Vendredi 10 Juillet, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

International

Sommet G5 Sahel à Pau quatre jours après une nouvelle attaque au Niger

Single Post
Sommet G5 Sahel
Un sommet sur la situation sécuritaire au Sahel se tient ce lundi à Pau en présence d’Emmanuel Macron et des dirigeants du G5 (Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger, Tchad) pour clarifier le cadre de l’engagement français dans la région et adopter une feuille de route commune face à une menace djihadiste persistante.
Initialement prévue le 16 décembre, cette réunion à huis clos qui se déroulera au château de Pau (Pyrénées-Atlantiques) en fin d’après-midi avait été annulée après une attaque, revendiquée par l’Etat islamique, contre la base militaire d’Inates au Niger qui avait causé la mort de 71 soldats nigériens.

Signe d’une sécurité précaire dans la région, le Niger a été une nouvelle fois le théâtre d’une attaque contre un camp militaire, jeudi, à Chinagodrar, toujours dans la zone dite des “trois frontières” entre le Mali, le Niger et le Burkina Faso, où se concentre l’essentiel des attaques de ces derniers mois. 

Les autorités nigériennes ont fait état de 25 soldats tués et de 63 “terroristes neutralisés” mais selon quatre sources sécuritaires, le bilan pourrait être beaucoup plus important, avec 89 soldats tués, soit la plus lourde perte enregistrée par le Niger depuis le regain de l’activité des groupes djihadistes en 2015. 

Face à ce “décrochage” des “armées malienne, burkinabée et nigérienne, qui ont toutes enregistré au cours des derniers mois des lourdes pertes”, il est urgent d’”identifier un ennemi commun, une zone prioritaire et un modus operandi commun”, souligne-t-on à l’Elysée.

“DÉCLARATION COMMUNE”
    Le sommet de Pau visera donc à “élaborer une déclaration commune”, endossée à la fois par les pays du G5 Sahel et par la France, qui “permettra de clarifier les attentes de nos partenaires, d’aboutir à une convergence des objectifs”, avec une clause de rendez-vous fixée à dans six mois, ajoute-t-on.

    Au-delà du “décrochage sécuritaire” des armées locales, la France, qui mobilise dans la région depuis 2014 quelque 4.500 soldats dans le cadre de son opération Barkhane, attend également de ses partenaires des prises de parole fortes face à la défiance des opinions publiques.

    Ces dernières années, la présence française et celle de 13.000 casques bleus de la Minusma au Mali ont en effet été à plusieurs reprises remises en cause par habitants et militants qui dénoncent des “forces d’occupation” et ont organisé plusieurs manifestations, notamment au Niger.

    “Je ne peux ni ne veux avoir des soldats français sur quelque sol du Sahel que ce soit alors même que l’ambiguïté persiste à l’égard de mouvements anti-français, parfois portée par des responsables politiques”, a prévenu Emmanuel Macron début décembre, après la mort de 13 soldats français, évoquant pour la première fois un possible retrait de la région.

    “L’option du retrait a été mise sur la table, d’aller vers une décrue de notre engagement au Sahel mais tout cela va être corrélé à des jalons très précis : la mesure des résultats militaires et en miroir le respect des engagements politiques pris par nos partenaires sahéliens”, précise-t-on à l’Elysée. “On va se fixer des jalons très précis sur le plan militaire et le plan politique et à l’été prochain nous procéderons à l’examen de ces jalons. A ce moment là, toutes les options seront ouvertes.”

Marine Pennetier, édité par Sophie Louet

liiiiiiiaffaire_de_malade

2 Commentaires

  1. Auteur

    En Janvier, 2020 (13:24 PM)
    Tant que les armées concernées attendront d'être attaquées de manière épisodiquement bien planifiée par les Touareghs et leurs amis du Mujao et d'Aqmi, il y aura des morts dans les armées de ces pays. Il faut faire la guerre ou de la surveillance, il faut choisir en allant affronter les terroristes. Quelques centaines de jeunes dont le tiers sont des gamins de moins de 15 ans, en motos, et/ou en véhicule tout terrain ne peuvent traverser une distance de quatre cents kilomètres en plein désert sans que des drones Françaises ou d'autres pays ne puissent les anéantir en moins de deux heures. Pourquoi pas un appel à tout volontaire des pays Africains ? Nous sommes des dizaines de milliers à avoir fait l'armée en Afrique qui pourrions y aller, dans différents pays.
  2. Auteur

    Word !

    En Janvier, 2020 (15:38 PM)
    Ici c'est la Cedeao et l'Afrique de l'Ouest ! La France ne peut pas nous aider en nous divisant.

    • Auteur

      Word

      En Janvier, 2020 (21:06 PM)
      la france et macron se moquent de nous !

      la france dit nous aider mais elle nous divise en créant le g5 et en parlant de sahel.
      la mauritanie, le mali, le burkina et le niger c'est l'afrique de l'ouest.
      sur les 5 etats du pseudo g5, 3 sont ouest africains et membre de la cedeao.
      pourquoi cette inflation au niveau des organisations ? pourquoi la france poussent certains etats de la cedeao à sortir du rang ?
      par quelle magie un pseudo g5 serait plus puissant que toutes les forces de la cedeao combinées ?

      aujourd'hui la france a 4500 hommes pour un territoire 5 fois plus grand que la france elle même.
      est-ce que toute la france est protégée par seulement 4500 hommes ?
      la france doit arrêter de nous enfumer, elle a eu plus de 6 siècles pôur bien faire les choses en afrique.
      aujour'hui elle doit prendre ses pantins comme macky, ado, ibk, ainsi que ses terroristes et rentrer chez elle.

      on a une afrique de l'ouest fédérale à construire !
    • Auteur

      Reply_author

      En Janvier, 2020 (13:13 PM)
      il faut vous présenter aux élections word !!!!

      votre commentaire montre une capacité d'analyse et une finesse de raisonnement rarement vu.
      les enjeux géo-politiques sont clairement identifiés et votre réponse est basée sur un argumentaire développé et inattaquable.
      bravo!

      la france et ses militaires doivent partir!
      chiche! je serais curieux de voir le résultat quelques semaines après.

      "aujourd'hui elle doit prendre ses pantins comme macky, ado, ibk, ainsi que ses terroristes".
      si ça c'est pas un discours populiste.je veux bien qu'on me la coupe! revoilà la grande théorie du complot.on croirait entendre les leaders du front national en france

      "on a une afrique de l'ouest fédérale à construire"
      super! revoilà la solution du "ya qu'a faut qu'on" et comment on fait! (ah oui j'ai oublié il suffit de mettre la france dehors!)

      "la france doit arrêter de nous enfumer, elle a eu plus de 6 siècles pour bien faire les choses en afrique."
      pour votre gouverne le rôle de l'histoire est de nous faire comprendre le présent. votre raisonnement manichéen est comparable à celui d'un enfant de 5 ans. c'est trop réducteur comme analyse.
      il faut changer de paradigme. nous sommes en 2020 les relations internationales fonctionnent de façon multi latérales et tout est beaucoup plus compliqué.
      tout cela pour dire qu'avec votre raisonnement simpliste l'afrique fédérale c'est pas pour demain

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email