Mercredi 21 Août, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Justice

Affaire Barthélémy Dias : Premiers heurts du procès

Single Post
Affaire Barthélémy Dias : Premiers heurts du procès

Il était le seul avocat présent dans la salle pour défendre son client. Mais, Me Cheikh Khoureychi Ba s'est déporté du dossier. Pour cause, le conseil n'a pas aimé que le juge ait commencé le jugement de Barthélémy Dias sans lui.

"Après le rejet de notre demande de renvoi, je suis sorti de la salle pour prévenir Mes El Hadji Diouf et Aliou Cissé. Je ne peux pas prendre en marche un dossier pareil, fulmine-t-il devant le juge. La Cour doit me laisser constituer la défense. Je le jure sur le mon serment d'avocat que je n'ai pas vu le jugement en première instance. Pourquoi avoir attendu que je sorte pour appeler le dossier ? Je veux qu'on recommence tout."

Niet du président de la Cour d'appel : "C'est un dossier comme les autres. Donc, poursuivons !"

L'avocat revient à la charge et tonne : "Je ne défends pas mon client dans ses conditions. Je quitte le procès."

Barthélémy Dias intervient et demande Me Ba de rester. En vain.

Me El Hadji Diouf au secours
Ayant pris en cours l'audience, Me El Hadji Diouf assène : "La cour n'a aucun intérêt de juger pour juger. Elle doit obtenir tous les informations pour bien trancher. Il n'y a aucune urgence. On ne comprend pas aujourd'hui qu'on soit pressé. Dans ce dossier, il y a eu un seul renvoi. Alors que dans d'autres cas, on peut renvoyer jusqu'à cinq fois. Son dossier n'est pas spécial, il est ordinaire. Nous vous demandons de la compréhension pour une bonne administration de la justice. Nous voulons un renvoi ferme pour que tous les confrères soient présents. Vous ne faites pas partie de ces juges…"

Malgré l'intervention du juge, pour le freiner, Me El Hadji Diouf poursuit : "Je sais que vous êtes un magistrat rigoureux. Sachez que cet homme (Barthélémy Dias) que vous voyez là peut devenir un jour président de la République. Il doit être traiter comme tout le monde devant le tribunal."

?Le maire de Mermoz-Sacré-Coeur est poursuivi pour les chefs de prévention d'outrage à magistrat, d'appel à attroupement et de discrédit sur une décision juridictionnelle dans des conditions de nature à porter atteinte à l'autorité de la justice.

Article_similaires

8 Commentaires

  1. Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (12:36 PM)
    Qu'il est con ce Elhadji Diouf, je ne comprends pas comment on peut le constituer comme avocat.
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2018 (13:35 PM)
      idiot va chercher du travail au lieu de polluer internet oour des miettes. pires que esclaves. nit day am diom ak foula.
  2. Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (12:37 PM)
    y'a pas plus malhonnete que les avocats de mauvaise foi

    lorsque que l'avocat sest constitué il savait bien ce qui setrouve dans le dossier mais pour faire du dilatoire on fait d'ignorer le contenu pour demander le renvoi malheureusement pour eux les juges ne sontt pas dupe ils connaissent les grimaces
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (12:44 PM)
    Il faut comprendre une fois pour de Bon que ce pays, sous Macky Sall, ne dispose d’aucune bonne administration de la justice. There is no due process of law in this country. Ndemba Kandji et les juges comme malick la motte ne sont pas de vrais juges. Des juges incapables d’impartialité et acquis à la cause de Macky ne méritent pas de siéger dans nos tribunaux car ils font honte à la justice et jettent le discrédit sur les autres juges intègres. Un pays démocratique doit avoir la séparation des pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire mais au Sénégal une telle séparation n’existe pas. C’est à nous sénégalais, soucieux de l’avenir que nous voulons légué aux futures générations de nous battre pour nous débarrasser de ce régime, de ses députés lèche-majesté et de ses soi-disant juges comme Ndemba kandji.
    Auteur

    Anonyme Un Frére

    En Novembre, 2018 (13:35 PM)
    Comment des personnes ( politiciens et autres ) jouissants de toutes leurs facultés peuvent passer tout leurt temps à ne parler que de politique . Si c est comme ça qu 'on compte développer ce pays c 'est mal parti. Il y a un temps pour tout sauf pour nous . Au Sénégal ,

    contrairement à ce qu'on croit ou à ce qu'on veut faire croire , il nous reste encore du chemin à faire pour comprendre la logique de la politique. Tant que nous ne voterons pas pour des programmes serieuses et réalisables , il n y aura jamais de développement. Ces hommes poliques qui vous bernent avec quelques sacs de riz , de sucre et quelques billets de banques ne font que vous plonger d 'avantage dans la misére . Vous etes les premiers responsables de vos situations . Certains memes vont jusqu'a risquer leurs vies pour ces haommes et femmes qui n'ont rien à foutre des votres . A bon entendeur salut
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (13:39 PM)
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (15:58 PM)
    demandez la compréhension du juge , ensuite on reconnaît que le juge est rigoureux , le prévenu même demande à son avocat de rester , la demande de renvoi ne repose pas sur du sérieux pour nous aussi !
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (16:20 PM)
    Ah bon parce qu'il peut être président du Sénégal qu'il peut insulter. Messieurs les juges confirmer svp. Il a purgé la peine, qu'il paie les 100 mille point barre
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2018 (18:23 PM)
    Diaz impoli mérite la prison mal élevé.Mérite la prison

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Top Banner
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR