Jeudi 14 Novembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Faits-Divers

COUPS ET BLESSURES VOLONTAIRES : Saye Diouf lacère son amie d’enfance avec un miroir

Single Post
COUPS ET BLESSURES VOLONTAIRES : Saye Diouf lacère son amie d’enfance avec un miroir

Qui aurait cru que Saye Diouf et Dial Diouf en arrivaient là ? Amies d’enfance et partageant quasiment tout, les deux femmes se regardent, depuis quelque temps, en chiens de faïences. Prévenue de coups et blessures volontaires, Saye Diouf a tenté de se soustraire à l’action de la justice, en soutenant que “c’est un accident”. A la barre, la mise en cause a expliqué qu’elle n’avait pas l’intention de blesser Dial Diouf. Car c’est cette dernière qui avait le miroir avec lequel elle a été blessée.
 
Ce jour-là, la plaignante s’apprêtait, en effet, à se décoiffer. Mais à la suite de la bagarre qui l’a opposée à son amie, le miroir a atterri, par on ne sait par quel moyen, entre les mains de Saye Diouf, qui a lacéré le visage et le corps de son amie Dial. Revenant sur le déroulement des faits, cette dernière a expliqué qu’elle travaillait comme domestique. C’est ainsi qu’un jour, son amie d’enfance lui a demandé de l’aider à trouver du travail. Car son salaire ne lui permettait pas d’arrondir ses fins du mois. Ce qu’elle a fait en lui cédant une place à Sandaga. Mais comme elle s’y attendait le moins, son amie avait trouvé que la place qu’elle lui avait réservée était trop petite. “Nous nous sommes disputées, mais à un moment, elle a pris un morceau de miroir qu’elle avait dissimulé dans son pagne pour me lacérer le visage et le corps”, a dit la partie civile. Estimant qu’elle avait, quand même, pardonné à son amie, malgré les balafres qu’elle lui avait causées, Dial Diouf soutient que ce qui l’a écoeurée, c’est que Saye revienne pour se moquer d’elle.
 
A l’approche du 31 décembre, elle a commencé à la railler en disant «damay defar bamu baax, ndax awma ben trace, te yaw tu as des cicatrices». Ce sera la goutte d’eau qui fera déborder le vase, puisque Dial Diouf n’a pas hésité à porter plainte. Si la partie civile a réclamé un dédommagement de 300.000 francs, au motif que sa cliente a subi un préjudice esthétique avec des balafres à la joue, à la poitrine et au bras droit, le parquet a requis l’application de la loi. Pour la défense, les faits sont regrettables, certes, mais la demande de la partie civile est exagérée, car il n’y a pas de préjudices esthétiques. Le délibéré de cette affaire sera connu le 21 mars prochain.

Article_similaires

3 Commentaires

  1. Auteur

    Naaru Gannar-le Vrai

    En Mars, 2012 (17:26 PM)
    Dénonciation de cas d'esclavage en Mauritanie

    (CRIDEM 13/03/2012)



    Le président de SOS Esclaves, une ONG de défense des droits humains, Boubacar Ould Messaoud, a vivement dénoncé, au cours d'une conférence de presse, dimanche, une série de cas d’esclavage en Mauritanie, portant généralement sur des enfants mineurs et 'l’impunité' dont jouissent les présumés auteurs.



    Citant un exemple parmi ces cas, le responsable de l’ONG parle de 'deux sœurs esclaves et orphelines : Selma Mint M’Bareck, 14 ans et Maimouna Mint M’Bareck, 10 ans, de petites esclaves de surcroît mineures, louées à un individu du nom de Cheikh Ahmed Ould Essyam, sauvagement battues et subissant toutes sortes de tortures, dont le maître vient régulièrement percevoir le prix des durs efforts à la fin de chaque mois'.



    Ces enfants 'ont fui l’enfer intenable de l’esclavage' et SOS Esclaves les a recueillies et présentées au cours de la rencontre avec la presse.



    Les deux filles ont deux frères de 8 et 6 ans, une tante et deux enfants qui sont toujours soumis à la même pratique de location d’être humains à des fins de pratiques esclavagistes', rapporte l’ONG. Ces faits dénoncés par l’ONG se seraient déroulés dans la région de Nema située à 1200 kilomètres à l’Est de Nouakchott, aux confins de la frontière entre la Mauritanie et le Mali.



    Après la découverte des cas évoqués, l’ONG indique avoir saisi le Premier ministre mauritanien. 'Sur intervention de cette autorité, le Programme pour l’éradication des séquelles de l’esclavage (PESE) vient d’allouer une subvention aux filles pour couvrir leurs besoins', a indiqué M. Messaoud, qui a dénoncé par la même occasion le fait que 'les présumés auteurs de ces pratiques bénéficient d’une impunité totale'.



    SOS Esclaves évoque également plusieurs autres cas d’esclavages relevés au cours des derniers mois et restés impunis, notamment à Nouadhibou (465 kilomètres au nord de Nouakchott). L’ONG appelle à 'la poursuite de la lutte contre l’esclavage en Mauritanie' et demande aux autorités de s’acquitter de leur devoir vis-à-vis des victimes.



    Boubacar Ould Messaoud relève cependant 'quelques avancées' notamment à travers l’adoption d’une loi criminalisant l’esclavage en 2007, et la condamnation récente d’un individu pour pratique de l’esclavage mais déplore l'insuffisance de ces instruments. Le rapporteur des Nations unies sur les formes modernes de l’esclavage a récemment effectué une mission de plusieurs mois en Mauritanie, sans se prononcer sur le sujet.



    Pana





    Source : PanaPress via Afriquejet
  2. Auteur

    Naaru Gannar-le Vrai

    En Mars, 2012 (17:28 PM)
    SENEGAL- UN IMPERIALISME QUI NOUS DERANGE



    DEpuis nos salons de NOUAKCHOTT ,vous nous envahissez

    avec vos TELEVIZONS:

    R.Thé.S

    Thé. FM

    WALF. Thé .V etc...etc...

    Il ya des satlit partout sur les mézons.des antaines parabole



    surtout chez les noirs qui sont comme vous.ils font tout ce que vous faites,vreman comme chez vous



    Mentnan avec CES ELECTIONS nous sommes vremant inquiets .Parceque nous Les BEYDANES (NARS BLANCS) on n'aime pas que les noirs voie ca.LA LIBERTE et les changements par woter c pas bon pour nous.

    On ny peut rien mais on est inquiets .

    IL ne faut pas REVEYER LES NOIRS.UN NOIR c BON quand ca DORT.C mieux encor Kan il est MORT.SVP ne reveyer pas nos NOIRS.
    Auteur

    Narouganar

    En Mars, 2012 (03:19 AM)
    TOI NAROU GANAR SACHE QUE TA PREMIERE CAPITALE ETAIT BASEE A SAINT LOUIS.OUL DADA N AVAIT MEME PAS UNE TENTE EN MAURITANIE.REVOIS L HISTOIRE DE TON SALE PAYS.BERBERE RATE SALA BATARD

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email