Lundi 26 Août, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
International

Erdogan à France 24: "J’ai appelé Vladimir Poutine, il ne répond pas"

Single Post
Erdogan à France 24: "J’ai appelé Vladimir Poutine, il ne répond pas"

Dans un entretien accordé jeudi à France 24, le président turc Recep Tayyip Erdogan a tenté de jouer l'apaisement avec la Russie. Les deux pays sont en froid depuis que l'armée turque a abattu un avion russe le 24 novembre.
C'est une main que le président turc Recep Tayyip Erdogan a tendue à la Russie, dans un entretien accordé jeudi 26 novembre à France 24, alors que les relations entre Ankara et Moscou traversent une grave crise.

" Nous ne voulons pas de tensions avec la Russie", a déclaré le chef de l'État Erdogan depuis son palais présidentiel, deux jours après que l'aviation turque a abattu un avion russe tout près de sa frontière avec la Syrie. Et le chef de l'État turc d'indiquer avoir tenté de discuter avec son homologue russe, car "il faut qu’on parle, qu’on voit de quoi il en retourne", en vain. "Après l'événement j’ai appelé Monsieur Poutine, mais jusqu’à maintenant, il n’a pas répondu à mon appel", a-t-il regretté.
Sans toutefois présenter d'excuses, Recep Tayyip Erdogan a expliqué devant les caméras de France 24 que l’incident ne pouvait constituer "un cas de casus belli" entre la Russie et son pays.
Selon le président turc, son armée de l’air avait le devoir de protéger l’espace aérien du pays, et elle l’a fait en abattant l’avion russe, qui au moment de l’incident n’était pas identifié comme tel. "Si nous avions su que l’avion était russe, nous aurions agi différemment, a-t-il précisé. On aurait peut-être pu empêcher autrement cette violation de l'espace aérien".
Et de préciser que toutes les données de radar en possession de la Turquie et de l’Otan, confirment la version d’Ankara, à savoir que l’avion russe a bel et bien violé l’espace aérien turc, en ignorant "pendant plus de cinq minutes des avertissements répétés. [...] J’ai toutes les preuves, toutes les données de radar, tous les enregistrements des conversations […], il faut que les Russes les étudient, […] nous ne pouvons accepter des déclarations mensongères", a-t-il affirmé.
Le président turc s’est dit prêt à coopérer avec les Russes, "il faut qu’on continue à œuvrer ensemble", a-t-il insisté.
Il s’est dit attristé par les incidents anti-turcs qui ont eu lieu ces derniers jours en Russie, notamment mercredi, quand plusieurs centaines de manifestants ont jeté des pierres et brisé des vitres de l'ambassade turque à Moscou. Le président turc a affirmé qu’il n’autoriserait pas que de telles "provocations" se déroulent devant l’ambassade russe d'Ankara.
De son côté la Russie ne cesse de durcir le ton. Le Kremlin conteste vivement la version turque, et assure au contraire que l'avion russe n'a pas franchi la frontière et qu'il n'a jamais été contacté avant d'être abattu.
Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a déclaré, mercredi 25 novembre, que la décision d'abattre le Sukhoï Su-24 relèvait d'une "provocation planifiée" de la part d'Ankara.
Outre les mesures de retorsions économiques qu’elle a promises de prendre à l’égard de la Turquie, elle a appellé tous ses ressortissants présents dans le pays à rentrer en Russie, invoquant des risques "terroristes". Le ministère russe de la Défense a par ailleurs annoncé jeudi la suspension de la coopération militaire avec la Turquie et le gel des contacts téléphoniques pour le partage d'informations sur les raids aériens en Syrie.
Au cours de cet entretien, Recep Tayyip Erdogan s’est ensuite dit indigné par les accusations de complaisance turque avec les jihadistes de l’organisation de l’État islamique (EI), proférées par certains responsables russes.
" Ceux qui profèrent de telles accusations doivent apporter des preuves, car c’est un manque de respect. Ils calomnient la Turquie", a-t-il répliqué.
Réagissant aux propos tenus la veille par le Premier ministre russe Dmitri Medvedev, selon lesquels Ankara achète du pétrole à l'EI, Recep Tayyip Erdogan a déclaré : "Il s’agit de mensonges et de calomnies, ces déclarations sont indignes du rang de ceux qui les ont prononcées" , a-t-il répliqué, ajoutant que la Turquie "n’a jamais fait ce genre de commerce avec des organisations terroristes, car si tel était le cas, je ne resterai pas ici à mon poste, parce que nous sommes des gens d’honneur ".

