Jeudi 21 Novembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
International

Cote d'ivoire : Mise en place de la force légitime contre Gbagbo - Les Chefs d`états-majors de la Cedeao se concertent à Bamako

Single Post
Cote d'ivoire : Mise en place de la force légitime contre Gbagbo - Les Chefs d`états-majors de la Cedeao se concertent à Bamako

Les chefs d`état-major des pays membres de la Communauté des Etats d`Afrique de l`ouest (Cédéao) se réunissent mardi à Bamako pour finaliser l`option militaire afin de "rétablir la démocratie en Côte d`Ivoire, a-t-on appris lundi de source proche de la rencontre. Nous sommes là pour dégager un plan clair si on demande aux militaires d`intervenir pour rétablir la démocratie en Côte D`Ivoire", a déclaré à l`AFP un officier d`un pays anglophone qui va participer à la rencontre de Bamako. 
 
Notre document de travail de base sera le rapport final de la réunion extraordinaire du Comité des chefs d`état-major (CCEM) de la Cédéao qui se sont réunis les 28 et 29 décembre à Abuja au Nigéria. Nous devons mettre en musique ce rapport", a ajouté l`officier, Le rapport final de la rencontre d`Abuja dont l`AFP a pu obtenir une copie, souligne qu`il faut "écarter Laurent Gbagbo du pouvoir le plus rapidement possible pour que le gouvernement légitime puisse être mis en place et commencer ses activités".
 
 Il y est également fait mention de la nécessité "d`assurer la sécurité le long de la frontière entre la Côte d`Ivoire et le Libéria" où sont massés des milliers de réfugiés ivoiriens et où se sont produites des violences intra-communautaires. Le texte souligne également la nécessité de "prévoir l`éventualité d`attaques contre les nationaux et contributeurs de troupes par les forces ivoiriennes et par conséquent une évacuation doit précéder toute action par la force d`intervention". Plusieurs millions de ressortissants des pays de la Cédéao vivent en Côte d`Ivoire, restée une puissance économique régionale en dépit d`une décennie de crises et de violences politiques. 
 
La Cédéao, qui a suspendu la Côte d`Ivoire début décembre, a menacé le président sortant Laurent Gbagbo d`une intervention militaire s`il ne cédait pas de lui-même le pouvoir à son rival Alassane Ouattara. 
 
Ce dernier a été reconnu vainqueur de la présidentielle du 28 novembre par la Commission électorale ivoirienne et la communauté internationale, mais Laurent Gbagbo, proclamé élu par le Conseil constitutionnel de son pays a gardé la présidence. Renforcement des effectifs de l`ONUCI: La Chine et la Russie votent aujourd`hui Le Conseil de sécurité de l`ONU va voter mardi l`envoi de 2.000 hommes supplémentaires en Côte d`Ivoire pour renforcer la pression sur le président sortant Laurent Gbagbo, ont indiqué des diplomates lundi.
 
 Ce chiffre est le maximum demandé par les chefs des forces de maintien de la paix qui craignent des affrontements de plus en plus sévères avec les forces loyales à M. Gbagbo qui ont attaqué des véhicules de l`ONU et des Casques bleus. Laurent Gbagbo a demandé plusieurs fois le départ des forces de l`ONU, l`ONUCI, mais une résolution qui sera votée mardi va au contraire envoyer 2.000 renforts jusqu`au 30 juin, ont souligné les diplomates. Ceci va porter les effectifs de l`ONUCI à environ 11.500 hommes, y compris des renforts envoyés en Côte d`Ivoire avant l`élection présidentielle le 28 novembre. 
 
Le chef des forces de maintien de la paix Alain Le Roy avait demandé des renforts de 1.000 et 2.000 hommes. Les renforts précédents verront d`autre part leur mandat étendu. Les 500 hommes transférés de la mission de l`ONU au Libéria resteront quatre semaines supplémentaires et 500 autres resteront jusqu`au 30 juin, selon ces diplomates. La communauté internationale reconnaît Alassane Ouattara comme le gagnant de l`élection présidentielle mais Laurent Gbagbo refuse de céder la place. 
 
La résolution, rédigée par la France et les Etats-Unis, a été retardée de quelques jours par des négociations au Conseil de sécurité à propos de son "langage politique", la Russie ayant exprimé des réserves. Les 15 pays membres soutiennent maintenant la résolution, selon les diplomates

Article_similaires

8 Commentaires

  1. Auteur

    Mameediarra

    En Janvier, 2011 (09:05 AM)
    le ghana s'est rétracté et la guinée aussi est réfractaire d'aprés les dernières nouvelles

    alors ça craint

     :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet: 
    • Auteur

      Mameediarra

      En Janvier, 2011 (09:10 AM)
      toute façon l'attitude du ghana est comprenhensible car les deux pays partagent des frontières communes et accra la capitale du ghana est à portée de main au cas où le pays s'engagerait
      il ne faut pas esclure que si la cedeao envoie une force militaire gbagbo peut le considerer comme une guerre ouverte et attaquer les pays frontaliers inclus, donc le ghana a fait le choix de la raison, le burkina peut se le permettre car gbagbo ne controle pas le nord de son pays pour pouvoir à partir de la mener des représailles ou des raids aériens sur ouagadougou
    • Auteur

      Guerre

      En Janvier, 2011 (10:15 AM)
      je suis ingenieur en strategie et organitation militaire

      pour deloger badgas je propose

      * 1 - brouiller les frequences des reseaux telephone civil et militaire de la cote d'ivoir

      * 2- detruire les signaux de la television ci

      * 3- afaiblire l'armee de terre avec des operations aeriennes de haute precision menes sourtour par avions de combat a l'image des f-15 (ameriquain);

      * 4- detruire une vingtaine de chars et de batteries anti- aerinnes des forces terrestres ic

      * 5- demander aux militaires au sol de se rendre pour etre epargnee de la mort

      * 6 - mettre sur terre une force d'accueil bien equipee pour acceuillire les militaires qui souhaiteraient se rendre

      en une semaine plus de 80% de l'armee ci rendra et ainsi ,l'operation terrestre pourra demarrer vers le palais;

      duree totale du jeu 15 jours bien entendue avec une bonne superiotite aerienne
  2. Auteur

    Lebouc

    En Janvier, 2011 (09:11 AM)
    qui vivra verra, lou way def boppam
    Auteur

    Dija

    En Janvier, 2011 (09:20 AM)
    helene tu sera vraiment humiliée
    Auteur

    Niass

    En Janvier, 2011 (09:21 AM)
    il faut plutôt passer à l'action pour terminer une fois pour tout et libérer le peuple que de négocier que des résolutions qui ne sont sans suite

    On a marre de ces cochonneries en Afrique
    Auteur

    Mbims

    En Janvier, 2011 (09:26 AM)
    dans la vie il y a belle et bien la négociation mais vraiment ce gbagbo n'est un bon example de la démocratie

    africaine et ien ayant marre de la négociation il faut intervention militaire pourl ui faire quitter ce pouvoir

    kel babouin
    Auteur

    Bamba Moussa

    En Janvier, 2011 (10:37 AM)
    20000soldats ivoiriens c'est en 2002 ok?pigé?

    la france n'a plus accès au donnée ivoirienne,pigé?
    Auteur

    Khalat

    En Janvier, 2011 (12:28 PM)
    j 'espère qu'ils sont pas fous pour faire les mêmes conneries que les Américains et francais en tuant un président(coup de Sadam);ou était passé comme ils disent HUMAINS RIGHTS; mais l'histoire a retenu



    diegalou mais Golo gou Lak thi Tate day beugeu Morom

      <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    :dedet:   :down: 
    Auteur

    Paul Ash Winnipeg

    En Janvier, 2011 (16:15 PM)
    C'est triste de voir la cedeao vouloir s'ccuper du probleme de la cote d'ivoire, quand nous savons que les personne comme Blaise Compaore, Paul Biya, Denis Sassou Guesso et j'en passe font pire que Laurent Gbagbo

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email