Vendredi 13 Décembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
International

Un militaire français tué au Mali par un engin explosif, l’attaque revendiquée par Daesh

Single Post
Un militaire français tué au Mali par un engin explosif, l’attaque revendiquée par Daesh

Un militaire français a été tué lors d’une opération samedi matin au Mali, dans la région de Menaka, victime d’un engin explosif, une action revendiquée dans la soirée par le groupe djihadiste Daesh.

L’Etat islamique a également revendiqué l’attaque menée la veille contre l’armée malienne dans cette région, à Indelimane, qui a fait 49 morts tandis que le porte-parole de l’état-major, Frédéric Barbry, a affirmé que le décès du Français n’a « aucun lien » avec cette dernière. 

« Les soldats du califat ont pris pour cible un convoi de véhicules des forces françaises (…) près d’Indelimane, dans la région de Ménaka, en déclenchant un engin explosif », indique Daesh dans un communiqué signé « Province Afrique de l’Ouest », publié sur ses chaînes Telegram. 

Le véhicule du Français « a été frappé par un engin explosif », alors qu’il faisait partie d’un détachement « engagé dans une escorte de convoi » à 20 km d’Indelimane, dans la région de Ménaka, près de la frontière avec le Niger, ont précisé le ministère de la Défense et l’état-major. 

La victime, le brigadier Ronan Pointeau, 24 ans, qui faisait partie du 1er régiment de Spahis de Valence, est mort après « le déclenchement d’un engin explosif improvisé au passage de son véhicule blindé », avait auparavant annoncé la présidence française dans un communiqué. 

La ministre des Armées, Florence Parly, a immédiatement annoncé qu’elle se rendrait « très prochainement au Mali, afin de s’entretenir avec les autorités maliennes ». 

Le président Emmanuel Macron a salué « le sacrifice » du militaire, et exprimé « ses pensées vers ses camarades engagés dans les opérations au Sahel », « ainsi que vers leurs frères d’armes des armées sahéliennes, qui paient un lourd tribut dans la lutte contre le terrorisme ». 

Le président de la République  a assuré « de la pleine solidarité de la Nation en ces douloureuses circonstances ». 


Vendredi, 49 soldats maliens ont été tués près de Ménaka (nord-est du Mali) au cours d’une « attaque terroriste » attribuée aux djihadistes. Cette attaque est l’une des plus graves subies par l’armée malienne. 

« Dans un contexte sécuritaire dégradé, la mort du brigadier Ronan Pointeau nous montre que le combat contre les groupes terroristes qui sévissent au Sahel n’est pas terminé et notre détermination à le poursuivre est entière », a poursuivi la ministre de la Défense dans un communiqué. 

Deux autres militaires de ce régiment avaient été tués le 21 février par l’explosion d’une mine artisanale au passage de leur véhicule entre les villes de Gao et Ménaka, dans la zone dite « des trois frontières ». 

Basés à Valence, les 750 militaires du 1er régiment de Spahis, héritiers des traditions du prestigieux régiment de Spahis marocains, participent à la plupart des opérations extérieures françaises. Ils portent le burnous, une longue cape et sont coiffés de la chechia en laine.   

Article_similaires

5 Commentaires

  1. Auteur

    Cherif

    En Novembre, 2019 (18:14 PM)
    Paix en son âme condoléances à tous ses proches ça famille et amis encore un courageux pour défendre non pas le drapeau français mais en mission comme tant d'autres pour défendre de pauvre gens face au terrorisme au débile mental qui tue innocents par milliers courage à ça famille qui perd un membre de la famille et surtout un enfant courageux et j'espère qu'il sera décoré de légion d'honneur quel tristesse ????????????
    • Auteur

      La Vérité

      En Novembre, 2019 (07:19 AM)
      pardon mais ici on parle de la france qui fabrique une menace, afin de jouer les sauveurs. on sait... tu es libre de jouer les naïfs.
  2. Auteur

    En Novembre, 2019 (20:46 PM)
    Effet collatéral d'un guerre scélérate alimentée par la France elle-même! Helas ce sacrifice inutile ne servira qu'a mettre de l'eau dans le moulin de la France pour justifier et pérenniser sa présence au mali.
    • Auteur

      Français Dégagez

      En Novembre, 2019 (01:33 AM)
      j’espère que la france va se retirer du mali et vous laissez vous entretuez jusqu’au dernier avec vos bâtons pour vous défendre.

      ils lisent tous vos commentaires partout sur les réseaux contuniez je vous encourage cv leur ouvrir les yeux sur vos névroses !

      vous n’aurez que ce que vous méritez.

      vos histoires à dormir debout que la france tue ses propres soldats ect! vous allez assumez.

      vivement que nos soldats rentrent à la maison et vous laisse vous exterminez entre vous ! que votre haine et votre hypocrisie l’emporte et éclate au grand jour.

      amen!
    Auteur

    Français Degagez

    En Novembre, 2019 (01:37 AM)
    Ronan Pointeau RIP SOLDAT.



    Ces gens ne valent pas la peine que tu te retrouves de l’autre côté.





    RIP





    RIP





    RIP

    Auteur

    33c

    En Novembre, 2019 (10:47 AM)
    La France c'est Daesh, arretez de vous foutre de notre gueule!

    Dès que vos interets sont compromis ou en vues de l'être, Daesh attaque. Y'a pas photos DAeSH c'est vous.
    Auteur

    Foufon

    En Novembre, 2019 (11:46 AM)
    DEAS ET LA FRANCE SONT DEUX ENTITÈ QUI APARTIENNENT AU MEME LOBBY ..Leurs objectif est demettre le chaos au mali et d#exploiter en toute liberté les immense richesse du mali..DAESH = FRANCE

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email