES AGENTS DE L'ETAT COMME EUX ATTENTION! ATTENTION! ATTENTION! LE SENEGAL EST DEVENU UN PAYS DE CHANTAGE TOUTES LES CORPORATIONS PRENNENT SOUVENT EN OTAGE L'ETAT SOUS PEINE DE SANCTION AUX ELECTIONS UN ETAT DOIT ETRE FORT PRENEZ EEMPLE SUR KHALIFA SALL MAIRE DE DAKAR AVEC LES AMBULANTS
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2015 (07:14 AM)
    Que l'année soit blanche ou non, cela importe. On en a marre de "sauver l'année". Qu' on en finisse une bonne fois. A mon humble avis, je pense que ce n'est pas ce gouvernement qui apportera les solutions. Ce n'est la volonté affichée. Au lieu d'apporter des solutions responsables ils passent leur temps à apporter des solutions politiques ( diabolisation des enseignants). Ca ne passera pas; et la guerre est loin d'être finie.

    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2015 (08:01 AM)
    Les enseignants Sénégalais sont très méchants, c'est des gens qui ont réussi et ne veulent que nous les jeunes réussissent, c'est de la démagogie. Chaque année, ils créent une revendication nouvelle au lieu de s'acquitter de leur tâche, Vous les enseignants ou est- ce que vous avez vu une personne qui ne travaille pas et percevoir son salaire, C'est du RIBBA. Tout le monde doit assiéger le Ministère des Finances si on vous pait un seul mois dont vous n'avez pas dispenser correctement vos cours. , L'ENSEIGNANT SENEGALAIS EST UN LACHE, L'ENSEIGNANT SENEGALAIS EST UN LACHE, L'ENSEIGNANT SENEGALAIS EST UN LACHE  :thumbsdown:  :thumbsdown: 
    Auteur

    Abdoulaye

    En Avril, 2015 (08:41 AM)
    Actuellement le débat sur l'enseignement (et les autres corps de métier salariés) n'est pas basé sur le même fondement invariable et qui est : moins de 1 % de sénégalais s'approprie de 50 % du budget national; pendant que les 50 autres % qui ont besoin d'école avec abris, d'hôpitaux, de forage, de maternité, de daaras équipés, etc attendent depuis des années. es moins de 1 % (part de assaka) réclame toujours des augmentations en grignotant sur le reste des 50 % (c'est là ou se pose le manque de penser à l'autre de la FOI = L'EGOÏSME.

    La bonne réflexion qui n'a pas besoin d'être politisée ni syndicalisée, se pose en ces terme. Merci de votre attention
    Auteur

    Jo

    En Avril, 2015 (08:48 AM)
    Si les enseignants persistent, il faut les rayer de la fonction publique et prendre ceux qui veulent enseigner. C'est clair. Il y aura des dégats colatéraux pour une ou deux ans, mais cela aura le mérite de régler le problème de l'Ecole. Ces gens sont insatiables, des cupides.







    LEtat doit montrer toute sa fermté même s'il y aura des dommages.



    Il faut stabiliser l'Ecole. On ne peut pas à chaque instant se soumettre à leur caprices. Il faut y mettre un terme. Sinon demain ils vont encore demander plus.







    Rayer tous les enseignants qui ne veulent pas aller à l'école et prendre ceux qui veulent enseigner. C'EST SIMPLE;
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2015 (08:58 AM)
    Y'aura pas d'année blanche,mais l'année sera comme blanche même si vous la validez,car les programmes ne sont pas finis depuis des année et chaque fois les politiques ferment les yeux.Vous preferez avoir des ressources humaines non finis que payez les enseignants ; :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot: 
    Auteur

    Raag Rek

    En Avril, 2015 (10:36 AM)
    Très bien dit cher compatriote.Ces hommes qui nous gouvernent sont méchants, égoïstes car ils sont des arrivistes et des opportunistes.

    Avec la sortie malheureuse du ministre de tutelle hier soir, je demande aux syndicats comme le CUSEMS de radicaliser la lutte et d'ignorer les agissements et la position de certains syndicats traditionnels comme le SUDES qui sont en perte de vitesse car dépassés par les événements ou à la recherche d'une idéologie qui n'est plus d'actualité.Quelle déception! Au moment où vos élèves, qui sont vos collègues aujourd'hui,luttent pour une meilleure prise en charge des revendications de la corporation, vous n'osez pas pas vous assumer devant l'histoire car vous avez des ministres et des dinosaures qui soutiennent Macky pour ne pas perdre leurs sales privilèges dont ils jouissent en oubliant les énormes sacrifices que les militants à la base ont consentis.

    Quand à Serigne Mbaye Thiam,je pense bien qu'il a été abusé par les IA qu'il a nommés car les données qui lui sont communiquées ne sont pas viables.Cette grève est suivie par la grande majorité des enseignants qu'ils soient syndiqués ou non.

    Na SAF chers collègues bientôt le bout du tunnel !
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2015 (11:45 AM)
    Auteur

    Apaisement

    En Avril, 2015 (11:48 AM)
    Guagnii soyons dans les dispositions de régler définitivement le problème de l'education au sénégal. Jadis pays de référence dans ce domaine.

    - Primo Arrêtons d'insulter les enseignants... Ce n'est pas normal que ceux qui transmettent le savoir et l'education , soient les plus pauvres des travailleurs. moi je leur dis Merci

    _ Qu'on recampe le débat sur le vrai problème. Semble t'il un gouvernement précédent a signé des accords que celui actuel ne veut/peut respecter ... Qu'ils se remettent à nouveau sur la table pour négocier: le gouvernement accepte d'appliquer tous les points au maximum de ses possibilités et que le enseignants lâchent du lest...

    _ SURTOUT que nos gouvernants arrêtent leur politique de n poids n mesures et consacrent à chaque travailleur des revenus lui permettant de vivre dignement de son labeur. je n'arrive pas à imaginer comment une famille peut s'en sortir avec 200mille de salaire avec tous les dépenses qui attendent (loyer, eau, électricité, nourriture, transport, éducation....)

    YALLA NA YALLA TAKHAWOU SENEGAL ak SENEGALAIS YI
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2015 (11:52 AM)
    Si le niveau de l'enseignement était au dessus de la moyenne,on pourrait espérer rattraper le retard dû aux gréves;mais malheureusement ,tel n'est pas le cas,avec du personnel de seconde zone;qui ne sont pas meilleurs que certains élèves,le doute persiste profondément pour l'avenir de l'école sénégalaise .

    Macky doit aussi revoir le système et procéder à un écrémage du personnel enseignant ,pour améliorer le niveau de enfants.
    Auteur

    Jo

    En Avril, 2015 (11:58 AM)
    Si ceux qui sont chargé de doner le savoir se comportent en irresponsables, penant qu'ils sont le seul corps de l'Administration sénégalaise, il faut les rappeler à l'ordre. Si tous les agents de l'Etat demandait une indeminté de logement où iront-nous ? En plus ils demandent des parcelles. Dans quel pays vous voyez cela ?



    S'ils n'ont pas vocation pour enseigner que l'Etat les raye de la fonction publique et prenne ceux qui sont disposés à enseigner. C'est simple.



    Ils brandissent l'arme de l'année blanche. Ils faut radier du ficher de la fonction publique ceux qui ne veulent plus enseigner. C'est la soultion. Car, ces gens, tant qu'ils seront en vie, ils revendiqueront toujours de l'argent, de l'argent rek.
    Auteur

    Babs

    En Avril, 2015 (12:51 PM)
    Je ne comprends pas que personne, même le Ministre de la Fonction publique et le Premier Ministre, ne note que les indemnités que réclament les enseignants, du moins si on se base sur le document brandi par eux (décret accordant des indemnités de logement à certains fonctionnaires), sont des indemnités liées à la fonction exercée par les bénéficiaires; parmi eux, il y'a des enseignants ( Ministres conseillers, Adjoints au Préfet, Sous préfets, Secrétaires municipaux, etc...). Ces bénéficiaires les perdent dès qu'ils n'exercent plus ces fonctions.



    Par contre, les enseignants sont libres de demander une augmentation de leurs indemnités, mais de grâce, pas d'amalgame!



    Si le gouvernement s'aventure à généraliser cette indemnité de logement, qui est une indemnité de fonction, pour les enseignants, qu'il soit prêt pour le faire pour tous les autres fonctionnaires car à ce moment, cette indemnité sera un droit pour nous tous : policiers, gendarmes, militaires, chauffeurs de l'administration, en un mot pour nous les fonctionnaires, tous corps confondus.



    A bon entendeur....



    P.S. je m'adresse à ceux qui connaissent l'administration, qui peuvent m'apporter la contradiction en la fondant sur le droit administratif et la déontologie, pas à ceux qui sont là pour insulter ou défendre des intérêts bassement mesquins.
    Auteur

    Anonyme Hugo

    En Avril, 2015 (13:01 PM)
    la plus grosse erreur de macky c'est de confier un ministère aussi important à ces adversaires politiques,vous croyez que quelquun qui veut succeder à macky sall va travailler pour sa réussite ? il faut etre vraiment aveugle pour ne pas comprendre le comportement ignoble et ignare de s mb thiam . son plus grand souhait c'est son échec à la tete de ce ministère qui emportera en meme temps macky et son régime d'incompétents.ce pays doit sa réputation à ces braves soldats de la craie qui ont eu et qui continuent à former les citoyens senegalais,il est vraiment idiot et bete d'insulter quelqu un et de lui confier le lendemain ses enfants,chaque enseignant nourrit plus de 10 senegalais ,les malhonnetes et les couyons ne sont pas du coté des enseignants mais de celui de ces ignorants que vous etes
    Auteur

    Generation 80

    En Avril, 2015 (13:18 PM)
    Serigne mbaye thiam est MEMBRE DU PS!Un parti qui nous a fait SUBIR DEUX ANNEES BLANCHES DANS LES ANNEES 80 ET 90!UNE TROISIEME ANNEE BLANCHE NE LE GENERAIT PAS :nono:  :nono:  :nono:  :nono:  :nono:  :nono:  :nono:  :nono:  :nono:  :nono: 
    Auteur

    Professeur

    En Avril, 2015 (15:54 PM)
    le proviseur intérimaire du lycée de Maka Diama /IA Saint-Louis protège ses grèvistes en donnant de fausses informations.IL ne transmet pas les infos. lLe censeur très honnête a fait tout son travail en les recensant.MONSIEUR LE Ministre,prenez votre responsabilité envers ce responsable qui décourage les non grèvistes.
    Auteur

    Anonym

    En Avril, 2015 (16:47 PM)
    It's better to have a white year than a rotten year.

    Auteur

    Fayefr

    En Avril, 2015 (08:25 AM)
    Ce ministre passe tout son temps à mentir. Qu'il passe aux actes. Moi suis prof de français et je te demande de prendre tout mon salaire. ça n'enlèvera en rien ma détermination. Coupes ou si tu veux accouples-toi meme avec les salaires des enseignants. La lutte continue et sera plus radicale :frustre: 
    Auteur

    A Ce "professeur"

    En Avril, 2015 (09:54 AM)
    Lycée Maka Diama...Si c'est vrai, ce proviseur est digne! On est professeur avant que d'être un proviseur! Et les textes disent: L'agent a droit à la protection de son chef. Ce professeur, délateur, est un âne. Ce Censeur est un traître qui lorgne la place du proviseur...Deux vrais ânes! Aux autres Professeurs.... Vous avez deux fronts: L'Etat irresponsable et les grévistes et le vrai Proviseur à soutenir à vie! Liguez-vous contre les chiens, et ils sont nombreux: Enseignants de l'A P R, du SUDES, de l'UDEN,...Si satisfaction il y a, le Censeur en bénéficiera et le professeur, traître, dénonciateur, également! Donc où sont les chiens qui aboient? Le salle professeur et le salle censeur...Si l'histoire est vraie!...
    Auteur

    Anonyme

    En Avril, 2015 (11:53 AM)
    remaniement wala année blanche

    président macky sall à vous de faire le bon choix avant qu'il ne soit trop tard pour faire le meilleur coix possible pour nous tous élèves dans les écoles et étudiants dans les universités

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Top Banner
Banner 01
Top Banner
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR