Mardi 07 Avril, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33



Faits-Divers

Diourbel : Son père le traite de menteur, René-Basile Ngom se jette dans un puits

Single Post
un puits

Le geste de René-Basile Ngom a failli lui couter la vie. Tout juste âgé de vingt-trois (23) ans, René-Basile Ngom a tenté de se donner la mort après une altercation avec son père, Ambroise Ngom, charretier de son état. Les faits ont eu lieu au sous-quartier de Ngolomith (dans la périphérie de la commune de Diourbel). Revenant du marché de Ndoulo, le vieux Ngom interpelle son épouse au sujet des moutons, lui demandant s’ils ont été nourris.

Et puisque la dame de maison n’avait pas aperçu son fils, René-Basile Ngom donner la nourriture aux moutons, elle dit à son mari n’avoir vu à aucun moment de la journée l’adolescent s’acquitter de cette tâche qui était la sienne. Furieux contre son fils, Ambroise Ngom se rue sur le jeune homme l’injuriant et le traitant de menteur. Un affront que René-Basile Ngom ne pouvait supporter, d’autant qu’il avait bel et bien nourri les bêtes sans que sa maman ne s’en aperçoive. D’un geste désespéré, il court vers le puits et se jette dedans.

Fort heureusement pour René-Basile Ngom, il ne souffrira que de quelques fractures aux membres supérieurs et inférieurs en plus de quelques contusions. Ses jours ne sont plus en danger.


liiiiiiiaffaire_de_malade

14 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2016 (10:01 AM)
     :taala_sylla:  :taala_sylla:  :taala_sylla:  :taala_sylla:  :taala_sylla:  :taala_sylla: 
  2. Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2016 (10:08 AM)
    Voilà de vrais hommes !



    Chez les vrais sérères le mot honneur a encore un sens !



    Bravo !
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2016 (10:21 AM)
    laye chez moi ngua khamni on te criei a tout va
    Auteur

    Anonymeleuz

    En Mai, 2016 (10:23 AM)
    qu elle honneur c est un fou de premier degree pas question de se donner la mort come sa
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2016 (10:35 AM)
    Je suis contre le suicide, il est allé trop loin mais les jeunes d'aujourd'hui pour la plupart "ngnakeu diom" qui est une valeur cardinale doivent s'inspirer de cet acte; je l'ai tantôt dit le suicide n'est pas la solution mais ce jeune est très digne, il a de la vergogne il préfère la mort à l'humiliation comme nos brave ancêtres les femmes de Nder dans le walo. René-Basile Ngom , je ne connais que de nom néanmoins je t'estime toi ce qui est sûr tu ne fais pas parti de cette race de jeunes menteurs, agresseurs, escrocs et j'en passe y a encore des hommes de valeurs dans notre cher Sénégalais. Mon cher saurait été ces jeunes dévergondés ils allaient tenir tête à leur père mieux ils jamais donent la nourriture aux moutons , ils sont d'aucune utilité à la maison sinon manger, dormir, se chamailler de gauche à droite avec la maman , les petites sœurs, gourdins, barres de fer et autres armes blanches pour le père........ Mon cher je te demande de ne plus tenter un acte pareille du courage kou am diomgua de la part d' une maman qui t'aime beaucoup sans te connaitre à cause de ton diom. Toi qui refuses d'être traiter de menteur c'est sûr et certain tu ne mentira jamais contrairement aux.......
    Auteur

    Korsiga

    En Mai, 2016 (10:36 AM)
    JOOM
    Auteur

    Korsiga

    En Mai, 2016 (10:37 AM)
    JOOM tout court
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2016 (11:18 AM)
    C'est encore et toujours eux, les sereres. Ils preferent la mort a l'humiliation. Le suicide est certes



    interdit par la religion musulmane, mais le jom et le ngor, vertues de plus en plus rares dans la societé senegalaise, poussent souvent des hommes de valeur a l'irreparable.
    Auteur

    Wala Wala Bok

    En Mai, 2016 (12:10 PM)
    Ca me rappelle le vieux Ngoor Djegane qui, ayant atteint un certain niveau de vie du fait de la réussite des ses enfants avait arrêté de fréquenter ses vieux amis pis, ne daignez plus leur adresser ses salutations. Un matin de mars, les amis étaient assis le long du pont, et scrutaient la marée en faisant l'éloge du thiéré "saath" et du "paagne". Ngoor vêtu de son grand boubou sérère, chapeau colonial sur la tête et canne à la main comme à son habitude revenait de Joal avec devant lui un pousse-pousse de sac de riz parfumé Uncle Sam, long rice. Arrivé au niveau de ses ex amis, il fit tourner sa canne sur son poignet et le laissa glisser allégrement sur le pont. Le frottement du bout de la canne sur le pont produisit un "proooouuuuut" assez sonore. Ses camarades se turent et détournèrent leur regard de Ngoor. Comble de mépris ! Ngoor fit trois pas et s'arrêta net, revint sur ses pas et tenta l'opération pour prouver que c'était le frottement de sa canne sur le pont qui avait produit le bruit suspect. Mais échec. Il répéta l'opération une 2ème fois toujours sans succès. Las de son manège, ses ex camarades se déplacèrent à l'autre bout du pont laissant Ngoor seul. Il leva la tête et ne vit personne autour de lui. Il se résigna et continua son petit bout de chemin. Arrivé chez lui, il s'enferma dans sa chambre et se mit la corde au cou. Thiey Ngoor !!! Bi jom ! :xaxataay: 
    Auteur

    Alla Bonny

    En Mai, 2016 (13:33 PM)
    ado à 23 ans?  :jaaxle: 

    -Ahhh oui, j' oubliais que chez les couz sérères tout va au ralenti...  :bip-bip: 
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2016 (14:25 PM)
    • Auteur

      Reply_author

      En Mai, 2016 (14:32 PM)
      voila un homme de valeur voila quelqu’un a qui son pÈre a Éduquer sans rendre compte que cest un digne hÉritier sa famille merci ngor a diarama ngorr kou noum woni dimo
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2016 (15:52 PM)
    Je ne vois aucun sentiment de jom ici!! ce gosse a failli se tuer pour une erreur!! Vous avez perdu la raison!! Dans la vie on rencontre des multiples problèmes et se remettre à Dieu est l unique solution quand on vous offense!!!
    Auteur

    Anonyme

    En Mai, 2016 (21:56 PM)
    C'est malheureux d'appeler cette connerie "jom".C'est un fou orgueilleux.

    Nous sommes au Sénégal des milliers ou millions à avoir eu pour tâche de s'occuper des moutons de nos pères.

    Perso,ce fut mon cas.Dès fois cela me pesait énormément car m'obligeant à reporter des plans d'activités avec mes potes de quartier.Je confesse aussi qu'il m'arrivait de faire jeûner les moutons de mon père par fainéantise.Bien évidemment mon père se mettait en colère....

    Pour revenir à ce René,imaginez -vous le malheur qu'il aurait créé dans toute la famille si son suicide avait réussi.

    Sa mère aussi est crédible si elle ne l'a pas vu s'atteler à sa tâche.

    Tant mieux que tout finisse bien .Mais on a aucune preuve que René ait fait son job.

    Nul ne peut nier qu"'il existe des enfants gâtés ,capricieux et manipulateurs.



    De grâce ne parlez surtout pas de "Jom"



    PS:N° 9 !Merci ,ton histoire est extraordinaire ,j'espère que c'est une fable.(j'ai commencé par rigoler mais la fin est très triste).C'est ce genre de folie qu'on appelle "jom" au Sénégal.Il peut arriver à tout être humain de lâcher un gaz au mauvais moment.



    Il faut promouvoir le théâtre dans tous les villages pour s'entrainer à dédramatiser certaines situations.
    Auteur

    Taha

    En Mai, 2016 (14:20 PM)
    Il n'y a toujours pas de preuve qu'il ait nourri le bétail. Cependant, les parents doivent éviter de rabaisser leurs propres enfants car je pense que c'est la pire des offenses qu'une personne puisse subir.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email