Lundi 18 Novembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Faits-Divers

Mort suspecte d'une dame à Touba : L'autopsie conclut au meurtre

Single Post
Mort suspecte d'une dame à Touba : L'autopsie conclut au meurtre

Il y a quelques jours, la police avait fait interrompre l'enterrement de la dame Khady Kandji, 43 ans, décédée chez elle à Keur Niang à Touba. Son mari avait fait acheminer son corps à la morgue, près de la grande mosquée de Touba, pour les préparatifs de l’enterrement.

Mais, lorsqu’il s’est agi de préparer la dame pour le bain mortuaire, le responsable de la morgue avait été informé de traces de blessures sur le corps de la défunte. Il avait aussitôt alerté la police, signalant un cas de mort suspecte.

Le Commissaire spécial de Touba, El Hadji Bécaye Diarra, avait alors demandé la suspension de la procédure d’enterrement avant de requérir les services des Sapeurs-pompiers qui ont conduit le corps de la dame à l’hôpital Matlaboul Fawzeyni pour une autopsie.

L'autopsie effectuée a conclu au meurtre, informe “L'Observateur”. En effet, le certificat de genre de mort note que la dame est décédé d'un “infarctus du myocarde dans un contexte de traumatisme par coups et blessures volontaires”.

Le médecin légiste, Saint Charles Nabab Kouka note un “arrêt cardio-respiratoire total, la présence de caillots de sang dans les cavités cardiaques, une volumineuse plaque d'athérome obstruant l'artère pulmonaire gauche étendue au coeur, une ischémie de l'oreillette droite du coeur, ainsi que de multiples abrasions au niveau du bras gauche, de la face postérieure de l'avant bras, du poignet droit et de la face intérieure du thorax”.

Des résultats qui chargent le mari de la dame, Touba Niang, déféré hier pour “coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort”. La dame K. Kandji, elle, a finalement été enterrée.


Article_similaires

4 Commentaires

  1. Auteur

    Radar

    En Août, 2016 (08:22 AM)
    Paix à son âme.

    Justice lui est rendue.

    Après l'avoir tué, cet homme allait enterrer sa femme et épouser une autre femme comme si de rien n'était dans quelques semaines.

    Vous n'en pouvez plus, chassez vos épouses et elles retournent chez leurs parents.

    Pour certaines femmes, la répudiation par leur mari est une honte et une bonne leçon.



    Personne n'a le droit d'ôter la vie.
  2. Auteur

    Anonyme

    En Août, 2016 (09:40 AM)
    niou may la diabar

    door, saga, torokhal rek ak ay exigences you doy war nga deuké ko ak mome diadou woul

    so yoré djiguène té dégaloula meuno ko eulbeuti déllo ko ay wadiourame ba la la si lénéne di fek. li eupeu neu té nak darra diarou ko
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2016 (10:49 AM)
    ecouter le morceau de elage diouf démone naa et vs ne toucherez plus à une femme
    Auteur

    Anonyme

    En Août, 2016 (14:00 PM)
    Dans cette ville, ce n est pas un fait nouveau extraordinaire. Ne vous étonnez pas.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email