Vendredi 15 Novembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
International

Le piteux spectacle de Washington

Single Post
Le piteux spectacle de Washington

Depuis deux semaines, la plus puissante démocratie du monde tient la planète en haleine, parce qu'un groupe d'élus ultraconservateurs a décidé de barrer la route à une loi instituant une assurance-santé universelle. Cette loi, qui a été adoptée par les deux Chambres du Congrès, est le grand oeuvre du président démocrate Barack Obama. Mais les républicains bloquent le vote du budget 2014.

 

Si, le 17 octobre, un compromis n'est pas trouvé entre la Maison Blanche et la Chambre des représentants sur le budget fédéral, les Etats-Unis entreront dans une période à hauts risques, et l'économie mondiale avec eux. A cette date, le Congrès doit autoriser l'administration à relever le plafond de la dette, afin qu'elle puisse continuer à emprunter pour fonctionner. Faute de quoi Washington se trouvera en défaut de paiement.

 

Ce n'est pas la première fois, tant s'en faut, que ce chantage est utilisé, mais, aujourd'hui, le contexte est différent. L'économie américaine est convalescente, la zone euro peine à sortir de la crise, la croissance des pays émergents marque le pas. Etroitement liés par la mondialisation, les gouvernements, les marchés et les institutions financières internationales ont les yeux rivés sur Washington.

 

Le spectacle qui s'étale sous leurs yeux n'est pas seulement affligeant : il est de mauvais augure. Même si une solution de dernière heure intervient jeudi, cette crise a révélé de manière criante les dysfonctionnements du système démocratique américain, fruits d'une évolution inexorable de la culture politique outre-Atlantique depuis les années 1980, mais qui atteignent à présent leur paroxysme.

 

Outre le problème bien connu de l'emprise de l'argent et des lobbies sur la politique, les zones de consensus qui permettaient aux deux grands partis de légiférer par compromis sont de plus en plus restreintes. Plus pernicieux, le redécoupage à grande échelle des circonscriptions à l'avantage des républicains a réduit le jeu démocratique : une grande partie des sièges conservateurs de la Chambre des représentants sont assurés, le Parti démocrate n'ayant aucune chance de l'emporter auprès d'un électorat savamment délimité.

 

Cette évolution a abouti à ce que le politologue américain Francis Fukuyama appelle une "vetocratie", un système dans lequel un acteur politique représentant des vues minoritaires peut bloquer la majorité.

 

Le fossé entre l'opinion publique et la position des Tea Parties est flagrant dans les sondages : les Américains désavouent très nettement le jusqu'au-boutisme des rebelles républicains, qui tiennent en otages leurs chefs de file plus modérés, ainsi que le Sénat et le président des Etats-Unis. C'est aussi la crédibilité monétaire et politique des Etats-Unis qu'ils tiennent en otage.


Article_similaires

4 Commentaires

  1. Auteur

    Cry

    En Octobre, 2013 (07:22 AM)
    grande démocratie certainement pas grande manipulatrice plus que probable au delas des apparences c'est le pays le plus pourris de la planète les usa vive a crédit sur le reste du monde il ne publie plus leur statistique d’émission monétaire depuis fort longtemps il contrôle le réseau de transaction interbancaire mondial SWIFT il contrôle le flux d'information aéroportuaire(qui va ou et quand) du monde sur les 13 serveurs qui gère internet 9 sont chez eux tout les standards technologique économique sociale .. qu'il on imposer au monde ont été conçu chez eux le sujet est immense IMMMENCE je vous dit il on des secrets qui je vous jure pourrez révolutionner le bien être sur cette planète il "leur dirigent" sont trop tordus je connais tellement de choses a propos de leur politique leur salle magouille et leur secret les plus secrets (vous n'en croirez pas vos oreilles ou vous ne comprendrai même pas les propos) pour vous dire que même un livre ne suffirai pas a faire un étalage de leur conneries a travers le temps et l'espace il faut tout simplement désaméricanisé le monde de ce cancer
  2. Auteur

    Janus

    En Octobre, 2013 (07:35 AM)
    Celui qui prétend que les USA est le pays le plus pourri de la planète, n'est certainement jamais venu au Sénégal et une encyclopédie ne suffirait pas pour faire la liste de sa connerie.



    Certes il y a des problèmes aux USA comme dans tous les pays du monde, tout est question de pourcentage. Hors notre pays, le Sénégal est beaucoup plus petit que les USA et pourtant il y a beaucoup plus de corruption et d'enrichissements illicites



    Il est plus facile de voir la paille dans l'oeil du voisin que la poutre qui est dans le sien. :sn:  :down: 
    • Auteur

      Cry

      En Octobre, 2013 (09:08 AM)
      encore un "éclairé"qui n a rien compris au monde dans lequel on vit et qui parle le langage aseptisé de plus de 90 pour cent des caniches du capitalisme
      j ai même pas le temps de débattre avec toi va te désintoxiquer d abord de ces anneries et je te rappel juste que la plus grande réussite du diable c'est d'avoir convaincu l'humanité de son inexistence ...
    Auteur

    Africain221

    En Octobre, 2013 (09:03 AM)
    " la plus puissance democratie du monde"



    hahahahahahahahahah hah hahahah hihihi hiihihihih houh ou houh houh hohu hihihihihihihih hahahahahhahaahahahah.



    50 millions d' américains en majorité de femmes avec enfants, blacks et latinos vivent de coupon alimentaire, des boulots à 1/4, la planche à billet a fond de Bernanke qui commence à montrer ses limites.

    Si les USA tiennent encore c'est uniquement du faite de leur capacité de nuisance militaire et rien d'autre, ce pays de voyou est en faillite, dans le coma et maintenu artificiellement en vie par l' arbitraire militaire a quiconque veut se débarrasser du dollars qui n'est qu' une monnaie de singe limite papier torche cul. Yes we can hahahahahahahahah.
    Auteur

    Zerohedge

    En Octobre, 2013 (08:12 AM)
    Cela fait quand meme deux jours que les parlementaires ont trouve un accord qui permet de passer une legislation temporaire pour payer les depenses budgetaires jusqu'a la fin de l'annee. Ce qui leur donnera du temps pour negocier un projet de budget definitif pour le reste de l'annee fiscale qui se termine en fin Septembre 2014.Il me semble que le journal "Le Monde" est un peu en retard sur le deroulement des evenements.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email