Mardi 07 Avril, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33



Environnement

L’Etat débloque plus de 17 milliards pour la valorisation des déchets urbains

Single Post
L’Etat débloque plus de 17 milliards pour la valorisation des déchets urbains
Un atelier de partage pour la restitution du rapport préliminaire des études techniques, environnementales et sociales, mené par le Projet de gestion durable des déchets solides urbains (Pgdsu), s’est ouvert ce jeudi 26 mars, à Dakar. A cet effet, Ibrahima Diagne, coordonnateur de l’unité de coordination et de gestion des déchets solides (Ucgds) a annoncé que ce projet a été financé par le gouvernement du Sénégal et la Banque islamique de développement (Bid) pour un montant global de 17,5 milliards de francs CFA. Il s’agit d’un projet qui visse à améliorer le fonctionnement du système de gestion des déchets solides dans les collectivités locales de Dakar, Tivaouane, Touba-mosquée et Kaolack

. Ce, à travers la mise en place de systèmes adaptés de gestion et d’élimination des déchets solides, conformément aux bonnes pratiques environnementales dans ces localités et le renforcement durable des capacités des acteurs pour une prise en charge efficace du système de gestion retenu. Selon M. Diagne, le Pngd s’inscrit dans le triptyque du développement durable : environnement, économie et social, et vise le renforcement des acteurs locaux dans leurs capacités opérationnelles, en matière de gestion des déchets et d’économie sociale et solidaire. De l’avis de M. Diagne, les études seront finalisées au mois de juin prochain et un appel d’offre sera lancé afin de démarrer les travaux d’ici la fin de l’année. Le coordonnateur du Ucgds a aussi déclaré qu’il n’ya pas d’infrastructures de traitement de déchets solides qui respectent les normes au Sénégal. 

Pour lui, la mise en œuvre de ce projet va permettre d’en disposer et surtout avec la réalisation de centres intégrés de valorisation des déchets. Parce que, les déchets sont considérés, aujourd’hui, comme une matière première. Et, ces infrastructures permettront de récupérer les déchets le plus possible en amont et les orienter vers les unités de valorisation. Cette rencontre d’une journée a pour objectif d’échanger sur les études techniques, environnementales et sociales pour la réalisation de 3 Centres d’enfouissement technique (Cet), 3 Centres de trie et de transfert (Ctt) et 90 Points de regroupement normalisés (Prn), au niveau des localités ciblées. En effet, il s’agit de partager le rapport préliminaire qui sanctionne le choix de ces zones et la détermination des principes de construction de ces infrastructures. Le choix de ces localités s’explique par le fait que l’Etat du Sénégal a mis en place un plan de modernisation des capitales religieuses.

liiiiiiiaffaire_de_malade

1 Commentaires

  1. Auteur

    Iceberg

    En Mars, 2015 (18:27 PM)
    Les centres techniques d'enfouissement de déchet sont dépassés de nos jours.Les ordures et autres déchets représentent une richesse beaucoup importante que le pétrole:C'EST DE L'OR DURE.Il faut mettre en place des structures de stockage et traitement des déchets pour recyclage et utilisation dans pas mal de domaines:bio-gaz,production d'engrais,production de courant,production de vapeur ..........Mais comme nous dormons,hé bien continuons a ronfler et des hommes comme WADE ET SA CLIQUE VONT POMPER NOS MILLIARDS POUR APRES VENIR SE FOUTRE DE NOTRE GUEULE.POUR QUE CERTAINS CRETINS PUISSENT ENCORE CLAMER "PA'BI DA GNO DIOUM"

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email