Dimanche 25 Août, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Justice

Cour d'appel de Thiès : Le coup de gueule d'un juge

Single Post
Cour d'appel de Thiès : Le coup de gueule d'un juge

Amadou Sayandé, Premier président de la Cour d’appel de Thiès depuis le 29 décembre 2014, a été relevé de ses fonctions lors du dernier conseil supérieur de la magistrature. Il est remplacé par le Président de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei), Henry Grégoire Diop.


Amadou Sayandé, lui aussi juge à la Crei, a adressé une correspondance au Président de la République, Macky Sall, Président du Conseil supérieur de la magistrature, pour lui signifier qu’il est « victime d’une cabale », réclamant par la même occasion que justice lui soit rendue, informe « Le Quotidien ». Il dit avoir été victime d’une machination de ses pairs.


Dans sa correspondance, il explique que le lundi 1er septembre (...), le Président de la Chambre civile et commerciale (Serigne Modou Diakhaté) l’a appelé au téléphone pour lui dire qu’il y avait un incident lors du délibéré (appel d’une ordonnance de référé du tribunal régional de Thiès en date du 21 août 2014). « Il a déclaré qu’après avoir fait le rapport et lu le projet d’arrêt, le conseiller Bassirou Ndiaye s’en est violemment pris à lui en proférant des propos calomnieux, injurieux et diffamatoires, allant jusqu’à dire qu’il a été payé pour une telle décision », raconte le juge Amadou Sayandé. Il ajoute avoir demandé à son collègue de faire un rapport sur l’incident et a convoqué les membres de cette chambre ce jour-là (Serigne Modou Diakhaté, Bassirou Ndiaye et Ousmane Mbodji) pour situer les responsabilités. « J’ai donné la parole au Président de la chambre qui a rendu compte de l’incident (dans les mêmes termes que dans son rapport confidentiel) », explique le juge Amadou Sayandé qui soutient qu’au cours de cette rencontre, le conseiller Bassirou Ndiaye a taxé le Président Serigne Modou Diakhaté de corrompu et d’esclave. « C’est ce qui a poussé le conseiller Ousmane Mbodji à le sortir de mon bureau. Il s’est excusé devant moi. Lorsqu’il est sorti de mon bureau, il a repris les mêmes propos devant le conseiller Ousmane Mbodji et l’agent de sécurité de proximité en service à la cour d’appel de Thiès. Ce dernier, entendu par moi-même, a confirmé avoir entendu ses injures, vu ses faits et gestes », détaille Amadou Sayandé, par ailleurs juge à la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei).


Face à ce blocage, Amadou Sayandé a alors décidé, en sa qualité de Premier président de la Cour d’appel de Thiès, de présider les audiences de la chambre civile et commerciale. Il ajoute s’être par la suite rendu à La Mecque pour les besoins du pèlerinage. C’est dans son dos que des accusations contre lui ont fusé jusqu’à conduire à son limogeage. « Je n’ai rien à me reprocher après 23 ans de carrière de magistrat. Je n’ai jamais été traduit devant un conseil de discipline ni mêlé à des affaires de favoritisme ou de corruption. Je suis victime d’une diffamation et je réclame justice », conclut-il. Il demande ainsi l’arbitrage de Macky Sall.

Article_similaires

17 Commentaires

  1. Auteur

    Abou

    En Novembre, 2015 (07:48 AM)
    Dommage. Il se fatigue pour rien, Macky à besoin de juges corrompus et aux ordres pour assouvir ses noirs desseins d'humiliation de tous les patriotes sincères et autres adversaires politiques
    • Auteur

      Le Probleme C'est Les Procureu

      En Novembre, 2015 (10:44 AM)
      la prise en otage du sénégal par des procureurs trop « procurés »

      le sens étymologique du mot procureur vient du verbe latin procurare qui veut dire administrer ou mieux, prendre soin de…le cura prenant sons nouveau sens voulant dire curatif. dans le minimum de logique, on peut diviser le mot procureur en deux, pro et cureur. le pro montrant l’aspect avant- gardiste et prévisionnel que doit avoir un procureur, et le cureur pour l’aspect conciliant, guérissant et trouveur de solutions que doit avoir un procureur.

      je sais que beaucoup de personnes sont surpris en lisant cet article, mais c’est hélas la vérité. des tonnes de questions se posent de dakar, comme dans les salons vip des aéroports du monde, en région comme dans toutes les capitales où se trouvent les immigrés sénégalais. le plus grave est que ce sont les étrangers de notre cher pays de la teranga qui se posent le plus de questions. comment en sommes-nous arrivés là, à qui la faute? et quels sont les dangers d’un tel fonctionnement dans un pays en voie de développement comme le sénégal?

      il serait trop prétentieux de ma part de vouloir disserter ou situer les fautes sur comment nous en sommes arrivés là, mais il m’est quand même simple de réaliser que cette fonction était peu ou presque inconnue de nos parents de l’époque du président senghor jusqu’à la fin du règne d’abdou diouf. ce n’est qu’à partir du président abdoulaye wade que cette fonction a évolué en ce que nous en connaissons aujourd’hui.

      la justice de notre pays a connu et continue à connaitre des éminents procureurs, dont les vertus sont connues et appréciées au niveau international, mais nous en sommes arrivés à un point où beaucoup de nos procureurs ont une médiocrité qui dépasse tout entendement dû à leur pouvoir excessif. la loi est appliquée à leurs guises et les déferrements faits sous leurs demandes et sous des pressions incroyables. personne n’ose en parler de peur de subir leurs représailles. on ne sait par quelle magie ils sont devenus tous puissants et sans aucun système n’est sensé les surveiller. vous savez, il y’a un proverbe français qui dit « qui vole un œuf, vole un bœuf », soyez rassurés, je ne veux pas dire qu’un procureur peut voler parce que c’est en principe impossible. mais celui qui a le courage, la capacité et le pouvoir de mettre un petit innocent en prison peut en mettre un grand.

      prenons le cas de certains chefs d’entreprises ou grands commerçants qui ont été mis en prison préventive comme ils le disent, le tribunal du commerce au sénégal n’a jamais eu à faire son travail, ce sont nos procureurs normaux des tribunaux régionaux ou départementaux qui s’auto saisissent, chose qui est anormal dans la mesure où tout ce qui est de transactions commerciales est civil et doit être régi par le tribunal du commerce. mais ou est-il et pourquoi laisse-t-il les autres procureurs monter au créneau à sa place ? y’a-t-il quelle chose qu’on cache aux sénégalais ?

      les sénégalais sont conscients et convaincus que ces procureurs, même hors de leur juridiction originelle ont surement des raisons valables de vouloir mettre ces gens en prison s’ils sont présumés avoir commis des infractions. mais ils sont convaincus aussi que les chefs d’entreprises doivent bénéficier de circonstances atténuantes du fait que leurs vies soient étroitement liées à d’autres qui pourraient pâtir de toute décision. c’est ainsi que dans leur fougue et jeunesse, ils envoient en prison, sans conditions, explications, ni possibilité de préserver sa dignité et son entreprise, des patrons qui embauchent des dizaines, parfois des centaines d’employés, et surtout sans se soucier du futur de l’entreprise sans leur patron, ni de comment vont finir les employés futurs chômeurs. même si ces excès de pouvoir visibles dans ce cas-ci sont moins graves par rapport aux autres cas que je ne préfère pas discuter aujourd’hui, les conséquences sur notre pays sont drastiques.

      ce fléau juridique ne se voit qu’au sénégal pour le moment et il est en train d’embraser tout le pays à un point qu’il affecte sérieusement notre pays au niveau économique alors que dans l’aveuglement et la peur de dénoncer ces choses, les gens disent « deuk bi daffa macky », quelle désolation et manque d’honnêteté intellectuelle !!! dans certains cas c’est de l’ignorance totale. nous sénégalais devons nous rendre à l’évidence qu’une bonne partie des patrons de notre pays (sénégalais comme étrangers), aussi petits soient-ils, sont en prison pendant que les autres, pris de peur et se sentant menacés ont fui, leurs sociétés fermées et leurs employés dans la galère. ces patrons payaient des salaires (aux employés qui sont des pères et des mères de familles), des loyers (aux propriétaires des locaux), des taxes et impôts (à l’état), plus les ipres et sécurité sociales et autres charges incompressibles d’une entreprise en plein fonctionnement.

      cette manne financière dont bénéficiait le pays en fonctionnement normal ne sera plus disponible parce que les créateurs d’emplois sont emprisonnés ou en fuite alors que ces procureurs continuent à percevoir leurs salaires qui, ironiquement provenaient des impôts, tva, autres taxes et douanes etc…payés par les contribuables (patrons et employés ensemble). etant donné que ces procureurs ne se rendent même pas compte des dégâts qu’ils sont en train de causer ni de la sale réputation en affaires qu’ils sont en train de donner à notre pays, il est temps que le président de la république prenne ses responsabilités et que des investigations secrètes soient faites afin de situer les problèmes au niveau de notre justice boulimique en pouvoir et en indépendance. mais dans un premier temps, pour relancer l’économie du sénégal et faire revenir les investisseurs chez nous, sans crainte, réhabilitez le tribunal du commerce dans tous ses droits et vous verrez tous les businessmen d’abidjan, et du restant de la sous-région, jusqu’en europe et aux usa venir investir en toute sécurité et tous ceux qui ont fui reviendront.
      1- notre justice nous prouve qu’elle n’a pas encore atteint ce niveau de maturité ou on peut la laisser agir toute seule et n’importe comment.
      2- souvenez-vous mr le président de la république que dès que les choses ne vont pas bien dans ce pays, vous êtes le premier accusé.
      3- c’est avec la même vitesse que ces procureurs décident de donner un coup dans l’économie de notre pays, sans sourciller, que vous mr le président de la république devez décider de leurs sorts.

      vous savez mr le président de la république, chacun ne doit faire que ce qu’il connait, et dans son domaine de juridiction et de prédilection. la justice ne doit pas, sauf cas sérieux, se mêler des affaires civiles. le sénégal jusque-là était reconnu comme un pays capitaliste et de libre entreprise, et le capitalisme est un « écosystème économique » qui se gère tout seul et qui ne s’épanouie que dans son autonomie. tout ce qui sera déplacé de force, reviendra à sa place normale en un temps record. et il s’il n’arrive pas à revenir à sa place normale c’est la mort du système tôt ou tard, ce n’est plus qu’une question de temps. n’en arrivons pas là où nous n’avons jamais souhaité. arrêtons l’hémorragie et retraçons une histoire plus prospère et invitante.

      en conclusion c’est vous mr le président de la république, qui devez gérer ces procureurs avant qu’il ne soit trop tard. dès que le problème sera réglé, tous les investisseurs se sentiront plus en sécurité pour revenir au pays et le reste s’en suivra naturellement.
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2015 (12:33 PM)
      sayandé n'a jamais été relevé de ses fonctions car il n'a jamasi été le premier président de la cour d'appel de thies. il n'était qu'un président de chambre qui assurait l'intérim
    • Auteur

      Dieumbe Baol

      En Novembre, 2015 (15:29 PM)
      mr sayandé, de grâce arrêtez de distraire les sénégalais.
      vous n'étiez là que pour assurer l'intérim.donc ne bernez pas les gens. tout le monde connaît vos relations avec la famille layousse qui peut tout se permettre là - bas.avouez que vous avez joué et perdu.
      toute la magistrature connaît ce dossier et votre proximité avec les ciments du sahel . cette victimisation dont madiambal vous sert de relais ne passera pas . encore une fois, vs n'étiez qu'un simple intérimaire à la solde des layousse.
    • Auteur

      Badu

      En Novembre, 2015 (11:42 AM)
      quelles sont ses relations avec cette famille layousse? il faut être clair quand on accuse les gens au lieu de jeter comme ça des mots tels que on connait ceci ou un connait cela . si vous voulez dénoncer il faut le faire de manière responsable. ces façons là ne marchent plus
  2. Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2015 (07:53 AM)
     :bindeu:  :bindeu:  :bindeu:  :bindeu:  :bindeu:  :bindeu:  :bindeu:  :bindeu:  :bindeu:  :bindeu:  :bindeu:  :bindeu:  :bindeu:  :bindeu:  :bindeu:  :bindeu:  :bindeu:  :bindeu:  :bindeu:  :bindeu:  :taala_sylla:  :taala_sylla:  :taala_sylla: 
    Auteur

    Renapta

    En Novembre, 2015 (08:42 AM)
    Pour mieux combattre les cas de fraude et les abus dont il est victime, le Reseau national des prestataires de transfert d'argent RENAPTA a creé une Page Facebook pour les distrubuteurs de transfert . Aimez la Page / Renapta senegal.
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2015 (08:58 AM)
    Bien fait pour vous Dieu commence à vous faire payer votre forfaiture qui vous a fait condamner Karim Wade sans preuve.
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2015 (08:59 AM)
    C'est dommage et regretable pour nous les justiciables. Où va ce pays ?
    • Auteur

      Du Palais

      En Novembre, 2015 (10:50 AM)
      c'est le jujubier qui cache la foret d'épine que représente notre justice ! partout, dans toutes des cours d'appel, c'est la même chose. des présidents, pour des raisons inexpliquées, décident de se saisir de dossiers, des fois sans en mettre au courant les juges concernés! au tribunal du travail de dakar, idem! certains juges, jeunes et intègres se font "doubler" sur des dossiers de façon aussi ridicule qu'inexplicable! figurez vous qu'un juge a eu à fixer une date de délibéré, mais l'affaire avait été vidée par un autre, quinze jours avant la date "prévue"!
      partout c'est le même problème et cela concerne toujours des dossiers "à enjeu financier" ou concernant un membre de la famille de tel ou tel autre juge. je ne sais pas si cela se faisait avant, mais maintenant, peut-être parce que les langues ne sont plus dans les bouches, il ne se passe pas un seul jour ou les gens ne fassent état de cas "bizarroïdes" de décisions rendues. maintenant ce sont plus, à des exceptions près, des avocats qui soupçonnent ou accusent des juges, mais ce sont des juges qui s'en prennent à leurs collègues!
      et les justiciables dans tout cela? eh bien, ils mettent tout le monde dans le même panier utilisant les même expressions: "deuk bi amoul yone" ou "il y'a une justice pour les pauvres et une autre pour les riches" ou "kou am kouddou do lakk" ou "sama tante juge la" ou même "dina séti diw, sama deukeundo la"...
      avec ça on veut que les citoyens, les simples citoyens, les citoyens lamda, aient confiance en cette justice? non, sou nitt di def lou tééy khél , wolouko dina diafé.....et pourtant il y'en a qui, par amour pour la profession font du très bon travail, mais ils sont souvent "éloignés" dans des tribunaux "sans moutiaat" ! dommage !
    • Auteur

      Pitié

      En Novembre, 2015 (11:32 AM)
      certainement l'ums va enfoncer dans son ku la sommation qu'elle avait envoyé a mame adama gueye
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2015 (08:59 AM)
    Pour information, j'ai un dossier à la cour d'appel de Thies qui bientôt fera la une de tous les journaux avec preuve à l'appui. dossier 2014. J'ai l'intime conviction que derriére mon dossier , il y a une main transparente. Si la justice sénégalaise n'arrive pas à gérer mon dossier , je l' aménerais jusqu'au instance internationale. Ce n'est pas pour une question de khaliss, mais bien pour une question de dignité et de justice. Pour montrer à mes adversaire que la corruption ne passera pas par moi , que le Sénégal est un Etat de droit et s'ils arrivent à me démontrer le contraire, je leur laisse tous mes biens. Wait and see rek.
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2015 (10:08 AM)
    Thieyy senegal des juges qui accusent de corruption entre eux
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2015 (10:52 AM)
      ces juges donnent raison a me mame adama gueye. je pense bien que le president de l'ums gagnerai beaucoup en retirant sa citation contre me mame adama gueye.
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2015 (11:19 AM)
      moi j'ai un autre dossier "similaire" à celui de mame adama guèye et qui est hautement plus grave , puisque les juges ont statué sur de document que les avocats(les deux parties, y compris celle qui a gagné) disent "n'avoir jamais versés au dossier"......
    • Auteur

      Mazistra Corrompu

      En Novembre, 2015 (11:47 AM)
      maitre mame adama gueye avait tire la sonnette d alarme la corruption gangrene la magistrature senegalaise la bonne graine de la justice doit se faire entendre et se demarquer de la mauvaise graine
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2015 (10:50 AM)
    çA ME FAIT RIRE D'ENTENDRE QUELQU'UN DIRE QU'UN JUGE EST PARTI A LA MECQUE. MA QUESTION C'EST DE SAVOIR : CE QU'UN JUGE PEUT GAGNER A LA MECQUE.
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2015 (11:28 AM)
      certains , très intègres, sérieux et neutres peuvent aller à la mecque "légitimement". mais d'autres y vont "financièrement" en espérant "le pardon divin"! peine perdu, puisque dieu est tellement juste qu'il "ne pardonne pas de fautes commises sur quelqu'un d'autre que lui".
    Auteur

    Zamio

    En Novembre, 2015 (11:01 AM)
    IL NE FALLAIT PAS SIEGER A LA CREI. VOILA LE RESULTAT.... :baby-crawl:  :baby-crawl:  :baby-crawl: 
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2015 (12:32 PM)
    Et pourtant Dieu seul sait que les accusations sont fondées, et moi aussi le confirme.
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2015 (12:48 PM)
    bonjour

    je parle sama diguene tek sama borom.

    le juge sayandé si c'est lui je connais en lui un pitié inegalable, c'est qlq'un de respectueux , effacé, courtois.je suis pas surpris d'entendre qu'il était à la mecque.

    Que le misericorde vous protege.

    Amen
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2015 (13:34 PM)
    Sachez tout simplement que la justice humaine n a jamais existe n existe pas et n existera jamais.Seule la justice divine existe pour s en convaincre il faut observer les signes de la nature pour relever les decrets divins qui ont leur significations et leurs explications tres claires pour les doues d intelligence qui reflechissent bien entendu .Lorsque Dieu swt donne des ordres aux differents vents tels que la tempete ou l ouragan ou le typhon ou le cyclone les resultats ne se font pas attendre et on ne s en prend a personne .Et s il s agit de pluies diluviennes ou d un orage c est toujours la meme chose .Les hommes sont ce qu ils sont .Retournons a DIEU swt . La chaleur ou le froid peuvent etre devatateurs et personne ne pipe mot.Encore une fois revenons a DIEU swt.
    Auteur

    So

    En Novembre, 2015 (13:42 PM)
    A mon avis le tare de la société Sénégalaise se retrouve partout et au niveau de toutes les instance.

    Mais si j'étais juge je méditerai les paroles du Saint CORAN Tout jugement sera rejugé devant le GRAND JUGE DIEU TOUT PUISSANT. Et durant ce rejugement y aura aucun mensonge et y aura pas d'avocat car c'est les membres qui vont divulgués les enregistrements durant la vie.

    IL EST DIT QUE SI UNE SEULE FOIS IL EST PROUVE QU'UN JUGE A RENDU UN JUGEMENT TENDENTIEUX PAR RECEPTION DE POT DE VIN TOUT JUGEMENT QU'IL A JUGE DURANT TOUTE SA CARRIERE DOIT ETRE REJUGER.

    Donc on prie DIEU d'aider les juges à être juste et la fameuse recommandation durant le jugement des meurtriers de Maitre Babacar Seye résonne dans mes oreille.