Russes et Turcs tiennent des positions totalement divergentes sur la question syrienne : Moscou est un allié indéfectible du régime du président Bachar al-Assad, tandis qu’Ankara n’a de cesse de demander la chute du président syrien, tout en soutenant les mouvements rebelles qui luttent contre l’armée syrienne.
Le président islamo-conservateur, issu des rangs du Parti de la justice et du développement (AKP), a affirmé que "nul ne peut prétendre que notre frontière est ouverte à Daech [acronyme de l'organisation de l'État islamique, ndlr]". Il a accusé la Russie et l’Iran de ne pas lutter contre le groupe jihadiste dirigé par le calife auto-proclamé Abou Bakr al-Baghdadi. "La Russie et l’Iran soutiennent le régime d’Assad (…). C’est la coalition internationale [menée par Washington, ndlr] qui lutte contre Daech avec les opposants au régime", a-t-il soutenu.

Recep Tayyip Erdogan a réaffirmé sa volonté de lutter contre tous les "forces extrémistes"présentes à l’intérieur et à l’extérieur des frontières turques, mettant implicitement au même plan l’EI et les différentes guérillas kurdes, dont le PKK.

Article_similaires

10 Commentaires

  1. Auteur

    Anonymeloua

    En Novembre, 2015 (20:23 PM)
    Erdogan est le meilleur président au monde
    • Auteur

      Anonymousse

      En Novembre, 2015 (22:27 PM)
      a quoi joue les sénégalais? esclaves ou trolls ? les sénégalais sous masque des pirates turques de vrais négriers toujours du mauvais côté bien longtemps avant l’évènement biblique jusque dans le compagnonnage avec les nazis. les turcs ne sont pas foutus de distinguer un avion russe au-dessus du territoire syrien, il faut les virer de l'otan. o.t.a.n. alias n.a.t.o. national american terrorist organization. les russes bombardent les camions de citernes des terroristes et c'est le petit impérialiste ottoman qui se fâche.
  2. Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2015 (20:44 PM)
    ca sent le double jeux .onne pas faire confiance a la turquie

     :jumpy2:  :jumpy2:  :jumpy2: 
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2015 (20:46 PM)
    I thought the Turks were smart but they seemed to be a bunch of usual idiots as the Arabs of the Gulf. A real dumb move by the Turks even the US during the iciest times of cold war didn't dare to shoot down a Russian plane and God knows instances of violations of air spaces happened several times. Turkey is geographically in the middle for a purpose : to be people of the middle w/ a balanced approach.



    Sarkozy and "his people" who really running Europe & America and who initiated these so called "clashes of civilizations" theories through books, movies, TV shows clearly state you'll NEVER be part of Europe and now you're antagonizing the only Zionist lobbies free country who clearly understand the geopolitical implications of these Al Quaida/Daesh Frankenstein groups that came out CIA/Mossad labs.
    Auteur

    Caporal

    En Novembre, 2015 (20:54 PM)
    Des sommation on ete faites que meme le avion de ligne peuve entendre meme si il ne le veulent pas ...

    Bonne decisin de Erdogan .. /

    Si no la RUSSIE ne respectera jamais la turquie :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot: 
    • Auteur

      Anonymousse

      En Novembre, 2015 (23:23 PM)
      tête de turque et oui ils ont la tête dure et la nuque raide mais ils ont oublié que les russes n'ont pas jeté leur marteau et leur faucille du communisme. la tête d’erdogan servira d'enclume.
    Auteur

    Diakhle

    En Novembre, 2015 (21:11 PM)
    Le plus con des président oui
    Auteur

    Terroriste Erdodan

    En Novembre, 2015 (21:15 PM)
    voila celui qui soutient les terroristes et combat ceux qui combattent les terroristes !!honte a ce mec qui joue un double jeux il est clair que tout le petrole de daesh est achemine vers la turquie !!mais une chose est sur erdogan regrettera cet acte ignoble vis a vis de son voisin russe avec qui il entretenait de bonne relation notamment sur le plan economique!!
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2015 (22:32 PM)
    ... UN FACHO DE NOS TEMPS.... "DI MBOUBO L'ISLAM"...



    ... :jaaxle:  :jaaxle:  :jaaxle:  :jaaxle:  :joyy:  :jaaxle:  :jaaxle:  :jaaxle:  :jaaxle:  :jaaxle:  :jaaxle: 
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2015 (00:40 AM)
    En tout cas ca sent bien une replique de forte maniere de la part du kremlin. Ce sont des vodkas men ces Russes ils ne badinent pas. :baby-crawl: 
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2015 (06:57 AM)
    Tu auras sa réponse !
    Auteur

    Thiessois

    En Novembre, 2015 (08:13 AM)
    Dans ce conflit il y´a des non-dits, de la part de tous ceux qui sont dans les opérations, Personne là bas ne joue franc jeu. En ce qui concerne la Turquie elle a le droit de s´inquiéter, quand les Européens arment le PKK qui devrait etre pratiquement leurs troupes au sol du moment qu´ils ne veulent pas perdre des soldats dans des face à face avec les Djihadistes. Tout en sachant que le PKK ne vise ni plus ni moins que la partition de la Turquie. Ce genre de jeu on le connait: Aidez nous maintenant et on vous aidera après ! On l´a vu avec les accords entre la Grande Bretagne et les Sionistes qui ont conduit aux problèmes de la Palestine aujourdh´ui, sans entrer dans le fait, qui a droit et qui n´a pas droit. Mais parfois laisser les gens se débrouiller tout seul et trouver eux memes une solution,est mieux que que de s´en meler très mal et ensuite aller dormir tranquillement chez soi, laissant des guerres qui n´en finissent pas et des misères insoutenables. Et pour ca, l´Occident est Champion dans ce genre de semer la zizanie partout, soyons honnetes et disons le.
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2015 (11:30 AM)
      ????

      on parle des turcs qui ont abattu un avion russe. les occidentaux arment le pkk pour combattre l'ei et on voit le resultat sur le terrain. la turquie au lieu de combattre l'ei bombarde les les kurdes et ceux a des fins purement electoralistes. le probleme ici c'est les turcs !!!

      les russes même en europe viole l'espace aérien de beaucoup de pays mais personne n'a jamais descendu un de leurs avions, on les escorte pour qu'il sorte de l'espace aerien, la riposte ne sera pas militaire mais économique. erdogan devrait faire tres attention car c'est son bilan économique qui le maintient a la tête du pays.
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2015 (16:43 PM)
      tu vois le senegal aider le mfdc dans un conflit avec un quelconque ennemi peut etre ? ou meme faire un front commun avec le mfdc ? t es logique toi ? le pkk tue des civils et des policiers en turquie, exactement ce que fait l ei et tu veux que la turquie fasse quoi ? en plus les choyer ? pourquoi les autres combattent l ei alors ? si tu peux repondre aa ces questions de facon honnete alors tu n ecriras plus de telles inepties. les russes ont une frontiere avec les usa ( alaska ). pourquoi ne survolent ils pas cles usa ? je ne suis pas un anti russes ni un pro pro russe encore moins pro turques. mais togne baakhoul. et si c est connu qu ils sont coutumiers des faits, alors il est temps qu on leur disa que cela ne se fait pas ! dans les annees 60, quand un u2 des usa avait survole leur territoir, eh bien ils l avaient abattu.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR