Samedi 04 Avril, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33



Environnement

13 milliards FCFA de l' UE pour l'assainissement et la restructuration urbaine de deux localités du Sénégal

Single Post
13 milliards FCFA de l' UE pour l'assainissement et la restructuration urbaine de deux localités du Sénégal

La Commission de l’Union européenne (UE) a mis à la disposition du gouvernement sénégalais, mercredi, un financement de 13 milliards FCFA (environ 19,534 millions d’euros), a constaté APA dans la capitale sénégalaise.

 

La convention matérialisant ce financement a été signée par M. Andris Piebalgs, Commissaire européen en charge du développement, et M. Amadou Bâ ministre sénégalais de l'économie et des finances. 

 

« Cette convention de financement est relative au projet d'assainissement et de restructuration urbaine de Hann village (quartier périphérique de Dakar) et Petit Mbao (banlieue dakaroise) », avance M. Amadou Bâ. 

 

Selon lui, le projet vise spécifiquement la rationalisation du tissu urbain de ces localités, la rationalisation de l'insalubrité ainsi qu'un accès facilité de toutes les catégories de populations aux services publics de base. Ce qui permettra, fait-on remarquer, de stimuler l'économie locale.

 

La part incombant au Sénégal dans le financement du projet se situe à 1,4 milliard FCFA.

 

« Le projet qui nous réunit aujourd'hui a été élaboré sur la base de l'expérience acquise lors de la mise en œuvre, il y a quelques années, d'un projet similaire dans les quartiers spontanés de Saint-Louis (Nord) et de Richard –Toll (Nord) », affirme pour sa part, M. Piebalgs. 

 

De l'avis du Commissaire européen, les réalisations physiques attendues portent sur la réhabilitation de la voierie en pavés, de nouveaux tracés compatibles avec le développement urbain harmonieux ainsi que la construction ou l'extension des infrastructures de services publics qui amélioreront considérablement la vie des populations bénéficiaires.


liiiiiiiaffaire_de_malade

10 Commentaires

  1. Auteur

    Sikkim

    En Février, 2014 (19:21 PM)
    Assainir Rufisque doit être une priorité, une affaire d'état.
    • Auteur

      Xeme

      En Février, 2014 (21:36 PM)
      financement des 13 milliards de hann et petit mbao : amadou ba n’est pas à l’origine du projet

      aujourd’hui à 12 heures précises, le ministre de l’economie et des finances, amadou ba, et andris piebalgs, commissaire européen en charge du développement et de la coopération procéderont à la signature de la convention de financement relative au projet d’assainissement et de restructuration urbaine de hann et petit-mbao. et dans le communiqué relatif à la cérémonie de signature de ladite convention, il est précisé que ‘’de manière spécifique, elle vise la rationalisation du tissu urbain, la réduction de l’insalubrité, un accès facilité de toutes les catégories de populations aux services publics de base et une économie locale stimulée’’.

      mais un autre document en possession de xibaaru prouve que les objectifs visés par la signature de la convention concernent le quartier de yarakh situé dans la commune de hann/bel-air. mais ce que le ministre n’a pas dit, c’est que tout le processus de diagnostics des maux dudit quartier et la conceptualisation du projet faisant l’objet de la signature de la convention ont été menés par une autre équipe. et xibaaru va vous expliquer comment le ministre amadou ba veut faire de la récupération.

      et c’est dans ce jeu médiatique qu’aime excellé les ministres de l’etat du sénégal. un financement qui est signé avec l’union européenne tombe dans le bilan du ministre des finances. et les principaux acteurs sont laissés en rade ou même mis aux oubliettes.

      si nous prenons le cas de hann, la commune qui a une population très dense est confrontée à une forte concentration d’industries, une absence de réseau d’assainissement, un déficit criard en voies carrossables (rues de 2 à 3 m de large montre), l’enclavement, l’insécurité, la promiscuité et le manque d’hygiène sans oublier le problème fondamental de la régularisation foncière. et si l’etat cherche un financement pour rationalisation du tissu urbain, la réduction de l’insalubrité, alors il a fait de la récupération. car le financement concerne que le quartier de yarakh qui est un village de pêcheurs traditionnel. et pourtant ce projet est l’œuvre de de la commune de hann/bel-air appuyée par la ville de dakar.

      restructuration et régularisation foncière

      le projet de restructuration et de régularisation foncière du quartier de yarakh à hann avait connu un long coup d’arrêt. c’est avec l’arrivée, en avril 2009, de la nouvelle équipe municipale de la commune d’arrondissement de hann/bel-air dirigée par le maire babacar mbengue que le dossier va ressortir des tiroirs. et avec l’aide du maire de la ville de dakar, khalifa sall, le maire de hann/bel-air obtiendra un avis favorable au plan d’urbanisme de détails (pud) du conseil municipal de la ville de dakar puis le décret n°2011-1912 portant approbation du pud du village de hann et environs signé par abdoulaye wade le 29 novembre 2011.

      et le coût estimatif total des études et travaux pour restructurer ce quartier de hann/bel-air est de sept milliard quatre cent soixante-dix millions (7 470 000 000) f cfa sur les objectifs suivants :

      - elargissement de voies et ouverture de nouvelles voies par le procédé de la restructuration et mise en conformité des anciens réseaux sur un linéaire de 12,9 km

      - réalisation de voirie en pavés autobloquants sur un linéaire de 8,1 km

      - réalisation d’allées piétonnières sur un linéaire de 5,2 km

      - réalisation d’un réseau des eaux pluviales en caniveaux sur un linéaire de 8,1 km

      - réalisation d’un réseau des eaux usées sur un linéaire de 12,9 km

      - extension du réseau d’eau potable sur un linéaire de 3 km

      - extension du réseau d’électrification sur un linéaire de 2,5 km

      - aménagement d’une zone de recasement (terrassement, bornage, eau, électricité, voirie, réseau eaux pluviales et réseaux eaux usées).

      mais le gouvernement préfère signer une convention sur les villes de hann/bel-air et petit mbao sans rendre à césar ce qui appartient à césar. les véritables acteurs de ce projet sont assurément le maire de dakar, khalifa sall et celui de la commune concernée, babacar mbengue et toute son équipe.

      doudou andy ngom
  2. Auteur

    Ata Etame

    En Février, 2014 (19:22 PM)
    Decentralisez un peu waye ! tjrs Dakar rek ! le Senegal se limiterait il a Dakar ?
    Auteur

    Xeme

    En Février, 2014 (19:26 PM)
    Mais où en est le gouvernement sur la promesse faite à la population de Camberène de délocaliser la station d'épuration ?
    Auteur

    Goor Yomboul

    En Février, 2014 (21:05 PM)
    En pensant que les inondations sont finies à Petit MBao et Petit MBao extension
    Auteur

    Deug

    En Février, 2014 (21:12 PM)
    Et partout au Senegal besoin de canivaux,latrines.Sauver les eaux de Stlouis avec les matins totou sambourou.
    Auteur

    Fans

    En Février, 2014 (21:14 PM)
    le professeur fall va la deplacer inchallah une fois au pouvoir en 2017l
    Auteur

    Babacar

    En Février, 2014 (21:23 PM)
    il est temps que ce projet aboutis.mes sa passe par la concertation.



    Auteur

    Fanch

    En Février, 2014 (23:24 PM)
    y en a marre de lire ça tous les jours, combien de milliards faudra t'il encore vous donner avant que vous soyez autonomes ?



    Des gros enfants paresseux et gâtés, incapables de se prendre en main...



    Honte à vous...
    Auteur

    Cd

    En Février, 2014 (09:32 AM)
    SENEGAL DOU DAKAR REK. PENSEZ AUX REGIONS NOTAMMENT A KAOLACK VRAIMENT J'AI HONTE QUAND JE PARS A KAOLACK MAIS JE N'Y PEUX RIEN MAIS YALLA BAKHNA KHEYNA DINAGN MEUSSEU AM KOU TOPOTO SOUGNOU REGION.

    FIERE DE MA REGION KAOLACK
    Auteur

    Madik

    En Février, 2014 (09:41 AM)
    De quel Petit M'bao parle-t-on ici ? Comment parler d'assainissement dans cette commune d'Arrondissement sans aménager les deux marigots, l'un à grand-M'bao même et l'autre à l'Ouest séparant les deux village traditionnel : Petiit M'bao et Grand M'bao ? Les habitants de GRAND-M'BAO qui ne s'étaient pas mobilisés pour s'opposer à la construction de la station de pompage et entre la mer et les ICS, jusqu'au marché du village se seraient-ils fait avoir ? Le plus urgent étant l'aménagement du marigot allant de Keur M'baye Fall à la mer en passant par M'bao extention, N'déguett, jusqu'à la mer. Les populations de GRAND M'BAO/mer ne peuvent laisser cet aménagement leur passer sous le nez en attendant un autre programme en 2015-2016. Nous allons nous mobiliser pour que les deux marogot soit complètement réhabilités et élargies d'au moins de dix mètres, en le pont sur la nationale 1 et M'bao-Extention-Keur M'baye Fall.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email