    Un avocat avait dit qu'il aimerait que le juge; juge son client comme il aimerait être jugé au jugement dernier.

    Evitons tous les foudre de DIEU à l'audela à cause de quelques milliers de FRANCS CFA.

    Les bien périssables de ce bas monde n'en valent pas la peine et on doit refuger la corruption partout
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2015 (13:51 PM)
    COU COU LANVIE DE CE FAIR CHOU CHOUTES LEILA VOUS PROPOSE DE VENIR DECOUVRIRE LES PROFESSIONNEL A DAKAR DANS ENDROIT CALME ET DISCRET ET PROPRE FAIT VITE LE 78.306.21.65. :taala_sylla:  :taala_sylla:  :taala_sylla:  :fbhear:  :fbhear:  :fbhear:  :jumpy2:  :jumpy2:  :jumpy2:   <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/danse.gif" alt=":danse:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/danse.gif" alt=":danse:">  
    Auteur

    @le Problème C'est Les Procure

    En Novembre, 2015 (15:42 PM)
    Suis entièrement d'accord avec vous, ces procureurs , ces juges ne font pas assez de sociales. La raison, c'est parce qu'ils ne vivent pas DANS la société. Ils ne voient pas ce qui se passe dans les marchés, les fêtes sur la place publique, les restaurants populaires, tout ce qu'on appelle les lieux de vie. Ils doivent sortir un peu plus le dimanche et voir ce qui se passe à l'extérieur, la réalité que vivent ces personnes qui sont en face d'eux dans les tribunaux. Et uniquement là, peut être ils pourront faire preuve d'un peu plus d'humilité dans leur décisions ,un peu de social. C'est tout fait vrai que beaucoup d'investisseurs ont fui le Sénégal et c'est dommage pour l' emploi, les jeunes. Moi personnellement je n'ai PLUS aucune confiance en la justice sénégalaise depuis qu'ils ont enfermé Karim Wade. A l'heure actuelle, si j'avais des millions , je ne pense pas que j'aurais misé 100frs dans une affaire au sénégal. Je n'ai pas envie de vivre l'enfer que vivent les patrons avec les tribunaux. Depuis cette fameuse "résurrection" de la crei, le sénégal ne va plus. L'argent ne circule plus, les entreprises ferment. De plus, La prison pour une fausse interprétation d'une loi , non merci!!!! Je suis bien chez moi.
    Auteur

    Guiis Guiis

    En Novembre, 2015 (18:46 PM)
    Et si Me Mame Adama GUEYE avait raison. Au début c'est l'avocat qui accusait un groupe de juges qui, par la suite, ont été sanctionnés et aujourd'hui, c'est un juge qui accuse son collègue juge et vous voulez que personne n'en parle, ça devient très grave extrêmement grave de faire fi de ce scandale. ce qui m'étonne le plus dans la magistrature, c'est que ce sont les jeunes magistrats qui n'ont même pas encore fait 5 ans qui trainent les pieds et demeurant corrompus jusqu'aux orteils. J'ai des preuves à l'appui et je connais des noms au tribunal régional de Dakar (parquet et sièges). De jeunes magistrats non c'est grave, Dans le dossier de Aida Diongue, je connais un certain M SALL qui a distribué des liasses comme pas possible à des magistrats( un jour je dirai les noms), au Parquet, c'est la merde et à Pikine, c'est inimaginable : Mbengue, A Ndiaye, Diallo, S B Guéye (chez un notaire, il fait son door doraat et des tek deal comme pas possible), non justice bii dou demm.

    J'AI PEUR D'UN NOUVEAU SCANDALE COMME EN 2006
    Auteur

    Anonyme

    En Novembre, 2015 (01:21 AM)
    c'est grave ce qui se dit dans les commentaires.le malheur c'est que certains qui ont perdu leur procès légalement se permettent de jeter l'opprobre et le discrédit sur l'institution judiciaire;j'en appelle à la mesure et au bon sens.

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR