Mardi 07 Avril, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33



Environnement

Kaolack : plus de 50% des déchets causés par les voyageurs (adjoint gouverneur)

Single Post
Kaolack : plus de 50% des déchets causés par les voyageurs (adjoint gouverneur)

Plus de 50 pour cent des déchets qui transitent par la ville de Kaolack ne sont pas du fait de Kaolackois, mais le fait de voyageurs qui traversent cette ville carrefour, a déclaré, vendredi à Kaolack, Abdoul Wahab Talla, adjoint administratif au gouverneur, invitant l’Etat ‘’à prendre ses responsabilités pour que Kaolack ne subisse pas les méfaits de sa situation de ville carrefour’’


‘’Plus de 50 pour cent des déchets qui transitent sur Kaolack ne sont pas le fait de populations qui se réveillent à Kaolack. Cette saleté dont on parle est une problématique qui nous est imposée par la situation géographique’’, a estimé M. Talla qui présidait un séminaire axée sur la gestion de l’environnement et la prise en charge de la santé publique.


A l’initiative de l’Agence de presse sénégalaise (APS), en partenariat avec la Fondation Konrad Adenauer (FKA), cette rencontre de trois jours réunit des responsables de la mairie de Kaolack, des experts en environnement, des journalistes de l’APS, entre autre acteurs.


‘’Kaolack est une ville carrefour où les populations venant de la Gambie, du Mali, de Diourbel, de Touba, de Dakar et autres se croisent avec leurs habitudes et leur mauvais comportement’’, a relevé l’adjoint administratif au gouverneur de Kaolack.


Selon lui, ‘’plus de la moitié des déchets est causée par des gens qui ne passent pas la nuit à Kaolack. Ce sont des personnes qui sont juste de passage et qui ne font que traverser, polluer et s’en aller. C’est ce qui fait que nous avons une ville très sale, mais les Kaolackois ne sont pas sales’’.


Expliquant que Kaolack est une ville bâtie sur un espace où la nappe phréatique est très proche, Abdoul Wahab Talla a invité les autorités à prendre leurs responsabilités pour sortir la principale région du centre de cette situation.


‘’L’Etat du Sénégal doit prendre ses responsabilités, nous (au niveau de l’administration locale), nous ne faisons que transmettre des directives qui viennent de l’administration centrale. Mais aussi nous devons jouer un rôle de remonter les préoccupations des populations à l’Etat central’’, a souligné M. Talla.


‘’Il faut dire les choses comme elles sont : l’Etat du Sénégal doit prendre ses responsabilités en essayant de faire en sorte que Kaolack ne subisse pas les méfaits de situation de ville carrefour’’, a-t-il insisté.


Pour se faire, a expliqué Abdoul Wahab Talla, les autorités doivent procéder à la matérialisation le plan directeur d’assainissement de Kaolack. ‘’Il faudrait mettre les moyens nécessaires pour que la ville de Kaolack puisse évacuer correctement ses ordures et que les eaux de pluies n’inondent plus la ville’’.


De même, il a proposé à ce que Kaolack soit dotée d’une voie de contournement comme cela existe dans d’autres villes sénégalaises comme Thiès. ‘’Cela permettra aux camions maliens, aux voitures qui viennent de la Gambie et autres de contourner la ville de Kaolack, afin que la pollution dégagée par ces véhicules ne perturbe plus la vie des Kaolackois’’, a suggéré l’adjoint administratif au gouverneur.


Pour lui, les solutions doivent provenir de l’Etat. ‘’Il faudrait qu’on ose poser les problèmes de Kaolack, parce que les solutions, pour sortir de cette situation, dépassent largement les moyens de la municipalité. L’état de la saleté n’est pas le fait de la carence ou de l’incompétence des autorités municipales’’, a-t-il fait valoir.


liiiiiiiaffaire_de_malade

5 Commentaires

  1. Auteur

    Alp

    En Juin, 2013 (18:30 PM)
    Gouverneur bayil di wakh lo maitrisé woul. Si toutefois la moitié des ordures de Kaolack sont le fait des voyageurs dont chaque jour il transite dans cette ville l'équivalent de la population de Kaolack et que le transite dure une journée. Ou vont toutes ces personnes? Le seul probléme de ce pays c'est que les experts en gestion des déchets solides urbains sont mis en chômage par le gouvernement qui décidé de fermer l'APROSEN ce qui laisse la voix à des personnes inexperties pour dire des bétises.
  2. Auteur

    Soutions

    En Juin, 2013 (19:55 PM)
    Bonjour chères autorités et population de Kaolack,

    Je vous parle en connaissance de cause. Il est relativement facile de venir à bout de ce problème d'insalubrité à kaolack avec une stratégie à quadriple niveau dont je me réserve d'en parler ici.

    A l'occasion, en tant que dirigeant d'une ONG, nous nous adresserons très vite à qui de droit pour trouver une solution durable

    Je comprend M. LeGouverneur qui a certainement fait une déclaration émotive qui a un objectif de ne pas blesser les populations. C'est juste un langage diplomatique.

    Bien à vous
    Auteur

    Kaolakois

    En Juin, 2013 (00:30 AM)
    pourtant monsieur le gouverneur a raison surtout quand il dit qu'il faut que l'Etat mette la main dans la poche pour transformer les ordures en de véritables ors durs
    Auteur

    Soleil Man

    En Juin, 2013 (02:36 AM)
    Ces transitaires depensent aussi de l'argent d'ou un apport economique pour la ville.

    kaolack est une ville federale ,ces vous administrateurs, responsables de sa propretee.vous etes payes pour travailler et non pour complaindre en citant des noms de pays ,ce n'est diplomatique et c'est politiquement incorrect .

    il faut simplement dire que kaolack est une ville carrefour ,le trafic nous vient des 4 points cardinaux.si vous dites que 50% des dechets viennent des transitaires ,cela veut dire qu' aumoins 500 000 personnes traversent la ville de kaolack chaque jour.

    moi, j'y vois une mine d'or a exploiter .

    ici ,aux u s a ,une ville avec cette opportunitee ,peut se developper du jour au landemain.

    la ville de kaolack peut s'autodevelopper .

    il suffit simplement de planifier et d'appliquer et de maintenir un system economique a long term.

    la ville de kaolack toute entiere est un chantier,

    voici quelques projets porteurs d'emplois

    -faire une carte de la ville

    -plantation d'arbres

    -canalisation pour eaux usees domestiques

    -canalisation eaux de pluies orientees dans des bassins de retention en dehors de la ville ,apres traitement utilasable pour l'irrigation des fermes et pour le betail.

    -le port de kaolack transforme en quai de peche avec usine de transformation exprtable au mali.

    -une gare ferrovierre au nord de la ville apres medina baye.

    -usine de transformation des dechets ou centre d'icineration creant de l'energie electric ou du gazoil

    etc, la liste est longue

    je suis kaolackois.

    Auteur

    Mor

    En Juin, 2013 (08:03 AM)
    Comment un gouverneur peut-il se permettre de raconter de telles inepties, hors de tout fondement scientifique. C'est tout simplement ahurissant ! Il aurait pu demander l'avis d'experts, les agents de l'ex APROSEN injustement dissoute, par exemple, sont présents à Kaolack et des études très pertinentes ont été réalisées pour faire l'état des lieux de la gestion des déchets à Kaolack avec toutes les solutions pour remédier à la situation; la JICA en a fait également récemment (intégration gestion déchets solides et liquides).

    Le Gouverneur ne sait certainement pas que ces documents existent !!!

    Il aurait pu éviter de raconter de telles bétises !!!

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email