Dimanche 29 Mars, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
International

Alain Juppé veut des primaires à droite pour la présidentielle 2017

Single Post
Alain Juppé veut des primaires à droite pour la présidentielle 2017

"On a eu tort de se moquer des primaires organisées par le Parti socialiste", affirme le maire de Bordeaux.Dans un entretien accordé à Sud Ouest, le maire UMP de Bordeaux et ancien ministre des Affaires étrangères se prononce sas ambiguïté pour des primaires à droite en 2017. "On a eu tort de se moquer des primaires organisées par le Parti socialiste. D'abord, cela a permis à la gauche d'occuper la scène médiatique pendant des mois. Ensuite, malgré les noms d'oiseaux que se sont envoyés les candidats, cela ne les a pas empêchés de faire bloc derrière leur candidat. Ça n'a laissé aucune trace." Celui qui fut le premier président de UMP continue de se poser en garant de la diversité au sein du parti de la droite et du centre. "L'UMP ne doit pas être une confédération de partis mais une union dans la diversité." Et il reste totalement hostile à tout rapprochement avec le Front national. "Il y a une incompatibilité sur les références historiques et culturelles du FN. Il y a une incompatibilité programmatique puisque le FN veut par exemple sortir de l'euro et rétablir la retraite à soixante ans. Enfin, c'est une impasse stratégique puisque le FN ne veut pas gouverner avec nous mais avoir notre peau." Sur le plan local, Alain Juppé dit "n'avoir aucun regret" de n'être pas candidat contre Michèle Delaunay sur la deuxième circonscription. "C'est un choix de conviction par rapport au cumul des mandats. Si la gauche remporte les législatives, elle devra faire appliquer cette promesse qu'elle a formulée pendant la campagne. Et si c'est nous qui gouvernons, c'est inéluctable, nous devrons en venir à l'interdiction de cumuler une fonction exécutive avec un mandat parlementaire." Le maire de Bordeaux épingle enfin la députée sortante, devenue ministre. "Je constate qu'elle se met dans la situation qui était la mienne en 2007 lorsque j'étais revenu au gouvernement et que j'avais demandé aux Bordelais de m'élire député en sachant que ce n'est pas moi qui siégerais à l'Assemblée nationale et que je resterais maire de Bordeaux. Les Bordelais ne l'avaient pas compris et m'avaient sanctionné. J'espère qu'ils auront le même comportement à l'égard de ceux qui se mettent dans la même situation que moi." Quant à l'arrivée de Vincent Feltesse, président de la Communauté urbaine, comme suppléant de Michèle Delaunay, Alain Juppé y voit une "entourloupe politique cousue de fil blanc montrant la volonté hégémonique du PS sur toute l'agglomération bordelaise. "En tout cas, j'espère que, s'il devient député, M. Feltesse s'appliquera à lui-même le non-cumul des mandats dans toute sa rigueur mais c'est à lui qu'il faut le demander, pas à moi."

liiiiiiiaffaire_de_malade

3 Commentaires

  1. Auteur

    Mo Kham

    En Mai, 2012 (15:02 PM)
    mo kham
  2. Auteur

    Dom Rewimi

    En Mai, 2012 (16:04 PM)
    En tout cas lui a compris que les primaires , c'est une démocratie de plus F.hollande a niqué toute la droite française Notre RAMA YADE va l'avoir dans l'eufe opportuniste
    Auteur

    Laye

    En Mai, 2012 (09:24 AM)
    Le plus crédible à droite c'est bien lui Alain JUPPE, en tout cas j'espère qu'ils ne mettront pas en selle un COPE qui n'aura aucune chance, à la limite FILLON si c'est pas JUPPE.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email